Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Orchestre National De Jazz - The Party

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

The Party

Orchestre National de Jazz

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24 bits / 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Ce dernier album de l’ONJ sous la direction de Daniel Yvinec annonce donc une fin de Party pour le producteur-bassiste-chef d’orchestre après plus de 200 concerts et huit programmes différents sous sa direction depuis 2008. Le répertoire de ce 4e opus est résolument pop et funky, clin d'œil nostalgique aux années 70 et 80, les synthétiseurs grignotant doucement le terrain pour se fondre à l'orchestre. Le flûtiste Joce Mienniel se partage avec son MS80 analogique, le saxophoniste Matthieu Metzger souffle dans sa vocodeuse SysTalk Box, le saxophoniste-clarinettiste Antonin-Tri Hoang pianote sur son Roland SH101, la pianiste (bien préparée) Ève Risser s'est offert un clavecin électrique Baldwin et Vincent Lafont perpétue naturellement ses virtuosités claviéristes. Ajoutez un power trio formé de Pierre Perchaud à la guitare, Sylvain Daniel à la basse et Yoann Serra à la batterie, plus le ténor véloce de Rémi Dumoulin et la trompette avec ou sans coulisse de Sylvain Bardiau et l'orchestre est au complet ! Michael Leonhart, co-concepteur de répertoire, joue, entre autres, de la trompette, aux côtés du leader-producteur-metteur en scène Yvinec. On ne coupe heureusement pas à la musique éponyme de Mancini pour le film The Party, et hormis nombre de pièces originales "à la manière de", on a droit à des versions punchy de Requiem pour un con de Gainsbourg et Colombier, Everybody's Got To Learn Sometime de James Warren, Je m'appelle Géraldine de Jean-Claude Vannier, Once In A Lifetime des Talking Heads et le Strawberry Letter 23, écrit par Shuggie Otis et devenu en 1977 un méga tube de la période disco.

Plus d'info

The Party

Orchestre National De Jazz

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1 mois offert, puis 9,99€ / mois.

1
Requiem pour un con 00:04:55

Orchestre National De Jazz, Main Artist, Performer - Serge Gainsbourg, Composer - Michel Colombier, Composer - Michael Leonhart, Arranger

AJON under exclusive licence to harmonia mundi s.a./JazzVillage 2013

2
Who is Clutterbuck? 00:04:33

Orchestre National De Jazz, Main Artist, Performer - Michael Leonhart, Composer, Arranger - Labi Siffre, Composer

AJON under exclusive licence to harmonia mundi s.a./JazzVillage 2013

3
Wonder Twin Powers Activate! 00:05:06

Orchestre National De Jazz, Main Artist, Performer - Michael Leonhart, Composer, Arranger

AJON under exclusive licence to harmonia mundi s.a./JazzVillage 2013

4
Vergogna in Blue 00:04:51

Orchestre National De Jazz, Main Artist, Performer - Michael Leonhart, Composer, Arranger

AJON under exclusive licence to harmonia mundi s.a./JazzVillage 2013

5
Gold Fever 00:03:28

Orchestre National De Jazz, Main Artist, Performer - Michael Leonhart, Composer, Arranger

AJON under exclusive licence to harmonia mundi s.a./JazzVillage 2013

6
Everybody's Got to Learn Sometime 00:04:06

Orchestre National De Jazz, Main Artist, Performer - James Warren, Composer - Michael Leonhart, Arranger

AJON under exclusive licence to harmonia mundi s.a./JazzVillage 2013

7
Vermilion $ Man 00:02:01

Orchestre National De Jazz, Main Artist, Performer - Michael Leonhart, Composer, Arranger

AJON under exclusive licence to harmonia mundi s.a./JazzVillage 2013

8
Je m'appelle Géraldine 00:06:37

Orchestre National De Jazz, Main Artist, Performer - Jean-Claude Vannier, Composer - Michael Leonhart, Arranger

AJON under exclusive licence to harmonia mundi s.a./JazzVillage 2013

9
Dust Devil 00:05:02

Orchestre National De Jazz, Main Artist, Performer - Michael Leonhart, Composer, Arranger

AJON under exclusive licence to harmonia mundi s.a./JazzVillage 2013

10
Dr. KillJoy 00:03:52

Orchestre National De Jazz, Main Artist, Performer - Michael Leonhart, Composer, Arranger

AJON under exclusive licence to harmonia mundi s.a./JazzVillage 2013

11
The Party 00:03:25

Orchestre National De Jazz, Main Artist, Performer - Henry Mancini, Composer - Michael Leonhart, Arranger

AJON under exclusive licence to harmonia mundi s.a./JazzVillage 2013

12
Once in a Lifetime 00:04:54

Orchestre National De Jazz, Main Artist, Performer - David Byrne, Composer - Christopher Franz, Composer

AJON under exclusive licence to harmonia mundi s.a./JazzVillage 2013

13
Rainy Day / Strawberry Letter 23 00:04:11

Orchestre National De Jazz, Main Artist, Performer - Johnny Otis Jr., Composer - Michael Leonhart, Arranger

AJON under exclusive licence to harmonia mundi s.a./JazzVillage 2013

14
7 Cm Stilettos 00:01:06

Orchestre National De Jazz, Main Artist, Performer - Michael Leonhart, Composer, Arranger

AJON under exclusive licence to harmonia mundi s.a./JazzVillage 2013

15
Les Quatre Cents Coups 00:03:32

Orchestre National De Jazz, Main Artist, Performer - Jean Constantin, Composer - Michael Leonhart, Arranger

AJON under exclusive licence to harmonia mundi s.a./JazzVillage 2013

Descriptif de l'album

Ce dernier album de l’ONJ sous la direction de Daniel Yvinec annonce donc une fin de Party pour le producteur-bassiste-chef d’orchestre après plus de 200 concerts et huit programmes différents sous sa direction depuis 2008. Le répertoire de ce 4e opus est résolument pop et funky, clin d'œil nostalgique aux années 70 et 80, les synthétiseurs grignotant doucement le terrain pour se fondre à l'orchestre. Le flûtiste Joce Mienniel se partage avec son MS80 analogique, le saxophoniste Matthieu Metzger souffle dans sa vocodeuse SysTalk Box, le saxophoniste-clarinettiste Antonin-Tri Hoang pianote sur son Roland SH101, la pianiste (bien préparée) Ève Risser s'est offert un clavecin électrique Baldwin et Vincent Lafont perpétue naturellement ses virtuosités claviéristes. Ajoutez un power trio formé de Pierre Perchaud à la guitare, Sylvain Daniel à la basse et Yoann Serra à la batterie, plus le ténor véloce de Rémi Dumoulin et la trompette avec ou sans coulisse de Sylvain Bardiau et l'orchestre est au complet ! Michael Leonhart, co-concepteur de répertoire, joue, entre autres, de la trompette, aux côtés du leader-producteur-metteur en scène Yvinec. On ne coupe heureusement pas à la musique éponyme de Mancini pour le film The Party, et hormis nombre de pièces originales "à la manière de", on a droit à des versions punchy de Requiem pour un con de Gainsbourg et Colombier, Everybody's Got To Learn Sometime de James Warren, Je m'appelle Géraldine de Jean-Claude Vannier, Once In A Lifetime des Talking Heads et le Strawberry Letter 23, écrit par Shuggie Otis et devenu en 1977 un méga tube de la période disco.

À propos

Distinctions : Elu par Citizen Jazz (13/01/14)

Distinctions : Hi-Res Audio (1/11/13)

Distinctions : Sélection JAZZ NEWS (1/03/14)

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Orchestre National De Jazz
Concert anniversaire 30 ans Orchestre National De Jazz Écouter ou acheter
Europa Oslo Orchestre National De Jazz Écouter ou acheter
Europa Berlin Orchestre National De Jazz Écouter ou acheter
Piazzolla! Orchestre National De Jazz Écouter ou acheter
Europa Rome Orchestre National De Jazz Écouter ou acheter

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Bossa-nova, la vague éternelle

Depuis sa création à la fin des années 1950, la bossa-nova est devenue un ingrédient indispensable à la riche palette musicale brésilienne. Cette musique au fort pouvoir évocateur a conquis des artistes du monde entier et révélé des musiciens de premier ordre dont les compositions sont devenues des classiques.

Nat King Cole, un roi pour tous

Intemporel et consensuel, dans le bon sens du terme, Nat King Cole aurait soufflé ses 100 bougies le 17 mars 2019. Pianiste raffiné et crooner satiné, il a raflé les suffrages du grand public des années 40 et 50 tout en fascinant les fans de jazz avec sa classe innée. Au pays des têtes couronnées, le roi (Cole) a bien sa place aux côtés du duc (Ellington) et du comte (Basie).

ECM en 10 albums

Le plus beau son après le silence. C’est la formule qui colle à la peau d’ECM depuis cinquante ans. Manfred Eicher, le charismatique fondateur du label munichois, ne vit pas « hors du temps » mais plus précisément dans « un temps parallèle » à celui de la société, faisant d’ECM une planète de toute beauté où le jazz résonne autrement. Et c’est souvent pour ECM que Keith Jarrett, Charles Lloyd, Jan Garbarek, Chick Corea et tant d’autres ont enregistré leurs disques les plus intenses. Plus encore que pour Blue Note ou Impulse!, se limiter à 10 albums pour raconter toute l’histoire de ce label hors-norme est mission impossible. Aussi, les 10 sélectionnés raconteront « une » histoire d’ECM.

Dans l'actualité...