Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Baxter Dury|The Night Chancers

The Night Chancers

Baxter Dury

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

En 2018, Baxter Dury cosignait B.E.D. avec un baron de la French Touch (Etienne de Crecy) et une riot girrrl inconnue (Delilah Holliday). Une sorte de jouissif quickie électro, triolisme de synthpop minimaliste que le dandy britannique avait décrit comme « un enfant mutant des 80’s qui ne se serait pas complètement développé ». Il revient à ses fondamentaux avec l’impeccable Night Chancers, un vrai cocon de groove très sensuel et poisseux. Feu son illustre père, Ian, braillait admirablement« sex and drugs and rock’n’roll ». Lui déambule à des années-lumière de ces considérations, préférant la mélancolie nonchalante et décalée, comme un Gainsbourg british du troisième millénaire. On a tendance à réduire Baxter Dury à un Des Esseintes sarcastique voire cynique. Certes. Ici, comme un ressuscité d’une love story qui aurait mal tourné, il se remet en selle et affronte ses démons et surtout le monde qui l’entoure dans une ambiance parfois assez cinématographique et dont les textures revendiquent leur diversité. Violons, saxos, beats hip-hop et autres basses maousses épousent ses déclamations jouissives sur les réseaux sociaux (Carla’s Got a Boyfriend), les fashionistas (Sleep People) mais aussi la compassion (Say Nothing)… The Night Chancers vient boucler la trilogie (commencée avec Happy Soup et poursuivie avec Prince of Tears) d’un maître de l’introspection contemporaine qui transforme le bitume des trottoirs des grandes métropoles sur lequel il erre en dancefloor de l’intime. © Marc Zisman/Qobuz

Plus d'informations

The Night Chancers

Baxter Dury

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 90 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
I'm Not Your Dog Explicit
00:02:58

Craig Silvey, Producer, MixingEngineer - Madelaine Hart, Composer - Baxter Dury, Composer, MainArtist - Shaun Paterson, Composer - Lee Canham, Composer

2020 [PIAS] LE LABEL 2020 [PIAS] LE LABEL

2
Slumlord Explicit
00:03:24

Craig Silvey, Producer, MixingEngineer - Madelaine Hart, Composer - Baxter Dury, Composer, MainArtist - Shaun Paterson, Composer

2020 [PIAS] LE LABEL 2020 [PIAS] LE LABEL

3
Saliva Hog Explicit
00:03:06

Craig Silvey, Producer, MixingEngineer - Baxter Dury, Composer, MainArtist - Shaun Paterson, Composer - Delilah Holliday, Composer

2020 [PIAS] LE LABEL 2020 [PIAS] LE LABEL

4
Samurai
00:03:22

Craig Silvey, Producer, MixingEngineer - Baxter Dury, Composer, MainArtist - Ben Gallagher, Composer - Rose Dougall, Composer

2020 [PIAS] LE LABEL 2020 [PIAS] LE LABEL

5
Sleep People
00:02:55

Craig Silvey, Producer, MixingEngineer - Baxter Dury, Composer, MainArtist - Ben Gallagher, Composer - Rose Dougall, Composer

2020 [PIAS] LE LABEL 2020 [PIAS] LE LABEL

6
Carla's Got A Boyfriend
00:03:47

Craig Silvey, Producer, MixingEngineer - Madelaine Hart, Composer - Baxter Dury, Composer, MainArtist - Shaun Paterson, Composer

2020 [PIAS] LE LABEL 2020 [PIAS] LE LABEL

7
The Night Chancers
00:03:04

Craig Silvey, Producer, MixingEngineer - Baxter Dury, Composer, MainArtist - Shaun Paterson, Composer

2020 [PIAS] LE LABEL 2020 [PIAS] LE LABEL

8
Hello, I'm Sorry
00:02:21

Craig Silvey, Producer, MixingEngineer - Madelaine Hart, Composer - Baxter Dury, Composer, MainArtist - Ben Gallagher, Composer

2020 [PIAS] LE LABEL 2020 [PIAS] LE LABEL

9
Daylight
00:02:42

Craig Silvey, Producer, MixingEngineer - Baxter Dury, Composer, MainArtist

2020 [PIAS] LE LABEL 2020 [PIAS] LE LABEL

10
Say Nothing
00:02:45

Craig Silvey, Producer, MixingEngineer - Madelaine Hart, Composer - Baxter Dury, Composer, MainArtist - Ben Gallagher, Composer

2020 [PIAS] LE LABEL 2020 [PIAS] LE LABEL

Descriptif de l'album

En 2018, Baxter Dury cosignait B.E.D. avec un baron de la French Touch (Etienne de Crecy) et une riot girrrl inconnue (Delilah Holliday). Une sorte de jouissif quickie électro, triolisme de synthpop minimaliste que le dandy britannique avait décrit comme « un enfant mutant des 80’s qui ne se serait pas complètement développé ». Il revient à ses fondamentaux avec l’impeccable Night Chancers, un vrai cocon de groove très sensuel et poisseux. Feu son illustre père, Ian, braillait admirablement« sex and drugs and rock’n’roll ». Lui déambule à des années-lumière de ces considérations, préférant la mélancolie nonchalante et décalée, comme un Gainsbourg british du troisième millénaire. On a tendance à réduire Baxter Dury à un Des Esseintes sarcastique voire cynique. Certes. Ici, comme un ressuscité d’une love story qui aurait mal tourné, il se remet en selle et affronte ses démons et surtout le monde qui l’entoure dans une ambiance parfois assez cinématographique et dont les textures revendiquent leur diversité. Violons, saxos, beats hip-hop et autres basses maousses épousent ses déclamations jouissives sur les réseaux sociaux (Carla’s Got a Boyfriend), les fashionistas (Sleep People) mais aussi la compassion (Say Nothing)… The Night Chancers vient boucler la trilogie (commencée avec Happy Soup et poursuivie avec Prince of Tears) d’un maître de l’introspection contemporaine qui transforme le bitume des trottoirs des grandes métropoles sur lequel il erre en dancefloor de l’intime. © Marc Zisman/Qobuz

À propos

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

WHEN WE ALL FALL ASLEEP, WHERE DO WE GO?

Billie Eilish

The Dark Side Of The Moon

Pink Floyd

Wish You Were Here

Pink Floyd

Wish You Were Here Pink Floyd

The Wall

Pink Floyd

The Wall Pink Floyd
À découvrir également
Par Baxter Dury

D.O.A.

Baxter Dury

D.O.A. Baxter Dury

Prince Of Tears

Baxter Dury

Prince Of Tears Baxter Dury

It's a Pleasure

Baxter Dury

It's a Pleasure Baxter Dury

Happy Soup

Baxter Dury

Happy Soup Baxter Dury

Say Nothing Remixes

Baxter Dury

Say Nothing Remixes Baxter Dury
Dans la même thématique...

And In The Darkness, Hearts Aglow

Weyes Blood

Unlimited Love

Red Hot Chili Peppers

Unlimited Love Red Hot Chili Peppers

Will Of The People

Muse

Happier Than Ever (Explicit)

Billie Eilish

Alpha Zulu

Phoenix

Alpha Zulu Phoenix
Les Grands Angles...
Nick Cave, mauvaise graine de star

Nick Cave et ses Bad Seeds restent l’une des aventures les plus prolifiques de l’ère postpunk. Dès la fin des années 80, le magnétisme caverneux du chanteur australien atteignait un certain paroxysme, entre reprises furibardes, ballades au piano et rock’n’roll en sueur. Au fil des ans, le Cave s’est fait de plus en plus crooner, entre Frank Sinatra punk et Johnny Cash austère...

40 ans de post-punk en 10 albums

Au crépuscule des 70’s, les éclaboussures punk n’ont pas encore séché que la noirceur du mouvement déteint déjà sur de nouveaux groupes. Dans cette new wave, le courant post-punk offre une approche tourmentée, voire radicale. Des précurseurs Joy Division et The Fall aux contemporains Shame et Fontaines D.C., coup de zoom sur les albums phares d’un électrochoc qui n’a jamais cessé de fasciner l’underground rock’n’roll.

Jack White au secours du rock

Des White Stripes à son virage en solitaire, Jack White aura sonné le glas d’un rock faisandé. Avec "Seven Nation Army", le génie aux mille projets prophétise : la relève du rock revient en force. En attendant, retour sur le phénomène White.

Dans l'actualité...