Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Annelle K. Gregory - Taneyev: Concert Suite, Op. 28 - Rimsky-Korsakov: Concert Fantasia on Russian Themes, Op. 33

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Taneyev: Concert Suite, Op. 28 - Rimsky-Korsakov: Concert Fantasia on Russian Themes, Op. 33

Dmitry Yablonsky, Kiev Virtuosi Symphony Orchestra, Annelle K. Gregory

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

La célébrité du compositeur russe Sergueï Taneïev pâtit de celle de son contemporain Tchaïkovski, dont il fut l’élève en classe de composition au conservatoire de Moscou, et de celle du Groupe des cinq. Sa musique n’est pas programmée dans nos salles de concert. Heureusement, quelques enregistrements permettent de compenser ce manque, comme celui que voilà avec le chef Dmitry Yablonsky à la tête de l’orchestre symphonique des Kiev Virtuosi.


La Suite de concert pour violon et orchestre de Taneïev campe un décor aussi familier qu’étonnant. Cette partition romantique déploie un dramatisme propre au concerto (le Prélude, Grave en est une parfaite illustration) mais le genre est ici subverti par le découpage revisité de la suite. Inspiré et d’un tempérament musical bien trempé, le compositeur exploite la variété des timbres de l’orchestre pour tisser une trame dense autour du violon. Leur dialogue convoque des images qui annoncent davantage l’épopée don quichottesque de Strauss plutôt qu’elles ne rappellent les contes traditionnels de la Russie pluriséculaire.


Il manque peut-être un peu de ce tempérament à la soliste Annelle K. Gregory. L’intonation est parfaite et son jeu, non sans couleurs ni expression, recherche moins l’âpreté du discours qu’une certaine élégance. La direction charismatique de Dmitry Yablonsky parvient toutefois à entraîner la soliste sur des sentiers engagés, dans les pas de David Oistrakh. La musique de Taneïev se dévoile donc progressivement, apparentant l’écoute à une initiation. La Tarentelle, Presto donne enfin toute la mesure de cette Suite de concert.


La Fantaisie sur des thèmes russes pour violon et orchestre de Rimski-Korsakov est judicieusement placée, une fois n’est pas coutume, après l’œuvre de Taneïev. Cet agencement l’éclaire d’une manière originale et évite l’approche trop souvent pittoresque de ce répertoire. L’écoute se fait ici sans reprendre haleine car les mouvements n’ont pas été découpés en des pistes distinctes. Il faut dire qu’Annelle K. Gregory a choisi un tempo enlevé et le Lento central nous laisse tout juste le temps de respirer ! © Elsa Siffert/Qobuz

Plus d'info

Taneyev: Concert Suite, Op. 28 - Rimsky-Korsakov: Concert Fantasia on Russian Themes, Op. 33

Annelle K. Gregory

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Suite de Concert, Op. 28 (Sergey Taneyev)

1
Concert Suite, Op. 28: I. Präludium. Grave 00:07:49

Dmitry Yablonsky, Conductor - Sergey Taneyev, Composer - Annelle K. Gregory, Artist, MainArtist - Kiev Virtuosi Symphony Orchestra, Orchestra

(C) 2019 Naxos (P) 2019 Naxos

2
Concert Suite, Op. 28: II. Gavotte. Allegro moderato 00:06:05

Dmitry Yablonsky, Conductor - Sergey Taneyev, Composer - Annelle K. Gregory, Artist, MainArtist - Kiev Virtuosi Symphony Orchestra, Orchestra

(C) 2019 Naxos (P) 2019 Naxos

3
Concert Suite, Op. 28: III. Fairy Tale. Andantino 00:08:37

Dmitry Yablonsky, Conductor - Sergey Taneyev, Composer - Annelle K. Gregory, Artist, MainArtist - Kiev Virtuosi Symphony Orchestra, Orchestra

(C) 2019 Naxos (P) 2019 Naxos

4
Concert Suite, Op. 28: IV. Theme & Variations 00:15:32

Dmitry Yablonsky, Conductor - Sergey Taneyev, Composer - Annelle K. Gregory, Artist, MainArtist - Kiev Virtuosi Symphony Orchestra, Orchestra

(C) 2019 Naxos (P) 2019 Naxos

5
Concert Suite, Op. 28: V. Tarantella. Presto 00:07:20

Dmitry Yablonsky, Conductor - Sergey Taneyev, Composer - Annelle K. Gregory, Artist, MainArtist - Kiev Virtuosi Symphony Orchestra, Orchestra

(C) 2019 Naxos (P) 2019 Naxos

Fantasia on 2 Russian Themes, Op. 33 (Nikolai Rimsky-Korsakov)

6
Concert Fantasia on Russian Themes, Op. 33 (Version for Violin & Orchestra) 00:15:18

Nikolai Rimsky-Korsakov, Composer - Dmitry Yablonsky, Conductor - Annelle K. Gregory, Artist, MainArtist - Kiev Virtuosi Symphony Orchestra, Orchestra

(C) 2019 Naxos (P) 2019 Naxos

Descriptif de l'album

La célébrité du compositeur russe Sergueï Taneïev pâtit de celle de son contemporain Tchaïkovski, dont il fut l’élève en classe de composition au conservatoire de Moscou, et de celle du Groupe des cinq. Sa musique n’est pas programmée dans nos salles de concert. Heureusement, quelques enregistrements permettent de compenser ce manque, comme celui que voilà avec le chef Dmitry Yablonsky à la tête de l’orchestre symphonique des Kiev Virtuosi.


La Suite de concert pour violon et orchestre de Taneïev campe un décor aussi familier qu’étonnant. Cette partition romantique déploie un dramatisme propre au concerto (le Prélude, Grave en est une parfaite illustration) mais le genre est ici subverti par le découpage revisité de la suite. Inspiré et d’un tempérament musical bien trempé, le compositeur exploite la variété des timbres de l’orchestre pour tisser une trame dense autour du violon. Leur dialogue convoque des images qui annoncent davantage l’épopée don quichottesque de Strauss plutôt qu’elles ne rappellent les contes traditionnels de la Russie pluriséculaire.


Il manque peut-être un peu de ce tempérament à la soliste Annelle K. Gregory. L’intonation est parfaite et son jeu, non sans couleurs ni expression, recherche moins l’âpreté du discours qu’une certaine élégance. La direction charismatique de Dmitry Yablonsky parvient toutefois à entraîner la soliste sur des sentiers engagés, dans les pas de David Oistrakh. La musique de Taneïev se dévoile donc progressivement, apparentant l’écoute à une initiation. La Tarentelle, Presto donne enfin toute la mesure de cette Suite de concert.


La Fantaisie sur des thèmes russes pour violon et orchestre de Rimski-Korsakov est judicieusement placée, une fois n’est pas coutume, après l’œuvre de Taneïev. Cet agencement l’éclaire d’une manière originale et évite l’approche trop souvent pittoresque de ce répertoire. L’écoute se fait ici sans reprendre haleine car les mouvements n’ont pas été découpés en des pistes distinctes. Il faut dire qu’Annelle K. Gregory a choisi un tempo enlevé et le Lento central nous laisse tout juste le temps de respirer ! © Elsa Siffert/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
British blues boom, chronique d’une révolution

Si Joe Bonamassa revient avec “British Blues Explosion”, un an après le “Blue & Lonesome” des Rolling Stones, c’est que le « British blues boom » a été plus qu’un simple courant. L’intérêt des Anglais pour les icônes américaines du genre a engendré une véritable révolution, avec en tête la sainte Trinité de la guitare, formée par Eric Clapton, Jeff Beck et Jimmy Page. À l’aube des années 1960, une fabuleuse déferlante atteint les côtes de la Grande-Bretagne. Et ouvre la voie à de nouvelles dimensions musicales.

Herbert von Karajan et les grands maîtres du classique

Trente ans après sa mort, l’Autrichien Herbert von Karajan (Salzbourg 1908 - Anif 1989) incarne toujours la figure du chef d’orchestre. À la tête de l’orchestre philharmonique de Berlin, qu’il a élevé au rang de marque mondiale pendant presque trente-cinq ans (1955-1989), il a méthodiquement réenregistré le cœur de son répertoire : Beethoven, Brahms, Bruckner, Verdi, Wagner, Strauss…

John Barry, factotum de génie

Composer pour l’écran nécessite un goût et un savoir-faire pour tous les styles : du disco pour une scène de night-club ou un madrigal pour un film en costumes, le musicien de cinéma doit pouvoir répondre présent partout ! Et John Barry est sans doute l’un des compositeurs de BO qui a su se fondre le mieux dans tous les genres cinématographiques et musicaux.

Dans l'actualité...