Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Christoph Berner - Swan Songs

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Swan Songs

Christoph Berner and Christian Immler

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 48.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Le terme de « Chant du cygne » signifierait un peu, quand même, que les compositeurs savaient que leur heure était venue, et qu’il leur convenait de donner à la postérité une sorte d’adieu et de rétrospective sur leur vie et leur œuvre. Que nenni ! Aucun des quatre compositeurs ici représentés n’avaient l’intention de retourner ad patres à courte échéance, à commencer par Schubert dont le Schwanengesang est en réalité un assemblage réalisé de manière posthume par un éditeur, qui emballa sous ce titre quelque quatorze Lieder isolés, qui n’avaient pas vocation à former un cycle. Le baryton Christian Immler a choisi les six Lieder dont les poèmes sont de Heinrich Heine. Brahms lui-même, en 1896, ne faisait que lamenter la disparition de Clara Schumann, mais savait-il qu’il ne lui survivrait que d’une année lorsqu’il écrivit ses Quatre chants sérieux. À tout prendre, son propre chant du cygne seraient les onze préludes de choral pour orgue qui, eux, évoquent la mort imminente de manière poignante – même si les quatre chants sont eux-mêmes d’une profonde émotion. Les Three Songs de Samuel Barber, écrits en 1972 pour Fischer-Dieskau, sont certes parmi ses dernières œuvres (et son ultime opus pour voix et piano), mais le compositeur avait presque une dizaine d’années encore à vivre. Cela dit, l’atmosphère crépusculaire n’échappera à personne, ainsi que l’extrême concentration du propos. Enfin, à l’opposé de cette impression, les Arias and Barcarolles de Bernstein, écrites en 1988 – deux ans avant sa mort donc – n’ont rien, mais alors rien de rien, de funèbre ou de recueilli ! C’est là un ouvrage d’une vitalité explosive, délicieusement conçu pour baryton, mezzo et piano à quatre mains. Pour cette fin d’album, Immler est rejoint par la mezzo-soprano Anna Stéphany. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Swan Songs

Christoph Berner

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Der Schwanengesang, D. 957 (Franz Schubert)

1
1. Der Atlas 00:02:16

Franz Schubert, Composer - Christian Immler, Soloist, MainArtist - Christoph Berner, Soloist, MainArtist

2
2. Ihr Bild 00:02:37

Franz Schubert, Composer - Christian Immler, Soloist, MainArtist - Christoph Berner, Soloist, MainArtist

3
3. Das Fischermädchen 00:02:26

Franz Schubert, Composer - Christian Immler, Soloist, MainArtist - Christoph Berner, Soloist, MainArtist

4
4. Die Stadt 00:03:23

Franz Schubert, Composer - Christian Immler, Soloist, MainArtist - Christoph Berner, Soloist, MainArtist

5
5. Am Meer 00:03:51

Franz Schubert, Composer - Christian Immler, Soloist, MainArtist - Christoph Berner, Soloist, MainArtist

6
6. Der Doppelgänger 00:04:38

Franz Schubert, Composer - Christian Immler, Soloist, MainArtist - Christoph Berner, Soloist, MainArtist

Vier ernste Gesänge, Op. 121 (Franz Schubert)

7
1. Denn es gehet dem Menschen wie dem Vieh 00:04:18

Franz Schubert, Composer - Christian Immler, Soloist, MainArtist - Christoph Berner, Soloist, MainArtist

8
2. Ich wandte mich und sahe an alle 00:03:50

Johannes Brahms, Composer - Christian Immler, Soloist, MainArtist - Christoph Berner, Soloist, MainArtist

9
3. O Tod, O Tod, wie bitter bist du 00:03:44

Johannes Brahms, Composer - Christian Immler, Soloist, MainArtist - Christoph Berner, Soloist, MainArtist

10
4. Wenn ich mit Menschen- und Engelszungen redete 00:05:03

Johannes Brahms, Composer - Christian Immler, Soloist, MainArtist - Christoph Berner, Soloist, MainArtist

Three Songs, Op. 45 (Samuel Barber)

11
1. Now Have I fed and easten up the rose 00:02:11

Samuel Barber, Composer - Christian Immler, Soloist, MainArtist - Danny Driver, Soloist, MainArtist

12
2. A Green Lowland of Pianos 00:02:16

Samuel Barber, Composer - Christian Immler, Soloist, MainArtist - Danny Driver, Soloist, MainArtist

13
Three Songs, Op. 45: 3. O Boundless, Boundless Evening 00:03:30

Samuel Barber, Composer - Christian Immler, Soloist, MainArtist - Danny Driver, Soloist, MainArtist

Arias and Barcarolles for Mezzo, Baritone and Piano four-hands (Leonard Bernstein)

14
I. Prelude 00:01:28

Leonard Bernstein, Composer - Christian Immler, Soloist, MainArtist - Danny Driver, Soloist, MainArtist - Anna Stephany, Soloist, MainArtist - Silvia Fraser, Soloist, MainArtist

15
II. Love Duet (For Jave) 00:04:11

Leonard Bernstein, Composer - Christian Immler, Soloist, MainArtist - Danny Driver, Soloist, MainArtist - Anna Stephany, Soloist, MainArtist - Silvia Fraser, Soloist, MainArtist

16
III. Little Smary (for S.A.B.) 00:02:30

Leonard Bernstein, Composer - Christian Immler, Soloist, MainArtist - Danny Driver, Soloist, MainArtist - Anna Stephany, Soloist, MainArtist - Silvia Fraser, Soloist, MainArtist

17
IV. The Love of My Life (to SWZ. for KO) 00:04:12

Leonard Bernstein, Composer - Christian Immler, Soloist, MainArtist - Danny Driver, Soloist, MainArtist - Anna Stephany, Soloist, MainArtist - Silvia Fraser, Soloist, MainArtist

18
V. Greetings (for J.G.) 00:02:50

Leonard Bernstein, Composer - Christian Immler, Soloist, MainArtist - Danny Driver, Soloist, MainArtist - Anna Stephany, Soloist, MainArtist - Silvia Fraser, Soloist, MainArtist

19
VI. Oif Mayn Kash'neh (At My Wedding) (for M.T.T.) 00:04:44

Leonard Bernstein, Composer - Christian Immler, Soloist, MainArtist - Danny Driver, Soloist, MainArtist - Anna Stephany, Soloist, MainArtist - Silvia Fraser, Soloist, MainArtist

20
VII. Mr. and Mrs. Webb Say Goodnight (for Mino and Lezbo) 00:07:35

Leonard Bernstein, Composer - Christian Immler, Soloist, MainArtist - Danny Driver, Soloist, MainArtist - Anna Stephany, Soloist, MainArtist - Silvia Fraser, Soloist, MainArtist

21
VIII. Nachspiel (P0stlude) (In Memoriam) 00:02:41

Leonard Bernstein, Composer - Christian Immler, Soloist, MainArtist - Danny Driver, Soloist, MainArtist - Anna Stephany, Soloist, MainArtist - Silvia Fraser, Soloist, MainArtist

Bayerischer Rundfunk / Avi-Service for music Avi-Service for music

Descriptif de l'album

Le terme de « Chant du cygne » signifierait un peu, quand même, que les compositeurs savaient que leur heure était venue, et qu’il leur convenait de donner à la postérité une sorte d’adieu et de rétrospective sur leur vie et leur œuvre. Que nenni ! Aucun des quatre compositeurs ici représentés n’avaient l’intention de retourner ad patres à courte échéance, à commencer par Schubert dont le Schwanengesang est en réalité un assemblage réalisé de manière posthume par un éditeur, qui emballa sous ce titre quelque quatorze Lieder isolés, qui n’avaient pas vocation à former un cycle. Le baryton Christian Immler a choisi les six Lieder dont les poèmes sont de Heinrich Heine. Brahms lui-même, en 1896, ne faisait que lamenter la disparition de Clara Schumann, mais savait-il qu’il ne lui survivrait que d’une année lorsqu’il écrivit ses Quatre chants sérieux. À tout prendre, son propre chant du cygne seraient les onze préludes de choral pour orgue qui, eux, évoquent la mort imminente de manière poignante – même si les quatre chants sont eux-mêmes d’une profonde émotion. Les Three Songs de Samuel Barber, écrits en 1972 pour Fischer-Dieskau, sont certes parmi ses dernières œuvres (et son ultime opus pour voix et piano), mais le compositeur avait presque une dizaine d’années encore à vivre. Cela dit, l’atmosphère crépusculaire n’échappera à personne, ainsi que l’extrême concentration du propos. Enfin, à l’opposé de cette impression, les Arias and Barcarolles de Bernstein, écrites en 1988 – deux ans avant sa mort donc – n’ont rien, mais alors rien de rien, de funèbre ou de recueilli ! C’est là un ouvrage d’une vitalité explosive, délicieusement conçu pour baryton, mezzo et piano à quatre mains. Pour cette fin d’album, Immler est rejoint par la mezzo-soprano Anna Stéphany. © SM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Sibelius : 10 moments clés de la discographie

La discographie du compositeur finlandais Jean Sibelius (1865-1957) est d’une grande richesse, et surtout d’une exceptionnelle qualité et diversité. Qobuz vous en propose un tour d’horizon en mettant l’accent sur 10 moments particulièrement significatifs.

Tim Burton en 10 albums

Qu’il tourne en prises de vues réelles ou en stop motion, Tim Burton a construit en plus de trente ans un monde cinématographique où le merveilleux poétique côtoie le gothique et l’humour macabre. À quelques exceptions près, c’est le compositeur Danny Elfman qui l’a épaulé dans cette aventure, formant un duo symbiotique : sans les images de Burton, la musique de Elfman n’aurait pas la même saveur et vice versa, ce qu’ils ont encore prouvé en 2019 avec le bouleversant “Dumbo”.

Berlioz, la Fantastique en 10 versions

Véritable manifeste de l’émergence du romantisme français, la Symphonie fantastique de Berlioz aura marqué le XIXe siècle comme le Sacre du printemps de Stravinsky marquera le suivant. Créés à Paris, autrefois creuset mondial de l’effervescence artistique, ces deux chefs-d’œuvre ont fait basculer durablement le langage musical dans une autre dimension. Le 5 décembre 1830, l’œuvre révolutionnaire d’un Hector Berlioz de 27 ans émeut les musiciens présents dans la petite salle de l’ancien conservatoire, parmi lesquels Meyerbeer et Liszt, vivement impressionnés pas l’extraordinaire audace de cet ouvrage présenté trois ans seulement après la mort de Beethoven.

Dans l'actualité...