Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Lise Davidsen - Strauss : Four Last Songs - Wagner : Arias from Tannhäuser

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Strauss : Four Last Songs - Wagner : Arias from Tannhäuser

Lise Davidsen - Philharmonia Orchestra - Esa-Pekka Salonen

Livret Numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Née dans un petit village de Norvège en 1987 (et donc immanquablement comparée à sa lointaine compatriote Kirsten Flagstad), la soprano Lise Davidsen semble taillée pour incarner les héroïnes wagnériennes et straussiennes. Pour son premier disque chez Decca, label pour lequel elle a signé un contrat exclusif, elle a choisi de présenter plusieurs visages de la femme sous les traits vocaux d’Elisabeth (Tannhäuser), d’Ariane (Ariane à Naxos) et de… Pauline, l’épouse bien aimée de Richard Strauss à laquelle il a consacré de nombreux Lieder dès son opus 27, le cycle de 1894 offert à sa femme en guise de cadeau de mariage, jusqu’aux ultimes Vier letzte Lieder de 1948.
Sous la baguette souple d’Esa-Pekka Salonen, le Philharmonia Orchestra épouse la voix d’airain de la soprano norvégienne avec finesse et élégance. On l’aura compris, cet album au programme soigneusement conçu oscille entre la jeunesse et la vieillesse où rôdent les fantômes et la mort. On peut se demander comment on peut exprimer la mortalité lorsqu’on a trente ans, un timbre puissant, une santé rayonnante et la vie devant soi. La réponse est dans la voix de Lise Davidsen qui s’élève avec les alouettes comme une promesse d’immortalité, celle de la musique du dernier Strauss se retournant une dernière fois sur son passé dans une Europe en ruines.
Découvert en 1984, après la mort de sa dédicataire, la cantatrice Maria Jeritza, qui l’avait conservé secrètement, Malven (« Les Mauves ») est le véritable « dernier Lied » de Richard Strauss. D’un ton plus léger que les Vier letzte Lieder auxquels il devait peut-être appartenir, il est présenté ici dans une orchestration de Wolfgang Rihm. © François Hudry/Qobuz

Plus d'info

Strauss : Four Last Songs - Wagner : Arias from Tannhäuser

Lise Davidsen

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1 mois offert, puis 9,99€ / mois.

Tannhäuser, WWV 70 / Act 2

1
"Dich, teure Halle, grüß ich wieder" (Act II, Scene 1) 00:03:41

Lise Davidsen, Soprano - Philharmonia Orchestra - Esa-Pekka Salonen, Conductor - Richard Wagner, Composer & Lyricist - Job Maarse, Producer - Neil Hutchinson, Recording Engineer - Jonathan Stokes, Recording Engineer

℗ 2019 Decca Music Group Limited

Tannhäuser, WWV 70 / Act 3

2
"Allmächt'ge Jungfrau, hör mein Flehen !" (Act III, Scene 1) 00:07:33

Lise Davidsen, Soprano - Philharmonia Orchestra - Esa-Pekka Salonen, Conductor - Richard Wagner, Composer & Lyricist - Job Maarse, Producer - Neil Hutchinson, Recording Engineer - Jonathan Stokes, Recording Engineer

℗ 2019 Decca Music Group Limited

Ariadne auf Naxos, Op. 60, TrV 228

3
"Es gibt ein Reich" 00:06:35

Lise Davidsen, Soprano - Philharmonia Orchestra - Esa-Pekka Salonen, Conductor - Richard Strauss, Composer - Hugo von Hofmannstahl, Author - Job Maarse, Producer - Neil Hutchinson, Recording Engineer - Jonathan Stokes, Recording Engineer

℗ 2019 Decca Music Group Limited

4 Lieder, Op. 27, TrV 170

4
1. Ruhe, meine Seele ! 00:04:36

Lise Davidsen, Soprano - Philharmonia Orchestra - Esa-Pekka Salonen, Conductor - Richard Strauss, Composer - Karl Henckell, Author - Job Maarse, Producer - Neil Hutchinson, Recording Engineer - Jonathan Stokes, Recording Engineer

℗ 2019 Decca Music Group Limited

5
2. Cäcilie 00:02:19

Lise Davidsen, Soprano - Philharmonia Orchestra - Esa-Pekka Salonen, Conductor - Richard Strauss, Composer - Heinrich Hart, Author - Job Maarse, Producer - Neil Hutchinson, Recording Engineer - Jonathan Stokes, Recording Enginee

℗ 2019 Decca Music Group Limited

6
3. Heimliche Aufforderung (Orch. Robert Heger) 00:03:29

Lise Davidsen, Soprano - Philharmonia Orchestra - Esa-Pekka Salonen, Conductor - Richard Strauss, Composer - Robert Heger, Arranger, Work Arranger - Job Maarse, Producer - Neil Hutchinson, Recording Engineer - Jonathan Stokes, Recording Engineer

℗ 2019 Decca Music Group Limited

7
4. Morgen ! 00:04:34

Lise Davidsen, Soprano - Philharmonia Orchestra (Zsolt-Tihamér Visontay, Solo Violin) - Esa-Pekka Salonen, Conductor - Richard Strauss, Composer - John Henry MacKay, Author - Job Maarse, Producer - Neil Hutchinson, Recording Engineer - Jonathan Stokes, Recording Engineer

℗ 2019 Decca Music Group Limited

5 Lieder, Op. 41, TrV 195

8
No. 1 Wiegenlied 00:04:12

Lise Davidsen, Soprano - Philharmonia Orchestra - Esa-Pekka Salonen, Conductor - Richard Strauss, Composer - Richard Dehmel, Author - Job Maarse, Producer - Neil Hutchinson, Recording Engineer - Jonathan Stokes, Recording Engineer

℗ 2019 Decca Music Group Limited

Malven, TrV 297

9
Malven, TrV 297 (Orch. Wolfgang Rihm) 00:03:01

Lise Davidsen, Soprano - Philharmonia Orchestra - Esa-Pekka Salonen, Conductor - Richard Strauss, Composer - Wolfgang Rihm, Arranger, Work Arranger - Betty Knobel, Author - Job Maarse, Producer - Neil Hutchinson, Recording Engineer - Jonathan Stokes, Recording Engineer

℗ 2019 Decca Music Group Limited

Vier letzte Lieder, TrV 296

10
1. Frühling 00:03:44

Lise Davidsen, Soprano - Philharmonia Orchestra - Esa-Pekka Salonen, Conductor - Richard Strauss, Composer - Hermann Hesse, Author - Job Maarse, Producer - Neil Hutchinson, Recording Engineer - Jonathan Stokes, Recording Engineer

℗ 2019 Decca Music Group Limited

11
2. September 00:05:28

Lise Davidsen, Soprano - Philharmonia Orchestra - Esa-Pekka Salonen, Conductor - Richard Strauss, Composer - Hermann Hesse, Author - Job Maarse, Producer - Neil Hutchinson, Recording Engineer - Jonathan Stokes, Recording Engineer

℗ 2019 Decca Music Group Limited

12
3. Beim Schlafengehen 00:05:39

Lise Davidsen, Soprano - Philharmonia Orchestra (Zsolt-Tihamér Visontay, Solo Violin) - Esa-Pekka Salonen, Conductor - Richard Strauss, Composer - Hermann Hesse, Author - Job Maarse, Producer - Neil Hutchinson, Recording Engineer - Jonathan Stokes, Recording Engineer

℗ 2019 Decca Music Group Limited

13
4. Im Abendrot 00:08:59

Lise Davidsen, Soprano - Philharmonia Orchestra - Esa-Pekka Salonen, Conductor - Richard Strauss, Composer - Joseph Freiherr von Eichendorff, Author - Job Maarse, Producer - Neil Hutchinson, Recording Engineer - Jonathan Stokes, Recording Engineer

℗ 2019 Decca Music Group Limited

Descriptif de l'album

Née dans un petit village de Norvège en 1987 (et donc immanquablement comparée à sa lointaine compatriote Kirsten Flagstad), la soprano Lise Davidsen semble taillée pour incarner les héroïnes wagnériennes et straussiennes. Pour son premier disque chez Decca, label pour lequel elle a signé un contrat exclusif, elle a choisi de présenter plusieurs visages de la femme sous les traits vocaux d’Elisabeth (Tannhäuser), d’Ariane (Ariane à Naxos) et de… Pauline, l’épouse bien aimée de Richard Strauss à laquelle il a consacré de nombreux Lieder dès son opus 27, le cycle de 1894 offert à sa femme en guise de cadeau de mariage, jusqu’aux ultimes Vier letzte Lieder de 1948.
Sous la baguette souple d’Esa-Pekka Salonen, le Philharmonia Orchestra épouse la voix d’airain de la soprano norvégienne avec finesse et élégance. On l’aura compris, cet album au programme soigneusement conçu oscille entre la jeunesse et la vieillesse où rôdent les fantômes et la mort. On peut se demander comment on peut exprimer la mortalité lorsqu’on a trente ans, un timbre puissant, une santé rayonnante et la vie devant soi. La réponse est dans la voix de Lise Davidsen qui s’élève avec les alouettes comme une promesse d’immortalité, celle de la musique du dernier Strauss se retournant une dernière fois sur son passé dans une Europe en ruines.
Découvert en 1984, après la mort de sa dédicataire, la cantatrice Maria Jeritza, qui l’avait conservé secrètement, Malven (« Les Mauves ») est le véritable « dernier Lied » de Richard Strauss. D’un ton plus léger que les Vier letzte Lieder auxquels il devait peut-être appartenir, il est présenté ici dans une orchestration de Wolfgang Rihm. © François Hudry/Qobuz

Détails de l'enregistrement original : Recording location : Henry Wood Hall, London, 28 & 29 September and 6 & 7 October 2018

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Lise Davidsen
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Jonas Kaufmann en 10 disques essentiels

Avec son physique avantageux de jeune premier romantique, l’Allemand Jonas Kaufmann a modernisé l’image du ténor d’opéra, souvent considéré comme un bateleur impénitent. Outre sa voix puissante et variée, Jonas Kaufmann possède un répertoire immense, en plusieurs langues, à l’aise à l’opéra dans Wagner comme dans Verdi ou Puccini, chantant le lied ou l’opéra français à merveille. Grand admirateur de Fritz Wunderlich, il a commencé sa carrière “à l’ancienne”, en troupe dans de petits théâtres allemands avant de voler de ses propres ailes vers une carrière phénoménale. Après une année 2017 chaotique due à un hématome sur les cordes vocales, Jonas Kaufmann semble parfaitement rétabli et travaille sur de très nombreux projets. En 10 disques, Qobuz tente de couvrir toutes les facettes de son immense talent.

Dans l'actualité...