Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Glen Campbell - Sings For The King

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Sings For The King

Glen Campbell

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 192.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Quand on évoque Glen Campbell, on décrit souvent le country boy comme un chanteur « célèbre pour son goût de la variet ». Non pour dire que sa pop-country des late 70’s est anodine, au contraire. Qu’il s’agisse de Southern Nights, Rhinestone Cowboy et autre Wichita Lineman, ces titres sont devenus des grands classiques du genre tant ils remplissent à la perfection les critères du tube de l’époque. Mais la carrière de Campbell est bien plus riche et complexe. Elle regorge de détails qui le transforment en une légende de la musique américaine. Guitariste confirmé, chanteur, compositeur, songwriter et même animateur télé, il a partagé sa carrière entre les projecteurs et la vie moins exposée du studio. Il faut dire que dans les années 60/70, les studios qui révolutionnaient la musique, il y en avait, et Campbell faisait partie intégrante d’un des plus grands groupes de session men, The Wrecking Crew (alias The Clique ou The Phil Spector Wall of Sound Orchestra).


En 1962, grâce à Jimmy Bowen, il intègre cet ensemble de musiciens de la côte Ouest et fréquente la bassiste Carol Kaye, le guitariste Tommy Tedesco, le batteur Hal Blaine mais encore Frank Sinatra, Rick Nelson et surtout… le King ! Sings for the King est donc un disque posthume totalement inédit. 18 titres récemment découverts, une sorte de correspondance intime effectuée entre Campbell et Presley, dans laquelle le country boy réalise des enregistrements destinés à son ami entre 1964 et 1968. Une surprise qui n’aurait jamais dû atteindre nos oreilles, et pourtant… Glen Campbell avait un double avantage. Celui de pouvoir chanter dans les hauteurs d’Elvis et d’avoir été proche de la star depuis 1956. Un moyen efficace de présenter au King les nouvelles compositions de Sid Wayne et Ben Weisman. Un disque qui ne pouvait s’ouvrir autrement qu’avec ce duo légendaire, We Call on Him où l’harmonie entre les deux hommes est évidente. Une ballade au piano qui associe deux voix de crooners nés, le tout sur un air mélancolique porté par des chœurs discrets. Un grand moment d’émotion. S’enchaînent ainsi 17 titres interprétés par Glen qui joue de son talent d’imitateur. De Easy Come, Easy Go, Spinout, en passant par I’ll Be Back et I Got Love, ces 17 prestations ont toutes été validées par le King. Pourtant, sur ce disque, c’est bien Campbell qui est à l’honneur et cela fait un bien fou ! © Clara Bismuth/Qobuz

Plus d'informations

Sings For The King

Glen Campbell

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
We Call On Him 00:02:28

Ben Weisman, ComposerLyricist - Carl Jackson, Producer - Elvis Presley, MainArtist - Glen Campbell, MainArtist - Jochem Van Der Saag, Mixer, StudioPersonnel - LUKE WOOTEN, Mixer, StudioPersonnel - Sid Wayne, ComposerLyricist - Fred Karger, ComposerLyricist

A Universal Music Enterprises release; ℗ 2018 UMG Recordings, Inc.

2
Easy Come, Easy Go 00:02:16

Ben Weisman, ComposerLyricist - Glen Campbell, MainArtist - Sid Wayne, ComposerLyricist

A Universal Music Enterprises release; ℗ 2018 UMG Recordings, Inc.

3
Any Old Time 00:02:40

Ben Weisman, Composer - Glen Campbell, MainArtist - Sid Wayne, Composer

A Universal Music Enterprises release; ℗ 2018 UMG Recordings, Inc.

4
Anyone Can Play (Rock Version) 00:02:36

Ben Weisman, ComposerLyricist - Glen Campbell, MainArtist - Sid Wayne, ComposerLyricist

A Universal Music Enterprises release; ℗ 2018 UMG Recordings, Inc.

5
I Got Love 00:02:00

Ben Weisman, ComposerLyricist - Glen Campbell, MainArtist - Sid Wayne, ComposerLyricist

A Universal Music Enterprises release; ℗ 2018 UMG Recordings, Inc.

6
I’ll Never Know 00:02:01

Ben Weisman, ComposerLyricist - Glen Campbell, MainArtist - Sid Wayne, ComposerLyricist - Fred Karger, ComposerLyricist

A Universal Music Enterprises release; ℗ 2018 UMG Recordings, Inc.

7
All I Needed Was The Rain 00:02:30

Ben Weisman, ComposerLyricist - Glen Campbell, MainArtist - Sid Wayne, ComposerLyricist

A Universal Music Enterprises release; ℗ 2018 UMG Recordings, Inc.

8
How Can You Lose What You Never Had 00:02:33

Ben Weisman, ComposerLyricist - Glen Campbell, MainArtist - Sid Wayne, ComposerLyricist

A Universal Music Enterprises release; ℗ 2018 UMG Recordings, Inc.

9
Spinout 00:02:26

Ben Weisman, ComposerLyricist - Dolores Fuller, ComposerLyricist - Glen Campbell, MainArtist - Sid Wayne, ComposerLyricist

A Universal Music Enterprises release; ℗ 2018 UMG Recordings, Inc.

10
Magic Fire 00:02:10

Ben Weisman, ComposerLyricist - Glen Campbell, MainArtist - Sid Wayne, ComposerLyricist

A Universal Music Enterprises release; ℗ 2018 UMG Recordings, Inc.

11
I’ll Be Back 00:01:58

Ben Weisman, ComposerLyricist - Glen Campbell, MainArtist - Sid Wayne, ComposerLyricist

A Universal Music Enterprises release; ℗ 2018 UMG Recordings, Inc.

12
Love On The Rocks 00:02:06

Ben Weisman, ComposerLyricist - Glen Campbell, MainArtist - Sid Wayne, ComposerLyricist

A Universal Music Enterprises release; ℗ 2018 UMG Recordings, Inc.

13
Stay Away Joe 00:01:51

Ben Weisman, ComposerLyricist - Glen Campbell, MainArtist - Sid Wayne, ComposerLyricist

A Universal Music Enterprises release; ℗ 2018 UMG Recordings, Inc.

14
Cross My Heart And Hope To Die 00:02:05

Ben Weisman, ComposerLyricist - Glen Campbell, MainArtist - Sid Wayne, ComposerLyricist

A Universal Music Enterprises release; ℗ 2018 UMG Recordings, Inc.

15
Clambake 00:02:05

Ben Weisman, ComposerLyricist - Glen Campbell, MainArtist - Sid Wayne, ComposerLyricist

A Universal Music Enterprises release; ℗ 2018 UMG Recordings, Inc.

16
There Is So Much World To See 00:02:47

Ben Weisman, ComposerLyricist - Glen Campbell, MainArtist - Sid Wayne, ComposerLyricist

A Universal Music Enterprises release; ℗ 2018 UMG Recordings, Inc.

17
Do The Clam 00:02:26

Ben Weisman, ComposerLyricist - Dolores Fuller, ComposerLyricist - Glen Campbell, MainArtist - Sid Wayne, ComposerLyricist

A Universal Music Enterprises release; ℗ 2018 UMG Recordings, Inc.

18
Restless 00:02:31

Ben Weisman, ComposerLyricist - Glen Campbell, MainArtist - Sid Wayne, ComposerLyricist

A Universal Music Enterprises release; ℗ 2018 UMG Recordings, Inc.

Descriptif de l'album

Quand on évoque Glen Campbell, on décrit souvent le country boy comme un chanteur « célèbre pour son goût de la variet ». Non pour dire que sa pop-country des late 70’s est anodine, au contraire. Qu’il s’agisse de Southern Nights, Rhinestone Cowboy et autre Wichita Lineman, ces titres sont devenus des grands classiques du genre tant ils remplissent à la perfection les critères du tube de l’époque. Mais la carrière de Campbell est bien plus riche et complexe. Elle regorge de détails qui le transforment en une légende de la musique américaine. Guitariste confirmé, chanteur, compositeur, songwriter et même animateur télé, il a partagé sa carrière entre les projecteurs et la vie moins exposée du studio. Il faut dire que dans les années 60/70, les studios qui révolutionnaient la musique, il y en avait, et Campbell faisait partie intégrante d’un des plus grands groupes de session men, The Wrecking Crew (alias The Clique ou The Phil Spector Wall of Sound Orchestra).


En 1962, grâce à Jimmy Bowen, il intègre cet ensemble de musiciens de la côte Ouest et fréquente la bassiste Carol Kaye, le guitariste Tommy Tedesco, le batteur Hal Blaine mais encore Frank Sinatra, Rick Nelson et surtout… le King ! Sings for the King est donc un disque posthume totalement inédit. 18 titres récemment découverts, une sorte de correspondance intime effectuée entre Campbell et Presley, dans laquelle le country boy réalise des enregistrements destinés à son ami entre 1964 et 1968. Une surprise qui n’aurait jamais dû atteindre nos oreilles, et pourtant… Glen Campbell avait un double avantage. Celui de pouvoir chanter dans les hauteurs d’Elvis et d’avoir été proche de la star depuis 1956. Un moyen efficace de présenter au King les nouvelles compositions de Sid Wayne et Ben Weisman. Un disque qui ne pouvait s’ouvrir autrement qu’avec ce duo légendaire, We Call on Him où l’harmonie entre les deux hommes est évidente. Une ballade au piano qui associe deux voix de crooners nés, le tout sur un air mélancolique porté par des chœurs discrets. Un grand moment d’émotion. S’enchaînent ainsi 17 titres interprétés par Glen qui joue de son talent d’imitateur. De Easy Come, Easy Go, Spinout, en passant par I’ll Be Back et I Got Love, ces 17 prestations ont toutes été validées par le King. Pourtant, sur ce disque, c’est bien Campbell qui est à l’honneur et cela fait un bien fou ! © Clara Bismuth/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Glen Campbell
The Legacy (1961-2017) Glen Campbell
Wichita Lineman Glen Campbell
Rhinestone Cowboy Glen Campbell
Adiós Glen Campbell
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
British blues boom, chronique d’une révolution

Si Joe Bonamassa revient avec “British Blues Explosion”, un an après le “Blue & Lonesome” des Rolling Stones, c’est que le « British blues boom » a été plus qu’un simple courant. L’intérêt des Anglais pour les icônes américaines du genre a engendré une véritable révolution, avec en tête la sainte Trinité de la guitare, formée par Eric Clapton, Jeff Beck et Jimmy Page. À l’aube des années 1960, une fabuleuse déferlante atteint les côtes de la Grande-Bretagne. Et ouvre la voie à de nouvelles dimensions musicales.

Elvis, toujours roi ?

Quarante-deux ans après sa mort, Elvis Presley demeure un précurseur inégalé. Mais si ses essentielles séances de 1954-1955 pour le label Sun restent la pierre angulaire du rock’n’roll, l’aura du King semble aujourd'hui s’estomper chez les plus jeunes au profit des Beatles, des Stones et autres Beach Boys. Et pourtant…

Elton John : les 10 premières années

Que reste-t-il de la première partie de la carrière d’Elton John ? Une discographie foisonnante, un nombre incalculable de tubes, le tout dans un décor exubérant aux recoins parfois sombres. À l’occasion de la sortie du biopic qui lui est consacré (“Rocketman” de Dexter Fletcher), retour sur les années 1970 d’un artiste généreux.

Dans l'actualité...