Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

London Symphony Orchestra - Shostakovich: Symphony No. 4

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Shostakovich: Symphony No. 4

London Symphony Orchestra and Gianandrea Noseda

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Langue disponible : anglais

Shostakovich at one point thought his Fourth Symphony was the best thing he’d ever written. Extravagant and challenging in equal measure, it’s a work of epic proportions, requiring over 100 musicians including large percussion and brass sections. Owing to Soviet censure, the work went unperformed for almost 30 years after it was completed, until in 1961 it was revealed as one of the significant milestones of the composer’s output, the work that solidified him as a master symphonist. © LSO Live

Plus d'informations

Shostakovich: Symphony No. 4

London Symphony Orchestra

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Symphony No. 4 in C Minor, Op. 43: I. Allegretto poco moderato - Presto 00:27:02

Dmitri Shostakovich, Composer - G. Schirmer, MusicPublisher - London Symphony Orchestra, Orchestra, MainArtist - Gianandrea Noseda, Conductor, MainArtist

2019 London Symphony Orchestra Ltd 2019 London Symphony Orchestra Ltd

2
Symphony No. 4 in C Minor, Op. 43: II. Moderato con moto 00:09:02

Dmitri Shostakovich, Composer - G. Schirmer, MusicPublisher - London Symphony Orchestra, Orchestra, MainArtist - Gianandrea Noseda, Conductor, MainArtist

2019 London Symphony Orchestra Ltd 2019 London Symphony Orchestra Ltd

3
Symphony No. 4 in C Minor, Op. 43: III. Largo - Allegro 00:28:34

Dmitri Shostakovich, Composer - London Symphony Orchestra, Orchestra, MainArtist - Gianandrea Noseda, Conductor, MainArtist - Boosey & Hawkes Music Publishers Ltd, MusicPublisher

2019 London Symphony Orchestra Ltd 2019 London Symphony Orchestra Ltd

Descriptif de l'album

Shostakovich at one point thought his Fourth Symphony was the best thing he’d ever written. Extravagant and challenging in equal measure, it’s a work of epic proportions, requiring over 100 musicians including large percussion and brass sections. Owing to Soviet censure, the work went unperformed for almost 30 years after it was completed, until in 1961 it was revealed as one of the significant milestones of the composer’s output, the work that solidified him as a master symphonist. © LSO Live

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par London Symphony Orchestra
Bruckner: Symphony No. 6 London Symphony Orchestra
Holst: The Planets, Op. 32 London Symphony Orchestra
Prokofiev: Romeo & Juliet London Symphony Orchestra
John Williams: A Life In Music London Symphony Orchestra

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Charlie Chaplin, compositeur

À l’occasion d’une grande exposition qui lui est consacrée à la Philharmonie de Paris, retour sur les liens étroits qu’entretenait Charlie Chaplin avec la musique. Interprète et réalisateur légendaire, l’homme à la canne et au chapeau melon était également l’auteur de la musique de ses films.

La grande aventure du Fidelio de Beethoven

Basé sur un fait divers survenu en France pendant la Terreur révolutionnaire (l’histoire d’une jeune femme intrépide se déguisant en homme pour tenter de sauver son mari emprisonné au fond d’un cachot), l’unique opéra de Beethoven a connu une destinée mouvementée, remanié de part et d’autre au fil des années. Nouvelle preuve du génie musical du compositeur allemand, “Fidelio” lui a aussi permis de mettre en musique un livret répondant à ses opinions politiques.

Le pèlerinage de Gardiner à travers les Cantates de Bach

John Eliot Gardiner a grandi sous un des deux portraits authentiques de Johann Sebastian Bach que ses parents avaient jalousement gardé, en le cachant dans leur ferme du Dorset pendant la Seconde Guerre mondiale. Devenu l’un des « papes » de la musique baroque, la dévotion totale de Gardiner à Bach a produit un ouvrage passionnant, Musique au château du ciel, paru en français chez Flammarion. « Comment une œuvre aussi sublime a-t-elle pu jaillir d’un homme aussi ordinaire et si opaque », se demande Gardiner dans un ouvrage empli de tendresse et d’une rare érudition, qui n’est pas une nouvelle biographie du compositeur allemand, mais la somme de sa propre expérience d’interprète lui dictant des considérations esthétiques et une analyse sensible des fondements harmoniques, contrapuntiques et polyphoniques de son œuvre. Une tentative réussie de découvrir l’homme à travers sa musique.

Dans l'actualité...