Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Belcea Quartet - Shostakovich: String Quartet No. 3 & Piano Quintet

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Shostakovich: String Quartet No. 3 & Piano Quintet

Belcea Quartet - Piotr Anderszewski

Livret Numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24 bits / 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Alors que le Troisième Quatuor de Chostakovitch et son Quintette avec piano font partie depuis longtemps du répertoire commun du Quatuor Belcea et de Piotr Anderszewski, ils n’avaient jamais rien enregistré du compositeur. Ce moment du parcours musical du quatuor d’un côté, du pianiste de l’autre, présente d’ailleurs une analogie intéressante avec la biographie du compositeur lui-même ; en effet, ce n’est qu’à l’âge de trente-deux ans, alors qu’il en était déjà à sa cinquième symphonie, que Chostakovitch écrivit son premier quatuor à cordes. Longtemps, ses exigences envers lui-même l’avaient tenu éloigné de ce qu’il considérait comme « le plus difficile de tous les genres musicaux ». L’impulsion, si l’on peut dire, vint – bien involontairement – de l’infâme Staline, qui avait provoqué la plus grande crise de la carrière de Chostakovitch : en 1936, le dictateur avait assisté à une représentation de Lady Macbeth de Mzensk, suivie peu après de la sinistre critique dans la « Pravda » qui avait craché « Le chaos remplace la musique » et fustigé une « musique hystérique, dégénérée ». Le jeune compositeur risquait arrestation et exécution ; et l’on ne s’étonnera guère qu’il se soit alors concentré sur le genre plus privé du quatuor à cordes. Libre à chacun de lire à travers les lignes d’éventuels messages de protestation politique ou humaniste, car il est fort possible de n’y voir aussi « que » de la musique pure quand bien même très éloquente. La remarque s’applique autant pour le Troisième Quatuor de 1946, dans lequel se mêlent des passages haydniens avec d’autres bien plus violents. Le Quintette pour piano et cordes date déjà de 1940, et il reçut le Prix Staline – voilà qui est symptomatique des relations imprévisibles entre Chostakovitch et le régime, qui le traita à tour de rôle de traître au peuple et d’artiste modèle. Le compositeur prétend avoir ajouté une partie de piano à son quintette afin de pouvoir la jouer elle-même et profiter des occasions de voyages que cela pouvait lui procurer… © SM/Qobuz

Plus d'info

Shostakovich: String Quartet No. 3 & Piano Quintet

Belcea Quartet

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1 mois offert, puis 9,99€ / mois.

Piano Quintet In G Minor, Op. 57

1
I. Prelude (Lento) 00:04:46

Belcea Quartet (Corina Belcea, Violin I - Axel Schacher, Violin II - Krzysztof Chorzelski, Viola - Antoine Lederlin, Cello) - Piotr Anderszewski, Piano - Dmitri Shostakovich, Composer

2018 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

2
II. Fugue (Adagio) 00:11:34

Belcea Quartet (Corina Belcea, Violin I - Axel Schacher, Violin II - Krzysztof Chorzelski, Viola - Antoine Lederlin, Cello) - Piotr Anderszewski, Piano - Dmitri Shostakovich, Composer

2018 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

3
III. Scherzo (Allegretto) 00:03:37

Belcea Quartet (Corina Belcea, Violin I - Axel Schacher, Violin II - Krzysztof Chorzelski, Viola - Antoine Lederlin, Cello) - Piotr Anderszewski, Piano - Dmitri Shostakovich, Composer

2018 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

4
IV. Intermezzo (Lento) 00:07:02

Belcea Quartet (Corina Belcea, Violin I - Axel Schacher, Violin II - Krzysztof Chorzelski, Viola - Antoine Lederlin, Cello) - Piotr Anderszewski, Piano - Dmitri Shostakovich, Composer

2018 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

5
V. Finale (Allegretto) 00:07:40

Belcea Quartet (Corina Belcea, Violin I - Axel Schacher, Violin II - Krzysztof Chorzelski, Viola - Antoine Lederlin, Cello) - Piotr Anderszewski, Piano - Dmitri Shostakovich, Composer

2018 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

String Quartet No. 3 in F major, Op. 73

6
I. Allegretto 00:07:27

Belcea Quartet (Corina Belcea, Violin I - Axel Schacher, Violin II - Krzysztof Chorzelski, Viola - Antoine Lederlin, Cello) - Dmitri Shostakovich, Composer

2018 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

7
II. Moderato con moto 00:05:37

Belcea Quartet (Corina Belcea, Violin I - Axel Schacher, Violin II - Krzysztof Chorzelski, Viola - Antoine Lederlin, Cello) - Dmitri Shostakovich, Composer

2018 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

8
III. Allegro non troppo 00:04:12

Belcea Quartet (Corina Belcea, Violin I - Axel Schacher, Violin II - Krzysztof Chorzelski, Viola - Antoine Lederlin, Cello) - Dmitri Shostakovich, Composer

2018 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

9
IV. Adagio 00:06:00

Belcea Quartet (Corina Belcea, Violin I - Axel Schacher, Violin II - Krzysztof Chorzelski, Viola - Antoine Lederlin, Cello) - Dmitri Shostakovich, Composer

2018 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

10
V. Moderato 00:11:12

Belcea Quartet (Corina Belcea, Violin I - Axel Schacher, Violin II - Krzysztof Chorzelski, Viola - Antoine Lederlin, Cello) - Dmitri Shostakovich, Composer

2018 Alpha Classics / Outhere Music France 2017 Alpha Classics / Outhere Music France

Descriptif de l'album

Alors que le Troisième Quatuor de Chostakovitch et son Quintette avec piano font partie depuis longtemps du répertoire commun du Quatuor Belcea et de Piotr Anderszewski, ils n’avaient jamais rien enregistré du compositeur. Ce moment du parcours musical du quatuor d’un côté, du pianiste de l’autre, présente d’ailleurs une analogie intéressante avec la biographie du compositeur lui-même ; en effet, ce n’est qu’à l’âge de trente-deux ans, alors qu’il en était déjà à sa cinquième symphonie, que Chostakovitch écrivit son premier quatuor à cordes. Longtemps, ses exigences envers lui-même l’avaient tenu éloigné de ce qu’il considérait comme « le plus difficile de tous les genres musicaux ». L’impulsion, si l’on peut dire, vint – bien involontairement – de l’infâme Staline, qui avait provoqué la plus grande crise de la carrière de Chostakovitch : en 1936, le dictateur avait assisté à une représentation de Lady Macbeth de Mzensk, suivie peu après de la sinistre critique dans la « Pravda » qui avait craché « Le chaos remplace la musique » et fustigé une « musique hystérique, dégénérée ». Le jeune compositeur risquait arrestation et exécution ; et l’on ne s’étonnera guère qu’il se soit alors concentré sur le genre plus privé du quatuor à cordes. Libre à chacun de lire à travers les lignes d’éventuels messages de protestation politique ou humaniste, car il est fort possible de n’y voir aussi « que » de la musique pure quand bien même très éloquente. La remarque s’applique autant pour le Troisième Quatuor de 1946, dans lequel se mêlent des passages haydniens avec d’autres bien plus violents. Le Quintette pour piano et cordes date déjà de 1940, et il reçut le Prix Staline – voilà qui est symptomatique des relations imprévisibles entre Chostakovitch et le régime, qui le traita à tour de rôle de traître au peuple et d’artiste modèle. Le compositeur prétend avoir ajouté une partie de piano à son quintette afin de pouvoir la jouer elle-même et profiter des occasions de voyages que cela pouvait lui procurer… © SM/Qobuz

À propos

Distinctions : 5 de Diapason (1/07/18)

Distinctions : 5 Sterne Fono Forum Klassik (11/07/18)

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Belcea Quartet
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Kœchlin, l’Alchimiste

Ancrée dans la tradition mais aussi très novatrice, l’œuvre immense de Koechlin, d’un langage extrêmement personnel, a dérouté ses contemporains en raison de ses multiples facettes, de sa liberté et de sa dimension philosophique. Le disque permet enfin de prendre la mesure de cet alchimiste des sons, prophète génial sans doute trop tôt venu. Et dont nous célébrons ce 27 novembre le 150ème anniversaire de la naissance…

François Couperin, le clavecin moderne

Favori de Louis XIV, François Couperin (1668-1733) était la vedette du clavecin au XVIIIe siècle, un instrument prestigieux qui connaissait alors son apogée (avant de retourner dans l’ombre au siècle suivant) et dont il a révolutionné l’approche, entraînant dans son sillon les autres virtuoses de l’époque, Dandrieu ou Rameau. Le claveciniste québécois Olivier Fortin revient pour Qobuz sur la destinée de « Couperin le Grand ».

Les atypiques symphonies électroniques de Mason Bates

Comment ça, vous ne connaissez pas (encore) Mason Bates ? C’est pourtant l’un des noms les plus présents sur la scène nord-américaine. Né en 1977, Bates est à la fois compositeur, surtout symphoniste et lyrique, et DJ de musique électronique (sous l'alias DJ Masonic) – deux pôles apparemment opposés mais qu’il se fait un malin plaisir à mêler. Ainsi, environ la moitié de son œuvre symphonique et lyrique comporte, d’une manière ou d’une autre, des sonorités électroniques, pour la plupart des sons « de tous les jours », préenregistrés et restitués en temps réel à mesure de la partition. A l’occasion de la sortie de son génial opéra The (R)evolution of Steve Jobs, Qobuz s’est entretenu avec ce personnage hors-norme.

Dans l'actualité...