Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Frank Zappa|Sheik Yerbouti

Sheik Yerbouti

Frank Zappa

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 192.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Monument et point tournant dans la carrière de Frank Zappa, Sheik Yerbouti est le premier album a voir le jour sur le label éponyme de l’artiste après son départ de Warner Bros. Il s’agit d’un sommet dans l’art de Zappa dans sa veine parodique, pastichant les styles musicaux, puisant ça et là dans tout ce qui peut exister, confectionnant ce qui pourrait être une pièce de Broadway sans queue ni tête, dans laquelle toutes les dérives et dingueries de l’Amérique se voient aspirer dans une folie créatrice et néanmoins critique de la part de Zappa. Et la démarche est une réussite pour Zappa qui reçoit une attention assez nouvelle de la part des médias dits ‘mainstream’. Le grand public découvre ainsi les délires de Zappa, et une partie y adhère, puisque cet album séduit et se vend comme aucun autre album de l’artiste a pu le faire (et ne l’a fait depuis d’ailleurs). En effet, il s’est vendu à ce jour plus de deux millions d’exemplaires de Sheik Yerbouti.


Cultivant les degrés comme d’autres les timbres rares, le titre de l’album joue sur plusieurs registres et mérite sa petite explication. Dans la lignée du Aladdin Sane de David Bowie jouant sur la prononciation du titre (« Aladdin Sane » renvoyant à « A lad insane », « un type cinglé »), Sheik Yerbouti renvoie à l’expression « Shake Your Booty » (« Bouge Ton Boule »), qui est sans doute également un clin d’oeil à un morceau disco populaire, (Shake, Shake, Shake) Skake Your Booty, de 1976 du groupe K.C. And The Sunshine Band. Les dix-huit morceaux composant cet album - un double album vinyle à l’époque - sont ainsi tous dans cet esprit d’escalier, sorte de labyrinthe dans les méandres de l’esprit et de l’inconscient de Zappa et de ses acolytes musiciens. Puisant aussi bien dans le rock,  le disco (comme sur un des ‘tubes’ de l’album, Dancin’ Fool), la ballade fleur bleue ( sur I’m So Cute), le tango, le funk, etc… Dans cet immense Barnum, tout le monde en prend pour son grade, ironiquement et souvent dans un vaste vent de dérision comique, comme dans un grand cirque célébrant le grotesque et le non-sens. Ainsi, Zappa se moque en parodiant aussi bien Bob Dylan sur Flakes (excellente et incroyable imitation par Adrian Belew), Peter Frampton (sur I Have Been In You) ou les Ramones (sur I’m So Cute). 


À noter que tous les morceaux de cet album sont issues des concerts donnés par Zappa et consorts lors de sa tournée européenne, passant d’ailleurs par la capitale française, au Pavillon de Paris (6, 7, 8 et 9 février 1978). Bien sûr, la perfection de Zappa étant ce qu’elle était, tous les morceaux sont ensuite peaufinés en studio avant la sortie de l’album en 1979. Vous l’aurez compris, Sheik Yerbouti est ce que l’on appelle un album culte.


Yan Céh

Plus d'informations

Sheik Yerbouti

Frank Zappa

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
I Have Been In You
00:03:33

Frank Zappa, Producer, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1979 Zappa Family Trust

2
Flakes
00:06:40

Frank Zappa, Producer, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1979 Zappa Family Trust

3
Broken Hearts Are For Assholes
00:03:41

Frank Zappa, Producer, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1979 Zappa Family Trust

4
I'm So Cute
00:04:27

Frank Zappa, Producer, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1979 Zappa Family Trust

5
Jones Crusher
00:02:49

Frank Zappa, Producer, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1979 Zappa Family Trust

6
What Ever Happened To All The Fun In The World
00:00:33

Frank Zappa, Producer, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1979 Zappa Family Trust

7
Rat Tomago
00:05:14

Frank Zappa, Producer, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1979 Zappa Family Trust

8
Wait A Minute
00:00:33

Frank Zappa, Producer, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1979 Zappa Family Trust

9
Bobby Brown Goes Down Explicit
00:02:49

Frank Zappa, Producer, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1979 Zappa Family Trust

10
Rubber Shirt
00:02:44

Terry Bozzio, ComposerLyricist - Patrick O'Hearn, ComposerLyricist - Frank Zappa, Producer, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1979 Zappa Family Trust

11
The Sheik Yerbouti Tango
00:03:55

Frank Zappa, Producer, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1979 Zappa Family Trust

12
Baby Snakes
00:01:49

Frank Zappa, Producer, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1979 Zappa Family Trust

13
Tryin' To Grow A Chin
00:03:31

Frank Zappa, Producer, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1979 Zappa Family Trust

14
City Of Tiny Lites
00:05:30

Frank Zappa, Producer, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1979 Zappa Family Trust

15
Dancin' Fool
00:03:42

Frank Zappa, Producer, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1979 Zappa Family Trust

16
Jewish Princess
00:03:18

Frank Zappa, Producer, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1979 Zappa Family Trust

17
Wild Love
00:04:09

Frank Zappa, Producer, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1979 Zappa Family Trust

18
Yo' Mama
00:12:39

Frank Zappa, Producer, MainArtist, ComposerLyricist

℗ 1979 Zappa Family Trust

Descriptif de l'album

Monument et point tournant dans la carrière de Frank Zappa, Sheik Yerbouti est le premier album a voir le jour sur le label éponyme de l’artiste après son départ de Warner Bros. Il s’agit d’un sommet dans l’art de Zappa dans sa veine parodique, pastichant les styles musicaux, puisant ça et là dans tout ce qui peut exister, confectionnant ce qui pourrait être une pièce de Broadway sans queue ni tête, dans laquelle toutes les dérives et dingueries de l’Amérique se voient aspirer dans une folie créatrice et néanmoins critique de la part de Zappa. Et la démarche est une réussite pour Zappa qui reçoit une attention assez nouvelle de la part des médias dits ‘mainstream’. Le grand public découvre ainsi les délires de Zappa, et une partie y adhère, puisque cet album séduit et se vend comme aucun autre album de l’artiste a pu le faire (et ne l’a fait depuis d’ailleurs). En effet, il s’est vendu à ce jour plus de deux millions d’exemplaires de Sheik Yerbouti.


Cultivant les degrés comme d’autres les timbres rares, le titre de l’album joue sur plusieurs registres et mérite sa petite explication. Dans la lignée du Aladdin Sane de David Bowie jouant sur la prononciation du titre (« Aladdin Sane » renvoyant à « A lad insane », « un type cinglé »), Sheik Yerbouti renvoie à l’expression « Shake Your Booty » (« Bouge Ton Boule »), qui est sans doute également un clin d’oeil à un morceau disco populaire, (Shake, Shake, Shake) Skake Your Booty, de 1976 du groupe K.C. And The Sunshine Band. Les dix-huit morceaux composant cet album - un double album vinyle à l’époque - sont ainsi tous dans cet esprit d’escalier, sorte de labyrinthe dans les méandres de l’esprit et de l’inconscient de Zappa et de ses acolytes musiciens. Puisant aussi bien dans le rock,  le disco (comme sur un des ‘tubes’ de l’album, Dancin’ Fool), la ballade fleur bleue ( sur I’m So Cute), le tango, le funk, etc… Dans cet immense Barnum, tout le monde en prend pour son grade, ironiquement et souvent dans un vaste vent de dérision comique, comme dans un grand cirque célébrant le grotesque et le non-sens. Ainsi, Zappa se moque en parodiant aussi bien Bob Dylan sur Flakes (excellente et incroyable imitation par Adrian Belew), Peter Frampton (sur I Have Been In You) ou les Ramones (sur I’m So Cute). 


À noter que tous les morceaux de cet album sont issues des concerts donnés par Zappa et consorts lors de sa tournée européenne, passant d’ailleurs par la capitale française, au Pavillon de Paris (6, 7, 8 et 9 février 1978). Bien sûr, la perfection de Zappa étant ce qu’elle était, tous les morceaux sont ensuite peaufinés en studio avant la sortie de l’album en 1979. Vous l’aurez compris, Sheik Yerbouti est ce que l’on appelle un album culte.


Yan Céh

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Nevermind

Nirvana

Nevermind Nirvana

Songs From The Big Chair

Tears For Fears

Songs From The Big Chair Tears For Fears

Eliminator

ZZ Top

Eliminator ZZ Top

Back To Black

Amy Winehouse

Back To Black Amy Winehouse
À découvrir également
Par Frank Zappa

200 Motels - 50th Anniversary

Frank Zappa

Zappa In New York

Frank Zappa

Zappa In New York Frank Zappa

Zappa '88: The Last U.S. Show

Frank Zappa

Apostrophe(')

Frank Zappa

Apostrophe(') Frank Zappa

Zappa Original Motion Picture Soundtrack

Frank Zappa

Playlists

Dans la même thématique...

Achtung Baby

U2

The Dark Side Of The Moon

Pink Floyd

The Wall

Pink Floyd

The Wall Pink Floyd

Let It Be

The Beatles

Let It Be The Beatles

Raise The Roof

Robert Plant

Raise The Roof Robert Plant
Les Grands Angles...
Frank Zappa, pour le meilleur et pour le rire

Plus les années passent depuis la disparition de Frank Zappa le 4 décembre 1993, plus son absence se fait cruellement sentir dans le panorama musical actuel. Non pas qu'on l'ait oublié, mais on cherchera en vain ceux qui peuvent prétendre l’égaler. Le génie aussi cosmique que comique de Frank Zappa n'a aucun équivalent aujourd'hui, car personne, depuis près de trois décennies, n’a été capable comme lui de conjuguer la plus grande exigence musicale avec un humour totalement décomplexé.

La révolution des Talking Heads

Quarante ans après, la folie funky du “Remain in Light” de la bande de David Byrne a conservé toute sa force. Ce post-punk cérébral propulsé sur un dancefloor cosmopolite a même nourri l’ADN de milliers de groupes comme LCD Soundsystem, Vampire Weekend ou Arcade Fire. Avec ce 4e album produit par Brian Eno, les Talking Heads ont fait leur révolution. Et celle du rock.

Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée.

Dans l'actualité...