Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Jan Lisiecki - Schumann : Works for Piano and Orchestra

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Schumann : Works for Piano and Orchestra

Jan Lisiecki - Antonio Pappano

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Pour ses débuts aux BBC Proms au Royal Albert Hall de Londres en juillet 2013, le pianiste polono-canadien Jan Lisiecki – qui affichait alors tout juste dix-huit ans – avait choisi le Concerto de Schumann. Ses partenaires étaient alors l’Orchestra dell’Accademia Nazionale di Santa Cecilia et Antonio Pappano, comme déjà en 2012 lorsque l’orchestre et Lisiecki alternait l’affiche avec Martha Argerich, et comme dans cet enregistrement – « une interprétation extraordinairement aboutie », écrivait alors The Guardian. Depuis l’ère du microsillon, le Concerto de Schumann a constamment été couplé avec celui de Grieg, un mariage de convenance bien plus que d’amour. Ici, Lisiecki lui donne sa place, plus logiquement, auprès des deux autres œuvres pour piano et orchestre de Schumann : l’Introduction et Allegro appassionato opus 92, puis l’Introduction et Allegro de concert opus 134. Choix judicieux et original, que la jeune star complète avec la Rêverie des Scènes d’enfants et l’une des trois Romances, le summum de la tendresse schumanienne, avec laquelle il termine cet enregistrement tout en douceur et en poésie. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Schumann : Works for Piano and Orchestra

Jan Lisiecki

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Piano Concerto in A minor, Op.54 (Robert Schumann)

1
1. Allegro affettuoso
00:14:17

Robert Schumann, Composer - Antonio Pappano, Conductor, MainArtist - Orchestra dell'Accademia Nazionale di Santa Cecilia, Orchestra, MainArtist - Sid McLauchlan, Producer - Jan Lisiecki, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Stephan Flock, Recording Engineer, StudioPersonnel - Giacomo De Caterini, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2016 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

2
2. Intermezzo (Andantino grazioso)
00:05:22

Robert Schumann, Composer - Antonio Pappano, Conductor, MainArtist - Orchestra dell'Accademia Nazionale di Santa Cecilia, Orchestra, MainArtist - Sid McLauchlan, Producer - Jan Lisiecki, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Stephan Flock, Recording Engineer, StudioPersonnel - Giacomo De Caterini, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2016 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

3
3. Allegro vivace
00:10:11

Robert Schumann, Composer - Antonio Pappano, Conductor, MainArtist - Orchestra dell'Accademia Nazionale di Santa Cecilia, Orchestra, MainArtist - Sid McLauchlan, Producer - Jan Lisiecki, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Stephan Flock, Recording Engineer, StudioPersonnel - Giacomo De Caterini, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2016 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Introduction And Allegro Appassionato, Op.92 (Robert Schumann)

4
Introduction
00:03:03

Robert Schumann, Composer - Antonio Pappano, Conductor, MainArtist - Orchestra dell'Accademia Nazionale di Santa Cecilia, Orchestra, MainArtist - Sid McLauchlan, Producer - Jan Lisiecki, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Stephan Flock, Recording Engineer, StudioPersonnel - Giacomo De Caterini, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2016 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

5
Allegro Appassionato
00:11:33

Robert Schumann, Composer - Antonio Pappano, Conductor, MainArtist - Orchestra dell'Accademia Nazionale di Santa Cecilia, Orchestra, MainArtist - Sid McLauchlan, Producer - Jan Lisiecki, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Stephan Flock, Recording Engineer, StudioPersonnel - Giacomo De Caterini, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2016 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

6
Schumann: Introduction And Concert-Allegro, Op.134
00:12:38

Robert Schumann, Composer - Antonio Pappano, Conductor, MainArtist - Orchestra dell'Accademia Nazionale di Santa Cecilia, Orchestra, MainArtist - Sid McLauchlan, Producer - Jan Lisiecki, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Stephan Flock, Recording Engineer, StudioPersonnel - Giacomo De Caterini, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2016 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Kinderszenen, Op.15 (Robert Schumann)

7
7. Träumerei
00:02:19

Robert Schumann, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Jan Lisiecki, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Stephan Flock, Recording Engineer, StudioPersonnel - Giacomo De Caterini, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2015 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

3 Romanzen, Op. 28 (Robert Schumann)

8
No. 2 In F Sharp (Einfach) Bonus Track
00:03:40

Robert Schumann, Composer - Sid McLauchlan, Producer - Jan Lisiecki, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Stephan Flock, Recording Engineer, StudioPersonnel - Giacomo De Caterini, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 2016 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Descriptif de l'album

Pour ses débuts aux BBC Proms au Royal Albert Hall de Londres en juillet 2013, le pianiste polono-canadien Jan Lisiecki – qui affichait alors tout juste dix-huit ans – avait choisi le Concerto de Schumann. Ses partenaires étaient alors l’Orchestra dell’Accademia Nazionale di Santa Cecilia et Antonio Pappano, comme déjà en 2012 lorsque l’orchestre et Lisiecki alternait l’affiche avec Martha Argerich, et comme dans cet enregistrement – « une interprétation extraordinairement aboutie », écrivait alors The Guardian. Depuis l’ère du microsillon, le Concerto de Schumann a constamment été couplé avec celui de Grieg, un mariage de convenance bien plus que d’amour. Ici, Lisiecki lui donne sa place, plus logiquement, auprès des deux autres œuvres pour piano et orchestre de Schumann : l’Introduction et Allegro appassionato opus 92, puis l’Introduction et Allegro de concert opus 134. Choix judicieux et original, que la jeune star complète avec la Rêverie des Scènes d’enfants et l’une des trois Romances, le summum de la tendresse schumanienne, avec laquelle il termine cet enregistrement tout en douceur et en poésie. © SM/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Jan Lisiecki

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Guido Cantelli, l’aristocrate de la baguette

La réédition massive et parfaitement restaurée des enregistrements de studio de Guido Cantelli, au début des années 1950 pour EMI et RCA, viennent raviver le souvenir d’un chef d’orchestre dont le lumineux témoignage commençait singulièrement à s’émousser. « Chef d’orchestre des temps nouveaux », Guido Cantelli était un aristocrate de la baguette, toujours à la recherche du beau son à travers un strict respect des partitions qu’il dirigeait avec ferveur.

Un nouveau monde entre électro et classique

Ólafur Arnalds, Nils Frahm, Max Richter, Poppy Ackroyd, Peter Broderick, Joana Gama… Depuis quelques années, tous ces noms en vogue ont été regroupés sous la vaste et imprécise étiquette “néoclassique”. A dire vrai, cette “scène” ressemble plutôt à une bande hétéroclite d’artistes fureteurs qui mêlent instruments classiques et production électronique – avec une connexion assumée aux pionniers du minimalisme américain – régalant les sens et ouvrant des perspectives des deux côtés de leur spectre musical.

Bruno Walter, souvenirs d’un esprit disparu

Écouter les enregistrements de Bruno Walter à la lumière des splendides remastérisations publiées par Sony Classical, c’est s’abreuver à une culture humaniste. Immense chef d’orchestre, la musique est pour lui un sacerdoce, un art de vivre et un art de penser. Ses enregistrements ont conservé son art du chant, intense mais jamais sentimental, grâce à une ligne claire animée d’un rythme souple, assurant clarté, cohérence et vitalité.

Dans l'actualité...