Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Julian Prégardien - Schumann : Dichterliebe

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Schumann : Dichterliebe

Julian Prégardien, Eric Le Sage, Sandrine Piau

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 48.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Julian Prégardien a décidé d’enregistrer le cycle des Dichterliebe après avoir découvert la nouvelle édition de Bärenreiter et avoir exploré la pièce en concert avec son complice Eric Le Sage, en intercalant d’autres œuvres de Robert et aussi de Clara Schumann dont on célèbre en 2019 le bicentenaire : Clara jouait les Dichterliebe dans les années 1860 et glissait au milieu du cycle des extraits de Kreisleriana.
Prégardien a demandé à Eric Le Sage d’enregistrer ces mêmes extraits (sur un piano Blüthner de 1856, année de la mort du compositeur), ainsi que des Romances composées par Robert et Clara, à l’époque où leur mariage était encore très incertain. Au programme également, la sublime ballade Löwenbraut, autre illustration des angoisses de Robert de voir Clara partir. Julian Prégardien a tenu à inviter Sandrine Piau à venir chanter trois duos, un simple Canon composé par Clara et deux duos de Robert, Wenn ich ein Vöglein wär et le sublime In der Nacht. Quatre autres Lieder complètent le disque : Sängers Trost, une courte pièce dans le style belcanto ; Kurzes Erwachen, écrit par Robert à l’âge de 18 ans ; Aus den hebräischen Gesängen, œuvre très déprimée, extraite de Myrthen, cadeau de mariage à Clara ; Mein Wagen rollet langsam, un Lied qui était dans la première version des Dichterliebe. Les Dichterliebe auraient pu illustrer le triomphe de Schumann en cette année 1840 où il peut enfin épouser Clara ; pourtant ils se caractérisent par une ironie amère, la nostalgie (Sehnsucht) et la peur… © Alpha Classics

Plus d'informations

Schumann : Dichterliebe

Julian Prégardien

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Spanisches Liederspiel, Op. 74 (Robert Schumann)

1
In der Nacht
00:04:24

Sandrine Piau, Soprano - Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer - Emanuel Geibel, Poet

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

3 Romances, Op. 11 (Clara Schumann)

2
II. Andante - Allegro passionato - Andante
00:05:59

Eric Le Sage, Piano - Clara Schumann, Composer

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

3 Gesänge, Op.31 (Robert Schumann)

3
I. Die Löwenbraut
00:07:52

Sandrine Piau, Soprano - Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer - Adelbert von Chamisso, Poet

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

Wenn ich ein Vöglein wär (Clara Schumann)

4
Wenn ich ein Vöglein wär
00:01:08

Sandrine Piau, Soprano - Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Clara Schumann, Composer - Traditional song

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

3 Zweistimmige Lieder, Op. 43 (Robert Schumann)

5
Wenn ich ein Vöglein wär
00:01:27

Sandrine Piau, Soprano - Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer - Traditional song

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

Myrthen, Op. 25 (Robert Schumann)

6
XV. Aus den hebräischen Gesängen (Mein Herz ist schwer)
00:04:31

Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer - Karl Julius Körner, Poet, after Lord Byron

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

Dichterliebe, Op. 48 (Robert Schumann)

7
I. Im wunderschönen Monat Mai
00:01:31

Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer - Heinrich Heine, Poet

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

8
II. Aus meinen Tränen sprießen
00:00:45

Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer - Heinrich Heine, Poet

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

9
III. Die Rose, die Lilie
00:00:34

Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer - Heinrich Heine, Poet

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

10
IV. Wenn ich in deine Augen seh'
00:01:30

Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer - Heinrich Heine, Poet

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

11
V. Ich will meine Seele tauchen
00:00:55

Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer - Heinrich Heine, Poet

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

12
VI. Im Rhein, im heiligen Strome
00:02:27

Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer - Heinrich Heine, Poet

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

13
VII. Ich grolle nicht
00:01:27

Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer - Heinrich Heine, Poet

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

14
VIII. Und wüssten's die Blumen
00:01:11

Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer - Heinrich Heine, Poet

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

15
IX. Das ist ein Flöten und Geigen
00:01:17

Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer - Heinrich Heine, Poet

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

16
X. Hör' ich das Liedchen klingen
00:01:46

Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer - Heinrich Heine, Poet

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

17
XI. Ein Jüngling liebt ein Mädchen
00:00:51

Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer - Heinrich Heine, Poet

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

18
XII. Am leuchtenden Sommermorgen
00:02:16

Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer - Heinrich Heine, Poet

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

19
XIII. Ich hab' im Traum geweinet
00:02:36

Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer - Heinrich Heine, Poet

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

20
XIV. Allnächtlich im Traume
00:01:21

Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer - Heinrich Heine, Poet

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

21
XV. Aus alten Märchen winkt es
00:02:05

Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer - Heinrich Heine, Poet

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

22
XVI. Die alten, bösen Lieder
00:03:59

Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer - Heinrich Heine, Poet

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

Sechs frühe Lieder, Op. Post., WoO 21 (Robert Schumann)

23
No. 4 Kurzes Erwachen
00:02:16

Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer - Justinus Kerner, Poet

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

5 Lieder und Gesänge, Op. 127 (Robert Schumann)

24
I. Sängers Trost
00:02:05

Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer - Justinus Kerner, Poet

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

3 Romanzen, Op. 28 (Robert Schumann)

25
I. Sehr Markirt
00:03:22

Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

26
II. Einfach
00:03:23

Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

4 Gesänge, Op. 142 (Robert Schumann)

27
IV. Mein Wagen rollet langsam
00:03:02

Julian Prégardien, Tenor - Eric Le Sage, Piano - Robert Schumann, Composer - Heinrich Heine, Poet

© 2019 Alpha Classics / Outhere Music France - ℗ 2019 Südwestrundfunk & Alpha Classics / Outhere Music France

Descriptif de l'album

Julian Prégardien a décidé d’enregistrer le cycle des Dichterliebe après avoir découvert la nouvelle édition de Bärenreiter et avoir exploré la pièce en concert avec son complice Eric Le Sage, en intercalant d’autres œuvres de Robert et aussi de Clara Schumann dont on célèbre en 2019 le bicentenaire : Clara jouait les Dichterliebe dans les années 1860 et glissait au milieu du cycle des extraits de Kreisleriana.
Prégardien a demandé à Eric Le Sage d’enregistrer ces mêmes extraits (sur un piano Blüthner de 1856, année de la mort du compositeur), ainsi que des Romances composées par Robert et Clara, à l’époque où leur mariage était encore très incertain. Au programme également, la sublime ballade Löwenbraut, autre illustration des angoisses de Robert de voir Clara partir. Julian Prégardien a tenu à inviter Sandrine Piau à venir chanter trois duos, un simple Canon composé par Clara et deux duos de Robert, Wenn ich ein Vöglein wär et le sublime In der Nacht. Quatre autres Lieder complètent le disque : Sängers Trost, une courte pièce dans le style belcanto ; Kurzes Erwachen, écrit par Robert à l’âge de 18 ans ; Aus den hebräischen Gesängen, œuvre très déprimée, extraite de Myrthen, cadeau de mariage à Clara ; Mein Wagen rollet langsam, un Lied qui était dans la première version des Dichterliebe. Les Dichterliebe auraient pu illustrer le triomphe de Schumann en cette année 1840 où il peut enfin épouser Clara ; pourtant ils se caractérisent par une ironie amère, la nostalgie (Sehnsucht) et la peur… © Alpha Classics

Détails de l'enregistrement original : fortepiano by Julius Blüthner, Leipzig 1856, restored by Christoph Kern

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
The Complete Studio Albums Creedence Clearwater Revival
Folk Singer Muddy Waters
Live At The Regal B.B. King
À découvrir également
Par Julian Prégardien
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Jonas Kaufmann en 10 disques essentiels

Avec son physique avantageux de jeune premier romantique, l’Allemand Jonas Kaufmann a modernisé l’image du ténor d’opéra, souvent considéré comme un bateleur impénitent. Outre sa voix puissante et variée, Jonas Kaufmann possède un répertoire immense, en plusieurs langues, à l’aise à l’opéra dans Wagner comme dans Verdi ou Puccini, chantant le lied ou l’opéra français à merveille. Grand admirateur de Fritz Wunderlich, il a commencé sa carrière “à l’ancienne”, en troupe dans de petits théâtres allemands avant de voler de ses propres ailes vers une carrière phénoménale. Après une année 2017 chaotique due à un hématome sur les cordes vocales, Jonas Kaufmann semble parfaitement rétabli et travaille sur de très nombreux projets. En 10 disques, Qobuz tente de couvrir toutes les facettes de son immense talent.

Dans l'actualité...