Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Signum Quartett - Schubert : Aus der Ferne

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Schubert : Aus der Ferne

Signum Quartett

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 88.2 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Faire précéder deux quatuors de Schubert par les lieder qui les ont inspirés est une idée excellente qui allie d’une manière ludique la musique à la musicologie. Transcrits par l’altiste sud-africain Xandi van Dijk, par ailleurs membre du quatuor, ces lieder évoquent le sentiment d’un aus der Ferne, un pays lointain et inaccessible que le Wanderer (en français, le voyageur) n’atteindra jamais. Problématique inhérente, pour ne pas dire itinérante, au romantisme allemand en quête d’absolu.

Écrit en quelques jours seulement, le Quatuor en si bémol majeur, D. 112 est l’œuvre d’un Schubert heureux qui indique très fièrement au bas du manuscrit du premier mouvement : « Achevé en 4 heures ½ » ! Il a vingt-deux ans, encore plein d’illusions et se libère peu à peu de ses modèles pour trouver sa propre langue. Changement total de ton avec le Quatuor en la mineur, D. 804 datant de la maturité de Schubert, en 1824. La tonalité mineure donne immédiatement l’atmosphère particulière de ce fameux quatuor dont l’écriture est nourrie d’œuvres antérieures, dont le fameux entracte de la musique de scène de Rosamonde, Princesse de Chypre.

Basé à Cologne, en Allemagne, le Quatuor Signum, dont c’est le premier album pour le label Pentatone, nous livre un Schubert serein, presque transparent, d’une très belle beauté instrumentale. Peu de vibrato (qui n’est, comme à l’origine, qu’un moyen expressif parmi d’autres et jamais systématique), une expression tournée vers l’intérieur, mais qui sait être violemment traversée des fulgurances propres à l’âme tourmentée de Schubert et de son infinie mélancolie.
© François Hudry / Qobuz, fév. 2018

Plus d'info

Schubert : Aus der Ferne

Signum Quartett

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Lied aus der Ferne, D. 107 (arr. X. van Dijk for string quartet) (Franz Schubert)

1
Lied aus der Ferne, D. 107 (arr. X. van Dijk for string quartet) 00:01:29

Franz Schubert, Composer - Signum Quartett, Ensemble, MainArtist - Xandi van Dijk, Composer

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

Rosamunde, Op. 26, D. 797 (Franz Schubert)

2
Rosamunde, D. 797: Hirtenmelodien (Shepherd's Melody) (arr. X. van Dijk for string quartet) 00:01:16

Franz Schubert, Composer - Signum Quartett, Ensemble, MainArtist - Xandi van Dijk, Composer

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

String Quartet No. 8 in B-Flat Major, Op. 168, D. 112 (Franz Schubert)

3
I. Allegro ma non troppo 00:09:41

Franz Schubert, Composer - Signum Quartett, Ensemble, MainArtist

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

4
II. Andante sostenuto 00:08:14

Franz Schubert, Composer - Signum Quartett, Ensemble, MainArtist

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

5
III. Menuetto - Trio: Allegretto 00:05:21

Franz Schubert, Composer - Signum Quartett, Ensemble, MainArtist

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

6
IV. Presto 00:05:42

Franz Schubert, Composer - Signum Quartett, Ensemble, MainArtist

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

Lachen und Weinen, Op. 59, No. 4, D. 777 (arr. X. van Dijk for string quartet) (Franz Schubert)

7
Lachen und Weinen, Op. 59, No. 4, D. 777 (arr. X. van Dijk for string quartet) 00:01:49

Franz Schubert, Composer - Signum Quartett, Ensemble, MainArtist - Xandi van Dijk, Composer

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

Die Götter Griechenlands, D. 677 (arr. X. van Dijk for string quartet) (Franz Schubert)

8
Die Götter Griechenlands, D. 677 (arr. X. van Dijk for string quartet) 00:03:39

Franz Schubert, Composer - Signum Quartett, Ensemble, MainArtist - Xandi van Dijk, Composer

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

Wandrers Nachtlied II, Op. 96, No. 3, D. 768 (arr. X. van Dijk for string quartet) (Franz Schubert)

9
Wandrers Nachtlied II, Op. 96, No. 3, D. 768 (arr. X. van Dijk for string quartet) 00:02:09

Franz Schubert, Composer - Signum Quartett, Ensemble, MainArtist - Xandi van Dijk, Composer

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

String Quartet No. 13 in A Minor, Op. 29, D. 804 (Franz Schubert)

10
I. Allegro ma non troppo 00:13:51

Franz Schubert, Composer - Signum Quartett, Ensemble, MainArtist

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

11
II. Andante 00:06:59

Franz Schubert, Composer - Signum Quartett, Ensemble, MainArtist

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

12
III. Menuetto - Trio: Allegretto 00:07:57

Franz Schubert, Composer - Signum Quartett, Ensemble, MainArtist

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

13
IV. Allegro moderato 00:07:41

Franz Schubert, Composer - Signum Quartett, Ensemble, MainArtist

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

Du bist die Ruh, Op. 59, No. 3, D. 776 (arr. X. van Dijk for string quartet) (Franz Schubert)

14
Du bist die Ruh, Op. 59, No. 3, D. 776 (arr. X. van Dijk for string quartet) 00:03:43

Franz Schubert, Composer - Signum Quartett, Ensemble, MainArtist - Xandi van Dijk, Composer

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

Descriptif de l'album

Faire précéder deux quatuors de Schubert par les lieder qui les ont inspirés est une idée excellente qui allie d’une manière ludique la musique à la musicologie. Transcrits par l’altiste sud-africain Xandi van Dijk, par ailleurs membre du quatuor, ces lieder évoquent le sentiment d’un aus der Ferne, un pays lointain et inaccessible que le Wanderer (en français, le voyageur) n’atteindra jamais. Problématique inhérente, pour ne pas dire itinérante, au romantisme allemand en quête d’absolu.

Écrit en quelques jours seulement, le Quatuor en si bémol majeur, D. 112 est l’œuvre d’un Schubert heureux qui indique très fièrement au bas du manuscrit du premier mouvement : « Achevé en 4 heures ½ » ! Il a vingt-deux ans, encore plein d’illusions et se libère peu à peu de ses modèles pour trouver sa propre langue. Changement total de ton avec le Quatuor en la mineur, D. 804 datant de la maturité de Schubert, en 1824. La tonalité mineure donne immédiatement l’atmosphère particulière de ce fameux quatuor dont l’écriture est nourrie d’œuvres antérieures, dont le fameux entracte de la musique de scène de Rosamonde, Princesse de Chypre.

Basé à Cologne, en Allemagne, le Quatuor Signum, dont c’est le premier album pour le label Pentatone, nous livre un Schubert serein, presque transparent, d’une très belle beauté instrumentale. Peu de vibrato (qui n’est, comme à l’origine, qu’un moyen expressif parmi d’autres et jamais systématique), une expression tournée vers l’intérieur, mais qui sait être violemment traversée des fulgurances propres à l’âme tourmentée de Schubert et de son infinie mélancolie.
© François Hudry / Qobuz, fév. 2018

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Signum Quartett
Sound Escapes Signum Quartett
Alla czeca Signum Quartett
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Gounod romantique et mystique

Artisan majeur du renouveau de la musique française dans la seconde moitié du XIXe siècle aux côtés de son aîné, Berlioz, qu’il admirait, et de ses disciples, Bizet, Saint-Saëns, Massenet qui vénéraient sa foi en l’Art, Charles Gounod (1818-1893), mystique et charmeur, romantique en quête d’un nouveau classicisme, doit sa célébrité à quelques chefs-d’œuvre qui réduisent son envergure. Une discographie en plein essor permet de découvrir sa musique dans sa diversité : instrumentale, vocale, sacrée et lyrique.

The Sirens Cycle, l’écouter-voir de Peter Eötvös

Homère, Joyce et Kafka. Voilà les auteurs des textes que met en musique Peter Eötvös dans The Sirens Cycle de 2016. The Sirens Cycle est un quatuor à cordes avec soprano colorature, dans la lignée conceptuelle – l’adjonction de la voix – du Second Quatuor de Schönberg, de la Suite lyrique d’Alban Berg (dans sa variante chantée ou, du moins, chantable) ou des Sonnets pour Elisabeth Barrett-Browning d’Egon Wellesz. L’album se conclut avec le premier quatuor d’Eötvös, Korrespondenz une œuvre qui date 1992, sorte de « mini-opéra » sans chant, qui prend appui sur la correspondance de Mozart et de son père pendant l’année 1778. Omer Corlaix revient pour nous sur l’œuvre, après en avoir parlé avec le compositeur lui-même, spécialement pour Qobuz ! The Sirens Cycle est notre Qobuzissime d’octobre 2017 sur le label BMC. Laissez-vous porter par la musique de l’un des compositeurs les plus attachants de notre époque.

Dans l'actualité...