Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Lucas Debargue - Scarlatti, Chopin, Liszt, Ravel, Grieg & Schubert: Piano Works

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Scarlatti, Chopin, Liszt, Ravel, Grieg & Schubert: Piano Works

Lucas Debargue

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

En 2015, le pianiste français Lucas Debargue débarqua en trombe au Concours Tchaikovsky de Moscou et, s’il n’y remporta « que » le quatrième prix, il empocha le très convoité prix de l’Association des critiques musicaux de Moscou, toutes disciplines confondues. Remarquable performance pour un musicien venu très tard au piano – l’anti-enfant-prodige, en quelque sorte –, qui ne suivit aucun parcours habituel professionnalisant – l’anti-poulain-d’une-star, en quelque sorte –, et se présentait alors quasiment en autodidacte. « Depuis le passage de Gould à Moscou et la victoire de Van Cliburn au Concours Tchaikovsky en pleine Guerre froide, aucun pianiste étranger n’avait suscité de telle effervescence », écrivait le très critique Huffington Post. Le présent programme a été enregistré en concert public à la Salle Cortot de Paris en novembre 2015, car selon le pianiste il vaut bien mieux « faire le choix du risque et de la spontanéité, pour réunir les rigueurs de l’interprétation et la plus grande liberté d’exécution ». Et il est un fait que ses lectures de Scarlatti, Liszt, Chopin et Ravel bénéficient d’un magnifique phrasé, naturel et articulé, avec une palette dynamique et chromatique rare, une véritable déclamation musicale d’un intense naturel bien au-delà de toute considération seulement technique. L’auditeur qobuzien est invité à se faire sa propre opinion, à la suite de l’Association des critiques musicaux de Moscou ; quoi qu’il en soit, Lucas Debargue est un nouvel artiste sur qui l'on peut parier qu’il ne fait que commencer à défrayer la chronique. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Scarlatti, Chopin, Liszt, Ravel, Grieg & Schubert: Piano Works

Lucas Debargue

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Sonata in A Major, K.208, L.238 (Domenico Scarlatti)

1
Sonata in A Major, K. 208, L. 238 Live
00:04:59

Lucas Debargue, Piano - Domenico Scarlatti, Composer

(P) 2016 Sony Music Entertainment

Sonata in A Major, K.24, L.495 (Domenico Scarlatti)

2
Sonata in A Major, K. 24, L. 495 Live
00:04:21

Lucas Debargue, Piano - Domenico Scarlatti, Composer

(P) 2016 Sony Music Entertainment

Sonata in C Major, K.132, L.457 (Domenico Scarlatti)

3
Sonata in C Major, K. 132, L. 457 Live
00:04:42

Lucas Debargue, Piano - Domenico Scarlatti, Composer

(P) 2016 Sony Music Entertainment

Sonata in D Minor, K.141, L.422 (Domenico Scarlatti)

4
Sonata in D Minor, K. 141, L. 422 Live
00:03:51

Lucas Debargue, Piano - Domenico Scarlatti, Composer

(P) 2016 Sony Music Entertainment

Ballade No. 4 in F minor, Op. 52 (Frédéric Chopin)

5
Ballade No. 4 in F Minor, Op. 52 Live
00:12:02

Lucas Debargue, Piano - Frédéric Chopin, Composer

(P) 2016 Sony Music Entertainment

Mephisto Waltz No. 1, S. 514 (Franz Liszt)

6
Mephisto Waltz No. 1, S. 514: The Dance in the Village Inn Live
00:12:44

Lucas Debargue, Piano - Franz Liszt, Composer

(P) 2016 Sony Music Entertainment

Gaspard de la Nuit, M. 55 (Maurice Ravel)

7
1. Ondine Live
00:06:56

Lucas Debargue, Piano - Maurice Ravel, Composer

(P) 2016 Sony Music Entertainment

8
2. Le Gibet Live
00:07:30

Lucas Debargue, Piano - Maurice Ravel, Composer

(P) 2016 Sony Music Entertainment

9
3. Scarbo Live
00:10:11

Lucas Debargue, Piano - Maurice Ravel, Composer

(P) 2016 Sony Music Entertainment

Lyric Pieces, Op. 47 (Book III) (Edvard Grieg)

10
Lyric Pieces, Book III, Op.47: 3. Melody Live
00:05:08

Lucas Debargue, Piano - Edvard Grieg, Composer

(P) 2016 Sony Music Entertainment

Moments musicaux, D. 780, Op. 94 (Franz Schubert)

11
Moment Musical, Op. 94, D. 780: No. 3 in F Minor Live
00:02:31

Lucas Debargue, Piano - Franz Schubert, Composer

(P) 2016 Sony Music Entertainment

Variation I on "Sonata in A-Major K.208, L.238" (SCARLATTI Domenico - DEBARGUE Lucas)

12
Variation I on Keyboard Sonata in A Major, K. 208 (L. 238)
00:02:26

Lucas Debargue, Piano - Domenico Scarlatti, Composer - Lucas Debargue, Composer

(P) 2016 Sony Music Entertainment

Descriptif de l'album

En 2015, le pianiste français Lucas Debargue débarqua en trombe au Concours Tchaikovsky de Moscou et, s’il n’y remporta « que » le quatrième prix, il empocha le très convoité prix de l’Association des critiques musicaux de Moscou, toutes disciplines confondues. Remarquable performance pour un musicien venu très tard au piano – l’anti-enfant-prodige, en quelque sorte –, qui ne suivit aucun parcours habituel professionnalisant – l’anti-poulain-d’une-star, en quelque sorte –, et se présentait alors quasiment en autodidacte. « Depuis le passage de Gould à Moscou et la victoire de Van Cliburn au Concours Tchaikovsky en pleine Guerre froide, aucun pianiste étranger n’avait suscité de telle effervescence », écrivait le très critique Huffington Post. Le présent programme a été enregistré en concert public à la Salle Cortot de Paris en novembre 2015, car selon le pianiste il vaut bien mieux « faire le choix du risque et de la spontanéité, pour réunir les rigueurs de l’interprétation et la plus grande liberté d’exécution ». Et il est un fait que ses lectures de Scarlatti, Liszt, Chopin et Ravel bénéficient d’un magnifique phrasé, naturel et articulé, avec une palette dynamique et chromatique rare, une véritable déclamation musicale d’un intense naturel bien au-delà de toute considération seulement technique. L’auditeur qobuzien est invité à se faire sa propre opinion, à la suite de l’Association des critiques musicaux de Moscou ; quoi qu’il en soit, Lucas Debargue est un nouvel artiste sur qui l'on peut parier qu’il ne fait que commencer à défrayer la chronique. © SM/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
The Complete Studio Albums Creedence Clearwater Revival
Folk Singer Muddy Waters
Live At The Regal B.B. King
À découvrir également
Par Lucas Debargue
Sonata in E Major, K. 380 Lucas Debargue
Scarlatti : 52 Sonatas Lucas Debargue
Bach, Beethoven, Medtner Lucas Debargue
Schubert, Szymanowski Lucas Debargue
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Alicia de Larrocha joue Iberia d’Albéniz

Dans Correspondances intimes, Qobuz évoque la relation étroite entre une œuvre et un interprète. Ici, la pianiste Alicia de Larrocha et “Iberia” d’Albéniz. Retour sur ses trois enregistrements.

Hélène Grimaud, Élue farouche

Petit tour d’horizon de la discographie d’Hélène Grimaud, à l’occasion de son cinquantième anniversaire et de ses trente ans d’activité discographique. De Denon à Deutsche Grammophon, en passant par Erato puis Teldec, retour sur un parcours incontestablement personnel, sincère et glorieux.

Wilhelm Kempff, le plus humain des pianistes

Artiste d’un autre temps, Wilhelm Kempff (1895-1991) croyait à l’inspiration : il était entré en musique comme on entre en religion, avec une ferveur respectueuse pour les vieux maîtres qu’il servait. Avec son toucher de velours, son sens du phrasé et sa diction de conteur, l’art de Wilhelm Kempff était celui d’un rêveur éveillé, mi-poète, mi-devin, dans une époque où l’expression du sentiment primait sur tout. Il a souvent enregistré à plusieurs reprises ses compositeurs préférés, en particulier son dieu Beethoven, avec lequel on l’a si souvent identifié, laissant trois intégrales des sonates au fur et à mesure de sa propre maturation et de l’évolution des techniques d’enregistrement.

Dans l'actualité...