Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

David Kadouch - Révolution

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Révolution

David Kadouch

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Arrêt sur image. Sur la pochette de son album Révolution, David Kadouch est assis au piano, mains en l’air, tout d’ombres chinoises vêtu. Il tente de capturer l'instant, de retenir le temps qui passe. L’entreprise – surprenante d’un artiste qui n’a pas encore 35 ans – prend modèle sur Annie Ernaux et son récit Les Années. Il s’agit de réunir une collection de moments majeurs, ici musicalement consignés, et ce faisant, de prendre place soi-même dans le cours de l’Histoire. Les œuvres choisies par David Kadouch pour donner corps à cet album-concept sont liées à des épisodes collectifs spectaculaires mais aux conséquences individuelles. Outre la célèbre Sonate no 26, op. 81a de Beethoven dite « Les Adieux », plus primesautière et perlée que musclée et colérique, l’Étude révolutionnaire, op. 10 no 12 de Chopin, brillante de virtuosité, on découvre les Souffrances de la Reine de France de Dussek. Prétexte à une suite de pages contrastées en forme de mini-drame sans paroles, cette œuvre, dont l’élégance rappelle peut-être celle de Marie-Antoinette, s’épuise à caractériser ses derniers moments. Mais trop de grandiloquence tue le tragique. Le pianiste, qui semble d'abord avoir confondu bouleversements de l’Histoire et virtuosité, est plus convaincant dans la deuxième partie de son programme avec la Sonate 1.X.1905 de Janácek, Les Soirs illuminés par l’ardeur du charbon et les Feux d’artifice de Debussy et enfin les Winnsboro Cotton Mill Blues de Rzewski, infernale toccata virant au blues. À la démonstration, ces œuvres préfèrent l’évocation ou le pur affect et leur discours aux accents plus intimes sied mieux au propos initial de Révolution. © Elsa Siffert/Qobuz

Plus d'info

Révolution

David Kadouch

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
The Sufferings of the Queen of France, Op. 23: I. La reine est emprisonnée 00:00:53

Copyright Control, MusicPublisher - Jan Ladislav Dussek, Composer - David Kadouch, Soloist, MainArtist

2019 Mirare 2019 Mirare

2
The Sufferings of the Queen of France, Op. 23: II. Elle réfléchit sur sa grandeur passée 00:00:44

Copyright Control, MusicPublisher - Jan Ladislav Dussek, Composer - David Kadouch, Soloist, MainArtist

2019 Mirare 2019 Mirare

3
The Sufferings of the Queen of France, Op. 23: III. Elle doit se séparer de ses enfants 00:00:59

Copyright Control, MusicPublisher - Jan Ladislav Dussek, Composer - David Kadouch, Soloist, MainArtist

2019 Mirare 2019 Mirare

4
The Sufferings of the Queen of France, Op. 23: IV. La sentence de mort est prononcée contre elle 00:00:09

Copyright Control, MusicPublisher - Jan Ladislav Dussek, Composer - David Kadouch, Soloist, MainArtist

2019 Mirare 2019 Mirare

5
The Sufferings of the Queen of France, Op. 23: V. Sa résignation 00:01:47

Copyright Control, MusicPublisher - Jan Ladislav Dussek, Composer - David Kadouch, Soloist, MainArtist

2019 Mirare 2019 Mirare

6
The Sufferings of the Queen of France, Op. 23: VI. Sa situation pendant la nuit qui précéda le jour de l'exécution 00:01:07

Copyright Control, MusicPublisher - Jan Ladislav Dussek, Composer - David Kadouch, Soloist, MainArtist

2019 Mirare 2019 Mirare

7
The Sufferings of the Queen of France, Op. 23: VII. Elle entre dans la prison 00:01:38

Copyright Control, MusicPublisher - Jan Ladislav Dussek, Composer - David Kadouch, Soloist, MainArtist

2019 Mirare 2019 Mirare

8
The Sufferings of the Queen of France, Op. 23: VIII. On entend le tumulte d'une multitude furieuse 00:00:23

Copyright Control, MusicPublisher - Jan Ladislav Dussek, Composer - David Kadouch, Soloist, MainArtist

2019 Mirare 2019 Mirare

9
The Sufferings of the Queen of France, Op. 23: IX. La reine invoque le tout puissant au moment où elle doit mourir - La guillotine tombe 00:01:19

Copyright Control, MusicPublisher - Jan Ladislav Dussek, Composer - David Kadouch, Soloist, MainArtist

2019 Mirare 2019 Mirare

10
The Sufferings of the Queen of France, Op. 23: X. Apothéose 00:01:51

Copyright Control, MusicPublisher - Jan Ladislav Dussek, Composer - David Kadouch, Soloist, MainArtist

2019 Mirare 2019 Mirare

11
Piano Sonata No. 26, Op. 81a: I. Adagio - Allegro 00:06:23

Ludwig van Beethoven, Composer - Copyright Control, MusicPublisher - David Kadouch, Soloist, MainArtist

2019 Mirare 2019 Mirare

12
Piano Sonata No. 26, Op. 81a: II. Andante espressivo 00:02:57

Ludwig van Beethoven, Composer - Copyright Control, MusicPublisher - David Kadouch, Soloist, MainArtist

2019 Mirare 2019 Mirare

13
Piano Sonata No. 26, Op. 81a: III. Vivacissimamente 00:06:10

Ludwig van Beethoven, Composer - Copyright Control, MusicPublisher - David Kadouch, Soloist, MainArtist

2019 Mirare 2019 Mirare

14
Études, Op. 10: Etude in C Minor 'Revolutionary' 00:02:54

Frederic Chopin, Composer - Copyright Control, MusicPublisher - David Kadouch, Soloist, MainArtist

2019 Mirare 2019 Mirare

15
Scherzo No. 1, Op. 20 00:09:47

Frederic Chopin, Composer - Copyright Control, MusicPublisher - David Kadouch, Soloist, MainArtist

2019 Mirare 2019 Mirare

16
Harmonies poétiques et religieuses III, S.173: VII. Funérailles 00:11:07

Franz Liszt, Composer - Copyright Control, MusicPublisher - David Kadouch, Soloist, MainArtist

2019 Mirare 2019 Mirare

17
Piano Sonata, 1.X.1905: I. Predtucha 00:05:44

Copyright Control, MusicPublisher - Leos Janácek, Composer - David Kadouch, Soloist, MainArtist

2019 Mirare 2019 Mirare

18
Piano Sonata, 1.X.1905: II. Smrt 00:06:29

Copyright Control, MusicPublisher - Leos Janácek, Composer - David Kadouch, Soloist, MainArtist

2019 Mirare 2019 Mirare

19
Les Soirs illuminés par l'ardeur du charbon, CD. 150 00:02:04

Claude Debussy, Composer - Copyright Control, MusicPublisher - David Kadouch, Soloist, MainArtist

2019 Mirare 2019 Mirare

20
12 Préludes, Livre 2, L. 123: XII. Feux d'artifice 00:04:46

Claude Debussy, Composer - Copyright Control, MusicPublisher - David Kadouch, Soloist, MainArtist

2019 Mirare 2019 Mirare

21
Winnsboro Cotton Mill Blues 00:11:56

Copyright Control, MusicPublisher - Frederic Rzewski, Composer - David Kadouch, Soloist, MainArtist

2019 Mirare 2019 Mirare

Descriptif de l'album

Arrêt sur image. Sur la pochette de son album Révolution, David Kadouch est assis au piano, mains en l’air, tout d’ombres chinoises vêtu. Il tente de capturer l'instant, de retenir le temps qui passe. L’entreprise – surprenante d’un artiste qui n’a pas encore 35 ans – prend modèle sur Annie Ernaux et son récit Les Années. Il s’agit de réunir une collection de moments majeurs, ici musicalement consignés, et ce faisant, de prendre place soi-même dans le cours de l’Histoire. Les œuvres choisies par David Kadouch pour donner corps à cet album-concept sont liées à des épisodes collectifs spectaculaires mais aux conséquences individuelles. Outre la célèbre Sonate no 26, op. 81a de Beethoven dite « Les Adieux », plus primesautière et perlée que musclée et colérique, l’Étude révolutionnaire, op. 10 no 12 de Chopin, brillante de virtuosité, on découvre les Souffrances de la Reine de France de Dussek. Prétexte à une suite de pages contrastées en forme de mini-drame sans paroles, cette œuvre, dont l’élégance rappelle peut-être celle de Marie-Antoinette, s’épuise à caractériser ses derniers moments. Mais trop de grandiloquence tue le tragique. Le pianiste, qui semble d'abord avoir confondu bouleversements de l’Histoire et virtuosité, est plus convaincant dans la deuxième partie de son programme avec la Sonate 1.X.1905 de Janácek, Les Soirs illuminés par l’ardeur du charbon et les Feux d’artifice de Debussy et enfin les Winnsboro Cotton Mill Blues de Rzewski, infernale toccata virant au blues. À la démonstration, ces œuvres préfèrent l’évocation ou le pur affect et leur discours aux accents plus intimes sied mieux au propos initial de Révolution. © Elsa Siffert/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par David Kadouch

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Berlioz, la Fantastique en 10 versions

Véritable manifeste de l’émergence du romantisme français, la Symphonie fantastique de Berlioz aura marqué le XIXe siècle comme le Sacre du printemps de Stravinsky marquera le suivant. Créés à Paris, autrefois creuset mondial de l’effervescence artistique, ces deux chefs-d’œuvre ont fait basculer durablement le langage musical dans une autre dimension. Le 5 décembre 1830, l’œuvre révolutionnaire d’un Hector Berlioz de 27 ans émeut les musiciens présents dans la petite salle de l’ancien conservatoire, parmi lesquels Meyerbeer et Liszt, vivement impressionnés pas l’extraordinaire audace de cet ouvrage présenté trois ans seulement après la mort de Beethoven.

L’âge d’or de la comédie musicale hollywoodienne

Au même titre que le western et le film de gangsters, la comédie musicale est l’un des genres les plus emblématiques du classicisme hollywoodien. Des années 1930 aux années 1960, petit panorama d’un cinéma certes glamour et coloré, mais souvent moins superficiel qu’il n’y paraît.

Les atypiques symphonies électroniques de Mason Bates

Comment ça, vous ne connaissez pas (encore) Mason Bates ? C’est pourtant l’un des noms les plus présents sur la scène nord-américaine. Né en 1977, Bates est à la fois compositeur, surtout symphoniste et lyrique, et DJ de musique électronique (sous l'alias DJ Masonic) – deux pôles apparemment opposés mais qu’il se fait un malin plaisir à mêler. Ainsi, environ la moitié de son œuvre symphonique et lyrique comporte, d’une manière ou d’une autre, des sonorités électroniques, pour la plupart des sons « de tous les jours », préenregistrés et restitués en temps réel à mesure de la partition. A l’occasion de la sortie de son génial opéra The (R)evolution of Steve Jobs, Qobuz s’est entretenu avec ce personnage hors-norme.

Dans l'actualité...