Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

John Neschling - Respighi: Metamorphoseon, Ballata delle gnomidi, Belkis

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Respighi: Metamorphoseon, Ballata delle gnomidi, Belkis

John Neschling, Orchestre Philharmonique Royal de Liège

Livret numérique

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Presque trop célèbre par sa « Trilogie romaine » (Les Pins de Rome, Les Fontaines de Rome et les Fêtes romaines), Respighi nous a légué nombre d’autres chefs-d’œuvre orchestraux méconnus, tels que le génial Métamorphoseon Modi XII, une série de douze variations-métamorphoses de 1930 – une œuvre de l’ultime maturité donc, puisque le compositeur s’est éteint en 1936 – basés sur douze modes, les modes ici présentés n’étant pas les modes d’église traditionnels, mais des possibilités de combinaisons instrumentales. Curieusement, Respighi semble avoir considéré son Metamorphosepon comme un exercice de style, un peu forcé, ce que l’écoute ne laisse vraiment, vraiment pas soupçonner. Autre œuvre de la dernière période, le ballet Belkis, reine de Saba de 1932 fut l’un de ces gigantesques péplums bibliques, présenté par Leonide Massine à la Scala avec un effectif délirant de danseurs, choristes et musiciens. Respighi ne ménagea pas ses forces ni son imagination pour livrer une partition quasiment hollywoodienne d’une heure et demie de durée, avec emprunts plus ou moins réels à des mélodies hébraïques ou arabes, un instrumentarium délirant et coloré, ce qui ne l’empêcha pas de brosser une musique d’une puissante finesse – notez l’oxymore – dont il tira plus tard une Suite orchestrale en quatre mouvements, qui n’est pas sans rappeler Schéhérazade de Rimski-Korsakov. Enfin, l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège nous propose une dernière rareté, la Ballade des gnomes écrite en 1920, à l’époque de la « Trilogie romaine ». L’opulence orchestrale et le langage quasi-érotique avec lequel Respighi décrit les sanglants rites au cours desquels les dames-gnomes sacrifient les messieurs-gnomes, ne serait pas sans évoquer les plus déliquescents passages de Salomé ! © SM/Qobuz

Plus d'informations

Respighi: Metamorphoseon, Ballata delle gnomidi, Belkis

John Neschling

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Metamorphoseon modi XII, P. 169 (Ottorino Respighi)

1
Metamorphoseon modi XII, P. 169: Theme: Andante moderato 00:02:20

Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Orchestra - John Neschling, Conductor - Ottorino Respighi, Composer

2015 BIS

2
Metamorphoseon modi XII, P. 169: Modus I: Moderato non troppo 00:02:11

Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Orchestra - John Neschling, Conductor - Ottorino Respighi, Composer

2015 BIS

3
Metamorphoseon modi XII, P. 169: Modus II: Allegretto 00:01:41

Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Orchestra - John Neschling, Conductor - Ottorino Respighi, Composer

2015 BIS

4
Metamorphoseon modi XII, P. 169: Modus III: Lento 00:02:25

Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Orchestra - John Neschling, Conductor - Ottorino Respighi, Composer

2015 BIS

5
Metamorphoseon modi XII, P. 169: Modus IV: Lento espressivo 00:03:12

Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Orchestra - John Neschling, Conductor - Ottorino Respighi, Composer

2015 BIS

6
Metamorphoseon modi XII, P. 169: Modus V: Molto vivace 00:00:40

Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Orchestra - John Neschling, Conductor - Ottorino Respighi, Composer

2015 BIS

7
Metamorphoseon modi XII, P. 169: Modus VI: Vivo 00:00:53

Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Orchestra - John Neschling, Conductor - Ottorino Respighi, Composer

2015 BIS

8
Metamorphoseon modi XII, P. 169: Modus VII: Cadenza 00:07:20

Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Orchestra - John Neschling, Conductor - Ottorino Respighi, Composer

2015 BIS

9
Metamorphoseon modi XII, P. 169: Modus VIII: Andantino mosso 00:01:24

Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Orchestra - John Neschling, Conductor - Ottorino Respighi, Composer

2015 BIS

10
Metamorphoseon modi XII, P. 169: Modus IX: Lento non troppo 00:03:03

Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Orchestra - John Neschling, Conductor - Ottorino Respighi, Composer

2015 BIS

11
Metamorphoseon modi XII, P. 169: Modus X: Molto allegro 00:00:42

Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Orchestra - John Neschling, Conductor - Ottorino Respighi, Composer

2015 BIS

12
Metamorphoseon modi XII, P. 169: Modus XI: Molto allegro 00:00:53

Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Orchestra - John Neschling, Conductor - Ottorino Respighi, Composer

2015 BIS

13
Metamorphoseon modi XII, P. 169: Modus XII: Vivo non troppo 00:02:44

Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Orchestra - John Neschling, Conductor - Ottorino Respighi, Composer

2015 BIS

Ballata delle gnomidi, P. 124 (Ottorino Respighi)

14
Ballata delle gnomidi, P. 124 00:16:53

Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Orchestra - John Neschling, Conductor - Ottorino Respighi, Composer

2015 BIS

Belkis, Queen of Sheba Suite, P. 177 (Ottorino Respighi)

15
Belkis, Queen of Sheba Suite, P. 177: I. Il Sogno di Salomone (The Dream of Solomon) 00:08:36

Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Orchestra - John Neschling, Conductor - Ottorino Respighi, Composer

2015 BIS

16
Belkis, Queen of Sheba Suite, P. 177: II. Danza guerresca (War Dance) 00:07:53

Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Orchestra - John Neschling, Conductor - Ottorino Respighi, Composer

2015 BIS

17
Belkis, Queen of Sheba Suite, P. 177: III. La Danza di Belkis all'aurora (The Dance of Belkis at Dawn) 00:02:50

Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Orchestra - John Neschling, Conductor - Ottorino Respighi, Composer

2015 BIS

18
Belkis, Queen of Sheba Suite, P. 177: IV. Danza orgiastica (Orgiastic Dance) 00:06:27

Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Orchestra - John Neschling, Conductor - Ottorino Respighi, Composer

2015 BIS

Descriptif de l'album

Presque trop célèbre par sa « Trilogie romaine » (Les Pins de Rome, Les Fontaines de Rome et les Fêtes romaines), Respighi nous a légué nombre d’autres chefs-d’œuvre orchestraux méconnus, tels que le génial Métamorphoseon Modi XII, une série de douze variations-métamorphoses de 1930 – une œuvre de l’ultime maturité donc, puisque le compositeur s’est éteint en 1936 – basés sur douze modes, les modes ici présentés n’étant pas les modes d’église traditionnels, mais des possibilités de combinaisons instrumentales. Curieusement, Respighi semble avoir considéré son Metamorphosepon comme un exercice de style, un peu forcé, ce que l’écoute ne laisse vraiment, vraiment pas soupçonner. Autre œuvre de la dernière période, le ballet Belkis, reine de Saba de 1932 fut l’un de ces gigantesques péplums bibliques, présenté par Leonide Massine à la Scala avec un effectif délirant de danseurs, choristes et musiciens. Respighi ne ménagea pas ses forces ni son imagination pour livrer une partition quasiment hollywoodienne d’une heure et demie de durée, avec emprunts plus ou moins réels à des mélodies hébraïques ou arabes, un instrumentarium délirant et coloré, ce qui ne l’empêcha pas de brosser une musique d’une puissante finesse – notez l’oxymore – dont il tira plus tard une Suite orchestrale en quatre mouvements, qui n’est pas sans rappeler Schéhérazade de Rimski-Korsakov. Enfin, l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège nous propose une dernière rareté, la Ballade des gnomes écrite en 1920, à l’époque de la « Trilogie romaine ». L’opulence orchestrale et le langage quasi-érotique avec lequel Respighi décrit les sanglants rites au cours desquels les dames-gnomes sacrifient les messieurs-gnomes, ne serait pas sans évoquer les plus déliquescents passages de Salomé ! © SM/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par John Neschling

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Alfred Deller, la renaissance d’une voix disparue

Il est difficile d’imaginer la stupeur ressentie par les mélomanes anglais en découvrant Alfred Deller au sortir de la guerre. A cette époque, la voix de contre-ténor avait disparu depuis plus de deux siècles, engloutissant dans le même oubli tout un répertoire. Surgie soudainement du passé, cette voix magique semblait presque surnaturelle. Retour sur la fascinante trajectoire du chanteur britannique décédé en 1979.

Nils Frahm, le piano debout

Salué par les critiques de la musique classique comme par les amateurs d’expériences électroniques, le talent de Nils Frahm a mis tout le monde d’accord ces dix dernières années. Qu’il utilise un orgue d’église ou un synthétiseur flanqué de pédales d’effet, le pianiste allemand regarde toujours vers l’avant et c’est pour ça qu’il semble si séduisant.

Wilhelm Kempff, le plus humain des pianistes

Artiste d’un autre temps, Wilhelm Kempff (1895-1991) croyait à l’inspiration : il était entré en musique comme on entre en religion, avec une ferveur respectueuse pour les vieux maîtres qu’il servait. Avec son toucher de velours, son sens du phrasé et sa diction de conteur, l’art de Wilhelm Kempff était celui d’un rêveur éveillé, mi-poète, mi-devin, dans une époque où l’expression du sentiment primait sur tout. Il a souvent enregistré à plusieurs reprises ses compositeurs préférés, en particulier son dieu Beethoven, avec lequel on l’a si souvent identifié, laissant trois intégrales des sonates au fur et à mesure de sa propre maturation et de l’évolution des techniques d’enregistrement.

Dans l'actualité...