Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Ludmila Berlinskaya - Reminiscenza (Beethoven, Medtner, Schumann, Ravel)

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Reminiscenza (Beethoven, Medtner, Schumann, Ravel)

Ludmila Berlinskaya

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24 bits / 48.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Voici un album de réminiscences pianistiques de très, très haut niveau : la pianiste russe Ludmila Berlinskaya, descendante d’une impressionnante dynastie de musiciens (son père fut violoncelliste et fondateur du Quatuor Borodine), et qui depuis sa tendre enfance côtoya plus ou moins tout ce que l’Union Soviétique pouvait produire de grands génies –Rostropovitch, Oïstrakh, Goldenweiser, Flier, Temirkanov, Svetlanov, Rojdestvenski, Kitaïenko, Soljenitsyne ou Sakharov. Plus tard, avant de se lancer dans une grande carrière internationale, elle n’hésita pas à se faire tourneuse de pages pour Richter avant de devenir une sorte de « fille spirituelle » du grand maître. Il est vrai que sa technique pianistique, transparente comme le diamant, dénuée de tout effet de pédale – les lignes polyphoniques sont tenues aux doigts, comme il se doit – n’est pas sans rappeler celle de Richter. Le titre de l’album reprend, certes, le titre de la Sonate « Réminiscence » de Medtner, un merveilleux chef-d’œuvre que l’on n’entend pratiquement jamais, mais les trois autres œuvres elles-mêmes, comme le Medtner, se terminent dans le pianissimo et une certaine mélancolie: la Trentième Sonate de Beethoven, les Valses nobles et sentimentales de Ravel et Kreisleriana de Schumann. © SM/Qobuz

Plus d'info

Reminiscenza (Beethoven, Medtner, Schumann, Ravel)

Ludmila Berlinskaya

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1 mois offert, puis 9,99€ / mois.

Piano Sonata No. 30 in E major, Op. 109

1
I. Vivace, ma non troppo 00:04:01

Ludmila Berlinskaya, Piano - Ludwig van Beethoven, Composer

(C) 2017 JSC "Firma Melodiya" (P) 2017 JSC "Firma Melodiya"

2
II. Prestissimo 00:02:06

Ludmila Berlinskaya, Piano - Ludwig van Beethoven, Composer

(C) 2017 JSC "Firma Melodiya" (P) 2017 JSC "Firma Melodiya"

3
III. Andante molto cantabile ed espressivo 00:12:23

Ludmila Berlinskaya, Piano - Ludwig van Beethoven, Composer

(C) 2017 JSC "Firma Melodiya" (P) 2017 JSC "Firma Melodiya"

Forgotten Melodies, Op. 38

4
No. 1 : Sonata in A Minor "Reminiscenza" 00:13:40

Ludmila Berlinskaya, Piano - Nikolai Medtner, Composer

(C) 2017 JSC "Firma Melodiya" (P) 2017 JSC "Firma Melodiya"

Kreisleriana, Op. 16

5
I. Äußerst bewegt 00:02:17

Ludmila Berlinskaya, Piano - Robert Schumann, Composer

(C) 2017 JSC "Firma Melodiya" (P) 2017 JSC "Firma Melodiya"

6
II. Sehr innig und night zu rasch 00:08:38

Ludmila Berlinskaya, Piano - Robert Schumann, Composer

(C) 2017 JSC "Firma Melodiya" (P) 2017 JSC "Firma Melodiya"

7
III. Sehr aufgeregt 00:04:46

Ludmila Berlinskaya, Piano - Robert Schumann, Composer

(C) 2017 JSC "Firma Melodiya" (P) 2017 JSC "Firma Melodiya"

8
IV. Sehr langsam 00:04:11

Ludmila Berlinskaya, Piano - Robert Schumann, Composer

(C) 2017 JSC "Firma Melodiya" (P) 2017 JSC "Firma Melodiya"

9
V. Sehr lebhaft 00:03:06

Ludmila Berlinskaya, Piano - Robert Schumann, Composer

(C) 2017 JSC "Firma Melodiya" (P) 2017 JSC "Firma Melodiya"

10
VI. Sehr langsam 00:04:05

Ludmila Berlinskaya, Piano - Robert Schumann, Composer

(C) 2017 JSC "Firma Melodiya" (P) 2017 JSC "Firma Melodiya"

11
VII. Sehr rasch 00:02:13

Ludmila Berlinskaya, Piano - Robert Schumann, Composer

(C) 2017 JSC "Firma Melodiya" (P) 2017 JSC "Firma Melodiya"

12
VIII. Schnell und spielend 00:03:57

Ludmila Berlinskaya, Piano - Robert Schumann, Composer

(C) 2017 JSC "Firma Melodiya" (P) 2017 JSC "Firma Melodiya"

Valses nobles et sentimentales

13
No. 1, Modéré très franc 00:01:23

Ludmila Berlinskaya, Piano - Maurice Ravel, Composer

(C) 2017 JSC "Firma Melodiya" (P) 2017 JSC "Firma Melodiya"

14
II. Assez lent avec une expression intense 00:01:57

Ludmila Berlinskaya, Piano - Maurice Ravel, Composer

(C) 2017 JSC "Firma Melodiya" (P) 2017 JSC "Firma Melodiya"

15
III. Modéré 00:01:24

Ludmila Berlinskaya, Piano - Maurice Ravel, Composer

(C) 2017 JSC "Firma Melodiya" (P) 2017 JSC "Firma Melodiya"

16
IV. Assez animé 00:01:22

Ludmila Berlinskaya, Piano - Maurice Ravel, Composer

(C) 2017 JSC "Firma Melodiya" (P) 2017 JSC "Firma Melodiya"

17
V. Presque lent dans un sentiment intime 00:01:06

Ludmila Berlinskaya, Piano - Maurice Ravel, Composer

(C) 2017 JSC "Firma Melodiya" (P) 2017 JSC "Firma Melodiya"

18
VI. Vif 00:00:32

Ludmila Berlinskaya, Piano - Maurice Ravel, Composer

(C) 2017 JSC "Firma Melodiya" (P) 2017 JSC "Firma Melodiya"

19
VII. Moins vif 00:02:32

Ludmila Berlinskaya, Piano - Maurice Ravel, Composer

(C) 2017 JSC "Firma Melodiya" (P) 2017 JSC "Firma Melodiya"

20
VIII. Épilogue - Lent 00:03:51

Ludmila Berlinskaya, Piano - Maurice Ravel, Composer

(C) 2017 JSC "Firma Melodiya" (P) 2017 JSC "Firma Melodiya"

Descriptif de l'album

Voici un album de réminiscences pianistiques de très, très haut niveau : la pianiste russe Ludmila Berlinskaya, descendante d’une impressionnante dynastie de musiciens (son père fut violoncelliste et fondateur du Quatuor Borodine), et qui depuis sa tendre enfance côtoya plus ou moins tout ce que l’Union Soviétique pouvait produire de grands génies –Rostropovitch, Oïstrakh, Goldenweiser, Flier, Temirkanov, Svetlanov, Rojdestvenski, Kitaïenko, Soljenitsyne ou Sakharov. Plus tard, avant de se lancer dans une grande carrière internationale, elle n’hésita pas à se faire tourneuse de pages pour Richter avant de devenir une sorte de « fille spirituelle » du grand maître. Il est vrai que sa technique pianistique, transparente comme le diamant, dénuée de tout effet de pédale – les lignes polyphoniques sont tenues aux doigts, comme il se doit – n’est pas sans rappeler celle de Richter. Le titre de l’album reprend, certes, le titre de la Sonate « Réminiscence » de Medtner, un merveilleux chef-d’œuvre que l’on n’entend pratiquement jamais, mais les trois autres œuvres elles-mêmes, comme le Medtner, se terminent dans le pianissimo et une certaine mélancolie: la Trentième Sonate de Beethoven, les Valses nobles et sentimentales de Ravel et Kreisleriana de Schumann. © SM/Qobuz

À propos

Distinctions : 5 Sterne Fono Forum Klassik (1/05/18)

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Ludmila Berlinskaya
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Alicia de Larrocha joue Iberia d’Albéniz

Correspondances intimes, ou l’évocation d’une relation si étroite entre une œuvre et un interprète que ce dernier l’a réenregistré plusieurs fois. Ici, la pianiste Alicia de Larrocha et Iberia d’Albéniz. Retour sur ses trois enregistrements.

Jorge Bolet, la quintessence de Franz Liszt

Sous ses doigts, la musique de Franz Liszt est apparue sous un jour nouveau, grâce à une vision à la fois poétique et lyrique, bien loin de la virtuosité gratuite et tapageuse trop souvent entendue. Avec le recul, son art élégant, noble et racé force l’admiration, car il représente le raffinement et la culture d’un monde à jamais perdu. C’est à l’automne de sa vie, au début des années 1980, qu’il enregistre pour Decca une anthologie en neuf volumes du compositeur hongrois qui fera date, à laquelle il convient d’ajouter d’autres gravures réalisées pour le label espagnol Ensayo, pour RCA dans les années 1970, pour Everest en 1960, ainsi que des enregistrements de studio et de radio dans les années 50, alors qu’il possédait encore tous ses extraordinaires moyens techniques.

Dans l'actualité...