Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Johannes Moser - Rachmaninov & Prokofiev: Works for Cello & Piano

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Rachmaninov & Prokofiev: Works for Cello & Piano

Johannes Moser - Andrei Korobeinikov

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Fils de la soprano Edith Wiens, neveu de la non moins soprano Edda Moser, on ne s’étonnera guère que le violoncelliste allemand Johannes Moser ait été baigné dans une atmosphère de lyrisme et de chant, qui transparaît à chaque instant qu’il joue. Pour cet album, son choix s’est arrêté sur deux piliers du répertoire russe/soviétique : la Sonate de Rachmaninov, un chef-d’œuvre – quand bien même assez « brouillon », débordant d’idées pas toujours ordonnées, mais quelle matière somptueuse ! – de 1901, l’époque du Deuxième Concerto pour piano ; et la Sonate de Prokofiev, écrite en 1949 et créée dans la foulée par Rostropovitch (qui, bien qu’il n’en fût pas le dédicataire, épaula considérablement le compositeur dans moult détails techniques lors de l’écriture) et Richter. Ces deux ouvrages font la part belle à la conception mélodique, ultra-lyrique, vocale quasiment, du violoncelle. En complément de programme, Moser et son partenaire privilégié, le pianiste Andrei Korobeinikov, ont choisi la Vocalise de Rachmaninov – dont l’aspect chantant saute aux yeux autant qu’aux oreilles – ainsi que l’extraordinaire Adagio que Prokofiev a adapté lui-même pour violoncelle et piano à partir d’une scène de son ballet Cendrillon, l’une de ses plus amples et somptueuses créations mélodiques. © SM/Qobuz


« L’extraordinaire talent de Johannes Moser était terni par des partenaires en retrait dans ses disques précédents. Quel éblouissement quand il rencontre le cerveau non moins bouillonnant d’Andrei Korobeinikov ! On s’est habitué à ce que chacun des disques de ce musicien cultivé soit au moins excellent, mais il trouve ici un partenaire tout à fait à sa mesure, autre surdoué notoire [...] Korobeinikov apporte au dialogue avec le violoncelliste germano-canadien une intelligence vigilante et spirituelle. Le résultat est d’une qualité musicale rare : on espère les retrouver bien vite dans d’autres répertoires.» (Diapason, janvier 2017 / Michel Stockhem)

Plus d'info

Rachmaninov & Prokofiev: Works for Cello & Piano

Johannes Moser

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Cello Sonata in C Major, Op. 119 (Sergei Prokofiev)

1
Cello Sonata in C Major, Op. 119: I. Andante grave 00:10:44

Johannes Moser, Cello - Andrei Korobeinikov, Piano - Sergei Prokofiev, Composer

2016 PentaTone

2
Cello Sonata in C Major, Op. 119: II. Moderato 00:04:43

Johannes Moser, Cello - Andrei Korobeinikov, Piano - Sergei Prokofiev, Composer

2016 PentaTone

3
Cello Sonata in C Major, Op. 119: III. Allegro ma non troppo 00:07:39

Johannes Moser, Cello - Andrei Korobeinikov, Piano - Sergei Prokofiev, Composer

2016 PentaTone

Cello Sonata in G Minor, Op. 19 (Sergei Rachmaninov)

4
Cello Sonata in G Minor, Op. 19: I. Lento - Allegro moderato 00:13:09

Johannes Moser, Cello - Andrei Korobeinikov, Piano - Sergei Rachmaninov, Composer

2016 PentaTone

5
Cello Sonata in G Minor, Op. 19: II. Allegro scherzando 00:05:49

Johannes Moser, Cello - Andrei Korobeinikov, Piano - Sergei Rachmaninov, Composer

2016 PentaTone

6
Cello Sonata in G Minor, Op. 19: III. Andante 00:06:19

Johannes Moser, Cello - Andrei Korobeinikov, Piano - Sergei Rachmaninov, Composer

2016 PentaTone

7
Cello Sonata in G Minor, Op. 19: IV. Allegro mosso 00:10:38

Johannes Moser, Cello - Andrei Korobeinikov, Piano - Sergei Rachmaninov, Composer

2016 PentaTone

14 Songs, Op. 34 (Sergei Rachmaninov)

8
14 Songs, Op. 34: 14 Songs, Op. 34: No. 14. Vocalise (arr. for cello and piano) 00:06:17

Johannes Moser, Cello - Andrei Korobeinikov, Piano - Sergei Rachmaninov, Composer

2016 PentaTone

Adagio, Op. 97bis (from Cinderella, Op. 87) (Sergei Prokofiev)

9
Adagio, Op. 97bis (from Cinderella, Op. 87) 00:04:52

Johannes Moser, Cello - Andrei Korobeinikov, Piano - Sergei Prokofiev, Composer

2016 PentaTone

Romans (Romance) (arr. for cello and piano) (Alexander Scriabin)

10
Romans (Romance) (arr. for cello and piano) 00:01:57

Johannes Moser, Cello - Andrei Korobeinikov, Piano - Alexander Scriabin, Composer - Anonymous, Arranger

2016 PentaTone

Descriptif de l'album

Fils de la soprano Edith Wiens, neveu de la non moins soprano Edda Moser, on ne s’étonnera guère que le violoncelliste allemand Johannes Moser ait été baigné dans une atmosphère de lyrisme et de chant, qui transparaît à chaque instant qu’il joue. Pour cet album, son choix s’est arrêté sur deux piliers du répertoire russe/soviétique : la Sonate de Rachmaninov, un chef-d’œuvre – quand bien même assez « brouillon », débordant d’idées pas toujours ordonnées, mais quelle matière somptueuse ! – de 1901, l’époque du Deuxième Concerto pour piano ; et la Sonate de Prokofiev, écrite en 1949 et créée dans la foulée par Rostropovitch (qui, bien qu’il n’en fût pas le dédicataire, épaula considérablement le compositeur dans moult détails techniques lors de l’écriture) et Richter. Ces deux ouvrages font la part belle à la conception mélodique, ultra-lyrique, vocale quasiment, du violoncelle. En complément de programme, Moser et son partenaire privilégié, le pianiste Andrei Korobeinikov, ont choisi la Vocalise de Rachmaninov – dont l’aspect chantant saute aux yeux autant qu’aux oreilles – ainsi que l’extraordinaire Adagio que Prokofiev a adapté lui-même pour violoncelle et piano à partir d’une scène de son ballet Cendrillon, l’une de ses plus amples et somptueuses créations mélodiques. © SM/Qobuz


« L’extraordinaire talent de Johannes Moser était terni par des partenaires en retrait dans ses disques précédents. Quel éblouissement quand il rencontre le cerveau non moins bouillonnant d’Andrei Korobeinikov ! On s’est habitué à ce que chacun des disques de ce musicien cultivé soit au moins excellent, mais il trouve ici un partenaire tout à fait à sa mesure, autre surdoué notoire [...] Korobeinikov apporte au dialogue avec le violoncelliste germano-canadien une intelligence vigilante et spirituelle. Le résultat est d’une qualité musicale rare : on espère les retrouver bien vite dans d’autres répertoires.» (Diapason, janvier 2017 / Michel Stockhem)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Johannes Moser
Dans la même thématique...

Dans l'actualité...