Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Francesca Aspromonte - Prologue (Monteverdi, Caccini, Cavalli, Landi, Rossi...)

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Prologue (Monteverdi, Caccini, Cavalli, Landi, Rossi...)

Francesca Aspromonte - Il Pomo d'Oro - Enrico Onofri

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Un enregistrement exclusivement composé de prologues d’opéras et d’oratorios baroques, voilà qui ne manque pas de piquant. Sachant que les prologues n’ont rien de commun avec les ouvertures – purement orchestrales – des opéras plus tardifs, car à l’époque baroque, après une courte introduction instrumentale, l’on entrait directement dans le vif du sujet, souvent avec une sorte de présentation allégorique chantée de la situation et de l’action. Ce sont ces allégories que rassemblent la soprano Francesca Aspromonte et Enrico Onofri à la tête de l’ensemble il pomo d’oro (sans majuscules, dans le graphisme choisi par l’ensemble), empruntées à la fin du XVIe siècle de Monteverdi et Caccini jusqu’au premier quart du XVIIIe d’Alessandro Scarlatti, en passant par le beau milieu et si riche XVIIe de Cavalli, Rossi, Stradella ou Cesti. À l’auditeur de se faire à l’idée que jamais l’opéra ne commencera vraiment, puisque ce ne sont là que les prémisses, les frémissements, les titillations destinées à captiver le public ; car n’oublions pas qu’à ces époques, on n’avait pas l’habitude de faire grand silence au spectacle, et qu’il fallait bien tout le talent de l’allégorie pour enfin amener les aficionados à un rien d’attention. Gageons que Francesca Aspromonte saura captiver son auditoire d’emblée. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Prologue (Monteverdi, Caccini, Cavalli, Landi, Rossi...)

Francesca Aspromonte

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

L'Orfeo, SV 318 (Claudio Monteverdi)

1
L'Orfeo: Toccata - Prologo: Dal mio Permesso amato a voi ne vengo
00:07:22

Claudio Monteverdi, Composer - Il Pomo d'Oro, Ensemble - Francesca Aspromonte, Artist, MainArtist

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

L'Euridice (Giulio Caccini)

2
Prologo: Io che d'alti sospir, "La Tragedia"
00:03:58

Giulio Caccini, Composer - Il Pomo d'Oro, Ensemble - Francesca Aspromonte, Artist, MainArtist

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

La Didone (Francesco Cavalli)

3
Didone: Sinfonia - Prologue: Caduta è Troia
00:04:03

Francesco Cavalli, Composer - Il Pomo d'Oro, Ensemble - Francesca Aspromonte, Artist, MainArtist

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

Eritrea (Francesco Cavalli)

4
Prologue: Nelle grotte arimaspe
00:03:29

Francesco Cavalli, Composer - Il Pomo d'Oro, Ensemble - Francesca Aspromonte, Artist, MainArtist

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

Sant'Alessio (Stefano Landi)

5
Il Sant'Alessio: Sinfonia - Prologue: Roma son io, ch'il soglio
00:09:54

Stefano Landi, Composer - Il Pomo d'Oro, Ensemble - Francesca Aspromonte, Artist, MainArtist

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

Il palazzo incantato, ovvero La guerriera amante (Luigi Rossi)

6
Prologue: Vaghi rivi
00:03:22

Luigi Rossi, Composer - Il Pomo d'Oro, Ensemble - Francesca Aspromonte, Artist, MainArtist

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

L'Ormindo (Francesco Cavalli)

7
Ormindo: Sinfonia - Prologue: Non mi è Patria l'Olimpo
00:07:24

Francesco Cavalli, Composer - Il Pomo d'Oro, Ensemble - Francesca Aspromonte, Artist, MainArtist

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

Il Pomo d'Oro (Antonio Cesti)

8
Sinfonia - Prologue: Amore et Imeneo
00:06:12

Antonio Cesti, Composer - Il Pomo d'Oro, Ensemble - Francesca Aspromonte, Artist, MainArtist

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

Sinfonia No. 8 for 2 Violins and Continuo in A Minor (Alessandro Stradella)

9
Sinfonia No. 8 for 2 Violins and Continuo in A Minor
00:06:42

Alessandro Stradella, Composer - Il Pomo d'Oro, Ensemble, MainArtist

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

L'Argia (Antonio Cesti)

10
Sinfonia - Prologue: De' gotici splendori
00:05:03

Antonio Cesti, Composer - Il Pomo d'Oro, Ensemble - Francesca Aspromonte, Artist, MainArtist

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

Con meste luci (Alessandro Stradella)

11
Con meste luci
00:09:19

Alessandro Stradella, Composer - Il Pomo d'Oro, Ensemble - Francesca Aspromonte, Artist, MainArtist

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

Gli equivoci in amore, o vero La Rosaura (Alessandro Scarlatti)

12
Sinfonia - Prologue: Cessate, oh fulmini!
00:07:37

ALESSANDRO SCARLATTI, Composer - Il Pomo d'Oro, Ensemble - Francesca Aspromonte, Artist, MainArtist

(C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

Descriptif de l'album

Un enregistrement exclusivement composé de prologues d’opéras et d’oratorios baroques, voilà qui ne manque pas de piquant. Sachant que les prologues n’ont rien de commun avec les ouvertures – purement orchestrales – des opéras plus tardifs, car à l’époque baroque, après une courte introduction instrumentale, l’on entrait directement dans le vif du sujet, souvent avec une sorte de présentation allégorique chantée de la situation et de l’action. Ce sont ces allégories que rassemblent la soprano Francesca Aspromonte et Enrico Onofri à la tête de l’ensemble il pomo d’oro (sans majuscules, dans le graphisme choisi par l’ensemble), empruntées à la fin du XVIe siècle de Monteverdi et Caccini jusqu’au premier quart du XVIIIe d’Alessandro Scarlatti, en passant par le beau milieu et si riche XVIIe de Cavalli, Rossi, Stradella ou Cesti. À l’auditeur de se faire à l’idée que jamais l’opéra ne commencera vraiment, puisque ce ne sont là que les prémisses, les frémissements, les titillations destinées à captiver le public ; car n’oublions pas qu’à ces époques, on n’avait pas l’habitude de faire grand silence au spectacle, et qu’il fallait bien tout le talent de l’allégorie pour enfin amener les aficionados à un rien d’attention. Gageons que Francesca Aspromonte saura captiver son auditoire d’emblée. © SM/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Munich 2016 Keith Jarrett
Songs In The Key Of Life Stevie Wonder
Innervisions Stevie Wonder
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Jonas Kaufmann en 10 disques essentiels

Avec son physique avantageux de jeune premier romantique, l’Allemand Jonas Kaufmann a modernisé l’image du ténor d’opéra, souvent considéré comme un bateleur impénitent. Outre sa voix puissante et variée, Jonas Kaufmann possède un répertoire immense, en plusieurs langues, à l’aise à l’opéra dans Wagner comme dans Verdi ou Puccini, chantant le lied ou l’opéra français à merveille. Grand admirateur de Fritz Wunderlich, il a commencé sa carrière “à l’ancienne”, en troupe dans de petits théâtres allemands avant de voler de ses propres ailes vers une carrière phénoménale. Après une année 2017 chaotique due à un hématome sur les cordes vocales, Jonas Kaufmann semble parfaitement rétabli et travaille sur de très nombreux projets. En 10 disques, Qobuz tente de couvrir toutes les facettes de son immense talent.

Les rivaux : Haendel et Porpora à Londres

Après la récente parution du formidable opéra "Germanico in Germania" de Nicola Porpora, le contre-ténor Max Emanuel Cencic poursuit son hommage à Nicola Porpora par un album-récital, enregistré en compagnie de l’ensemble Armonia Atenea sous la direction de George Petrou. Dans ce texte inédit et savoureux, il évoque la rivalité féroce qui opposa Porpora à Haendel à Londres…

Le Teatro Massimo, trésor palermitain

Qobuz a récemment fait le voyage à Palerme pour rencontrer la Diva Angela Gheorghiu, qui y chantait Adrienne Lecouvreur au Théâtre Massimo. Appelons le théâtre par son nom complet : le Teatro Massimo Vittorio Emanuele ! Il est installé affectivement et géographiquement au cœur de la capitale sicilienne. Contemporain de l’Opéra Garnier, c’est un monument grandiose construit dans le goût néoclassique qui fleurissait un peu partout dans le monde à la fin du 19ème siècle. C’est le plus vaste opéra d’Italie et le troisième opéra d’Europe après ceux de Paris (Palais Garnier) et de Vienne. Nous avons rencontré Francesco Giambrone, sovrintendante del Teatro Massimo…

Dans l'actualité...