Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Piazzolla Klassik Ensemble - Primavera Portena

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Primavera Portena

Astor Piazzolla - Egor Grechishnikov - Johann Sebastian Bach

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Primavera Portena

Piazzolla Klassik Ensemble

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Oblivion (arr. E. Grechishnikov for chamber ensemble) (Astor Piazzolla)

1
Oblivion (arr. E. Grechishnikov for chamber ensemble): Oblivion (arr. E. Grechishnikov) 00:04:52

Piazzolla Klassik Ensemble, Ensemble

2011 K&K Verlagsanstalt

Las 4 Estaciones portenas (The Four Seasons) (arr. E. Grechishnikov for chamber ensemble) (Astor Piazzolla)

2
Las 4 Estaciones portenas (The Four Seasons) (arr. E. Grechishnikov for chamber ensemble): No. 1. Primavera portena 00:05:16

Piazzolla Klassik Ensemble, Ensemble

2011 K&K Verlagsanstalt

3
Las 4 Estaciones portenas (The Four Seasons) (arr. E. Grechishnikov for chamber ensemble): No. 2. Verano porteno 00:05:46

Piazzolla Klassik Ensemble, Ensemble

2011 K&K Verlagsanstalt

4
Las 4 Estaciones portenas (The Four Seasons) (arr. E. Grechishnikov for chamber ensemble): No. 3. Otono porteno 00:05:25

Piazzolla Klassik Ensemble, Ensemble

2011 K&K Verlagsanstalt

5
Las 4 Estaciones portenas (The Four Seasons) (arr. E. Grechishnikov for chamber ensemble): No. 4. Invierno porteno 00:06:43

Piazzolla Klassik Ensemble, Ensemble

2011 K&K Verlagsanstalt

Flute Sonata in G Minor, BWV 1020 (attrib. to C.P.E. Bach, H. 542.5) (arr. E. Grechishnikov for chamber ensemble) (Johann Sebastian Bach)

6
Flute Sonata in G Minor, BWV 1020 (attrib. to C.P.E. Bach, H. 542.5) (arr. E. Grechishnikov for chamber ensemble): I. Allegro 00:04:25

Piazzolla Klassik Ensemble, Ensemble

2011 K&K Verlagsanstalt

7
Flute Sonata in G Minor, BWV 1020 (attrib. to C.P.E. Bach, H. 542.5) (arr. E. Grechishnikov for chamber ensemble): II. Adagio 00:02:33

Piazzolla Klassik Ensemble, Ensemble

2011 K&K Verlagsanstalt

8
Flute Sonata in G Minor, BWV 1020 (attrib. to C.P.E. Bach, H. 542.5) (arr. E. Grechishnikov for chamber ensemble): III. Allegro 00:04:05

Piazzolla Klassik Ensemble, Ensemble

2011 K&K Verlagsanstalt

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Spanish Dances, Vol. 1 Turibio Santos
Guitar Variations Betho Davezac
The Lion King Various Artists

Playlists

Dans la même thématique...
Across The Stars Anne-Sophie Mutter
Scarlatti : 52 Sonatas Lucas Debargue
Encores Nelson Freire
Maddalena And The Prince Maddalena Del Gobbo
Les Grands Angles...
Compositrices, ces méconnues

De Sappho de Mytilène à Kaija Saariaho, l’histoire de la musique est jalonnée par des figures de femmes qui ont « osé » écrire de la musique. La création serait l’apanage des hommes ? Notre musée sonore compte en effet plus de compositeurs, connus et reconnus, que de compositrices. Pourtant, leurs œuvres ne sont pas moins passionnantes et il n’y a aucune raison de les considérer comme des objets de second ordre ni de les ignorer. Défense et illustration de la composition au féminin en onze portraits musicaux.

Wilhelm Kempff, le plus humain des pianistes

Artiste d’un autre temps, Wilhelm Kempff (1895-1991) croyait à l’inspiration : il était entré en musique comme on entre en religion, avec une ferveur respectueuse pour les vieux maîtres qu’il servait. Avec son toucher de velours, son sens du phrasé et sa diction de conteur, l’art de Wilhelm Kempff était celui d’un rêveur éveillé, mi-poète, mi-devin, dans une époque où l’expression du sentiment primait sur tout. Il a souvent enregistré à plusieurs reprises ses compositeurs préférés, en particulier son dieu Beethoven, avec lequel on l’a si souvent identifié, laissant trois intégrales des sonates au fur et à mesure de sa propre maturation et de l’évolution des techniques d’enregistrement.

Jorge Bolet, la quintessence de Franz Liszt

Sous ses doigts, la musique de Franz Liszt est apparue sous un jour nouveau, grâce à une vision à la fois poétique et lyrique, bien loin de la virtuosité gratuite et tapageuse trop souvent entendue. Avec le recul, son art élégant, noble et racé force l’admiration, car il représente le raffinement et la culture d’un monde à jamais perdu. C’est à l’automne de sa vie, au début des années 1980, qu’il enregistre pour Decca une anthologie en neuf volumes du compositeur hongrois qui fera date, à laquelle il convient d’ajouter d’autres gravures réalisées pour le label espagnol Ensayo, pour RCA dans les années 1970, pour Everest en 1960, ainsi que des enregistrements de studio et de radio dans les années 50, alors qu’il possédait encore tous ses extraordinaires moyens techniques.

Dans l'actualité...