Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Alice Phoebe Lou - Paper Castles

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Paper Castles

Alice Phoebe Lou

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 48.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Avec sa longue crinière blonde et son minois boudeur, Alice Phoebe Lou rayonne. Mais ce qui illumine encore plus chez elle, c'est cette voix cristalline qu'elle balade partout, des aigus aux graves légers, avec une facilité déconcertante. Blondie à Cape Town sur la côte sud-ouest de l'Afrique du Sud, la belle file dès sa majorité vers la grisaille berlinoise. C'est l'exotisme qui se dégage de la capitale allemande et un précédent voyage à Paris et Amsterdam qui attirent la jeune Alice, décidée à vivre de musique et d'eau fraîche. Avant de sortir son premier album Orbit (2016), dépouillement de jazz et folk, la vagabonde a parcouru son bout de chemin. Pour la suivre, elle et sa guitare, il suffisait d'aller de rue en rue, de bar à bar, à Mauerpark ou sur la Warschauer Strasse.

« No rules, no rules », souffle-t-elle dans Something Holy. Son credo vaut aussi en musique. Dans la droite lignée d'Orbit, ce second effort nous emmène dans une autre galaxie, celle des rêveries folk, blues et jazz haut perchées d'Alice. Laissant respirer la voix, dix pistes dessinent un Paper Castles compact mais léger, travaillé à la force de synthés chatoyants. Basse et guitare discrètes ou xylophone (Ocean), envolées vocales ou notes expirées (Fynbos), production éthérée et tempos lents (Galaxies), tout semble touché par la grâce d'Alice. Merveilleux. © Charlotte Saintoin/Qobuz

Plus d'informations

Paper Castles

Alice Phoebe Lou

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Little Spark
00:02:52

Alice Phoebe Lou, MainArtist

2018 Alice Phoebe Lou 2018 Alice Phoebe Lou

2
Nostalgia
00:03:17

Alice Phoebe Lou, MainArtist

2018 Alice Phoebe Lou 2018 Alice Phoebe Lou

3
Galaxies
00:05:08

Alice Phoebe Lou, MainArtist

2018 Alice Phoebe Lou 2018 Alice Phoebe Lou

4
Paper Castles
00:03:54

Alice Phoebe Lou, MainArtist

2018 Alice Phoebe Lou 2018 Alice Phoebe Lou

5
Fynbos
00:03:31

Alice Phoebe Lou, MainArtist

2018 Alice Phoebe Lou 2018 Alice Phoebe Lou

6
Something Holy
00:04:46

Alice Phoebe Lou, MainArtist

2018 Alice Phoebe Lou 2018 Alice Phoebe Lou

7
Skin Crawl
00:02:18

Alice Phoebe Lou, MainArtist

2018 Alice Phoebe Lou 2018 Alice Phoebe Lou

8
My Outside
00:03:09

Alice Phoebe Lou, MainArtist

2018 Alice Phoebe Lou 2018 Alice Phoebe Lou

9
New Song
00:04:15

Alice Phoebe Lou, MainArtist

2018 Alice Phoebe Lou 2018 Alice Phoebe Lou

10
Ocean
00:04:15

Alice Phoebe Lou, MainArtist

2018 Alice Phoebe Lou 2018 Alice Phoebe Lou

Descriptif de l'album

Avec sa longue crinière blonde et son minois boudeur, Alice Phoebe Lou rayonne. Mais ce qui illumine encore plus chez elle, c'est cette voix cristalline qu'elle balade partout, des aigus aux graves légers, avec une facilité déconcertante. Blondie à Cape Town sur la côte sud-ouest de l'Afrique du Sud, la belle file dès sa majorité vers la grisaille berlinoise. C'est l'exotisme qui se dégage de la capitale allemande et un précédent voyage à Paris et Amsterdam qui attirent la jeune Alice, décidée à vivre de musique et d'eau fraîche. Avant de sortir son premier album Orbit (2016), dépouillement de jazz et folk, la vagabonde a parcouru son bout de chemin. Pour la suivre, elle et sa guitare, il suffisait d'aller de rue en rue, de bar à bar, à Mauerpark ou sur la Warschauer Strasse.

« No rules, no rules », souffle-t-elle dans Something Holy. Son credo vaut aussi en musique. Dans la droite lignée d'Orbit, ce second effort nous emmène dans une autre galaxie, celle des rêveries folk, blues et jazz haut perchées d'Alice. Laissant respirer la voix, dix pistes dessinent un Paper Castles compact mais léger, travaillé à la force de synthés chatoyants. Basse et guitare discrètes ou xylophone (Ocean), envolées vocales ou notes expirées (Fynbos), production éthérée et tempos lents (Galaxies), tout semble touché par la grâce d'Alice. Merveilleux. © Charlotte Saintoin/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
The Complete Studio Albums Creedence Clearwater Revival
Folk Singer Muddy Waters
Live At The Regal B.B. King
À découvrir également
Par Alice Phoebe Lou
Touch Alice Phoebe Lou
Live at Funkhaus Alice Phoebe Lou
Orbit Alice Phoebe Lou
Witches Alice Phoebe Lou
Dans la même thématique...
Punisher Phoebe Bridgers
Myopia Agnes Obel
Ghosteen Nick Cave & The Bad Seeds
Les Grands Angles...
Lhasa, l’inoubliable comète

En seulement trois albums studio, un live et trois tournées internationales, “Lhasa” de Sela a laissé une trace unique dans l’histoire de la musique populaire contemporaine. “La Llorona”, “The Living Road” et “Lhasa” sont des œuvres distinctes et abouties qui dévoilent un univers étrange mais familier, à mi-chemin du rêve et de la réalité. Ces chansons claires obscures sont habitées par les sentiments sincères d’une artiste dont le chant à fleur de peau propose un pacte de complicité intime avec celui qui l’écoute. Il y a dans la vie de “Lhasa” de Sela tous les ingrédients d’une légende, les étapes d’un roman, les émotions d’une histoire belle et bouleversante.

Pixies, les années 4AD

Sans les Pixies, pas de Nirvana ! A la fin des années 80, le quartet de Black Francis révolutionne le rock avec une recette originale et une fusion des genres inédite. En quatre albums pour le label 4AD, les Pixies font de la surf punk noise pop ou, plus simplement, du Pixies, imprimant un style unique qui expédie les fans de rock au nirvana.

La britpop en 10 albums

« Si le but du punk était de se débarrasser des hippies, le nôtre est d’en finir avec le grunge. » Lorsque Damon Albarn assène cette phrase en 1993, l’Angleterre s’apprête à reprendre sa place sur un échiquier musical envahi par Seattle avec le grunge et Nirvana. Profondément liée à la vie politique et l’identité locale, la pop britannique se révèle au moment où Tony Blair et le New Labour entrent en scène. Le romantisme anglais redevient attractif par rapport à l’identité américaine, jugée trop creuse outre-Manche. Place à la « Cool Britannia ».

Dans l'actualité...