Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Brice Sailly - Nun danket alle Gott

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Nun danket alle Gott

Brice Sailly, Clematis, Stéphanie de Failly, Julie Roset

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 192.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Avec sa basse de ciaconna, le concert spirituel Nun danket alle Gott de Hammerschmidt illustre parfaitement le programme de cet enregistrement qui est consacré aux influences du baroque italien sur les oeuvres de compositeurs luthériens du XVIIe siècle. L’immense majorité du répertoire réuni ici provient à nouveau de la très riche bibliothèque réunie à la fin du XVIIe siècle par Gustav Düben, organiste de l’église allemande de Stockholm. C’est là que figure l’unique copie connue d’un Confitebor tibi, Domine de Claudio Monteverdi. D’autres compositeurs comme Bernhard ou Rosenmüller ont des liens très étroits avec l’Italie et font partie de ceux qui ont contribué à transmettre les pratiques italiennes en Allemagne. De plus, dans tout ce répertoire sacré, le rôle des instruments et particulièrement celui du violon (instrument emblématique de l’Italie) est très développé. Les instruments accompagnent la voix et commentent les textes d’une façon très expressive. © Ricercar

Plus d'informations

Nun danket alle Gott

Brice Sailly

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 50 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Ach Herr, strafe mich nicht
00:09:39

Johann Rosenmüller, Composer - Clematis, MainArtist - Stéphanie de Failly, MainArtist - Brice Sailly, MainArtist - Julie Roset, MainArtist

2020 Outhere 2019 Outhere

2
O clemens, o mitis, o coelestis pater, BuxWV 82
00:08:02

Dieterich Buxtehude, Composer - Clematis, MainArtist - Stéphanie de Failly, MainArtist - Brice Sailly, MainArtist - Julie Roset, MainArtist

2020 Outhere 2019 Outhere

3
Ad te clamat cor meum
00:07:02

Augustin Pfleger, Composer - Clematis, MainArtist - Stéphanie de Failly, MainArtist - Brice Sailly, MainArtist - Julie Roset, MainArtist

2020 Outhere 2019 Outhere

4
Vulnerasti cor meum
00:04:36

Andreas Hammerschmidt, Composer - Brice Sailly, MainArtist - Julie Roset, MainArtist

2020 Outhere 2019 Outhere

5
Christ lag in Todesbanden (Versus 1), WV 3
00:02:35

Heinrich Scheidemann, Composer - Clematis, MainArtist - Stéphanie de Failly, MainArtist - Brice Sailly, MainArtist

2020 Outhere 2019 Outhere

6
Confitebor tibi Domine
00:13:46

Claudio Monteverdi, Composer - Clematis, MainArtist - Stéphanie de Failly, MainArtist - Brice Sailly, MainArtist - Julie Roset, MainArtist

2020 Outhere 2019 Outhere

7
Aus der Tieffen
00:07:47

Clematis, MainArtist - Stéphanie de Failly, MainArtist - Christoph Bernhard, Composer - Brice Sailly, MainArtist - Julie Roset, MainArtist

2020 Outhere 2019 Outhere

8
Herr, wenn ich nur dich habe, BuxWV 38
00:03:35

Dieterich Buxtehude, Composer - Clematis, MainArtist - Stéphanie de Failly, MainArtist - Brice Sailly, MainArtist - Julie Roset, MainArtist

2020 Outhere 2019 Outhere

9
Nun danket alle Gott
00:05:03

Andreas Hammerschmidt, Composer - Clematis, MainArtist - Stéphanie de Failly, MainArtist - Brice Sailly, MainArtist - Julie Roset, MainArtist

2020 Outhere 2019 Outhere

Descriptif de l'album

Avec sa basse de ciaconna, le concert spirituel Nun danket alle Gott de Hammerschmidt illustre parfaitement le programme de cet enregistrement qui est consacré aux influences du baroque italien sur les oeuvres de compositeurs luthériens du XVIIe siècle. L’immense majorité du répertoire réuni ici provient à nouveau de la très riche bibliothèque réunie à la fin du XVIIe siècle par Gustav Düben, organiste de l’église allemande de Stockholm. C’est là que figure l’unique copie connue d’un Confitebor tibi, Domine de Claudio Monteverdi. D’autres compositeurs comme Bernhard ou Rosenmüller ont des liens très étroits avec l’Italie et font partie de ceux qui ont contribué à transmettre les pratiques italiennes en Allemagne. De plus, dans tout ce répertoire sacré, le rôle des instruments et particulièrement celui du violon (instrument emblématique de l’Italie) est très développé. Les instruments accompagnent la voix et commentent les textes d’une façon très expressive. © Ricercar

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Brice Sailly

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Peter Thomas en orbite

En Allemagne aussi, ils ont leur Michel Legrand : Peter Thomas ! Ses musiques de film souvent déjantées ont fortement marqué toute une génération de spectateurs, dans les années 1960 et 1970. A tel point qu’il est souvent cité et samplé par de nombreux jeunes groupes pop, depuis les années 1990. Le compositeur culte s'en est allé le 17 mai 2020. Nous l'avions rencontré trois ans plus tôt, à l'aube de ses 92 ans.

Giovanni Antonini & Il Giardino Armonico, la liberté retrouvée

A la tête de l’ensemble Il Giardino Armonico, qu’il a fondé avec Luca Pianca en 1985, Giovanni Antonini a commencé l’enregistrement des 107 symphonies de Joseph Haydn. Cette monumentale entreprise en est actuellement à son 8e volume et s’achèvera en 2032, à l’occasion des 300 ans de la naissance du Père de la symphonie. Retour sur le parcours de l’audacieux chef milanais.

Strauss & Kempe : des affinités électives

Le nom du chef Rudolf Kempe (1910-1976) est indissociable de ceux du compositeur Richard Strauss et de l’orchestre de la Staatskapelle de Dresde. À l’occasion de la réédition par Warner des enregistrements réalisés entre 1970 et 1975, Qobuz met en lumière, entre autres, le legs straussien d’un chef à la direction précise, souvent incisive, toujours soucieuse du texte et sensible à ses voluptés.

Dans l'actualité...