Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Magdalena Hoffmann|Nightscapes

Nightscapes

Magdalena Hoffmann

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

La nuit n’a pas fini d’inspirer les artistes, que ce soit en littérature, en peinture ou en musique. Et pour cause : n’est-elle pas le lieu de l’intimité, de l’introspection et – surtout – de l’imaginaire ? Quand le mystère de la nuit s’exprime en musique, et en particulier à la harpe, il nous touche tous et évoque en chacun de nous des images très concrètes. Dans son album Nightscapes (« Paysages nocturnes »), Magdalena Hoffmann s’est donné pour mission d’en capter la magie : « Mon instrument est le vecteur idéal de cette ambiance intime, mais aussi magique et fantastique. Ce n’est pas pour rien que, dans l’orchestre, la harpe correspond souvent à des moments célestes ou souterrains. »


La harpiste allemande, née en 1990 à Bâle, a découvert très tôt son instrument de prédilection. Sa carrière connaît un tournant quand, en 2016, elle reçoit deux prix spéciaux au Concours international de l’ARD. Deux ans plus tard, elle devient harpe solo dans l’Orchestre symphonique de la Radio bavaroise. Elle signe en 2021 un contrat exclusif avec Deutsche Grammophon, et dans ce cadre, Nightscapes est son premier projet.


L’album réunit des compositions originales pour harpe et des arrangements de pièces pour piano. Dans la première catégorie, on trouve la Suite pour harpe, op. 83, de Benjamin Britten, œuvre centrale dans le répertoire du XXe siècle pour cet instrument. S’y ajoute la Danse des lutins d’Henriette Renié (1875-1956), harpiste française pour qui Fauré, Debussy et Ravel ont composé.


Magdalena Hoffmann interprète également des pièces de Chopin, Clara Schumann, John Field ou encore Ottorino Respighi et Marcel Tournier. Le genre des nocturnes, en particulier, transmet à merveille l’ambiance intime et mystique qui en a fait l’une des pièces de caractère les plus typiques du romantisme. Mais le son léger et dansant de la harpe convient aussi parfaitement aux valses de Chopin ou à la Fantaisie de Jean-Michel Damase. Hoffmann, pour sa part, sublime l’intimité toute particulière du son de l’instrument. Une flânerie magique à travers la nuit, Qobuzissime. © Lena Germann/Qobuz

Plus d'informations

Nightscapes

Magdalena Hoffmann

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

6 Pieces for Piano, P. 44 (Ottorino Respighi)

1
No. 3. Notturno. Lento (Version for Harp)
00:04:58

Ottorino Respighi, Composer - Philip Krause, Producer, Mixer, Editor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Magdalena Hoffmann, Harp, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2021 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

2
Chopin: Waltz No. 19 in A Minor, KK IVb (Version for Harp in A Flat Minor)
00:02:21

Frederic Chopin, Composer - Philip Krause, Producer, Mixer, Editor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Magdalena Hoffmann, Harp, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2021 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

3
Chopin: Waltz No. 14 in E Minor, KK IVa (Version for Harp in E Flat Minor)
00:03:29

Frederic Chopin, Composer - Philip Krause, Producer, Mixer, Editor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Magdalena Hoffmann, Harp, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2021 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

4
Field: Nocturne in B Flat Major, H. 37 (Version for Harp)
00:02:58

John FIELD, Composer - Philip Krause, Producer, Mixer, Editor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Magdalena Hoffmann, Harp, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2021 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

5
Field: Nocturne in G Major, H. 58 (Version for Harp)
00:02:11

John FIELD, Composer - Philip Krause, Producer, Mixer, Editor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Magdalena Hoffmann, Harp, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2021 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

6
Renié: Danse des Lutins
00:03:34

Henriette Renie, Composer - Philip Krause, Producer, Mixer, Editor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Magdalena Hoffmann, Harp, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2021 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Soirees Musicales, Op. 6 (Clara Schumann)

7
II. Notturno. Andante con moto (Version for Harp)
00:05:18

Clara Schumann, Composer - Philip Krause, Producer, Mixer, Editor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Magdalena Hoffmann, Harp, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2021 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Suite for Harp, Op. 83 (Benjamin Britten)

8
I. Overture. Majestic
00:03:03

Benjamin Britten, Composer - Philip Krause, Producer, Mixer, Editor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Magdalena Hoffmann, Harp, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2021 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

9
II. Toccata. Fast and gay
00:01:28

Benjamin Britten, Composer - Philip Krause, Producer, Mixer, Editor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Magdalena Hoffmann, Harp, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2021 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

10
III. Nocturne. Slow and quiet
00:02:59

Benjamin Britten, Composer - Philip Krause, Producer, Mixer, Editor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Magdalena Hoffmann, Harp, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2021 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

11
IV. Fugue. Lively
00:01:14

Benjamin Britten, Composer - Philip Krause, Producer, Mixer, Editor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Magdalena Hoffmann, Harp, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2021 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

12
V. Hymn. Slow and solemn
00:05:22

Benjamin Britten, Composer - Philip Krause, Producer, Mixer, Editor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Magdalena Hoffmann, Harp, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2021 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

13
Pizzetti: Sogno (Version for Harp)
00:04:26

Ildebrando Pizzetti, Composer - Philip Krause, Producer, Mixer, Editor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Magdalena Hoffmann, Harp, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2021 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Images, suite No. 4, Op. 39 (Marcel Tournier)

14
XII. La danse du Moujik
00:04:53

Marcel Tournier, Composer - Philip Krause, Producer, Mixer, Editor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Magdalena Hoffmann, Harp, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2021 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Waltzes, Op. 34 (Frédéric Chopin)

15
No. 2 in A Minor "Valse Brillante" (Version for Harp)
00:05:59

Frederic Chopin, Composer - Philip Krause, Producer, Mixer, Editor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Magdalena Hoffmann, Harp, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2021 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Three Character Studies (Fred Hersch)

16
I. Nocturne for Left Hand Alone (Version for Harp)
00:05:03

Fred Hersch, Composer - Philip Krause, Producer, Mixer, Editor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Magdalena Hoffmann, Harp, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2021 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

17
Damase: Fantaisie pour harpe sur des motifs des Contes d'Hoffmann d'Offenbach
00:07:59

Jean-Michel Damase, Composer - Philip Krause, Producer, Mixer, Editor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Magdalena Hoffmann, Harp, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2021 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Nocturnes, Op. 48 (Frédéric Chopin)

18
No. 2 in F Sharp Minor. Andantino (Version for Harp)
00:07:05

Frederic Chopin, Composer - Philip Krause, Producer, Mixer, Editor, Recording Engineer, StudioPersonnel - Magdalena Hoffmann, Harp, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2021 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Descriptif de l'album

La nuit n’a pas fini d’inspirer les artistes, que ce soit en littérature, en peinture ou en musique. Et pour cause : n’est-elle pas le lieu de l’intimité, de l’introspection et – surtout – de l’imaginaire ? Quand le mystère de la nuit s’exprime en musique, et en particulier à la harpe, il nous touche tous et évoque en chacun de nous des images très concrètes. Dans son album Nightscapes (« Paysages nocturnes »), Magdalena Hoffmann s’est donné pour mission d’en capter la magie : « Mon instrument est le vecteur idéal de cette ambiance intime, mais aussi magique et fantastique. Ce n’est pas pour rien que, dans l’orchestre, la harpe correspond souvent à des moments célestes ou souterrains. »


La harpiste allemande, née en 1990 à Bâle, a découvert très tôt son instrument de prédilection. Sa carrière connaît un tournant quand, en 2016, elle reçoit deux prix spéciaux au Concours international de l’ARD. Deux ans plus tard, elle devient harpe solo dans l’Orchestre symphonique de la Radio bavaroise. Elle signe en 2021 un contrat exclusif avec Deutsche Grammophon, et dans ce cadre, Nightscapes est son premier projet.


L’album réunit des compositions originales pour harpe et des arrangements de pièces pour piano. Dans la première catégorie, on trouve la Suite pour harpe, op. 83, de Benjamin Britten, œuvre centrale dans le répertoire du XXe siècle pour cet instrument. S’y ajoute la Danse des lutins d’Henriette Renié (1875-1956), harpiste française pour qui Fauré, Debussy et Ravel ont composé.


Magdalena Hoffmann interprète également des pièces de Chopin, Clara Schumann, John Field ou encore Ottorino Respighi et Marcel Tournier. Le genre des nocturnes, en particulier, transmet à merveille l’ambiance intime et mystique qui en a fait l’une des pièces de caractère les plus typiques du romantisme. Mais le son léger et dansant de la harpe convient aussi parfaitement aux valses de Chopin ou à la Fantaisie de Jean-Michel Damase. Hoffmann, pour sa part, sublime l’intimité toute particulière du son de l’instrument. Une flânerie magique à travers la nuit, Qobuzissime. © Lena Germann/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

The Number of the Beast

Iron Maiden

From The Fires

Greta Van Fleet

From The Fires Greta Van Fleet

Powerslave

Iron Maiden

Powerslave Iron Maiden

Somewhere in Time

Iron Maiden

Somewhere in Time Iron Maiden
À découvrir également
Par Magdalena Hoffmann

Traditional: O Tannenbaum, du trägst ein’ grünen Zweig (Arr. Hoffmann & Grabe for Harp)

Magdalena Hoffmann

Chopin: Waltz No. 19 in A Minor, KK IVb (Version for Harp in A Flat Minor)

Magdalena Hoffmann

Nightscapes

Magdalena Hoffmann

Nightscapes Magdalena Hoffmann

Respighi: 6 Pieces for Piano, P. 44: No. 3. Notturno. Lento (Version for Harp)

Magdalena Hoffmann

Traditional: O Tannenbaum, du trägst ein’ grünen Zweig (Arr. Hoffmann & Grabe for Harp)

Magdalena Hoffmann

Playlists

Dans la même thématique...

The New Four Seasons - Vivaldi Recomposed

Max Richter

BD Music Presents Erik Satie

Various Artists

Exiles

Max Richter

Exiles Max Richter

Old Friends New Friends

Nils Frahm

Williams: Violin Concerto No. 2 & Selected Film Themes

Anne-Sophie Mutter

Les Grands Angles...
Clara Schumann, entre artiste et épouse

Pianiste la plus renommée de son siècle, enfant prodige, compositrice, pédagogue… Elle reste surtout connue comme « la femme de Robert Schumann ». Avec sa musicalité et sa virtuosité sans précédents, Clara Schumann a ouvert une nouvelle ère et compte aujourd’hui parmi les plus grandes représentantes du romantisme. Et pourtant, ses œuvres sont toujours nettement moins mises en lumière que celles de ses contemporains, et en particulier de son époux. Jetons un œil sur la vie et l’œuvre de Clara Wieck/Schumann, artiste et compositrice qui était aussi une femme en avance sur son temps.

8 femmes qui ont marqué la musique électronique

Des pionnières de la musique concrète aux vedettes du clubbing du XXIe siècle, Qobuz revient sur le parcours de huit femmes qui ont marqué, chacune à leur manière, la musique électronique des cinquante dernières années.

Compositrices, ces méconnues

De Sappho de Mytilène à Kaija Saariaho en passant par Clara Schumann, plusieurs femmes ont su déjouer les codes machistes du milieu pour passer à la composition. Si le paysage de la musique classique a largement été dominé par les hommes ces derniers siècles, les œuvres de leurs consœurs, pionnières ou contemporaines, sont tout aussi passionnantes. Défense et illustration de la composition au féminin en onze portraits musicaux.

Dans l'actualité...