Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Art Ensemble Of Chicago|Nice Guys

Nice Guys

Art Ensemble Of Chicago

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

ECM a beau avoir vu le jour alors que le free-jazz vivait un certain âge d’or, Manfred Eicher a pourtant abordé le genre avec des pincettes « Je ne voulais pas trop travailler avec cette scène free car je trouvais qu’elle était faite avant tout pour être jouée live. Et cette intensité dans sa globalité et sa force était difficile à capter sur bande. » En mai 1978, lorsqu’il convoque l’Art Ensemble of Chicago dans le Tonstudio Bauer de Ludwigsburg pour enregistrer ce bien nommé Nice Guys, la tempête a fait place à un certain calme. Né dix ans plus tôt, le gang de Chicago continue à chahuter la Great Black Music comme nul autre en mêlant improvisations totales, célébrations des anciens, séquences tribales et liberté tous azimuts, pour son premier disque ECM. La formation joue la carte de l’éclectisme, celle qui, finalement, lui ressemble le plus. Car pour Lester Bowie, Malachi Favors, Joseph Jarman, Roscoe Mitchell et Don Moye, cette Great Black Music est plurielle. Logique donc qu’ils tendent des ponts entre les continents et les décennies plus qu’à leur habitude. Et si Nice Guys a plus des allures de patchworks que d’entité, c’est aussi qu’il documente à la perfection une vision avant-gardiste originale et une époque passionnante. Âmes sensibles s’abstenir. © Marc Zisman/Qobuz

Plus d'informations

Nice Guys

Art Ensemble Of Chicago

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Ja
Art Ensemble Of Chicago
00:08:39

Art Ensemble of Chicago, MainArtist - Joseph Jarman, Clarinet, Flute, Saxophone, Whistle, Voice, AssociatedPerformer - Lester Bowie, Composer, Trumpet, Unknown, Celesta, Other, AssociatedPerformer - Malachi Favors, Percussion, Melodica, AssociatedPerformer, Bass (Vocal) - Roscoe Mitchell, Clarinet, Flute, Oboe, Saxophone, Unknown, Other, AssociatedPerformer - Manfred Eicher, Producer - Famoudou Donald Moye, Unknown, Other - Martin Wieland, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1979 ECM Records GmbH, under exclusive license to Universal Music Classics & Jazz - a division of Universal Music GmbH

Nice Guys (Mitchell, Roscoe)

2
Nice Guys
Various Interprets
00:01:41

Art Ensemble of Chicago, Ensemble, MainArtist - Joseph Jarman, Clarinet, AssociatedPerformer - Lester Bowie, Celesta, AssociatedPerformer - Malachi Favors, Melodica, AssociatedPerformer - Roscoe Mitchell, Composer, Flute, AssociatedPerformer - Manfred Eicher, Producer - Famoudou Donald Moye, Unknown, Other - Martin Wieland, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1979 ECM Records GmbH, under exclusive license to Universal Music Classics & Jazz - a division of Universal Music GmbH

Folkus (Moye, Famoudou Donald)

3
Folkus
Various Interprets
00:10:59

Art Ensemble of Chicago, MainArtist - Joseph Jarman, Clarinet, AssociatedPerformer - Lester Bowie, Celesta, AssociatedPerformer - Malachi Favors, Melodica, AssociatedPerformer - Roscoe Mitchell, Flute, AssociatedPerformer - Manfred Eicher, Producer - Famoudou Donald Moye, Composer, Unknown, Other - Martin Wieland, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1979 ECM Records GmbH, under exclusive license to Universal Music Classics & Jazz - a division of Universal Music GmbH

4
597 - 59
Art Ensemble Of Chicago
00:06:43

Art Ensemble of Chicago, MainArtist - Joseph Jarman, Composer, Clarinet, Flute, Saxophone, Whistle, Voice, AssociatedPerformer - Lester Bowie, Trumpet, Unknown, Celesta, Other, AssociatedPerformer - Malachi Favors, Percussion, Melodica, AssociatedPerformer, Bass (Vocal) - Roscoe Mitchell, Clarinet, Flute, Oboe, Saxophone, Unknown, Other, AssociatedPerformer - Manfred Eicher, Producer - Famoudou Donald Moye, Unknown, Other - Martin Wieland, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1979 ECM Records GmbH, under exclusive license to Universal Music Classics & Jazz - a division of Universal Music GmbH

5
Cyp
Art Ensemble Of Chicago
00:04:49

Art Ensemble of Chicago, MainArtist - Joseph Jarman, Clarinet, Flute, Saxophone, Whistle, Voice, AssociatedPerformer - Lester Bowie, Trumpet, Unknown, Celesta, Other, AssociatedPerformer - Malachi Favors, Percussion, Melodica, AssociatedPerformer, Bass (Vocal) - Roscoe Mitchell, Clarinet, Flute, Oboe, Saxophone, Unknown, Other, AssociatedPerformer - Manfred Eicher, Producer - Roscoe E Mitchell, Composer - Famoudou Donald Moye, Unknown, Other - Martin Wieland, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1979 ECM Records GmbH, under exclusive license to Universal Music Classics & Jazz - a division of Universal Music GmbH

6
Dreaming Of The Master
Art Ensemble Of Chicago
00:11:39

Art Ensemble of Chicago, MainArtist - Joseph Jarman, Composer, Clarinet, Flute, Saxophone, Whistle, Voice, AssociatedPerformer - Lester Bowie, Trumpet, Unknown, Celesta, Other, AssociatedPerformer - Malachi Favors, Percussion, Melodica, AssociatedPerformer, Bass (Vocal) - Roscoe Mitchell, Clarinet, Flute, Oboe, Saxophone, Unknown, Other, AssociatedPerformer - Manfred Eicher, Producer - Famoudou Donald Moye, Unknown, Other - Martin Wieland, Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1979 ECM Records GmbH, under exclusive license to Universal Music Classics & Jazz - a division of Universal Music GmbH

Descriptif de l'album

ECM a beau avoir vu le jour alors que le free-jazz vivait un certain âge d’or, Manfred Eicher a pourtant abordé le genre avec des pincettes « Je ne voulais pas trop travailler avec cette scène free car je trouvais qu’elle était faite avant tout pour être jouée live. Et cette intensité dans sa globalité et sa force était difficile à capter sur bande. » En mai 1978, lorsqu’il convoque l’Art Ensemble of Chicago dans le Tonstudio Bauer de Ludwigsburg pour enregistrer ce bien nommé Nice Guys, la tempête a fait place à un certain calme. Né dix ans plus tôt, le gang de Chicago continue à chahuter la Great Black Music comme nul autre en mêlant improvisations totales, célébrations des anciens, séquences tribales et liberté tous azimuts, pour son premier disque ECM. La formation joue la carte de l’éclectisme, celle qui, finalement, lui ressemble le plus. Car pour Lester Bowie, Malachi Favors, Joseph Jarman, Roscoe Mitchell et Don Moye, cette Great Black Music est plurielle. Logique donc qu’ils tendent des ponts entre les continents et les décennies plus qu’à leur habitude. Et si Nice Guys a plus des allures de patchworks que d’entité, c’est aussi qu’il documente à la perfection une vision avant-gardiste originale et une époque passionnante. Âmes sensibles s’abstenir. © Marc Zisman/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Aqualung

Jethro Tull

Aqualung Jethro Tull

Crime Of The Century [2014 - HD Remaster]

Supertramp

Thick as a Brick

Jethro Tull

Thick as a Brick Jethro Tull

A Rush of Blood to the Head

Coldplay

À découvrir également
Par Art Ensemble Of Chicago

Chicago Jazz Festival 1980 (Live WBEZ Broadcast)

Art Ensemble Of Chicago

We Are On the Edge: A 50th Anniversary Celebration

Art Ensemble Of Chicago

The Third Decade

Art Ensemble Of Chicago

The Third Decade Art Ensemble Of Chicago

Urban Bushmen

Art Ensemble Of Chicago

Urban Bushmen Art Ensemble Of Chicago

The Art Ensemble of Chicago and Associated Ensembles

Art Ensemble Of Chicago

Playlists

Dans la même thématique...

Love For Sale

Tony Bennett & Lady Gaga

Love For Sale Tony Bennett & Lady Gaga

BD Music Presents Miles Davis

Miles Davis

Sunset In The Blue

Melody Gardot

Sunset In The Blue Melody Gardot

On Vacation

Till Brönner

On Vacation Till Brönner

Ascenseur pour l'échafaud

Miles Davis

Les Grands Angles...
ECM en 10 albums

Le plus beau son après le silence. C’est la formule qui colle à la peau d’ECM depuis cinquante ans et la sortie du séminal « Free at Last » du Mal Waldron Trio, en novembre 1969. Manfred Eicher, le charismatique fondateur du label munichois, ne vit pas « hors du temps » mais plus précisément dans « un temps parallèle » à celui de la société, faisant d’ECM une planète de toute beauté où le jazz résonne autrement. Et c’est souvent pour ECM que Keith Jarrett, Charles Lloyd, Jan Garbarek, Chick Corea et tant d’autres ont enregistré leurs disques les plus intenses. Plus encore que pour Blue Note ou Impulse!, se limiter à 10 albums pour raconter toute l’histoire de ce label hors-norme est mission impossible. Aussi, les 10 sélectionnés raconteront « une » histoire d’ECM.

Miles Davis en 10 albums

Trente ans après sa mort, Miles Davis reste l’un des musiciens les plus importants de son temps. L’impressionnante discographie du trompettiste américain reflète à la perfection ses perpétuelles remises en question et son influence au-delà de la sphère jazz. La preuve en dix albums choisis subjectivement dans un océan de révolutions esthétiques.

Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée.

Dans l'actualité...