Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Bruno Walter - Mozart: The Last Six Symphonies (Remastered)

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Mozart: The Last Six Symphonies (Remastered)

Bruno Walter

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 192.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Il est évident que la vague baroqueuse et son cortège de splendides interprétations « historiquement renseignées » a complètement bouleversé nos habitudes d’écoute. Mais ce n’est pas une raison pour vouer aux gémonies les disques qui ont marqué autrefois leur époque. Lorsque Bruno Walter enregistre à la toute fin de sa vie les six dernières symphonies de Mozart, avec un orchestre formé en Californie pour les seuls besoins de la Columbia avec des musiciens venus en bonne partie de Los Angeles, il bénéficie des derniers progrès de la stéréophonie et on lui donne le temps nécessaire pour répéter tout à son aise. À l’époque, on joue Mozart avec un orchestre pléthorique et un style legato qui n’est plus le nôtre.
Mais ces enregistrements sont indémodables car ils sont le reflet d’un style et d’une époque où la musique était vécue avec une approche quasi religieuse, teintée d’un humanisme encore renforcé par la tragédie de la Seconde Guerre mondiale, après laquelle l’on reconstruisait le monde à travers la musique. La vision quasi métaphysique de Bruno Walter est celle d’un grand Européen épris de culture et de civilisation : son Mozart est d’une exceptionnelle fraternité. © François Hudry/Qobuz

Plus d'informations

Mozart: The Last Six Symphonies (Remastered)

Bruno Walter

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Symphony No. 36 in C Major, K. 425 "Linz" (Wolfgang Amadeus Mozart)

1
I. Adagio - Allegro spiritoso
00:08:40

Columbia Symphony Orchestra, Orchestra - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Bruno Walter, Conductor, MainArtist

(P) 1963 Sony Music Entertainment

2
II. Andante
00:08:26

Columbia Symphony Orchestra, Orchestra - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Bruno Walter, Conductor, MainArtist

(P) 1963 Sony Music Entertainment

3
III. Menuetto - Trio
00:04:18

Columbia Symphony Orchestra, Orchestra - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Bruno Walter, Conductor, MainArtist

(P) 1963 Sony Music Entertainment

4
IV. Presto
00:05:41

Columbia Symphony Orchestra, Orchestra - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Bruno Walter, Conductor, MainArtist

(P) 1963 Sony Music Entertainment

Symphony No. 39 in E-flat Major, K. 543 (Wolfgang Amadeus Mozart)

5
I. Adagio - Allegro
00:09:20

Columbia Symphony Orchestra, Orchestra - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Thomas Frost, Producer - Bruno Walter, Conductor, MainArtist

(P) 1963 Sony Music Entertainment

6
II. Andante
00:09:14

Columbia Symphony Orchestra, Orchestra - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Thomas Frost, Producer - Bruno Walter, Conductor, MainArtist

(P) 1963 Sony Music Entertainment

7
III. Menuetto. Allegretto
00:04:01

Columbia Symphony Orchestra, Orchestra - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Thomas Frost, Producer - Bruno Walter, Conductor, MainArtist

(P) 1963 Sony Music Entertainment

8
IV. Finale. Allegro molto
00:04:06

Columbia Symphony Orchestra, Orchestra - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Thomas Frost, Producer - Bruno Walter, Conductor, MainArtist

(P) 1963 Sony Music Entertainment

DISQUE 2

Symphony No. 38, K. 504 "Prague" (Wolfgang Amadeus Mozart)

1
I. Adagio - Allegro
00:10:54

Columbia Symphony Orchestra, AssociatedPerformer - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Bruno Walter, Conductor, MainArtist

(P) 1963 Sony Music Entertainment

2
II. Andante
00:09:04

Columbia Symphony Orchestra, AssociatedPerformer - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Bruno Walter, Conductor, MainArtist

(P) 1963 Sony Music Entertainment

3
III. Finale. Presto
00:04:12

Columbia Symphony Orchestra, AssociatedPerformer - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Bruno Walter, Conductor, MainArtist

(P) 1963 Sony Music Entertainment

Symphony No. 40 in G minor, K. 550 (Wolfgang Amadeus Mozart)

4
I. Allegro molto
00:06:37

Columbia Symphony Orchestra, Orchestra - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - JOHN MCCLURE, Producer - Bruno Walter, Conductor, MainArtist

(P) 1963 Sony Music Entertainment

5
II. Andante
00:08:48

Columbia Symphony Orchestra, Orchestra - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - JOHN MCCLURE, Producer - Bruno Walter, Conductor, MainArtist

(P) 1963 Sony Music Entertainment

6
III. Menuetto. Allegretto
00:05:08

Columbia Symphony Orchestra, Orchestra - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - JOHN MCCLURE, Producer - Bruno Walter, Conductor, MainArtist

(P) 1963 Sony Music Entertainment

7
IV. Finale. Allegro assai
00:05:00

Columbia Symphony Orchestra, Orchestra - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - JOHN MCCLURE, Producer - Bruno Walter, Conductor, MainArtist

(P) 1963 Sony Music Entertainment

DISQUE 3

Symphony No. 41 in C Major, K. 551 "Jupiter" (Wolfgang Amadeus Mozart)

1
I. Allegro vivace
00:08:50

Columbia Symphony Orchestra, Orchestra - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Thomas Frost, Producer - Bruno Walter, Conductor, MainArtist

(P) 1961 Sony Music Entertainment

2
II. Andante cantabile
00:09:07

Columbia Symphony Orchestra, Orchestra - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Thomas Frost, Producer - Bruno Walter, Conductor, MainArtist

(P) 1961 Sony Music Entertainment

3
III. Menuetto
00:05:10

Columbia Symphony Orchestra, Orchestra - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Thomas Frost, Producer - Bruno Walter, Conductor, MainArtist

(P) 1961 Sony Music Entertainment

4
IV. Molto Allegro
00:07:10

Columbia Symphony Orchestra, Orchestra - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Thomas Frost, Producer - Bruno Walter, Conductor, MainArtist

(P) 1961 Sony Music Entertainment

Symphony No. 35 in D Major, K. 385 "Haffner" (Wolfgang Amadeus Mozart)

5
I. Allegro con spirito
00:06:01

Columbia Symphony Orchestra, Orchestra - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Bruno Walter, Conductor, MainArtist

(P) 1961 Sony Music Entertainment

6
II. Andante
00:05:17

Columbia Symphony Orchestra, Orchestra - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Bruno Walter, Conductor, MainArtist

(P) 1961 Sony Music Entertainment

7
III. Menuetto
00:03:50

Columbia Symphony Orchestra, Orchestra - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Bruno Walter, Conductor, MainArtist

(P) 1961 Sony Music Entertainment

8
IV. Finale-Presto
00:04:06

Columbia Symphony Orchestra, Orchestra - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Bruno Walter, Conductor, MainArtist

(P) 1961 Sony Music Entertainment

Descriptif de l'album

Il est évident que la vague baroqueuse et son cortège de splendides interprétations « historiquement renseignées » a complètement bouleversé nos habitudes d’écoute. Mais ce n’est pas une raison pour vouer aux gémonies les disques qui ont marqué autrefois leur époque. Lorsque Bruno Walter enregistre à la toute fin de sa vie les six dernières symphonies de Mozart, avec un orchestre formé en Californie pour les seuls besoins de la Columbia avec des musiciens venus en bonne partie de Los Angeles, il bénéficie des derniers progrès de la stéréophonie et on lui donne le temps nécessaire pour répéter tout à son aise. À l’époque, on joue Mozart avec un orchestre pléthorique et un style legato qui n’est plus le nôtre.
Mais ces enregistrements sont indémodables car ils sont le reflet d’un style et d’une époque où la musique était vécue avec une approche quasi religieuse, teintée d’un humanisme encore renforcé par la tragédie de la Seconde Guerre mondiale, après laquelle l’on reconstruisait le monde à travers la musique. La vision quasi métaphysique de Bruno Walter est celle d’un grand Européen épris de culture et de civilisation : son Mozart est d’une exceptionnelle fraternité. © François Hudry/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Crime Of The Century [2014 - HD Remaster]

Supertramp

Aqualung

Jethro Tull

Aqualung Jethro Tull

Thick as a Brick

Jethro Tull

Thick as a Brick Jethro Tull

Misplaced Childhood

Marillion

À découvrir également
Par Bruno Walter

Mahler: Symphony No. 1 in D Major "Titan" (Remastered)

Bruno Walter

Mahler: Symphony No. 2 in C Minor (Remastered)

Bruno Walter

Beethoven: Symphony No. 6 in F Major, Op. 88 "Pastorale" (Remastered)

Bruno Walter

Bruno Walter conducts Mahler

Bruno Walter

Wagner: Lohengrin Prelude & Siegfried Idyll & Venusberg Music (Remastered)

Bruno Walter

Playlists

Dans la même thématique...

Exiles

Max Richter

Exiles Max Richter

Schubert: Winterreise

Mark Padmore

Schubert: Winterreise Mark Padmore

Souvenirs d'Italie

Maurice Steger

Souvenirs d'Italie Maurice Steger

El Nour

Fatma Said

El Nour Fatma Said

Debussy – Rameau

Víkingur Ólafsson

Debussy – Rameau Víkingur Ólafsson
Les Grands Angles...
Bruno Walter, souvenirs d’un esprit disparu

Écouter les enregistrements de Bruno Walter à la lumière des splendides remastérisations publiées par Sony Classical, c’est s’abreuver à une culture humaniste. Immense chef d’orchestre, la musique est pour lui un sacerdoce, un art de vivre et un art de penser. Ses enregistrements ont conservé son art du chant, intense mais jamais sentimental, grâce à une ligne claire animée d’un rythme souple, assurant clarté, cohérence et vitalité.

Berlioz, la Fantastique en 10 versions

Véritable manifeste de l’émergence du romantisme français, la “Symphonie fantastique” de Berlioz aura marqué le XIXe siècle comme le “Sacre du printemps” de Stravinsky marquera le suivant. Créés à Paris, autrefois creuset mondial de l’effervescence artistique, ces deux chefs-d’œuvre ont fait basculer durablement le langage musical dans une autre dimension. Le 5 décembre 1830, l’œuvre révolutionnaire d’un Hector Berlioz de 27 ans émeut les musiciens présents dans la petite salle de l’ancien conservatoire, parmi lesquels Meyerbeer et Liszt, vivement impressionnés par l’extraordinaire audace de cet ouvrage présenté trois ans seulement après la mort de Beethoven.

Suzanne Danco, une soprano sincère et sensible

Disparue en août 2000, la cantatrice belge Suzanne Danco reste bien vivante dans le souvenir des mélomanes à la faveur de nombreuses rééditions, dont le superbe coffret de 8 disques publié par Decca Eloquence Australie. Mozartienne accomplie, la soprano belge fit les beaux jours du Festival d’Aix-en-Provence dès ses débuts en 1948, avant d’enregistrer des versions de référence de Shéhérazade de Ravel avec Ansermet, qui la demandait sans cesse pour toute une série de disques essentiels. Ayant eu la chance de la connaître de très près, l’auteur décrira donc l’artiste comme une amie chère.

Dans l'actualité...