Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Anne Queffélec - Mozart : Sonates pour piano, K. 331, 332 & 333

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Mozart : Sonates pour piano, K. 331, 332 & 333

Anne Queffelec

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

« Il y a dans la musique quelque chose d’ineffable et d’intime. Aussi passe-t-elle près de nous semblable à l’image d’un paradis familier quoiqu’éternellement inaccessible. Elle est pour nous parfaitement intelligible et tout à fait inexplicable ».
Ces mots de Schopenhauer évoquent pour moi le mystère ramené à l’essentiel qui habite les œuvres pour piano solo de Mozart, ainsi les sonates-sœurs K.331,332,333, à la fois proches et autres, baignées de lumière, de liberté, de joie, de nostalgie. Mais quand Mozart dit adieu, il le dit en allemand : « Lebewohl » qui signifie « Vis bien » ... (Anne Queffélec)


« [...] jeu souriant et coloré comme une madone de Raphaël. La souplesse des phrasés et la rondeur de la sonorité créent une atmosphère chaleureuse, où la grâce des mélodies de Mozart se déploie avec une rare évidence. Dans ses trois sonates bien connues, la pianiste se rapproche ainsi, par sa simplicité habitée mais aussi par son assurance, d'une autre mozartienne fameuse, Clara Haskil. Son goût lui permet de trouver un équilibre idéal entre exubérance et sobriété [...] sa lecture est lumineuse et poétique. [...] (Diapason, octobre 2019 / Jérôme Bastianelli)

Plus d'informations

Mozart : Sonates pour piano, K. 331, 332 & 333

Anne Queffélec

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Piano Sonata No. 13 in B-Flat Major, K. 333/315c (Wolfgang Amadeus Mozart)

1
I. Allegro
00:08:02

Anne Queffelec, Piano - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer

2019 Mirare 2019 Mirare

2
II. Andante cantabile
00:08:47

Anne Queffelec, Piano - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer

2019 Mirare 2019 Mirare

3
III. Allegretto grazioso
00:06:51

Anne Queffelec, Piano - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer

2019 Mirare 2019 Mirare

Piano Sonata No. 12 in F Major, K. 332/300k (Wolfgang Amadeus Mozart)

4
I. Allegro
00:07:15

Anne Queffelec, Piano - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer

2019 Mirare 2019 Mirare

5
II. Adagio
00:04:59

Anne Queffelec, Piano - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer

2019 Mirare 2019 Mirare

6
III. Allegro assai
00:07:27

Anne Queffelec, Piano - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer

2019 Mirare 2019 Mirare

Piano Sonata No. 11 in A Major, K. 331/300i (Wolfgang Amadeus Mozart)

7
I. Tema con variazione
00:14:34

Anne Queffelec, Piano - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer

2019 Mirare 2019 Mirare

8
II. Menuetto & trio
00:06:32

Anne Queffelec, Piano - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer

2019 Mirare 2019 Mirare

9
III. Alla Turca
00:03:39

Anne Queffelec, Piano - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer

2019 Mirare 2019 Mirare

Descriptif de l'album

« Il y a dans la musique quelque chose d’ineffable et d’intime. Aussi passe-t-elle près de nous semblable à l’image d’un paradis familier quoiqu’éternellement inaccessible. Elle est pour nous parfaitement intelligible et tout à fait inexplicable ».
Ces mots de Schopenhauer évoquent pour moi le mystère ramené à l’essentiel qui habite les œuvres pour piano solo de Mozart, ainsi les sonates-sœurs K.331,332,333, à la fois proches et autres, baignées de lumière, de liberté, de joie, de nostalgie. Mais quand Mozart dit adieu, il le dit en allemand : « Lebewohl » qui signifie « Vis bien » ... (Anne Queffélec)


« [...] jeu souriant et coloré comme une madone de Raphaël. La souplesse des phrasés et la rondeur de la sonorité créent une atmosphère chaleureuse, où la grâce des mélodies de Mozart se déploie avec une rare évidence. Dans ses trois sonates bien connues, la pianiste se rapproche ainsi, par sa simplicité habitée mais aussi par son assurance, d'une autre mozartienne fameuse, Clara Haskil. Son goût lui permet de trouver un équilibre idéal entre exubérance et sobriété [...] sa lecture est lumineuse et poétique. [...] (Diapason, octobre 2019 / Jérôme Bastianelli)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
À découvrir également
Par Anne Queffélec

Playlists

Dans la même thématique...
some kind of peace Ólafur Arnalds
Seasons: Orchestral Music of Michael Fine The Royal Scottish National Orchestra
Debussy – Rameau Víkingur Ólafsson
Les Grands Angles...
Le retour en grâce de Wilhelm Backhaus

Géant de la musique classique allemande, Wilhelm Backhaus (1884-1969) est souvent apparu comme un rigoriste dénué de fantaisie. Son immense legs discographique pour Decca, encore assez rare à l’époque, est réédité aujourd’hui dans d’excellentes conditions. Il permet de réévaluer à la hausse une réputation trop souvent injuste. Backhaus nous apparaît singulièrement plus moderne qu’autrefois grâce à son respect du texte et à ses interprétations sans esbroufe qui cernent au mieux les compositeurs, depuis le premier enregistrement jamais réalisé d’un concerto, celui de Grieg, sévèrement abrégé en 1909, jusqu’à son dernier concert quelques jours avant sa mort.

Les aventures de Christopher Hogwood chez L'Oiseau-Lyre

Disparu en 2014 à Cambridge des suites d’une tumeur au cerveau, Christopher Hogwood fut un des principaux acteurs de l’immense lame de fond provoquée par le mouvement historique qui s’est emparé de la musique baroque et classique à la fin du XXe siècle. En créant son propre ensemble, l’Academy of Ancient Music en 1973, il a jeté les bases d’une nouvelle conception de l’interprétation historiquement informée, mettant à bas les traditions poussiéreuses. Chef d’orchestre, claveciniste, écrivain et musicologue anglais, il laisse un abondant catalogue pour le label L'Oiseau-Lyre, qui a accompagné son remarquable travail de défricheur.

Dominique Visse ou la nouvelle Renaissance

Avec son look de vieux rockeur paré de bagues et de boucles d’oreilles, ses cheveux longs hirsutes, ses blousons en cuir semblant sortir de “Easy Rider”, le road movie culte de la génération hippie, et sa voix pointue comme une jambe de compas, Dominique Visse promène depuis plus de quarante ans sa personnalité singulière dans le monde souvent conventionnel de la musique classique. En 1978, il a fondé l’Ensemble Clément Janequin qui allait remettre au goût du jour la chanson polyphonique de la Renaissance française. On leur doit l’émergence de tout un répertoire à travers une discographie exceptionnelle pour le label Harmonia Mundi.

Dans l'actualité...