Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Olivier Cavé - Mozart : Piano Concertos K. 415, 175 & 503

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Mozart : Piano Concertos K. 415, 175 & 503

Olivier Cavé, Divertissement, Rinaldo Alessandrini

Livret Numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

L’alliance de l’ancien et du moderne, voilà ce qu’offre ce très vivant enregistrement de trois concertos de Mozart – l’un de jeunesse, le deuxième de la période intermédiaire, le troisième de la grande maturité, si l’on peut ainsi parler d’un musicien de trente ans… – sur un piano moderne, mais accompagné par un orchestre cherchant à transfigurer les sonorités de l’époque : effectif modéré, vibrato retenu, cuivres et bois aux tons « de l’époque ». Et ça marche, ça marche même du tonnerre. Rinaldo Alessandrini à la tête de l’orchestre Divertissement, le pianiste Olivier Cavé à la tête de son Steinway & Sons, nous offrent une lecture qui n’est ni dogmatique, ni bêtement « classique », mais d’une immense sensibilité musicale tout en explorant toutes les possibilités des sonorités orchestrales à l’ancienne. Étonnant et détonant. © SM/Qobuz


« D’un côté, une petite formation attentive aux rebonds, au dynamisme de ces musiques souvent joviales, qui se distingue par des cuivres très volontaires et des cordes plutôt acidulées [...]. De l’autre, un pianiste volubile, tout en rondeur et en fluidité, mais assez sobre, si l’on excepte quelques appoggiatures bien serrées. Mis à part un même élan et un goût partagé pour la légèreté, les deux approches semblent difficiles à unir. Et pourtant, au fil de l’écoute, on se laisse séduire par cette interprétation singulière et contrastée, dans laquelle le piano apparaît comme un papillon passant en revue un détachement de chevau-légers. [...] (Diapason, octobre 2016 / Jérôme Bastianelli)

Plus d'info

Mozart : Piano Concertos K. 415, 175 & 503

Olivier Cavé

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1 mois offert, puis 9,99€ / mois.

Piano Concerto No. 13 in C Major, K. 415/387B

1
I. Allegro 00:10:25

Olivier Cavé, Piano - Divertissement - Rinaldo Alessandrini, Conductor - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer

2016 Alpha Classics / Outhere Music France 2014 Association Divertissement

2
II. Andante 00:07:38

Olivier Cavé, Piano - Divertissement - Rinaldo Alessandrini, Conductor - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer

2016 Alpha Classics / Outhere Music France 2014 Association Divertissement

3
III. Rondeau. Allegro 00:08:53

Olivier Cavé, Piano - Divertissement - Rinaldo Alessandrini, Conductor - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer

2016 Alpha Classics / Outhere Music France 2014 Association Divertissement

Piano Concerto No. 5 in D major, K. 175

4
I. Allegro 00:08:06

Olivier Cavé, Piano - Divertissement - Rinaldo Alessandrini, Conductor - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer

2016 Alpha Classics / Outhere Music France 2014 Association Divertissement

5
II. Andante ma un poco adagio 00:07:38

Olivier Cavé, Piano - Divertissement - Rinaldo Alessandrini, Conductor - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer

2016 Alpha Classics / Outhere Music France 2014 Association Divertissement

6
III. Allegro 00:04:43

Olivier Cavé, Piano - Divertissement - Rinaldo Alessandrini, Conductor - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer

2016 Alpha Classics / Outhere Music France 2014 Association Divertissement

Piano Concerto No. 25 in C major, K. 503

7
I. Allegro maestoso 00:14:11

Olivier Cavé, Piano - Divertissement - Rinaldo Alessandrini, Conductor - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer

2016 Alpha Classics / Outhere Music France 2014 Association Divertissement

8
II. Andante 00:06:38

Olivier Cavé, Piano - Divertissement - Rinaldo Alessandrini, Conductor - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer

2016 Alpha Classics / Outhere Music France 2014 Association Divertissement

9
III. Allegretto 00:08:53

Olivier Cavé, Piano - Divertissement - Rinaldo Alessandrini, Conductor - Wolfgang Amadeus Mozart, Composer

2016 Alpha Classics / Outhere Music France 2014 Association Divertissement

Descriptif de l'album

L’alliance de l’ancien et du moderne, voilà ce qu’offre ce très vivant enregistrement de trois concertos de Mozart – l’un de jeunesse, le deuxième de la période intermédiaire, le troisième de la grande maturité, si l’on peut ainsi parler d’un musicien de trente ans… – sur un piano moderne, mais accompagné par un orchestre cherchant à transfigurer les sonorités de l’époque : effectif modéré, vibrato retenu, cuivres et bois aux tons « de l’époque ». Et ça marche, ça marche même du tonnerre. Rinaldo Alessandrini à la tête de l’orchestre Divertissement, le pianiste Olivier Cavé à la tête de son Steinway & Sons, nous offrent une lecture qui n’est ni dogmatique, ni bêtement « classique », mais d’une immense sensibilité musicale tout en explorant toutes les possibilités des sonorités orchestrales à l’ancienne. Étonnant et détonant. © SM/Qobuz


« D’un côté, une petite formation attentive aux rebonds, au dynamisme de ces musiques souvent joviales, qui se distingue par des cuivres très volontaires et des cordes plutôt acidulées [...]. De l’autre, un pianiste volubile, tout en rondeur et en fluidité, mais assez sobre, si l’on excepte quelques appoggiatures bien serrées. Mis à part un même élan et un goût partagé pour la légèreté, les deux approches semblent difficiles à unir. Et pourtant, au fil de l’écoute, on se laisse séduire par cette interprétation singulière et contrastée, dans laquelle le piano apparaît comme un papillon passant en revue un détachement de chevau-légers. [...] (Diapason, octobre 2016 / Jérôme Bastianelli)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Julius Katchen, 50 nuances de Brahms

Si les pianistes de notre époque, toutes générations confondues, enregistrent la musique pour piano de Brahms à tour de doigts – surtout les derniers opus, 116 à 119, qui ont la cote –, il n’en a pas toujours été ainsi. Lorsque le pianiste américain Julius Katchen commence ses enregistrements brahmsiens en 1962, il signe pour Decca la toute première intégrale des œuvres pour clavier du compositeur allemand. Il sera suivi une dizaine d’années plus tard par celle de l’Allemand Peter Rösel, et, plus récemment, d’une douzaine de pianistes.

Dans l'actualité...