Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Seong-Jin Cho - Mozart: Piano Concerto No. 20, K. 466; Piano Sonatas, K. 281 & 332

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Mozart: Piano Concerto No. 20, K. 466; Piano Sonatas, K. 281 & 332

Seong-Jin Cho, Chamber Orchestra of Europe, Yannick Nézet-Séguin

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Après avoir remporté le Premier Prix du Concours Chopin de Varsovie en 2015, le pianiste coréen Seong-Jin Cho (né en 1994) s’est embarqué pour une carrière mondiale éclatante qui l’a déjà mené partout, partout et partout. Après ses trois premiers albums, deux consacrés à Chopin (normal…), un troisième à Debussy (déjà plus inhabituel), le voici dans Mozart, en particulier avec le Concerto en ré mineur qui lui avait déjà valu un troisième prix au Concours Tchaïkovski de 2011. Le pianiste explique d’ailleurs que Mozart est pour lui une sorte d’amour de jeunesse, ce qu’il prouve avec grande finesse dans cet enregistrement. Il faut dire qu’ici accompagné par Yannick Nézet-Séguin – un maître dans l’art de l’accompagnement, autant pour l’opéra que dans le domaine concertant – il a trouvé un acolyte de choix. On notera que Cho a choisi les cadences composées par Beethoven.
Son album comporte également deux sonates du même Mozart, toutes deux dans des tonalités majeures contrastant fortement avec le sombre et théâtral concerto. Ici encore le pianiste cherche avant tout la clarté et la ligne chantée, plutôt que la virtuosité – assez présente malgré tout, même si les sonates de Mozart ne sont pas des monstres de mécanique digitale. L’album se termine avec la Fantaisie en ré mineur, une des œuvres les plus célèbres quand bien même il ne s’agit que d’un fragment d’un mouvement – inachevé, ou dont la fin a été perdue. Les dix dernières mesures conclusives ont été rajoutées par un éditeur. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Mozart: Piano Concerto No. 20, K. 466; Piano Sonatas, K. 281 & 332

Seong-Jin Cho

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Piano Concerto No. 20 in D minor, K. 466 (Wolfgang Amadeus Mozart)

1
1. Allegro (Cadenza by Beethoven) 00:14:09

Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Ludwig van Beethoven, Cadenzor - Chamber Orchestra of Europe - Yannick Nézet-Séguin, Conductor - Seong-Jin Cho, Piano

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

2
2. Romance 00:08:59

Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Ludwig van Beethoven, Cadenzor - Chamber Orchestra of Europe - Yannick Nézet-Séguin, Conductor - Seong-Jin Cho, Piano

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

3
3. Allegro assai (Cadenza by Beethoven) 00:07:50

Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Ludwig van Beethoven, Cadenzor - Chamber Orchestra of Europe - Yannick Nézet-Séguin, Conductor - Seong-Jin Cho, Piano

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Piano Sonata No. 3 in B-Flat Major, K. 281 (Wolfgang Amadeus Mozart)

4
1. Allegro 00:04:26

Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Seong-Jin Cho, Piano

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

5
2. Andante amoroso 00:04:45

Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Seong-Jin Cho, Piano

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

6
3. Rondo (Allegro) 00:04:29

Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Seong-Jin Cho, Piano

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Piano Sonata No. 12 in F major, K. 332 (Wolfgang Amadeus Mozart)

7
1. Allegro 00:07:01

Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Seong-Jin Cho, Piano

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

8
2. Adagio 00:05:05

Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Seong-Jin Cho, Piano

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

9
3. Allegro assai 00:07:05

Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Seong-Jin Cho, Piano

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Fantasia in D minor, K. 397 (Wolfgang Amadeus Mozart)

10
Fantasia in D Minor, K. 397 00:05:36

Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Seong-Jin Cho, Piano

℗ 2018 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

Descriptif de l'album

Après avoir remporté le Premier Prix du Concours Chopin de Varsovie en 2015, le pianiste coréen Seong-Jin Cho (né en 1994) s’est embarqué pour une carrière mondiale éclatante qui l’a déjà mené partout, partout et partout. Après ses trois premiers albums, deux consacrés à Chopin (normal…), un troisième à Debussy (déjà plus inhabituel), le voici dans Mozart, en particulier avec le Concerto en ré mineur qui lui avait déjà valu un troisième prix au Concours Tchaïkovski de 2011. Le pianiste explique d’ailleurs que Mozart est pour lui une sorte d’amour de jeunesse, ce qu’il prouve avec grande finesse dans cet enregistrement. Il faut dire qu’ici accompagné par Yannick Nézet-Séguin – un maître dans l’art de l’accompagnement, autant pour l’opéra que dans le domaine concertant – il a trouvé un acolyte de choix. On notera que Cho a choisi les cadences composées par Beethoven.
Son album comporte également deux sonates du même Mozart, toutes deux dans des tonalités majeures contrastant fortement avec le sombre et théâtral concerto. Ici encore le pianiste cherche avant tout la clarté et la ligne chantée, plutôt que la virtuosité – assez présente malgré tout, même si les sonates de Mozart ne sont pas des monstres de mécanique digitale. L’album se termine avec la Fantaisie en ré mineur, une des œuvres les plus célèbres quand bien même il ne s’agit que d’un fragment d’un mouvement – inachevé, ou dont la fin a été perdue. Les dix dernières mesures conclusives ont été rajoutées par un éditeur. © SM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Seong-Jin Cho

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Alfred Deller, la renaissance d’une voix disparue

Il est difficile d’imaginer la stupeur ressentie par les mélomanes anglais en découvrant Alfred Deller au sortir de la guerre. A cette époque, la voix de contre-ténor avait disparu depuis plus de deux siècles, engloutissant dans le même oubli tout un répertoire. Surgie soudainement du passé, cette voix magique semblait presque surnaturelle. Retour sur la fascinante trajectoire du chanteur britannique décédé en 1979.

Martha Argerich, l'indomptable pianiste

Voilà plus de soixante ans que la pianiste argentine (naturalisée suisse) Martha Argerich enchante le public par son jeu sauvage et impulsif et par une prise de risques de chaque instant. Défiant les difficultés techniques, cet artiste flamboyante a fait de chacune de ses interprétations une aventure dont nous sommes les témoins admiratifs.

Compositrices, ces méconnues

De Sappho de Mytilène à Kaija Saariaho, l’histoire de la musique est jalonnée par des figures de femmes qui ont « osé » écrire de la musique. La création serait l’apanage des hommes ? Notre musée sonore compte en effet plus de compositeurs, connus et reconnus, que de compositrices. Pourtant, leurs œuvres ne sont pas moins passionnantes et il n’y a aucune raison de les considérer comme des objets de second ordre ni de les ignorer. Défense et illustration de la composition au féminin en onze portraits musicaux.

Dans l'actualité...