Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Nino Ferrer - Métronomie

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Métronomie

Nino Ferrer

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Version française de Rats and Roll, l'album Métronomie contient quelques moments d'anthologie de Nino Ferrer. Enregistré au studio CBE sous l'oeil avisé de Bernard Estrady, le disque fait l'objet de savantes orchestrations d'une large formation de musiciens. En ressort l'orgue omniprésent et des choeurs en avant, notamment sur le psychédélique «Cannabis». Les huit morceaux se rapprochent en effet parfois plus des expérimentations de Pink Floyd à l'image de l'instrumental «Métronomie» ou du jazz que du rythm'n'blues des origines.



Pour retrouver le chanteur que l'on connaît, il faut écouter les ballades «La maison près de la fontaine» ou «Pour oublier qu'on s'est aimé» aux forts accents mélancoliques. Sauf sur ce dernier morceau, Nino semblent moins tendu qu'auparavant, sa voix se fait plus douce sur des textes aussi plus poétiques. Mais il est aussi plus en retrait que d'habitude avec plus de solos et les longues introductions de certains titres. Cet album, soigné jusqu'à la pochette illustrée par le tableau de Claude Verlinde intitulé «Le Métronome», n'aura qu'un succès limité poussant un peu plus le chanteur vers sa retraite.


© ©Copyright Music Story Gabriel Perreau 2015

Plus d'informations

Métronomie

Nino Ferrer

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Métronomie
00:09:05

Bernard Estardy, Recording Engineer, StudioPersonnel - G. Giombolini, ComposerLyricist - Nino Ferrer, Producer, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - S. Rochetti, ComposerLyricist

℗ 1972 Barclay

2
Les enfants de la patrie
00:04:56

Bernard Estardy, Recording Engineer, StudioPersonnel - Nino Ferrer, Producer, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 1972 Barclay

3
Métronomie II
00:02:16

Bernard Estardy, Recording Engineer, StudioPersonnel - G. Giombolini, ComposerLyricist - Nino Ferrer, Producer, MainArtist, ComposerLyricist - S. Rochetti, ComposerLyricist

℗ 1972 Barclay

4
Cannabis
00:04:44

Bernard Estardy, Recording Engineer, StudioPersonnel - Nino Ferrer, Producer, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - D. Beretta, ComposerLyricist

℗ 1972 Barclay

5
La maison près de la fontaine
00:03:45

Bernard Estardy, Recording Engineer, StudioPersonnel - Nino Ferrer, Producer, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 1972 Barclay

6
Isabelle
00:02:28

Bernard Estardy, Recording Engineer, StudioPersonnel - Nino Ferrer, Producer, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 1972 Barclay

7
Freak
00:01:35

Bernard Estardy, Recording Engineer, StudioPersonnel - Nino Ferrer, Producer, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - A. Reeves, ComposerLyricist

℗ 1972 Barclay

8
Pour oublier qu'on s'est aimés
00:03:19

Bernard Estardy, Recording Engineer, StudioPersonnel - Nino Ferrer, Producer, Vocals, MainArtist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 1972 Barclay

Descriptif de l'album

Version française de Rats and Roll, l'album Métronomie contient quelques moments d'anthologie de Nino Ferrer. Enregistré au studio CBE sous l'oeil avisé de Bernard Estrady, le disque fait l'objet de savantes orchestrations d'une large formation de musiciens. En ressort l'orgue omniprésent et des choeurs en avant, notamment sur le psychédélique «Cannabis». Les huit morceaux se rapprochent en effet parfois plus des expérimentations de Pink Floyd à l'image de l'instrumental «Métronomie» ou du jazz que du rythm'n'blues des origines.



Pour retrouver le chanteur que l'on connaît, il faut écouter les ballades «La maison près de la fontaine» ou «Pour oublier qu'on s'est aimé» aux forts accents mélancoliques. Sauf sur ce dernier morceau, Nino semblent moins tendu qu'auparavant, sa voix se fait plus douce sur des textes aussi plus poétiques. Mais il est aussi plus en retrait que d'habitude avec plus de solos et les longues introductions de certains titres. Cet album, soigné jusqu'à la pochette illustrée par le tableau de Claude Verlinde intitulé «Le Métronome», n'aura qu'un succès limité poussant un peu plus le chanteur vers sa retraite.


© ©Copyright Music Story Gabriel Perreau 2015

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Blue Train John Coltrane
A Love Supreme John Coltrane
Ballads John Coltrane
À découvrir également
Par Nino Ferrer

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Bossa-nova, la vague éternelle

Depuis sa création à la fin des années 1950, la bossa-nova est devenue un ingrédient indispensable à la riche palette musicale brésilienne. Cette musique au fort pouvoir évocateur a conquis des artistes du monde entier et révélé des musiciens de premier ordre dont les compositions sont devenues des classiques.

Le musée imaginaire de Christophe

Au fil de sa carrière, Christophe, qui a nous a quittés le 16 avril dernier, s’est construit une sorte de petit musée intérieur, étincelant et hors d’âge, dans lequel il errait la nuit. Entre l’amour de la musique et la cinéphilie, Christophe y dévoile ses fétiches, ses obsessions, ses passions, sans jamais perdre de vue son émerveillement enfantin.

Boris Vian, la zizique avant tout

Boris Vian n’a pas seulement donné son nom à des établissements scolaires et des médiathèques. Il fut un artiste et créateur quasi complet, et la musique, qu’il composait, produisait, écrivait et parfois chantait, a rythmé sa vie fulgurante, conclue à l’âge de 39 ans dans une salle de cinéma en 1959. Pour fêter en fanfare les 100 ans de sa naissance, Qobuz vous propose une partition biographique.

Dans l'actualité...