Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Max Richter - Max Richter – Beethoven – Opus 2020

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Max Richter – Beethoven – Opus 2020

Max Richter, Dirk Kaftan, Beethoven Orchester Bonn, Elisabeth Brauß

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 48.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Max Richter – Beethoven – Opus 2020

Max Richter

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Richter: Andante Loops
Max Richter
00:06:51

Rupert Coulson, Mixer, Recording Engineer, StudioPersonnel - Max Richter, Composer, Producer, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer - Götz-Michael Rieth, Mastering Engineer, StudioPersonnel

℗ 2020 StudioRichterMahr, under exclusive license to Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

2
Richter: Opus 2020
Elisabeth Brauß
00:17:44

Tobias Lehmann, Producer, Mixer, Recording Engineer, StudioPersonnel - Max Richter, Composer, Producer - Beethoven Orchester Bonn, Orchestra, MainArtist - Friedrich Wilhelm Rödding, Producer, Mixer, Recording Engineer, StudioPersonnel - Götz-Michael Rieth, Mastering Engineer, StudioPersonnel - Dirk Kaftan, Conductor, MainArtist - Elisabeth Brauß, Piano, MainArtist, AssociatedPerformer

℗ 2020 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Fragile

Yes

Fragile Yes

Greatest Hits

Tracy Chapman

Greatest Hits Tracy Chapman

Dreamland

Glass Animals

Dreamland Glass Animals

The Cars (2016 Remaster)

The Cars

À découvrir également
Par Max Richter

Recomposed By Max Richter: Vivaldi, The Four Seasons

Max Richter

Sleep

Max Richter

Sleep Max Richter

Sleep

Max Richter

Sleep Max Richter

The Blue Notebooks (15 Years Edition)

Max Richter

Voices

Max Richter

Voices Max Richter

Playlists

Dans la même thématique...

Händel: Suites pour clavecin

Pierre Hantaï

Debussy, Szymanowski, Hahn, Ravel

Fanny Robilliard

Seasons: Orchestral Music of Michael Fine

The Royal Scottish National Orchestra

Seasons: Orchestral Music of Michael Fine The Royal Scottish National Orchestra

Debussy – Rameau

Víkingur Ólafsson

Debussy – Rameau Víkingur Ólafsson

Chopin - Brahms - Schumann

Eric Lu

Les Grands Angles...
Un nouveau monde entre électro et classique

Ólafur Arnalds, Nils Frahm, Max Richter, Poppy Ackroyd, Peter Broderick, Joana Gama… Depuis quelques années, tous ces noms en vogue ont été regroupés sous la vaste et imprécise étiquette “néoclassique”. A dire vrai, cette “scène” ressemble plutôt à une bande hétéroclite d’artistes fureteurs qui mêlent instruments classiques et production électronique – avec une connexion assumée aux pionniers du minimalisme américain – régalant les sens et ouvrant des perspectives des deux côtés de leur spectre musical.

Picasso & la Musique

Le génie moderniste de Picasso a très vite dépassé le cadre pictural pour irradier la musique et la danse, deux arts avec lesquels le peintre espagnol a toujours entretenu un rapport étroit, allant jusqu’à influencer ses amis compositeurs rencontrés en cours de route.

Le retour en grâce de Wilhelm Backhaus

Géant de la musique classique allemande, Wilhelm Backhaus (1884-1969) est souvent apparu comme un rigoriste dénué de fantaisie. Son immense legs discographique pour Decca, encore assez rare à l’époque, est réédité aujourd’hui dans d’excellentes conditions. Il permet de réévaluer à la hausse une réputation trop souvent injuste. Backhaus nous apparaît singulièrement plus moderne qu’autrefois grâce à son respect du texte et à ses interprétations sans esbroufe qui cernent au mieux les compositeurs, depuis le premier enregistrement jamais réalisé d’un concerto, celui de Grieg, sévèrement abrégé en 1909, jusqu’à son dernier concert quelques jours avant sa mort.

Dans l'actualité...