Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Giuseppe Porsile - Mannaggia Amore - Giuseppe Porsile: Cantatas for Soprano

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Mannaggia Amore - Giuseppe Porsile: Cantatas for Soprano

Inês d'Avena, Stefanie True & La Cicala

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Actif à Naples au début du XVIIIe siècle, Giuseppe Porsile a laissé des cantates dont certaines (Violetta gentil et E già tre volte) présentent la particularité de compter une partie obligée pour flûte solo. L’instrument, bientôt supplanté par le traverso, est encore la flûte à bec. Il n’en fallait pas moins pour piquer la curiosité d’Inês d’Avena, musicienne-chercheuse qui exhume patiemment les pièces composées pour son instrument dans l’Italie baroque des années 1720-30. Des partitions ont en effet disparu des radars, emportées dans des mallettes diplomatiques à la faveur des nombreux échanges entre les cours italiennes et germaniques. On est heureux qu’elles parviennent enfin jusqu’à nos oreilles, qui plus est dans de telles restitutions, pleines de vie, de couleurs et de sentiments. Inês d’Avena n’hésite pas non plus à questionner la paternité des œuvres : la cantate Qual per ignoto calle, attribuée à Vivaldi, pourrait bien être de la plume de Porsile.

À la tête de son ensemble La Cicala et avec la soprano canadienne Stefanie True, Inês d’Avena interprète des pages expressives et piquantes, caractéristique du baroque tardif à Naples. Récits volontiers champêtres d’amours parfois malheureuses, ces cantates aux allures de chansons populaires alternent airs et récitatifs. La flûte y dialogue avec la voix dans une riche émulation. Inês d’Avena est de ces interprètes qui redorent avec passion le blason de la flûte à bec (Alexis Kossenko en est un autre) et ses acolytes, de l'archiluth au clavecin, complètent ce tableau musical des plus réjouissant. © Elsa Siffert/Qobuz

Plus d'informations

Mannaggia Amore - Giuseppe Porsile: Cantatas for Soprano

Giuseppe Porsile

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Cantata "Le sofferte amare pene": I. Aria 'Le sofferte amare pene'
La Cicala
00:06:35

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

2
Cantata "Le sofferte amare pene": II. Recitative "Sovvienti idolo mio"
La Cicala
00:02:18

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

3
Cantata "Le sofferte amare pene": III. Aria "Non sprezzar più nò un fido core"
La Cicala
00:05:34

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

4
"Il Giorno Felice": Andante
La Cicala
00:01:18

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

5
Cantata XXII “Qual per ignoto calle”: I. Recitative "Qual per ignoto calle"
La Cicala
00:02:00

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

6
Cantata XXII “Qual per ignoto calle”: II. Aria "Quel passaggier son io"
La Cicala
00:05:33

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

7
Cantata XXII “Qual per ignoto calle”: III. Recitative "Deh'più non regni"
La Cicala
00:01:01

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

8
Cantata XXII “Qual per ignoto calle”: IV. Aria "Quel passaggier son io"
La Cicala
00:04:24

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

9
Dialoge Pastorale a Cinque Voci: Menuet I & II
La Cicala
00:02:26

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

10
Cantate No. 25 “Violetta gentil”: Recitative “Violetta gentil”
La Cicala
00:01:54

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

11
Cantate No. 25 “Violetta gentil”: aria "Non curando i vani onori"
La Cicala
00:04:24

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

12
Cantate No. 25 “Violetta gentil”: Recitative " Tu à le piante vicine"
La Cicala
00:01:17

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

13
Cantate No. 25 “Violetta gentil”: IV. Aria (Allegro) "Violetta sai perché"
La Cicala
00:05:25

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

14
Cantata sopra l’Arcecalascione “Sfogandose ‘no Juorno”: I. Recitative "Sfogandose 'no Juorno"
La Cicala
00:00:41

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

15
Cantata sopra l’Arcecalascione “Sfogandose ‘no Juorno”: II. Aria "Schiaresce l'Arba nsino dello maro"
La Cicala
00:04:33

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

16
Cantata sopra l’Arcecalascione “Sfogandose ‘no Juorno”: III. Recitative "E scomputo ch'avette chisto Lotano"
La Cicala
00:00:19

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

17
Cantata sopra l’Arcecalascione “Sfogandose ‘no Juorno”: IV. - Aria "Mannaggia Amore"
La Cicala
00:00:46

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

18
[Sonata a] Flauto Solo : I. Entree
La Cicala
00:02:40

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

19
[Sonata a] Flauto Solo : II. Aria
La Cicala
00:02:39

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

20
[Sonata a] Flauto Solo : III. Menuet
La Cicala
00:01:04

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

21
Cantata P[rim]a “E già tre volte”: I. Recitative "E già tre volte"
La Cicala
00:00:55

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

22
Cantata P[rim]a “E già tre volte”: II. Aria "Alla sorte che m’era si dura"
La Cicala
00:06:26

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

23
Cantata P[rim]a “E già tre volte”: III. Recitative "Cosi fui di mia sorte"
La Cicala
00:01:01

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

24
Cantata P[rim]a “E già tre volte”: IV. Aria "Se quei cari amati rai"
La Cicala
00:04:25

Stefanie True, MainArtist - Giuseppe Porsile, Composer - La Cicala, Ensemble, MainArtist - Inês d'Avena, MainArtist

(C) 2019 Passacaille (P) 2019 Passacaille

Descriptif de l'album

Actif à Naples au début du XVIIIe siècle, Giuseppe Porsile a laissé des cantates dont certaines (Violetta gentil et E già tre volte) présentent la particularité de compter une partie obligée pour flûte solo. L’instrument, bientôt supplanté par le traverso, est encore la flûte à bec. Il n’en fallait pas moins pour piquer la curiosité d’Inês d’Avena, musicienne-chercheuse qui exhume patiemment les pièces composées pour son instrument dans l’Italie baroque des années 1720-30. Des partitions ont en effet disparu des radars, emportées dans des mallettes diplomatiques à la faveur des nombreux échanges entre les cours italiennes et germaniques. On est heureux qu’elles parviennent enfin jusqu’à nos oreilles, qui plus est dans de telles restitutions, pleines de vie, de couleurs et de sentiments. Inês d’Avena n’hésite pas non plus à questionner la paternité des œuvres : la cantate Qual per ignoto calle, attribuée à Vivaldi, pourrait bien être de la plume de Porsile.

À la tête de son ensemble La Cicala et avec la soprano canadienne Stefanie True, Inês d’Avena interprète des pages expressives et piquantes, caractéristique du baroque tardif à Naples. Récits volontiers champêtres d’amours parfois malheureuses, ces cantates aux allures de chansons populaires alternent airs et récitatifs. La flûte y dialogue avec la voix dans une riche émulation. Inês d’Avena est de ces interprètes qui redorent avec passion le blason de la flûte à bec (Alexis Kossenko en est un autre) et ses acolytes, de l'archiluth au clavecin, complètent ce tableau musical des plus réjouissant. © Elsa Siffert/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Eliminator (Hi-Res Version)

ZZ Top

Aqualung (Steven Wilson Mix and Master)

Jethro Tull

What The Dead Men Say

Trivium

Tres Hombres (Hi-Res Version)

ZZ Top

Playlists

Dans la même thématique...

Händel: Suites pour clavecin

Pierre Hantaï

Debussy, Szymanowski, Hahn, Ravel

Fanny Robilliard

Seasons: Orchestral Music of Michael Fine

The Royal Scottish National Orchestra

Seasons: Orchestral Music of Michael Fine The Royal Scottish National Orchestra

Debussy – Rameau

Víkingur Ólafsson

Debussy – Rameau Víkingur Ólafsson

Vivaldi : I colori dell'ombra

Ophélie Gaillard

Vivaldi : I colori dell'ombra Ophélie Gaillard
Les Grands Angles...
Fabio Biondi & Europa Galante, 30 ans de liberté

Le violoniste et chef italien Fabio Biondi, célèbre notamment pour son interprétation des “Quatre Saisons” de Vivaldi avec son orchestre Europa Galante, est de ceux qui rejettent toute forme de cloisonnement dans la musique. Retour sur le parcours d’un musicien doté d’une grande souplesse d’esprit et figure incontournable du violon baroque.

Le retour en grâce de Wilhelm Backhaus

Géant de la musique classique allemande, Wilhelm Backhaus (1884-1969) est souvent apparu comme un rigoriste dénué de fantaisie. Son immense legs discographique pour Decca, encore assez rare à l’époque, est réédité aujourd’hui dans d’excellentes conditions. Il permet de réévaluer à la hausse une réputation trop souvent injuste. Backhaus nous apparaît singulièrement plus moderne qu’autrefois grâce à son respect du texte et à ses interprétations sans esbroufe qui cernent au mieux les compositeurs, depuis le premier enregistrement jamais réalisé d’un concerto, celui de Grieg, sévèrement abrégé en 1909, jusqu’à son dernier concert quelques jours avant sa mort.

Dominique Visse ou la nouvelle Renaissance

Avec son look de vieux rockeur paré de bagues et de boucles d’oreilles, ses cheveux longs hirsutes, ses blousons en cuir semblant sortir de “Easy Rider”, le road movie culte de la génération hippie, et sa voix pointue comme une jambe de compas, Dominique Visse promène depuis plus de quarante ans sa personnalité singulière dans le monde souvent conventionnel de la musique classique. En 1978, il a fondé l’Ensemble Clément Janequin qui allait remettre au goût du jour la chanson polyphonique de la Renaissance française. On leur doit l’émergence de tout un répertoire à travers une discographie exceptionnelle pour le label Harmonia Mundi.

Dans l'actualité...