Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Philharmonisches Orchester Freiburg - Magnard: Symphonies Nos. 1 & 2

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Magnard: Symphonies Nos. 1 & 2

Freiburg Philharmonic Orchestra, Fabrice Bollon

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 48.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Deuxième volet d’une nouvelle intégrale bienvenue des symphonies d’Albéric Magnard, cet enregistrement des deux premières nous fait regretter encore plus amèrement la quasi disparition de ces quatre grandes symphonies françaises des programmes de concert, à moins d’aller les entendre en Allemagne, à Freiburg, où cette intégrale a été captée sous la baguette de Fabrice Bollon qui défend ce répertoire avec bonheur. Le paradoxe est grand si l’on songe que Magnard fut un des premiers morts de la Grande Guerre, tué par les Allemands au moment où il défendait son honneur et ses biens. Mais c’est un de ces pieds de nez dont l’Histoire aime souvent nous gratifier.
Créée à Angers en 1893 alors que Magnard était encore étudiant auprès de Vincent d’Indy, la Première Symphonie contient déjà un solide métier. Même si la forme se cherche encore un peu, on ne peut qu’admirer certaines recherches de timbres audacieuses, comme l’emploi de trois saxophones utilisés dans le très beau mouvement lent, intitulé Religioso, composé à la manière d’un choral préfigurant ce véritable chef-d’œuvre qu’est la Troisième Symphonie, enregistrée sur le premier volume déjà paru.
Composant frénétiquement, Magnard commence l’écriture de sa Deuxième Symphonie avant même la création de la précédente. Toujours sévère avec les autres comme envers lui-même, le compositeur écrit à son ami Ropartz à propos de son travail : « C’est la constipation de l’impuissance. Je vous jouerai cette ordure de dimension quand je l’aurai recopiée et m’en serai barbouillé les doigts ». Créée sous la direction du fidèle Guy Ropartz à Nancy en 1896, elle est massacrée par le public comme par la critique, ce qui incite Magnard à la réviser radicalement. Savourons juste le bonheur pour nous de pouvoir nous en barbouiller les oreilles. © François Hudry/Qobuz 2020

Plus d'informations

Magnard: Symphonies Nos. 1 & 2

Philharmonisches Orchester Freiburg

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Symphony No. 1 in C minor, Op. 4 (Alberic Magnard)

1
I. Strepitoso
00:10:20

Albéric Magnard, Composer - Fabrice Bollon, Conductor - Philharmonisches Orchester Freiburg, Orchestra, MainArtist

(C) 2020 Naxos (P) 2020 Naxos

2
II. Religioso. Largo - Andante
00:08:43

Albéric Magnard, Composer - Fabrice Bollon, Conductor - Philharmonisches Orchester Freiburg, Orchestra, MainArtist

(C) 2020 Naxos (P) 2020 Naxos

3
III. Presto
00:03:58

Albéric Magnard, Composer - Fabrice Bollon, Conductor - Philharmonisches Orchester Freiburg, Orchestra, MainArtist

(C) 2020 Naxos (P) 2020 Naxos

4
IV. Molto energico
00:08:37

Albéric Magnard, Composer - Fabrice Bollon, Conductor - Philharmonisches Orchester Freiburg, Orchestra, MainArtist

(C) 2020 Naxos (P) 2020 Naxos

Symphony No. 2 in E major, Op. 6 (Alberic Magnard)

5
I. Ouverture. Assez animé
00:10:23

Albéric Magnard, Composer - Fabrice Bollon, Conductor - Philharmonisches Orchester Freiburg, Orchestra, MainArtist

(C) 2020 Naxos (P) 2020 Naxos

6
II. Danses. Vif
00:05:03

Albéric Magnard, Composer - Fabrice Bollon, Conductor - Philharmonisches Orchester Freiburg, Orchestra, MainArtist

(C) 2020 Naxos (P) 2020 Naxos

7
III. Chant varié. Très nuancé
00:12:31

Albéric Magnard, Composer - Fabrice Bollon, Conductor - Philharmonisches Orchester Freiburg, Orchestra, MainArtist

(C) 2020 Naxos (P) 2020 Naxos

8
IV. Final. Vif et gai
00:09:08

Albéric Magnard, Composer - Fabrice Bollon, Conductor - Philharmonisches Orchester Freiburg, Orchestra, MainArtist

(C) 2020 Naxos (P) 2020 Naxos

Descriptif de l'album

Deuxième volet d’une nouvelle intégrale bienvenue des symphonies d’Albéric Magnard, cet enregistrement des deux premières nous fait regretter encore plus amèrement la quasi disparition de ces quatre grandes symphonies françaises des programmes de concert, à moins d’aller les entendre en Allemagne, à Freiburg, où cette intégrale a été captée sous la baguette de Fabrice Bollon qui défend ce répertoire avec bonheur. Le paradoxe est grand si l’on songe que Magnard fut un des premiers morts de la Grande Guerre, tué par les Allemands au moment où il défendait son honneur et ses biens. Mais c’est un de ces pieds de nez dont l’Histoire aime souvent nous gratifier.
Créée à Angers en 1893 alors que Magnard était encore étudiant auprès de Vincent d’Indy, la Première Symphonie contient déjà un solide métier. Même si la forme se cherche encore un peu, on ne peut qu’admirer certaines recherches de timbres audacieuses, comme l’emploi de trois saxophones utilisés dans le très beau mouvement lent, intitulé Religioso, composé à la manière d’un choral préfigurant ce véritable chef-d’œuvre qu’est la Troisième Symphonie, enregistrée sur le premier volume déjà paru.
Composant frénétiquement, Magnard commence l’écriture de sa Deuxième Symphonie avant même la création de la précédente. Toujours sévère avec les autres comme envers lui-même, le compositeur écrit à son ami Ropartz à propos de son travail : « C’est la constipation de l’impuissance. Je vous jouerai cette ordure de dimension quand je l’aurai recopiée et m’en serai barbouillé les doigts ». Créée sous la direction du fidèle Guy Ropartz à Nancy en 1896, elle est massacrée par le public comme par la critique, ce qui incite Magnard à la réviser radicalement. Savourons juste le bonheur pour nous de pouvoir nous en barbouiller les oreilles. © François Hudry/Qobuz 2020

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Philharmonisches Orchester Freiburg
Magnard: Symphonies Nos. 3 & 4 Philharmonisches Orchester Freiburg

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Bruno Walter, souvenirs d’un esprit disparu

Écouter les enregistrements de Bruno Walter à la lumière des splendides remastérisations publiées par Sony Classical, c’est s’abreuver à une culture humaniste. Immense chef d’orchestre, la musique est pour lui un sacerdoce, un art de vivre et un art de penser. Ses enregistrements ont conservé son art du chant, intense mais jamais sentimental, grâce à une ligne claire animée d’un rythme souple, assurant clarté, cohérence et vitalité.

Le violon en 10 interprètes, épisode 1

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Cette sélection subjective de 10 violonistes choisit de mettre en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers, à retrouver jeudi.

British blues boom, chronique d’une révolution

Si Joe Bonamassa revient avec “British Blues Explosion”, un an après le “Blue & Lonesome” des Rolling Stones, c’est que le « British blues boom » a été plus qu’un simple courant. L’intérêt des Anglais pour les icônes américaines du genre a engendré une véritable révolution, avec en tête la sainte Trinité de la guitare, formée par Eric Clapton, Jeff Beck et Jimmy Page. À l’aube des années 1960, une fabuleuse déferlante atteint les côtes de la Grande-Bretagne. Et ouvre la voie à de nouvelles dimensions musicales.

Dans l'actualité...