Johannes Moser, Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin, Thomas Søndergård Lutosławski & Dutilleux : Cello Concertos

Lutosławski & Dutilleux : Cello Concertos

Johannes Moser, Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin, Thomas Søndergård

Paru le 2 novembre 2018 chez PentaTone

Artiste principal : Johannes Moser

Genre : Classique > Musique concertante > Concertos pour violoncelle

Distinctions : Gramophone Editor's Choice ( février 2019) - Prise de son d'exception ( février 2019) - 5 Sterne Fono Forum Klassik ( février 2019)

Inclus : 1 Livret numérique

  • hi-res logo
  • 24-Bit – 96.00 kHz

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

11,99 €

Ajouter au panier

Choisissez la qualité audio :
Plus d'info

Ce sont de bien singuliers destins croisés que ceux du Concerto pour violoncelle de Lutosławski et Tout un monde lointain (également un concerto pour violoncelle) de Dutilleux. Tous deux furent commandés par Rostropovitch ; tous deux furent commencés en 1967, tous deux créés par le commanditaire en 1970. Tous deux furent créés « à l’Ouest », Londres pour l’un, Aix-en-Provence pour l’autre, et c’est là que les choses se gâtaient pour Rostropovitch, tombé en disgrâce officielle auprès de la dictature soviétique de Brejnev. Lorsque le soliste quitta définitivement l’URSS en 1974, le Concerto de Lutosławski subit d’ailleurs le même sort « à l’Est » et ne fut plus guère donné pendant bien longtemps. Bien que les deux ouvrages soient exactement contemporains, et les deux compositeurs aussi, la différence entre l’un et l’autre ne pourrait pas être plus considérable. Là où le Concerto de Lutosławski semble décrire un certain chaos, avec une partie soliste qui pourrait presque passer pour une sorte de Don Quichotte se battant contre l’orchestre, Tout un monde lointain baigne dans une lumière fantastique où le violoncelle fait figure de « primus inter pares » avec l’orchestre. Deux visions si différentes, ici défendues avec la même ardeur par le violoncelliste Johannes Moser qui les a travaillés et joués maintes et maintes fois, pour en donner cet enregistrement dont chaque inflexion est mûrement réfléchie. © SM/Qobuz

Plus d'info

Qualité d'écoute

MP3 (CBR 320 kbps)

FLAC (16 bits - 44.1 kHz)

1.45

Web Player

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 9,99 €/ mois.

1 mois gratuit
Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 9 pistes Durée totale : 00:53:47

    Cello Concerto (Witold Lutosławski)
  1. 1 I. Introduction

    Thomas Søndergård, Conductor - Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin, Orchestra - Johannes Moser, Artist, MainArtist - Witold Lutosławski, Composer Copyright : (C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

  2. 2 II. 4 Episodes

    Thomas Søndergård, Conductor - Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin, Orchestra - Johannes Moser, Artist, MainArtist - Witold Lutosławski, Composer Copyright : (C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

  3. 3 III. Cantilena

    Thomas Søndergård, Conductor - Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin, Orchestra - Johannes Moser, Artist, MainArtist - Witold Lutosławski, Composer Copyright : (C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

  4. 4 IV. Finale

    Thomas Søndergård, Conductor - Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin, Orchestra - Johannes Moser, Artist, MainArtist - Witold Lutosławski, Composer Copyright : (C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

  5. Cello Concerto "Tout un monde lointain" (Henri Dutilleux)
  6. 5 I. Énigme. Très libre et flexible

    Henri Dutilleux, Composer - Thomas Søndergård, Conductor - Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin, Orchestra - Johannes Moser, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

  7. 6 II. Regard. Extrêmement calme

    Henri Dutilleux, Composer - Thomas Søndergård, Conductor - Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin, Orchestra - Johannes Moser, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

  8. 7 III. Houles. Large et ample

    Henri Dutilleux, Composer - Thomas Søndergård, Conductor - Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin, Orchestra - Johannes Moser, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

  9. 8 IV. Miroirs. Lent et extatique

    Henri Dutilleux, Composer - Thomas Søndergård, Conductor - Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin, Orchestra - Johannes Moser, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

  10. 9 V. Hymne. Allegro

    Henri Dutilleux, Composer - Thomas Søndergård, Conductor - Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin, Orchestra - Johannes Moser, Artist, MainArtist Copyright : (C) 2018 PENTATONE (P) 2018 PENTATONE

  • Descriptif de l'album
  • Ce sont de bien singuliers destins croisés que ceux du Concerto pour violoncelle de Lutosławski et Tout un monde lointain (également un concerto pour violoncelle) de Dutilleux. Tous deux furent commandés par Rostropovitch ; tous deux furent commencés en 1967, tous deux créés par le commanditaire en 1970. Tous deux furent créés « à l’Ouest », Londres pour l’un, Aix-en-Provence pour l’autre, et c’est là que les choses se gâtaient pour Rostropovitch, tombé en disgrâce officielle auprès de la dictature soviétique de Brejnev. Lorsque le soliste quitta définitivement l’URSS en 1974, le Concerto de Lutosławski subit d’ailleurs le même sort « à l’Est » et ne fut plus guère donné pendant bien longtemps. Bien que les deux ouvrages soient exactement contemporains, et les deux compositeurs aussi, la différence entre l’un et l’autre ne pourrait pas être plus considérable. Là où le Concerto de Lutosławski semble décrire un certain chaos, avec une partie soliste qui pourrait presque passer pour une sorte de Don Quichotte se battant contre l’orchestre, Tout un monde lointain baigne dans une lumière fantastique où le violoncelle fait figure de « primus inter pares » avec l’orchestre. Deux visions si différentes, ici défendues avec la même ardeur par le violoncelliste Johannes Moser qui les a travaillés et joués maintes et maintes fois, pour en donner cet enregistrement dont chaque inflexion est mûrement réfléchie. © SM/Qobuz

logo qobuz Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Streamez ou téléchargez votre musique

Achetez un album ou une piste à l’unité. Ou écoutez tout notre catalogue en illimité avec nos abonnements de streaming en haute qualité.

Choisissez le format qui vous convient

Vous disposez d’un large choix de formats pour télécharger vos achats (FLAC, ALAC, WAV, AIFF...) en fonction de vos besoins.

Zéro DRM

Les fichiers téléchargés vous appartiennent, sans aucune limite d’utilisation. Vous pouvez les télécharger autant de fois que vous souhaitez.

Écoutez vos achats dans nos applications

Téléchargez les applications Qobuz pour smartphones, tablettes et ordinateurs, et écoutez vos achats partout avec vous.

À découvrir

Dans la même thématique

Le label

PentaTone

PentaTone a été créé en 2001 par trois anciens responsables de Philips Classics et le studio d'enregistrements Polyhymnia International (qui était le studio de Philips). PentaTone milite pour l'enregistrement multicanal et la haute-définition, et illustre ces convictions par une vingtaine de parutions ambitieuses par an. C'est PentaTone qui a révélé Julia Fischer ; mais aujourd'hui, sa première star partie vers d'autres cieux, le label mise sur de nouveaux talents fabuleux, comme celui de la violoniste Arabella Steinbacher. Mais au catalogue Pentatone, excusez du peu, on trouve aussi Kent Nagano, Yakov Kreizberg, Mikhail Pletnev, Paavo Järvi, Pepe Romero, l'Or...

Voir la page PentaTone Lire l'article

L'instrument

Violoncelle dans le magazine

Plus d'articles

L'époque

Musique Contemporaine dans le magazine

Plus d'articles

Le sous genre

Classique dans le magazine

Plus d'articles

Actualités

Plus d'articles