Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

John Coltrane|Lush Life

Lush Life

John Coltrane

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 192.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Prestige, le label de Bob Weinstock, était connu pour sa politique de première prise, évitant d’utiliser des heures de studio pour répéter les morceaux ou faire des prises supplémentaires, et pour mélanger les prises issues de dates différentes pour ses disques.

Ce deuxième album de John Coltrane pour Prestige n’échappe pas à cette politique et est le résultat de trois séances différentes : la première (toute première de Coltrane en leader) ayant eu lieu le 31 mai 1957, la deuxième le 16 août et la troisième, le 10 janvier 1958. Pour obtenir l’ordre de l’album, la séance la plus ancienne le clôt, la plus récente est placée au milieu et celle du 16 août au début.

Pour ses trois premiers morceaux, Coltrane joue en trio, non pas en hommage à Sonny Rollins ou pour des raisons esthétiques mais parce que Red Garland n’est pas venu, donc pas de piano mais une introduction à « Like Someone in Love » au saxophone solo, préfigurant le lyrisme qui domine l’album. Cette version de « Lush Life » est devenue un classique « qui ne l’a jamais joué sans le couplet » remarque depuis Joe Goldberg dans ses notes. Le seul original est « Trane’s Slo Blues », une version coltranienne de « Bag’s Groove » qui complète bien la calypso de « I Love You » et le tempo rapide de « I Hear a Rhapsody ».

Coltrane s’est libéré de la drogue, a commencé à jouer avec Monk (Monk’s Mood date du 16 avril 1957). C’est sa joie de vivre qui s’entend ici.
©Copyright Music Story Pierre-Emmanuel Seguin 2021

Plus d'informations

Lush Life

John Coltrane

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
Like Someone In Love
00:05:03

John Coltrane, MainArtist - James Van Heusen, ComposerLyricist - Johnny Burke, ComposerLyricist

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

2
I Love You Honey
00:05:35

Cole Porter, ComposerLyricist - John Coltrane, MainArtist

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

3
Trane's Slo Blues
00:06:09

John Coltrane, MainArtist, ComposerLyricist - Rudy Van Gelder, Engineer, StudioPersonnel - Bob Weinstock, Producer

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

4
Lush Life
00:14:03

John Coltrane, MainArtist - Billy Strayhorn, ComposerLyricist

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

5
I Hear A Rhapsody
00:06:03

John Coltrane, MainArtist - Jack Baker, ComposerLyricist - Dick Gasparre, ComposerLyricist - George Fragos, ComposerLyricist

℗ 2016 Concord Music Group, Inc.

Descriptif de l'album

Prestige, le label de Bob Weinstock, était connu pour sa politique de première prise, évitant d’utiliser des heures de studio pour répéter les morceaux ou faire des prises supplémentaires, et pour mélanger les prises issues de dates différentes pour ses disques.

Ce deuxième album de John Coltrane pour Prestige n’échappe pas à cette politique et est le résultat de trois séances différentes : la première (toute première de Coltrane en leader) ayant eu lieu le 31 mai 1957, la deuxième le 16 août et la troisième, le 10 janvier 1958. Pour obtenir l’ordre de l’album, la séance la plus ancienne le clôt, la plus récente est placée au milieu et celle du 16 août au début.

Pour ses trois premiers morceaux, Coltrane joue en trio, non pas en hommage à Sonny Rollins ou pour des raisons esthétiques mais parce que Red Garland n’est pas venu, donc pas de piano mais une introduction à « Like Someone in Love » au saxophone solo, préfigurant le lyrisme qui domine l’album. Cette version de « Lush Life » est devenue un classique « qui ne l’a jamais joué sans le couplet » remarque depuis Joe Goldberg dans ses notes. Le seul original est « Trane’s Slo Blues », une version coltranienne de « Bag’s Groove » qui complète bien la calypso de « I Love You » et le tempo rapide de « I Hear a Rhapsody ».

Coltrane s’est libéré de la drogue, a commencé à jouer avec Monk (Monk’s Mood date du 16 avril 1957). C’est sa joie de vivre qui s’entend ici.
©Copyright Music Story Pierre-Emmanuel Seguin 2021

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

The Black Saint And The Sinner Lady

Charles Mingus

A Love Supreme

John Coltrane

A Love Supreme John Coltrane

Ascenseur pour l'échafaud

Miles Davis

Songs From The Big Chair

Tears For Fears

Songs From The Big Chair Tears For Fears
À découvrir également
Par John Coltrane

My Favorite Things

John Coltrane

My Favorite Things John Coltrane

A Love Supreme: Live In Seattle

John Coltrane

Blue Train

John Coltrane

Blue Train John Coltrane

John Coltrane and Johnny Hartman

John Coltrane

Another Side Of John Coltrane

John Coltrane

Playlists

Dans la même thématique...

Saturday Night in San Francisco - Live 12.6.80

Al Di Meola with Paco DeLucia & John McLaughlin

Saturday Night in San Francisco - Live 12.6.80 Al Di Meola with Paco DeLucia & John McLaughlin

Black Acid Soul

Lady Blackbird

Black Acid Soul Lady Blackbird

Entre eux deux

Melody Gardot

Entre eux deux Melody Gardot

Still Rising - The Collection

Gregory Porter

Welcome to the Black Forest (The Sounds of MPS)

Various Interprets

Les Grands Angles...
John Coltrane, le souffle continu(e)

Le 17 juillet 1967, le saxophoniste américain s’éclipsait à seulement 40 ans, laissant derrière lui de nombreux enregistrements qui ont chamboulé l’histoire de son instrument, celle du jazz mais aussi de la musique du XXe siècle.

Stan Getz à l’heure brésilienne

En mars 1964, le label Verve publie un chef-d’œuvre cosigné par l’Américain Stan Getz et le Brésilien João Gilberto, qui popularisera la bossa-nova aux quatre coins du monde et relancera la carrière du saxophoniste. Le disque reste encore aujourd’hui le sommet de la fusion entre jazz et musique brésilienne.

Bossa-nova, la vague éternelle

Depuis sa création à la fin des années 1950, la bossa-nova est devenue un ingrédient indispensable à la riche palette musicale brésilienne. Cette musique au fort pouvoir évocateur a conquis des artistes du monde entier et révélé des musiciens de premier ordre dont les compositions sont devenues des classiques.

Dans l'actualité...