Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Wilhelm Furtwängler - Lucerne Festival Historic Performances (26.08.1953)

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Lucerne Festival Historic Performances (26.08.1953)

Schweizerisches Festspielorchester, Wilhelm Furtwängler

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24 bits / 48.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

« [...] Ce double album présente le dernier concert de Furtwängler avec le Swiss Festival Orchestra le 26 août 1953 à Lucerne. Cet enregistrement, publié à plusieurs reprises mais dans une captation sonore privée réalisée avec un Revox, est maintenant disponible pour la première fois dans une bien meilleure qualité puisqu'il a été masterisé à partir des bandes originales de la Radio enfin récupérées. Et pour la première fois également, ce concert est donné ici dans son intégralité avec l'Ouverture de Manfred de Robert Schumann qui ouvrait le programme mais qui, présumée perdue, manquait dans les précédentes éditions. Le programme de ce concert est caractéristique du grand Furtwängler qui se voyait de plus en plus comme le garant du patrimoine classique et romantique dans la tradition musicale allemande. À son actif, plus d'un millier d'œuvres de Beethoven dirigées et plus de cinq cents de Brahms, qui sont révélatrices des préférences musicales du Maestro. Schumann figurera "seulement" 190 fois dans ses programmes. De toutes les œuvres de ce dernier, c'est l'Ouverture de Manfred, par l'image de sombre mélancolie qu'elle renvoie, qui correspond le plus aux idéaux philosophiques de Beethoven et à son concept de "Per aspera ad astra" ("Par des sentiers ardus jusqu'aux étoiles") que Furtwängler a fait siens.» (Extrait du texte du livret signé par Uwe Schweikert traduit par Qobuz)

Plus d'info

Lucerne Festival Historic Performances (26.08.1953)

Wilhelm Furtwängler

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1 mois offert, puis 9,99€ / mois.

Manfred, Op. 115

1
Overture (Live) 00:13:42

Schweizerisches Festspielorchester, Ensemble - Wilhelm Furtwängler, Conductor - Robert Schumann, Composer

2017 Ludger Boeckenhoff audite Musikproduktion

Symphony No. 3 in E-Flat Major, Op. 55 'Eroica'

2
I. Allegro con Brio (Live) 00:16:26

Schweizerisches Festspielorchester, Ensemble - Wilhelm Furtwängler, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer

2017 Ludger Boeckenhoff audite Musikproduktion

3
II. Marcia funebre. Adagio Assai (Live) 00:16:32

Schweizerisches Festspielorchester, Ensemble - Wilhelm Furtwängler, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer

2017 Ludger Boeckenhoff audite Musikproduktion

4
III. Scherzo. Allegro Vivace (Live) 00:06:38

Schweizerisches Festspielorchester, Ensemble - Wilhelm Furtwängler, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer

2017 Ludger Boeckenhoff audite Musikproduktion

5
IV. Finale. Allegro Molto (Live) 00:12:46

Schweizerisches Festspielorchester, Ensemble - Wilhelm Furtwängler, Conductor - Ludwig van Beethoven, Composer

2017 Ludger Boeckenhoff audite Musikproduktion

Symphony No. 4 in D Minor, Op. 120

6
I. Ziemlich langsam - Lebhaft (Live) 00:11:32

Schweizerisches Festspielorchester, Ensemble - Wilhelm Furtwängler, Conductor - Robert Schumann, Composer

2017 Ludger Boeckenhoff audite Musikproduktion

7
II. Romanze. Ziemlich Langsam (Live) 00:04:55

Schweizerisches Festspielorchester, Ensemble - Wilhelm Furtwängler, Conductor - Robert Schumann, Composer

2017 Ludger Boeckenhoff audite Musikproduktion

8
III. Scherzo. Lebhaft (Live) 00:05:41

Schweizerisches Festspielorchester, Ensemble - Wilhelm Furtwängler, Conductor - Robert Schumann, Composer

2017 Ludger Boeckenhoff audite Musikproduktion

9
IV. Etwas zurückhaltend - Langsam - Lebhaft - Presto (Live) 00:08:18

Schweizerisches Festspielorchester, Ensemble - Wilhelm Furtwängler, Conductor - Robert Schumann, Composer

2017 Ludger Boeckenhoff audite Musikproduktion

Descriptif de l'album

« [...] Ce double album présente le dernier concert de Furtwängler avec le Swiss Festival Orchestra le 26 août 1953 à Lucerne. Cet enregistrement, publié à plusieurs reprises mais dans une captation sonore privée réalisée avec un Revox, est maintenant disponible pour la première fois dans une bien meilleure qualité puisqu'il a été masterisé à partir des bandes originales de la Radio enfin récupérées. Et pour la première fois également, ce concert est donné ici dans son intégralité avec l'Ouverture de Manfred de Robert Schumann qui ouvrait le programme mais qui, présumée perdue, manquait dans les précédentes éditions. Le programme de ce concert est caractéristique du grand Furtwängler qui se voyait de plus en plus comme le garant du patrimoine classique et romantique dans la tradition musicale allemande. À son actif, plus d'un millier d'œuvres de Beethoven dirigées et plus de cinq cents de Brahms, qui sont révélatrices des préférences musicales du Maestro. Schumann figurera "seulement" 190 fois dans ses programmes. De toutes les œuvres de ce dernier, c'est l'Ouverture de Manfred, par l'image de sombre mélancolie qu'elle renvoie, qui correspond le plus aux idéaux philosophiques de Beethoven et à son concept de "Per aspera ad astra" ("Par des sentiers ardus jusqu'aux étoiles") que Furtwängler a fait siens.» (Extrait du texte du livret signé par Uwe Schweikert traduit par Qobuz)

Détails de l'enregistrement original : Recorded live on 26 August 1953 at the Lucerne Festival (Album remastered from the original tapes)

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Wilhelm Furtwängler
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Les atypiques symphonies électroniques de Mason Bates

Comment ça, vous ne connaissez pas (encore) Mason Bates ? C’est pourtant l’un des noms les plus présents sur la scène nord-américaine. Né en 1977, Bates est à la fois compositeur, surtout symphoniste et lyrique, et DJ de musique électronique (sous l'alias DJ Masonic) – deux pôles apparemment opposés mais qu’il se fait un malin plaisir à mêler. Ainsi, environ la moitié de son œuvre symphonique et lyrique comporte, d’une manière ou d’une autre, des sonorités électroniques, pour la plupart des sons « de tous les jours », préenregistrés et restitués en temps réel à mesure de la partition. A l’occasion de la sortie de son génial opéra The (R)evolution of Steve Jobs, Qobuz s’est entretenu avec ce personnage hors-norme.

Le paradoxe du studio d’Esa-Pekka Salonen

De passage en France cet été 2018 aux Rencontres musicales d'Evian, où il dirigeait l’Orchestre Symphonique de La Grange au lac, le Finlandais Esa-Pekka Salonen, chef d’orchestre acclamé et compositeur prolifique aux plus de 60 disques, évoque son approche du travail en studio si spécifique de la musique classique.

Histoire de labels : Naïve classique

Naïve Classique : un grand fleuve et ses affluents

Dans l'actualité...