Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Jonas Kaufmann - L'Opéra

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

L'Opéra

Jonas Kaufmann

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Le plus francophone (et francophile) des ténors allemands se saisit ici de quelques perles du répertoire français, pas seulement de grands tubes – « La fleur que tu m’avais jetée » en tête – mais aussi, surtout même, de perles plus rares pêchées du côté de Meyerbeer, Berlioz, Thomas ou Lalo. Jonas Kaufmann, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a fini par acquérir une élocution française absolument impeccable, dans un style tout aussi impeccable, dénué de ces infâmes italianeries – glissades, roucoulements, sanglots, diphtongues parasitaires, points d’orgue sur les contre-ut etc. – que tant de ténors (italiens, d’accord, mais aussi français, y compris des stars…) imposent à cette musique qui ne les supporte guère. La voix presque barytonisante de Kaufmann confère aux rôles une autre masculinité (ceci n’étant ni une qualité ni un défaut, seulement une caractéristique fondamentale), une profondeur que les rôles de Nadir, Don José ou Werther appellent de tous leurs vœux. Par ailleurs, la palette dynamique de Kaufmann, du plus ample fortissimo jusqu’au plus suave murmuré y compris dans les aigus, est un bonheur à entendre. C’est l’excellent Ludovic Tézier qui lui donne la réplique dans le duo des Pêcheurs de perles, tandis que Sonya Yoncheva répond dans le rôle de la tendre Manon – même si le français de cette dernière reste encore à parfaire... © SM/Qobuz

Plus d'informations

L'Opéra

Jonas Kaufmann

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Roméo et Juliette, Acte II: "L'amour... Ah! Lève-toi, soleil!" 00:06:10

Jonas Kaufmann, Main Artist, Tenor - Charles Gounod, Composer - Bayerisches Staatsorchester , Associated Performer - Bertrand de Billy, Conductor - Jules Barbier, Librettist - Michel Carré, Librettist - Christopher Alder, Editor, Producer - Philip Krause, Engineer

(P) 2017 Sony Music Entertainment

2
Werther, Acte III: "Traduire... Ah! bien souvent...Pourquoi me réveiller, ô souffle du printemps?" 00:03:45

Jonas Kaufmann, Main Artist, Tenor - Jules Massenet, Composer - Bayerisches Staatsorchester , Associated Performer - Bertrand de Billy, Conductor - Edouard Blau, Librettist - Paul Milliet, Librettist - Christopher Alder, Editor, Producer - Georges Hartmann, Librettist - Philip Krause, Engineer

(P) 2017 Sony Music Entertainment

3
Mignon, Acte III, scène 5: "Elle ne croyait pas, dans sa candeur naïve" 00:04:16

Jonas Kaufmann, Main Artist, Tenor - Ambroise Thomas, Composer - Bayerisches Staatsorchester , Associated Performer - Bertrand de Billy, Conductor - Jules Barbier, Librettist - Michel Carré, Librettist - Christopher Alder, Editor, Producer - Philip Krause, Engineer

(P) 2017 Sony Music Entertainment

4
Carmen, Acte II: "Je le veux, Carmen... La fleur que tu m'avais jetée" 00:04:20

Jonas Kaufmann, Main Artist, Tenor - Georges Bizet, Composer - Bayerisches Staatsorchester , Associated Performer - Bertrand de Billy, Conductor - Henri Meilhac, Librettist - Ludovic Halevy, Librettist - Christopher Alder, Editor, Producer - Philip Krause, Engineer

(P) 2017 Sony Music Entertainment

5
Les pêcheurs de perles, Acte I: "C'est toi, toi qu'enfin je revois!... Au fond du temple saint" 00:08:14

Jonas Kaufmann, Main Artist, Tenor - Georges Bizet, Composer - Bayerisches Staatsorchester , Associated Performer - Bertrand de Billy, Conductor - Ludovic Tezier, Baritone - Eugène Cormon, Librettist - Michel Carré, Librettist - Christopher Alder, Editor, Producer - Philip Krause, Engineer

(P) 2017 Sony Music Entertainment

6
Le roi d'Ys, Acte III, Scène 1:"Puisqu'on ne peut fléchir... Vainement, ma bien-aimée" 00:03:06

Jonas Kaufmann, Main Artist, Tenor - Edouard Lalo, Composer - Bayerisches Staatsorchester , Associated Performer - Bertrand de Billy, Conductor - Edouard Blau, Librettist - Christopher Alder, Editor, Producer - Philip Krause, Engineer

(P) 2017 Sony Music Entertainment

7
Les Contes d'Hoffmann, Acte IV: "Ô Dieu, de quelle ivresse" 00:03:17

Jonas Kaufmann, Main Artist, Tenor - Jacques Offenbach, Composer - Bayerisches Staatsorchester , Associated Performer - Bertrand de Billy, Conductor - Jules Barbier, Librettist - Michel Carré, Librettist - Christopher Alder, Editor, Producer - Philip Krause, Engineer

(P) 2017 Sony Music Entertainment

8
L'Africaine, Acte IV: "Pays merveilleux!... Ô paradis" 00:03:25

Jonas Kaufmann, Main Artist, Tenor - Giacomo Meyerbeer, Composer - Bayerisches Staatsorchester , Associated Performer - Bertrand de Billy, Conductor - Eugène Scribe, Librettist - Christopher Alder, Editor, Producer - Philip Krause, Engineer

(P) 2017 Sony Music Entertainment

9
Manon, Acte II: "Enfin, Manon, nous voilà seuls ensemble!... En fermant les yeux, je vois là-bas" 00:04:56

Jonas Kaufmann, Main Artist, Tenor - Jules Massenet, Composer - Bayerisches Staatsorchester , Associated Performer - Bertrand de Billy, Conductor - Sonya Yoncheva, Soprano - Henri Meilhac, Librettist - Philippe Gille, Librettist - Christopher Alder, Editor, Producer - Philip Krause, Engineer

(P) 2017 Sony Music Entertainment

10
Manon, Acte III, Scène 2: "Toi! Vous!... N'est-ce plus ma main que cette main presse?" 00:07:58

Jonas Kaufmann, Main Artist, Tenor - Jules Massenet, Composer - Bayerisches Staatsorchester , Associated Performer - Bertrand de Billy, Conductor - Sonya Yoncheva, Soprano - Henri Meilhac, Librettist - Philippe Gille, Librettist - Christopher Alder, Editor, Producer - Philip Krause, Engineer

(P) 2017 Sony Music Entertainment

11
Le Cid, Acte III, Scène 3: "Ah! tout est bien fini!... Ô souverain, ô juge, ô père" 00:05:06

Jonas Kaufmann, Main Artist, Tenor - Jules Massenet, Composer - Bayerisches Staatsorchester , Associated Performer - Bertrand de Billy, Conductor - Adolphe d'Ennery, Librettist - Louis Gallet, Librettist - Christopher Alder, Editor, Producer - Philip Krause, Engineer

(P) 2017 Sony Music Entertainment

12
La Juive, Acte IV: "Rachel, quand du Seigneur" 00:06:24

Jonas Kaufmann, Main Artist, Tenor - Jacques Fromental Halevy, Composer - Bayerisches Staatsorchester , Associated Performer - Bertrand de Billy, Conductor - Eugène Scribe, Librettist - Christopher Alder, Editor, Producer - Philip Krause, Engineer

(P) 2017 Sony Music Entertainment

13
La Damnation de Faust, Part III, Scène 1: "Merci, doux crépuscule!" 00:05:51

Jonas Kaufmann, Main Artist, Tenor - Hector Berlioz, Composer, Librettist - Bayerisches Staatsorchester , Associated Performer - Bertrand de Billy, Conductor - Almire Gandonnière, Librettist - Christopher Alder, Editor, Producer - Philip Krause, Engineer

(P) 2017 Sony Music Entertainment

14
Les Troyens, Acte V, Scène 1: "Inutiles regrets! Je dois quitter Carthage!" 00:07:10

Jonas Kaufmann, Main Artist, Tenor - Hector Berlioz, Composer, Librettist - Bayerisches Staatsorchester , Associated Performer - Bertrand de Billy, Conductor - Christopher Alder, Editor, Producer - Philip Krause, Engineer

(P) 2017 Sony Music Entertainment

Descriptif de l'album

Le plus francophone (et francophile) des ténors allemands se saisit ici de quelques perles du répertoire français, pas seulement de grands tubes – « La fleur que tu m’avais jetée » en tête – mais aussi, surtout même, de perles plus rares pêchées du côté de Meyerbeer, Berlioz, Thomas ou Lalo. Jonas Kaufmann, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a fini par acquérir une élocution française absolument impeccable, dans un style tout aussi impeccable, dénué de ces infâmes italianeries – glissades, roucoulements, sanglots, diphtongues parasitaires, points d’orgue sur les contre-ut etc. – que tant de ténors (italiens, d’accord, mais aussi français, y compris des stars…) imposent à cette musique qui ne les supporte guère. La voix presque barytonisante de Kaufmann confère aux rôles une autre masculinité (ceci n’étant ni une qualité ni un défaut, seulement une caractéristique fondamentale), une profondeur que les rôles de Nadir, Don José ou Werther appellent de tous leurs vœux. Par ailleurs, la palette dynamique de Kaufmann, du plus ample fortissimo jusqu’au plus suave murmuré y compris dans les aigus, est un bonheur à entendre. C’est l’excellent Ludovic Tézier qui lui donne la réplique dans le duo des Pêcheurs de perles, tandis que Sonya Yoncheva répond dans le rôle de la tendre Manon – même si le français de cette dernière reste encore à parfaire... © SM/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Jonas Kaufmann
Wien Jonas Kaufmann
Schubert: Winterreise Jonas Kaufmann
Dolce Vita Jonas Kaufmann

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Alfred Deller, la renaissance d’une voix disparue

Il est difficile d’imaginer la stupeur ressentie par les mélomanes anglais en découvrant Alfred Deller au sortir de la guerre. A cette époque, la voix de contre-ténor avait disparu depuis plus de deux siècles, engloutissant dans le même oubli tout un répertoire. Surgie soudainement du passé, cette voix magique semblait presque surnaturelle. Retour sur la fascinante trajectoire du chanteur britannique décédé en 1979.

La grande aventure du Fidelio de Beethoven

Basé sur un fait divers survenu en France pendant la Terreur révolutionnaire (l’histoire d’une jeune femme intrépide se déguisant en homme pour tenter de sauver son mari emprisonné au fond d’un cachot), l’unique opéra de Beethoven a connu une destinée mouvementée, remanié de part et d’autre au fil des années. Nouvelle preuve du génie musical du compositeur allemand, “Fidelio” lui a aussi permis de mettre en musique un livret répondant à ses opinions politiques.

Danny Elfman en dix albums

Entre féerie et humour déjanté, grandiose et douceur bienveillante, Danny Elfman a bâti en près de quarante ans un style très personnel et bigarré, qu’il distille dans des productions hollywoodiennes éclectiques, signées notamment Tim Burton ou Gus Van Sant. À l’occasion d’un week-end qui lui est consacré à la Philharmonie de Paris, retour sur dix albums essentiels de sa discographie.

Dans l'actualité...