Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

La Rêveuse - London Circa 1700 - Purcell & his Generation

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

London Circa 1700 - Purcell & his Generation

La Rêveuse, Benjamin Perrot & Florence Bolton

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, subscribe to Sublime+

La mort de Cromwell, au milieu du XVIIe siècle, marque le départ du formidable essor de la musique en Angleterre, en particulier de la musique instrumentale qui se répand autour de la figure d'Henry Purcell, qui introduit peu à peu le violon dans les consorts anglais jusque-là rétifs à cet instrument venu d’Italie. C’est ce récit que l’ensemble La Rêveuse commence à nous conter ici, avec ce premier volume consacré à l’histoire de la musique de chambre londonienne. Fondé par Benjamin Perrot et Florence Bolton, La Rêveuse est un ensemble composé de musiciens solistes, qui travaillent sur les patrimoines artistiques des XVIIe et XVIIIe siècles, périodes foisonnantes d’expériences et d’inventions artistiques de toutes sortes.
Dans ce premier volume, Purcell encadre la musique de Finger, Draghi, Blow, Croft et de son propre frère, Daniel Purcell. On découvre ainsi comment ce violon mal aimé s’introduit dans les cours britanniques sous les doigts agiles de musiciens étrangers apportant une virtuosité nouvelle dans le style de Corelli. Le génie de Purcell est de n’avoir pas copié le modèle italien, mais d’avoir su l’adapter à la musique anglaise comme l’avait fait François Couperin en France. Comme l’écrit la gambiste Florence Bolton dans la pochette accompagnant cet album, c’est « un beau mariage entre l’Angleterre et l’Italie, en gardant le meilleur des deux ». © François Hudry/Qobuz

Plus d'informations

London Circa 1700 - Purcell & his Generation

La Rêveuse

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Sonata No. 3 in D Minor, Z. 792 (Henry Purcell)

1
I. [Sans indication] Adagio
00:01:41

La Rêveuse - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - Henry Purcell, Composer

Mirare Mirare

2
II. Canzona. [Allegro] - Adagio
00:02:11

La Rêveuse - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - Henry Purcell, Composer

Mirare Mirare

3
III. Poco largo. Allegro
00:02:55

La Rêveuse - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - Henry Purcell, Composer

Mirare Mirare

A Ground in D Minor for Recorder (Godfrey Finger)

4
A Ground in D Minor for Recorder
00:03:20

La Rêveuse (Sébastien Marq, Solo Recorder) - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - Godfrey Finger, Composer

Mirare Mirare

Trio Sonata in G minor (Giovanni Battista Draghi)

5
I. Adagio
00:02:28

La Rêveuse - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - Giovanni Battista Draghi, Composer

Mirare Mirare

6
II. Canzone. Allegro - Adagio - Presto
00:02:18

La Rêveuse - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - Giovanni Battista Draghi, Composer

Mirare Mirare

7
III. Adagio
00:03:29

La Rêveuse - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - Giovanni Battista Draghi, Composer

Mirare Mirare

8
IV. [Allegro]. Vivace - Adagio
00:01:47

La Rêveuse - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - Giovanni Battista Draghi, Composer

Mirare Mirare

Ground in G Minor for two Recorders (John Blow)

9
Ground in G Minor for two Recorders
00:04:09

La Rêveuse - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - John Blow, Composer

Mirare Mirare

Suite in D Minor for Recorder (Godfrey Finger)

10
I. Ouverture
00:03:32

La Rêveuse (Sébastien Marq, Solo Recorder) - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - Godfrey Finger, Composer

Mirare Mirare

11
II. A Farewell
00:03:46

La Rêveuse (Sébastien Marq, Solo Recorder) - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - Godfrey Finger, Composer

Mirare Mirare

12
III. Jigg
00:00:43

La Rêveuse (Sébastien Marq, Solo Recorder) - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - Godfrey Finger, Composer

Mirare Mirare

13
IV. A Ground
00:02:52

La Rêveuse (Sébastien Marq, Solo Recorder) - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - Godfrey Finger, Composer

Mirare Mirare

Sonata Seconda in D Major for Viola da Gamba (Godfrey Finger)

14
I. Allegro - Adagio - Allegro - Adagio - Presto - Adagio
00:02:59

La Rêveuse - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - Godfrey Finger, Composer

Mirare Mirare

15
II. Aria
00:02:07

La Rêveuse - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - Godfrey Finger, Composer

Mirare Mirare

16
III. Adagio. [Allegro] - [Allegro]
00:04:10

La Rêveuse - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - Godfrey Finger, Composer

Mirare Mirare

Sonata Terza in D Minor for two Recorders (Daniel Purcell)

17
I. Adagio
00:01:41

La Rêveuse - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - Daniel Purcell, Composer

Mirare Mirare

18
II. Allegro
00:01:00

La Rêveuse - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - Daniel Purcell, Composer

Mirare Mirare

19
III. Largo
00:01:54

La Rêveuse - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - Daniel Purcell, Composer

Mirare Mirare

20
IV. Allegro
00:01:02

La Rêveuse - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - Daniel Purcell, Composer

Mirare Mirare

Sonata Sexta in F Minor for Violin (Daniel Purcell)

21
I. Adagio
00:02:04

La Rêveuse (Stephan Dudermel, Solo Violin) - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - Daniel Purcell, Composer

Mirare Mirare

22
II. Allegro
00:01:04

La Rêveuse (Stephan Dudermel, Solo Violin) - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - Daniel Purcell, Composer

Mirare Mirare

23
III. Adagio
00:02:15

La Rêveuse (Stephan Dudermel, Solo Violin) - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - Daniel Purcell, Composer

Mirare Mirare

24
IV. Allegro
00:01:13

La Rêveuse (Stephan Dudermel, Solo Violin) - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - Daniel Purcell, Composer

Mirare Mirare

Sonata in F Major for two Recorders and two Violins (William Croft)

25
I. [Allegro]
00:01:03

La Rêveuse - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - William Croft, Composer

Mirare Mirare

26
II. Adagio
00:02:54

La Rêveuse - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - William Croft, Composer

Mirare Mirare

27
III. Allegro
00:01:52

La Rêveuse - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - William Croft, Composer

Mirare Mirare

Sonata No. 6 in G Minor, Z. 807 (Henry Purcell)

28
Sonata No. 6 in G Minor, Z. 807
00:07:33

La Rêveuse - Florence Bolton & Benjamin Perrot, Musical direction - William Croft, Composer

Mirare Mirare

Descriptif de l'album

La mort de Cromwell, au milieu du XVIIe siècle, marque le départ du formidable essor de la musique en Angleterre, en particulier de la musique instrumentale qui se répand autour de la figure d'Henry Purcell, qui introduit peu à peu le violon dans les consorts anglais jusque-là rétifs à cet instrument venu d’Italie. C’est ce récit que l’ensemble La Rêveuse commence à nous conter ici, avec ce premier volume consacré à l’histoire de la musique de chambre londonienne. Fondé par Benjamin Perrot et Florence Bolton, La Rêveuse est un ensemble composé de musiciens solistes, qui travaillent sur les patrimoines artistiques des XVIIe et XVIIIe siècles, périodes foisonnantes d’expériences et d’inventions artistiques de toutes sortes.
Dans ce premier volume, Purcell encadre la musique de Finger, Draghi, Blow, Croft et de son propre frère, Daniel Purcell. On découvre ainsi comment ce violon mal aimé s’introduit dans les cours britanniques sous les doigts agiles de musiciens étrangers apportant une virtuosité nouvelle dans le style de Corelli. Le génie de Purcell est de n’avoir pas copié le modèle italien, mais d’avoir su l’adapter à la musique anglaise comme l’avait fait François Couperin en France. Comme l’écrit la gambiste Florence Bolton dans la pochette accompagnant cet album, c’est « un beau mariage entre l’Angleterre et l’Italie, en gardant le meilleur des deux ». © François Hudry/Qobuz

Détails de l'enregistrement original : Recorded October 2017, Église protestante allemande , Paris

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Blue Train John Coltrane
Chopin : Piano Concertos Benjamin Grosvenor
Live In Europe Melody Gardot
À découvrir également
Par La Rêveuse
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Le violon en 10 interprètes, épisode 2

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Voici la seconde partie de cette sélection subjective de 10 violonistes qui met en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers.

Les atypiques symphonies électroniques de Mason Bates

Comment ça, vous ne connaissez pas (encore) Mason Bates ? C’est pourtant l’un des noms les plus présents sur la scène nord-américaine. Né en 1977, Bates est à la fois compositeur, surtout symphoniste et lyrique, et DJ de musique électronique (sous l'alias DJ Masonic) – deux pôles apparemment opposés mais qu’il se fait un malin plaisir à mêler. Ainsi, environ la moitié de son œuvre symphonique et lyrique comporte, d’une manière ou d’une autre, des sonorités électroniques, pour la plupart des sons « de tous les jours », préenregistrés et restitués en temps réel à mesure de la partition. A l’occasion de la sortie de son génial opéra The (R)evolution of Steve Jobs, Qobuz s’est entretenu avec ce personnage hors-norme.

Kœchlin, l’Alchimiste

Ancrée dans la tradition mais aussi très novatrice, l’œuvre immense de Koechlin, d’un langage extrêmement personnel, a dérouté ses contemporains en raison de ses multiples facettes, de sa liberté et de sa dimension philosophique. Le disque permet enfin de prendre la mesure de cet alchimiste des sons, prophète génial sans doute trop tôt venu. Et dont nous célébrons ce 27 novembre le 150ème anniversaire de la naissance…

Dans l'actualité...