Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Thin Lizzy - Live And Dangerous

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Live And Dangerous

Thin Lizzy

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Les avis étaient alors unanimes : bien que très bons, les albums studio de Thin Lizzy ne donnaient qu’une faible idée de la puissance du groupe par rapport à ses prestations sur scène. Le moment était alors bel et bien venu de donner au public ce qu'il demandait, à savoir un beau témoignage sur microsillon, un souvenir tangible des grands moments vécus grâce à ce quatuor, d'autant que la mode était aux double live à succès (Kiss Alive!, Peter Frampton Comes Alive, etc.).

Aidés par Tony Visconti, Phil Lynott et ses acolytes retravaillent donc des bandes live (dont celles d'un show radio donné aux Etats-Unis pour l'émission King Biscuit Flour Hour) et y empilent les overdubs sur la basse, les guitares et les voix, seules la batterie et les interventions des spectateurs restant inchangées. Très perfectionniste, Phil Lynott ne veut pas escroquer l'acheteur mais lui offrir le meilleur disque qu'il est alors en mesure de faire – sur les bandes-mères, il y a tout de même pas mal de fausses notes et de passages chantés en yaourt à corriger...

Alors, live à 75% (comme on peut le lire un peu partout) ou seulement – ce qui est plus probable – à 25% ? Qu'importe, le résultat valait bien une telle « tricherie », tous les grands albums live ou presque ayant d'ailleurs été retouchés de la sorte : les versions présentes ici éclipsent allègrement les originales, plus spécialement celles de l'intense « Still In Love With You » (avec des solos de guitare sortis d'une autre galaxie), de l'épique « Emerald » et du joyeux « Rosalie » de Bob Seger qui, couplé à « Cowboy's Song », sort en 45-tours.

Les attaques conjuguées des guitares des fous furieux Gorham et Robertson forcent l'admiration, mais c'est bien Phil Lynott la star absolue sur tout le disque, avec sa voix sublime, ses paroles habiles, son sens du spectacle et son rapport invariablement chaleureux avec le public. Deux invités de marque viennent même prêter main-forte à Phil Lynott et ses boys : John Earle (de Graham Parker & the Rumour) au saxophone sur « Dancing In the Moonlight » et Huey Lewis (alors dans Clover) à l'harmonica sur « Baby Drives Me Crazy ».

Pas un seul moment d'ennui avec ce Live vraiment dangereux, un des rares double albums en concert qui peut s'écouter d'une traite, même avec le solo de batterie de Brian Downey, qui reste très supportable trente ans après. Un chef-d'oeuvre.

NB (2008) – Aucune version CD de Live and Dangerous à la hauteur de sa légende n'existe pour le moment, ce qui est tout à fait incompréhensible, le groupe ayant assez de bandes d'archives pour en faire une double édition deluxe remastérisée. A noter qu'un DVD Live and Dangerous (avec une set-list légèrement différente) comprend une vidéo de cette tournée.
© ©Copyright Music Story Frédéric Régent 2016

Plus d'informations

Live And Dangerous

Thin Lizzy

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Jailbreak (Live)
00:04:33

Brian Robertson, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer - Tony Visconti, Producer - Phil Lynott, Bass Guitar, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Brian Downey, Drums, Percussion, AssociatedPerformer - Thin Lizzy, Producer, MainArtist - Scott Gorham, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer

℗ 1978 Mercury Records Limited

2
Emerald (Live / 1978)
00:04:33

Brian Robertson, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Tony Visconti, Producer - Phil Lynott, Bass Guitar, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Brian Downey, Drums, Percussion, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Thin Lizzy, Producer, MainArtist - Scott Gorham, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 1978 Mercury Records Limited

3
Southbound (Live From Seneca College Fieldhouse, Toronto / 1977)
00:04:42

Brian Robertson, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer - Tony Visconti, Producer - Phil Lynott, Bass Guitar, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Brian Downey, Drums, Percussion, AssociatedPerformer - Thin Lizzy, Producer, MainArtist - Scott Gorham, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer

℗ 1978 Mercury Records Limited

4
Rosalie (Cowgirl's Song) (Live At The Hammersmith Odeon, London / 1976)
00:04:07

Brian Robertson, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer - Bob Seger, ComposerLyricist - Tony Visconti, Producer - Phil Lynott, Bass Guitar, Vocals, AssociatedPerformer - Brian Downey, Drums, Percussion, AssociatedPerformer - Thin Lizzy, Producer, MainArtist - Scott Gorham, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer

℗ 1978 Mercury Records Limited

5
Dancing In The Moonlight (It's Caught Me In It's Spotlight) (Live At Seneca College Fieldhouse, Toronto / 1977)
00:03:54

Brian Robertson, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer - Tony Visconti, Producer - Phil Lynott, Bass Guitar, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Brian Downey, Drums, Percussion, AssociatedPerformer - Thin Lizzy, Producer, MainArtist - Scott Gorham, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer - John Earle, Saxophone, AssociatedPerformer

℗ 1978 Mercury Records Limited

6
Massacre (Live At The Hammersmith Odeon, London / 1976)
00:02:56

Brian Robertson, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer - Tony Visconti, Producer - Phil Lynott, Bass Guitar, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Brian Downey, Drums, Percussion, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Thin Lizzy, Producer, MainArtist - Scott Gorham, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 1978 Mercury Records Limited

7
Still In Love With You (Live / 1978)
00:07:41

Brian Robertson, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer - Tony Visconti, Producer - Phil Lynott, Bass Guitar, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Brian Downey, Drums, Percussion, AssociatedPerformer - Thin Lizzy, Producer, MainArtist - Scott Gorham, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer

℗ 1978 Mercury Records Limited

8
Johnny The Fox Meets Jimmy The Weed (Live At The Hammersmith Odeon, London / 1976)
00:03:41

Brian Robertson, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer - Tony Visconti, Producer - Phil Lynott, Bass Guitar, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Brian Downey, Drums, Percussion, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Thin Lizzy, Producer, MainArtist - Scott Gorham, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - John Alcock, Producer

℗ 1978 Mercury Records Limited

9
Cowboy Song (Live / 1978)
00:04:54

Brian Robertson, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer - Tony Visconti, Producer - Phil Lynott, Bass Guitar, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Brian Downey, Drums, Percussion, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Thin Lizzy, Producer, MainArtist - Scott Gorham, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer

℗ 1978 Mercury Records Limited

10
The Boys Are Back In Town (Live / 1978)
00:04:40

Brian Robertson, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer - Tony Visconti, Producer - Phil Lynott, Bass Guitar, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Brian Downey, Drums, Percussion, AssociatedPerformer - Thin Lizzy, Producer, MainArtist - Scott Gorham, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer

℗ 1978 Mercury Records Limited

11
Don't Believe A Word (Live At The Hammersmith Odeon, London / 1976)
00:02:19

Brian Robertson, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer - Tony Visconti, Producer - Phil Lynott, Bass Guitar, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Brian Downey, Drums, Percussion, AssociatedPerformer - Thin Lizzy, Producer, MainArtist - Scott Gorham, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer

℗ 1978 Mercury Records Limited

12
Warriors (Live At The Hammersmith Odeon, London / 1976)
00:04:00

Brian Robertson, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer - Tony Visconti, Producer - Phil Lynott, Bass Guitar, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Brian Downey, Drums, Percussion, AssociatedPerformer - Thin Lizzy, Producer, MainArtist - Scott Gorham, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer, ComposerLyricist

℗ 1978 Mercury Records Limited

13
Are You Ready (Live At The Hammersmith Odeon, London / 1976)
00:02:42

Brian Robertson, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer - Tony Visconti, Producer - Phil Lynott, Bass Guitar, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Brian Downey, Drums, Percussion, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Thin Lizzy, Producer, MainArtist - Steve Gorham, ComposerLyricist - Robby Robertson, ComposerLyricist - Scott Gorham, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer

℗ 1978 Mercury Records Limited

14
Suicide (Live / 1978)
00:05:13

Brian Robertson, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer - Tony Visconti, Producer - Phil Lynott, Bass Guitar, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Brian Downey, Drums, Percussion, AssociatedPerformer - Thin Lizzy, Producer, MainArtist - Scott Gorham, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer

℗ 1978 Mercury Records Limited

15
Sha-La-La (Live / 1978)
00:05:34

Brian Robertson, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer - Tony Visconti, Producer - Phil Lynott, Bass Guitar, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Brian Downey, Drums, Percussion, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Thin Lizzy, Producer, MainArtist - Scott Gorham, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer

℗ 1978 Mercury Records Limited

16
Baby Drives Me Crazy (Live / 1978)
00:06:40

Brian Robertson, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer - Tony Visconti, Producer - Phil Lynott, Bass Guitar, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Brian Downey, Drums, Percussion, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Thin Lizzy, Producer, MainArtist - Steve Gorham, ComposerLyricist - Scott Gorham, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer - Brian David Robertson, ComposerLyricist

℗ 1978 Mercury Records Limited

17
The Rocker (Live / 1978)
00:04:18

Brian Robertson, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer - Tony Visconti, Producer - Phil Lynott, Bass Guitar, Vocals, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - Brian Downey, Drums, Percussion, AssociatedPerformer, ComposerLyricist - ERIC BELL, ComposerLyricist - Thin Lizzy, Producer, MainArtist - Scott Gorham, Guitar, Background Vocalist, AssociatedPerformer

℗ 1978 Mercury Records Limited

Descriptif de l'album

Les avis étaient alors unanimes : bien que très bons, les albums studio de Thin Lizzy ne donnaient qu’une faible idée de la puissance du groupe par rapport à ses prestations sur scène. Le moment était alors bel et bien venu de donner au public ce qu'il demandait, à savoir un beau témoignage sur microsillon, un souvenir tangible des grands moments vécus grâce à ce quatuor, d'autant que la mode était aux double live à succès (Kiss Alive!, Peter Frampton Comes Alive, etc.).

Aidés par Tony Visconti, Phil Lynott et ses acolytes retravaillent donc des bandes live (dont celles d'un show radio donné aux Etats-Unis pour l'émission King Biscuit Flour Hour) et y empilent les overdubs sur la basse, les guitares et les voix, seules la batterie et les interventions des spectateurs restant inchangées. Très perfectionniste, Phil Lynott ne veut pas escroquer l'acheteur mais lui offrir le meilleur disque qu'il est alors en mesure de faire – sur les bandes-mères, il y a tout de même pas mal de fausses notes et de passages chantés en yaourt à corriger...

Alors, live à 75% (comme on peut le lire un peu partout) ou seulement – ce qui est plus probable – à 25% ? Qu'importe, le résultat valait bien une telle « tricherie », tous les grands albums live ou presque ayant d'ailleurs été retouchés de la sorte : les versions présentes ici éclipsent allègrement les originales, plus spécialement celles de l'intense « Still In Love With You » (avec des solos de guitare sortis d'une autre galaxie), de l'épique « Emerald » et du joyeux « Rosalie » de Bob Seger qui, couplé à « Cowboy's Song », sort en 45-tours.

Les attaques conjuguées des guitares des fous furieux Gorham et Robertson forcent l'admiration, mais c'est bien Phil Lynott la star absolue sur tout le disque, avec sa voix sublime, ses paroles habiles, son sens du spectacle et son rapport invariablement chaleureux avec le public. Deux invités de marque viennent même prêter main-forte à Phil Lynott et ses boys : John Earle (de Graham Parker & the Rumour) au saxophone sur « Dancing In the Moonlight » et Huey Lewis (alors dans Clover) à l'harmonica sur « Baby Drives Me Crazy ».

Pas un seul moment d'ennui avec ce Live vraiment dangereux, un des rares double albums en concert qui peut s'écouter d'une traite, même avec le solo de batterie de Brian Downey, qui reste très supportable trente ans après. Un chef-d'oeuvre.

NB (2008) – Aucune version CD de Live and Dangerous à la hauteur de sa légende n'existe pour le moment, ce qui est tout à fait incompréhensible, le groupe ayant assez de bandes d'archives pour en faire une double édition deluxe remastérisée. A noter qu'un DVD Live and Dangerous (avec une set-list légèrement différente) comprend une vidéo de cette tournée.
© ©Copyright Music Story Frédéric Régent 2016

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

The Number of the Beast

Iron Maiden

Nights of the Dead, Legacy of the Beast: Live in Mexico City

Iron Maiden

Powerslave

Iron Maiden

Powerslave Iron Maiden

Aqualung

Jethro Tull

Aqualung Jethro Tull
À découvrir également
Par Thin Lizzy

The Boys Are Back Live in Chicago 1976

Thin Lizzy

Jailbreak (Deluxe Edition)

Thin Lizzy

Rock Legends

Thin Lizzy

Rock Legends Thin Lizzy

Bad Reputation

Thin Lizzy

Bad Reputation Thin Lizzy

Wild One - The Very Best Of Thin Lizzy

Thin Lizzy

Dans la même thématique...

Senjutsu

Iron Maiden

Senjutsu Iron Maiden

The Symbol Remains

Blue Öyster Cult

The Symbol Remains Blue Öyster Cult

1984

Van Halen

1984 Van Halen

Appetite For Destruction (Super Deluxe) - 192 kHz

Guns N' Roses

Use Your Illusion I

Guns N' Roses

Use Your Illusion I Guns N' Roses
Les Grands Angles...
Know your Lemmy

Le 24 décembre 2017, Lemmy Kilmister aurait fêté ses 72 ans, dont plus de 40 à la tête de Motörhead, le groupe de rock'n'roll le plus bruyant de l'histoire. Un cancer foudroyant a finalement emporté celui qui était devenu une icône que l'on croyait immortelle, tant sa disparition avait été maintes fois annoncée puis démentie. Motörhead, qui s'est logiquement éteint avec lui, aura donc traversé quatre décennies avec des hauts et des bas. Et surtout beaucoup de malentendus, sans mauvais jeu de mot en rapport avec la puissance sonore dégagée sur scène...

Alice Cooper n’évite pas le danger

Le parcours d’Alice Cooper est avant tout un cas exceptionnel de dédoublement de personnalité. Comme dans “L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde”, le chanteur Vincent Furnier s’est abandonné à la domination du showman Alice Cooper. Mais de son propre aveu, celui qui parle toujours d’Alice à la troisième personne dans les interviews reste un homme tout à fait simple et normal en privé, loin de cette scène où il a multiplié excès et provocations. Tout au long de ses plus de 50 ans de carrière, on pourra déceler une certaine schizophrénie dans ses nombreux changements de style. Si on lui attribue l’invention du shock rock, il a touché à tout, ou presque, avec plus ou moins de réussite, de la pop aux prémices du hard rock en passant par le heavy metal, la new wave ou l’indus…

La naissance du death metal suédois

Berceau d’une quantité incalculable de groupes de metal, la Suède s’est illustrée au niveau international au début des années 90 avec l’apparition soudaine d’une scène death metal féconde et dynamique. Petit retour en arrière pour comprendre comment s’est développée cette chapelle musicale et ce qui fait son originalité.

Dans l'actualité...