Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Estonian Philharmonic Chamber Choir - Liszt: Via crucis, S. 53 - Pärt: Sacred Choral Works

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Liszt: Via crucis, S. 53 - Pärt: Sacred Choral Works

Kalle Randalu, Estonian Philharmonic Chamber Choir, Kaspars Putnins

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Avec leur album dédié aux Psaumes de la repentance d’Alfred Schnittke et déjà deux œuvres d’Arvo Pärt (BIS), la même équipe avait obtenu de belles récompenses (Diapason d'Or, Gramophone). Kaspars Putniņš à la tête du Chœur de chambre Philharmonique d'Estonie poursuivent ici leur exploration de l'œuvre chorale d'Arvo Pärt avec quatre partitions très séduisantes (dont la version pour chœur de Summa) : elles commencent ici le programme, et forment une introduction idéale à l’œuvre majeure du programme, qui reste évidemment le Via Crucis, S. 53 de Franz Liszt, ample partition pour piano et chœur achevée en 1879 à Budapest, trop rarement enregistrée. Les voix de l’Estonian Philharmonic Chamber Choir y sont sublimes, d’une profondeur et d’une pureté envoûtantes. Ce Via Crucis est un parfait résumé de la dernière manière de Liszt, la plus moderne ; l’écriture pour le piano « provient » directement de la dernière partie des Années de pèlerinage, les similitudes sont tellement frappantes avec des pages telles que l’Angelus! Prière aux anges gardiens ou le Sursum corda que l’on peut aisément se demander si certaines pages de ce Via Crucis (le No. 12, Jesus stirbt am Kreuze, par exemple) n’en sont pas des versions augmentées. Franz Liszt y développe des harmonies sidérantes de modernité, qui prolongent – à nu – les chromatismes de Wagner, tout en les raréfiant, d’autant plus que le pianiste Kalle Randalu tend à en accentuer l’aridité. La quintessence du romantisme finissant, dans un disque absolument hypnotique. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz

Plus d'informations

Liszt: Via crucis, S. 53 - Pärt: Sacred Choral Works

Estonian Philharmonic Chamber Choir

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Solfeggio (Version for Chorus)
00:03:28

Arvo Pärt, Composer - Estonian Philharmonic Chamber Choir, Choir, MainArtist - Kaspars Putnins, Conductor

(C) 2019 Ondine (P) 2019 Ondine

2
Summa (Version for Chorus)
00:06:21

Arvo Pärt, Composer - Estonian Philharmonic Chamber Choir, Choir, MainArtist - Kaspars Putnins, Conductor

(C) 2019 Ondine (P) 2019 Ondine

3
Zwei Beter
00:05:25

Arvo Pärt, Composer - Estonian Philharmonic Chamber Choir, Choir, MainArtist - Kaspars Putnins, Conductor

(C) 2019 Ondine (P) 2019 Ondine

4
The Woman with the Alabaster Box
00:05:57

Arvo Pärt, Composer - Estonian Philharmonic Chamber Choir, Choir, MainArtist - Kaspars Putnins, Conductor

(C) 2019 Ondine (P) 2019 Ondine

Via Crucis, S. 53 (Franz Liszt)

5
Vexilla regis
00:04:23

Franz Liszt, Composer - Kalle Randalu, Artist - Estonian Philharmonic Chamber Choir, Choir - Kaspars Putnins, Conductor - Rainer Vilu, Artist - Ülle Tuisk, Artist, MainArtist - Maarja Helstein, Artist - Joosep Trumm, Artist

(C) 2019 Ondine (P) 2019 Ondine

6
I. Jesus wird zum Tode verdammt
00:01:22

Franz Liszt, Composer - Aarne Talvik, Artist, MainArtist - Kalle Randalu, Artist - Estonian Philharmonic Chamber Choir, Choir - Kaspars Putnins, Conductor

(C) 2019 Ondine (P) 2019 Ondine

7
II. Jesus trägt sein Kreuz
00:02:21

Franz Liszt, Composer - Kalle Randalu, Artist - Estonian Philharmonic Chamber Choir, Choir - Kaspars Putnins, Conductor - Olari Viikholm, Artist, MainArtist

(C) 2019 Ondine (P) 2019 Ondine

8
III. Jesus fällt zum ersten Mal
00:01:26

Franz Liszt, Composer - Kalle Randalu, Artist - Estonian Philharmonic Chamber Choir, Choir - Kaspars Putnins, Conductor - Annika Lõhmus, Artist, MainArtist - Miina Pärn, Artist - Cätly Talvik, Artist

(C) 2019 Ondine (P) 2019 Ondine

9
IV. Jesus begegnet seiner heiligen Mutter
00:02:15

Franz Liszt, Composer - Kalle Randalu, Artist, MainArtist

(C) 2019 Ondine (P) 2019 Ondine

10
V. Simon von Kyrene hilft Jesus das Kreuz tragen
00:03:09

Franz Liszt, Composer - Kalle Randalu, Artist, MainArtist

(C) 2019 Ondine (P) 2019 Ondine

11
VI. Sancta Veronica
00:02:29

Franz Liszt, Composer - Kalle Randalu, Artist - Estonian Philharmonic Chamber Choir, Choir, MainArtist - Kaspars Putnins, Conductor

(C) 2019 Ondine (P) 2019 Ondine

12
VII. Jesus fällt zum zweiten Mal
00:01:26

Franz Liszt, Composer - Kalle Randalu, Artist - Estonian Philharmonic Chamber Choir, Choir - Kaspars Putnins, Conductor - Annika Lõhmus, Artist, MainArtist - Miina Pärn, Artist - Cätly Talvik, Artist

(C) 2019 Ondine (P) 2019 Ondine

13
VIII. Die Frauen von Jerusalem
00:03:05

Franz Liszt, Composer - Kalle Randalu, Artist - Estonian Philharmonic Chamber Choir, Choir - Kaspars Putnins, Conductor - Olari Viikholm, Artist, MainArtist

(C) 2019 Ondine (P) 2019 Ondine

14
IX. Jesus fällt zum dritten Mal
00:01:32

Franz Liszt, Composer - Kalle Randalu, Artist - Estonian Philharmonic Chamber Choir, Choir - Kaspars Putnins, Conductor - Annika Lõhmus, Artist, MainArtist - Miina Pärn, Artist - Cätly Talvik, Artist

(C) 2019 Ondine (P) 2019 Ondine

15
X. Jesus wird entkleidet
00:01:46

Franz Liszt, Composer - Kalle Randalu, Artist, MainArtist

(C) 2019 Ondine (P) 2019 Ondine

16
XI. Jesus wird ans Kreuz gsechlagen
00:00:58

Franz Liszt, Composer - Kalle Randalu, Artist - Estonian Philharmonic Chamber Choir, Choir, MainArtist - Kaspars Putnins, Conductor

(C) 2019 Ondine (P) 2019 Ondine

17
XII. Jesus stirbt am Kreuze
00:07:41

Franz Liszt, Composer - Kalle Randalu, Artist - Estonian Philharmonic Chamber Choir, Choir - Kaspars Putnins, Conductor - Olari Viikholm, Artist, MainArtist

(C) 2019 Ondine (P) 2019 Ondine

18
XIII. Jesus wird vom Kreuz genommen
00:03:50

Franz Liszt, Composer - Kalle Randalu, Artist - Annika Lõhmus, Artist, MainArtist - Miina Pärn, Artist - Cätly Talvik, Artist

(C) 2019 Ondine (P) 2019 Ondine

19
XIV. Jesus wird ins Grab gelegt
00:05:25

Franz Liszt, Composer - Kalle Randalu, Artist - Estonian Philharmonic Chamber Choir, Choir - Kaspars Putnins, Conductor - Marianne Pärna, Artist, MainArtist

(C) 2019 Ondine (P) 2019 Ondine

Descriptif de l'album

Avec leur album dédié aux Psaumes de la repentance d’Alfred Schnittke et déjà deux œuvres d’Arvo Pärt (BIS), la même équipe avait obtenu de belles récompenses (Diapason d'Or, Gramophone). Kaspars Putniņš à la tête du Chœur de chambre Philharmonique d'Estonie poursuivent ici leur exploration de l'œuvre chorale d'Arvo Pärt avec quatre partitions très séduisantes (dont la version pour chœur de Summa) : elles commencent ici le programme, et forment une introduction idéale à l’œuvre majeure du programme, qui reste évidemment le Via Crucis, S. 53 de Franz Liszt, ample partition pour piano et chœur achevée en 1879 à Budapest, trop rarement enregistrée. Les voix de l’Estonian Philharmonic Chamber Choir y sont sublimes, d’une profondeur et d’une pureté envoûtantes. Ce Via Crucis est un parfait résumé de la dernière manière de Liszt, la plus moderne ; l’écriture pour le piano « provient » directement de la dernière partie des Années de pèlerinage, les similitudes sont tellement frappantes avec des pages telles que l’Angelus! Prière aux anges gardiens ou le Sursum corda que l’on peut aisément se demander si certaines pages de ce Via Crucis (le No. 12, Jesus stirbt am Kreuze, par exemple) n’en sont pas des versions augmentées. Franz Liszt y développe des harmonies sidérantes de modernité, qui prolongent – à nu – les chromatismes de Wagner, tout en les raréfiant, d’autant plus que le pianiste Kalle Randalu tend à en accentuer l’aridité. La quintessence du romantisme finissant, dans un disque absolument hypnotique. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Estonian Philharmonic Chamber Choir
Arvo Pärt: Da pacem Estonian Philharmonic Chamber Choir
Rachmaninov: Vespers & Complete All-Night Vigil Estonian Philharmonic Chamber Choir
Arvo Pärt: In Principio Estonian Philharmonic Chamber Choir
A New Joy: Orthodox Christmas Estonian Philharmonic Chamber Choir
Jean-Paul Dessy: Requiems Estonian Philharmonic Chamber Choir

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Alfred Deller, la renaissance d’une voix disparue

Il est difficile d’imaginer la stupeur ressentie par les mélomanes anglais en découvrant Alfred Deller au sortir de la guerre. A cette époque, la voix de contre-ténor avait disparu depuis plus de deux siècles, engloutissant dans le même oubli tout un répertoire. Surgie soudainement du passé, cette voix magique semblait presque surnaturelle. Retour sur la fascinante trajectoire du chanteur britannique décédé en 1979.

Le violon en 10 interprètes, épisode 2

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Voici la seconde partie de cette sélection subjective de 10 violonistes qui met en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers.

Le violon en 10 interprètes, épisode 1

Si le timbre et l’ambitus du violoncelle le rapprochent de la voix humaine, les aigus stratosphériques du violon flirtent avec les dieux. L’instrument a inspiré des œuvres nombreuses à la discographie pléthorique : des trésors qui sont autant de versions de référence. Cette sélection subjective de 10 violonistes choisit de mettre en lumière deux générations éloignées : la première est née pendant le premier tiers du XXe siècle ; la seconde pendant le dernier tiers, à retrouver jeudi.

Dans l'actualité...