Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Mark Reizen - Lebendige Vergangenheit - Mark Reizen (Vol.2)

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Lebendige Vergangenheit - Mark Reizen (Vol.2)

Mark Reizen

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Lebendige Vergangenheit - Mark Reizen (Vol.2)

Mark Reizen

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Scene of the Miller and the Prince (Rusalka) 00:13:04

Mark Reizen, Main Artist - Orchestra of the Bolshoi Theatre, Artist - Georgi Nelepp, Artist - Alexander Sergeyevich Dargomijksy, Composer

1999 Preiser Records 1999 Preiser Records

2
Le veau d´or (sung in russian) (Faust) 00:02:11

Mark Reizen, Main Artist - Orchestra of the Bolshoi Theatre, Artist - Charles Gounod, Composer

1999 Preiser Records 1999 Preiser Records

3
Invocation (sung in russian) (Faust) 00:02:00

Mark Reizen, Main Artist - Orchestra of the Bolshoi Theatre, Artist - Charles Gounod, Composer

1999 Preiser Records 1999 Preiser Records

4
Vous, qui faites l´endormie (sung in russian) (Faust) 00:03:31

Mark Reizen, Main Artist - Orchestra of the Bolshoi Theatre, Artist - Charles Gounod, Composer

1999 Preiser Records 1999 Preiser Records

5
La Calunnia (sung in russian) (Il Barbiere di Siviglia) 00:04:00

Mark Reizen, Main Artist - Orchestra of the Bolshoi Theatre, Artist - Gioacchino Rossini, Composer

1999 Preiser Records 1999 Preiser Records

6
O tu Palermo (I vespri siciliani) 00:08:20

Mark Reizen, Main Artist - Orchestra of the Bolshoi Theatre, Artist - Giuseppe Verdi, Composer

1999 Preiser Records 1999 Preiser Records

7
Ella giammai m´amo (Don Carlo) 00:09:14

Orchestra of the Bolshoi Theatre, Main Artist - Mark Reizen, Artist - Giuseppe Verdi, Composer

1999 Preiser Records 1999 Preiser Records

8
Il lacerato spirito (sung in russian) (Simon Boccanegra) 00:05:39

Orchestra of the Bolshoi Theatre, Main Artist - Mark Reizen, Artist - Giuseppe Verdi, Composer

1999 Preiser Records 1999 Preiser Records

9
Wotan´s Farewell and Magic Fire Music (sung in russian) (Die Walküre) 00:15:49

Orchestra of the Bolshoi Theatre, Main Artist - Mark Reizen, Artist - Richard Wagner, Composer

1999 Preiser Records 1999 Preiser Records

10
Death of Boris (sung in russian) (Boris Godunov) 00:11:04

Orchestra of the Bolshoi Theatre, Main Artist - Bronislava Zlatogorova, Artist - Mark Reizen, Artist - Modest Mussorgsky, Composer

1999 Preiser Records 1999 Preiser Records

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Mark Reizen
Dans la même thématique...
Solo Para Ti Sergio Dalma
Madame Schumann Ragna Schirmer
Daqun Jia: Percussion Works Stick Game Percussion Ensemble
Legao Erlend Øye
Les Grands Angles...
Cap au Cap-Vert

Depuis que les Portugais ont annexé cet ensemble d’îles désertes au XVe siècle pour en faire un centre de regroupement d’esclaves, les populations noire et portugaise s’y sont mélangées au fil du temps pour donner naissance à une langue et des musiques inédites – chaque île développant plus ou moins son propre style –, transformant les sols arides du Cap-Vert en inépuisable réservoir à talents.

Sax Story

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Sax... sans jamais avoir osé le demander

Nick Cave, mauvaise graine de star

Nick Cave et ses Bad Seeds restent l’une des aventures les plus prolifiques de l’ère post punk. Dès la fin des années 80, le magnétisme caverneux du chanteur australien atteignait un certain paroxysme, entre reprises furibardes, ballades au piano et rock’n’roll en sueur. Au fil des ans, le Cave s’est fait de plus en plus crooner, entre un Frank Sinatra punk et un Johnny Cash austère...

Dans l'actualité...