Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Bob Marley & The Wailers - Kaya

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Kaya

Bob Marley & The Wailers

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

La deuxième moitié des 70’s est une période prolifique pour Bob Marley, alors au faîte de sa gloire, durant laquelle il envahit les bacs au rythme d’un album par an. Après Rastaman Vibration en 1976, Exodus en 1977, le Jamaïcain sort en mars 1978 ce Kaya, dont les titres sont issus des mêmes sessions qu’Exodus, effectuées lors des premiers mois de son exil londonien début 77. L’album est largement considéré comme son disque le plus léger, sans doute à cause de son thème, Kaya signifiant marijuana en argot jamaïcain. Le disque débute d’ailleurs par le “Excuse me while I light my spliff ” d’Easy Skanking, comme si Marley assumait le côté B-side de ces chansons. Mais on aurait tort de sous-estimer la machine à hits qu’étaient les Wailers, puisque l’album contient deux des tubes les plus populaires de leur discographie, Is This Love et Satisfy My Soul – il sera certifié double platine en France et disque d’or aux USA.

Bob Marley profita aussi de ses sessions pour revisiter sa période Lee Perry, avec d’abord le morceau-titre Kaya, pour une version ciselée sans la délirante guitare flamenco de Scratch, comme un symbole de l’influence d’Island – au détriment du romantisme diront certains… –, tandis que Sun Is Shining, plus éthéré que l’original, prend de l’envergure et du piquant avec la guitare électrique de Junior Marvin. Sur la face B de l’époque, on trouvait également She’s Gone, une chanson d’amoureux éconduit, Crisis, qui ressemble à un spin-off né d’une répétition d’Is This Love, ou le “rastaman chant” Time Will Tell, rythmé par le tambour nyabinghi. Le disque se conclut de manière pince-sans-rire avec Smile Jamaica, titre composé en vue du concert du même nom du 5 décembre 1976, au National Heroes Park de Kingston en Jamaïque, auquel Bob Marley avait participé deux jours après s’être fait tirer dessus… © Smaël Bouaici/Qobuz

Plus d'informations

Kaya

Bob Marley & The Wailers

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 70 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Easy Skanking Album Version
00:02:58

Alex Sadkin, Engineer, StudioPersonnel - Bob Marley, ComposerLyricist - CHRIS BLACKWELL, Mixer, StudioPersonnel - Karl Pitterson, Engineer, StudioPersonnel - Bob Marley & The Wailers, Producer, MainArtist - Robert Ash, Mixer, StudioPersonnel - Terry Barham, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1978 UMG Recordings, Inc.

2
Kaya Album Version
00:03:15

Alex Sadkin, Engineer, StudioPersonnel - Bob Marley, ComposerLyricist - CHRIS BLACKWELL, Producer, Mixer, Executive Producer, StudioPersonnel - Karl Pitterson, Engineer, StudioPersonnel - Bob Marley & The Wailers, Producer, MainArtist - Robert Ash, Mixer, StudioPersonnel - Terry Barham, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1978 UMG Recordings, Inc.

3
Is This Love Album Version
00:03:52

Bob Marley, ComposerLyricist - CHRIS BLACKWELL, Mixer, StudioPersonnel - Karl Pitterson, Engineer, StudioPersonnel - Bob Marley & The Wailers, Producer, MainArtist - Robert Ash, Mixer, StudioPersonnel - Terry Barham, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1978 UMG Recordings, Inc.

4
Sun Is Shining Album Version
00:04:58

Alex Sadkin, Engineer, StudioPersonnel - Bob Marley, ComposerLyricist - CHRIS BLACKWELL, Mixer, StudioPersonnel - Karl Pitterson, Engineer, StudioPersonnel - Bob Marley & The Wailers, Producer, MainArtist - Robert Ash, Mixer, StudioPersonnel - Terry Barham, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1978 UMG Recordings, Inc.

5
Satisfy My Soul Album Version
00:04:32

Alex Sadkin, Engineer, StudioPersonnel - Bob Marley, ComposerLyricist - CHRIS BLACKWELL, Producer, Mixer, Executive Producer, StudioPersonnel - Karl Pitterson, Engineer, StudioPersonnel - Bob Marley & The Wailers, Producer, MainArtist - Robert Ash, Mixer, StudioPersonnel - Terry Barham, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1978 UMG Recordings, Inc.

6
She's Gone Album Version
00:02:25

Alex Sadkin, Engineer, StudioPersonnel - Bob Marley, ComposerLyricist - CHRIS BLACKWELL, Producer, Mixer, Executive Producer, StudioPersonnel - Karl Pitterson, Engineer, StudioPersonnel - Bob Marley & The Wailers, Producer, MainArtist - Robert Ash, Mixer, StudioPersonnel - Terry Barham, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1978 UMG Recordings, Inc.

7
Misty Morning Album Version
00:03:33

Alex Sadkin, Engineer, StudioPersonnel - Bob Marley, ComposerLyricist - CHRIS BLACKWELL, Mixer, StudioPersonnel - Karl Pitterson, Engineer, StudioPersonnel - Bob Marley & The Wailers, Producer, MainArtist - Robert Ash, Mixer, StudioPersonnel - Terry Barham, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1978 UMG Recordings, Inc.

8
Crisis Album Version
00:03:54

Alex Sadkin, Engineer, StudioPersonnel - Bob Marley, ComposerLyricist - CHRIS BLACKWELL, Mixer, StudioPersonnel - Karl Pitterson, Engineer, StudioPersonnel - Bob Marley & The Wailers, Producer, MainArtist - Robert Ash, Mixer, StudioPersonnel - Terry Barham, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1978 UMG Recordings, Inc.

9
Running Away Album Version
00:04:15

Alex Sadkin, Engineer, StudioPersonnel - Bob Marley, ComposerLyricist - CHRIS BLACKWELL, Mixer, StudioPersonnel - Karl Pitterson, Engineer, StudioPersonnel - Bob Marley & The Wailers, Producer, MainArtist - Robert Ash, Mixer, StudioPersonnel - Terry Barham, Asst. Recording Engineer, StudioPersonnel

℗ 1978 UMG Recordings, Inc.

10
Time Will Tell Album Version
00:03:33

Bob Marley, ComposerLyricist - Bob Marley & The Wailers, MainArtist - The Wailers, Producer

℗ 1978 UMG Recordings, Inc.

11
Smile Jamaica Single Version
00:05:03

Bob Marley, Producer, ComposerLyricist - Lee Perry, Producer - Bob Marley & The Wailers, MainArtist

℗ 1978 The Island Def Jam Music Group

Descriptif de l'album

La deuxième moitié des 70’s est une période prolifique pour Bob Marley, alors au faîte de sa gloire, durant laquelle il envahit les bacs au rythme d’un album par an. Après Rastaman Vibration en 1976, Exodus en 1977, le Jamaïcain sort en mars 1978 ce Kaya, dont les titres sont issus des mêmes sessions qu’Exodus, effectuées lors des premiers mois de son exil londonien début 77. L’album est largement considéré comme son disque le plus léger, sans doute à cause de son thème, Kaya signifiant marijuana en argot jamaïcain. Le disque débute d’ailleurs par le “Excuse me while I light my spliff ” d’Easy Skanking, comme si Marley assumait le côté B-side de ces chansons. Mais on aurait tort de sous-estimer la machine à hits qu’étaient les Wailers, puisque l’album contient deux des tubes les plus populaires de leur discographie, Is This Love et Satisfy My Soul – il sera certifié double platine en France et disque d’or aux USA.

Bob Marley profita aussi de ses sessions pour revisiter sa période Lee Perry, avec d’abord le morceau-titre Kaya, pour une version ciselée sans la délirante guitare flamenco de Scratch, comme un symbole de l’influence d’Island – au détriment du romantisme diront certains… –, tandis que Sun Is Shining, plus éthéré que l’original, prend de l’envergure et du piquant avec la guitare électrique de Junior Marvin. Sur la face B de l’époque, on trouvait également She’s Gone, une chanson d’amoureux éconduit, Crisis, qui ressemble à un spin-off né d’une répétition d’Is This Love, ou le “rastaman chant” Time Will Tell, rythmé par le tambour nyabinghi. Le disque se conclut de manière pince-sans-rire avec Smile Jamaica, titre composé en vue du concert du même nom du 5 décembre 1976, au National Heroes Park de Kingston en Jamaïque, auquel Bob Marley avait participé deux jours après s’être fait tirer dessus… © Smaël Bouaici/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Eliminator (Hi-Res Version)

ZZ Top

Aqualung (Steven Wilson Mix and Master)

Jethro Tull

What The Dead Men Say

Trivium

Magma

Gojira

Magma Gojira
À découvrir également
Par Bob Marley & The Wailers

Songs Of Freedom Rarities

Bob Marley & The Wailers

Songs Of Freedom Rarities Bob Marley & The Wailers

Legend – The Best Of Bob Marley & The Wailers

Bob Marley & The Wailers

Live At The Rainbow, 4th June 1977

Bob Marley & The Wailers

Live At The Rainbow, 4th June 1977 Bob Marley & The Wailers

Uprising

Bob Marley & The Wailers

Uprising Bob Marley & The Wailers

Why Should I/Exodus

Bob Marley & The Wailers

Why Should I/Exodus Bob Marley & The Wailers

Playlists

Dans la même thématique...

Kvitravn

Wardruna

Kvitravn Wardruna

African Rumba

Various Artists

African Rumba Various Artists

Lazare et Cécile

Anne Sylvestre

Lazare et Cécile Anne Sylvestre

Buena Vista Social Club

Buena Vista Social Club

Buena Vista Social Club Buena Vista Social Club

Transe de papier

Lo'Jo

Les Grands Angles...
La trilogie inachevée de Bob Marley

Il y a 40 ans exactement, Bob Marley sortait son dernier album, “Uprising”, point d’orgue d’une trilogie politique (avec “Survival” et “Confrontation”) qu’il n’a jamais pu achever, fauché par le cancer en 1981. Retour sur le virage militant entrepris par le prophète jamaïcain lors des trois dernières années de sa vie.

Trojan : 50 ans à digger le reggae

Une fois passé l’arbre Bob Marley, de nombreux amateurs de reggae ont découvert la profondeur et la diversité de la forêt musicale jamaïcaine à travers les compilations de Trojan Records, devenues pour certains de véritables madeleines de Proust. A l’occasion de ses 50 ans, Qobuz revient sur la trajectoire fluctuante d’un label qui fait partie des références de la réédition reggae, en compagnie de Laurence Cane-Honeysett, curateur de la maison de disques et auteur du livre “The Story of Trojan Records”.

Objectif Lune : The Dark Side of the Moon

Album phare dans la discographie de Pink Floyd, “The Dark Side of the Moon” est le fruit d’une élaboration relativement lente qui remonte pratiquement à 1968. “A Saucerful of Secrets” (le morceau phare de l’album éponyme) en est, pour Nick Mason, le point de départ. Derrière, “Ummagumma” laissait s’exprimer des personnalités qu’il allait falloir amalgamer pour décrocher la timbale. Pink Floyd poursuivit sa quête du disque idéal avec “Meddle”, sur lequel le groupe accentuait sa maîtrise du travail du studio, et “Atom Heart Mother”, avant d’atteindre le nirvana avec “The Dark Side of the Moon”, dont la perfection ne s’est jamais érodée quarante-cinq ans après sa sortie.

Dans l'actualité...