Doric String Quartet, Royal Scottish Orch., Peter Oundjian John Adams: Absolute Jest - Naive and Sentimental Music

John Adams: Absolute Jest - Naive and Sentimental Music

Doric String Quartet, Royal Scottish Orch., Peter Oundjian

Paru le 4 mai 2018 chez Chandos

Artiste principal : Peter Oundjian

Genre : Classique

Distinctions : Prise de son d'exception ( septembre 2018) - 5 de Diapason ( juillet 2018)

Inclus : 1 Livret numérique

  • hi-res logo
  • 24-Bit – 96.00 kHz

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

9,99 €

Ajouter au panier

Choisissez la qualité audio :
Plus d'info

Absolute Jest, écrit en 2011 et remanié peu après, est l’une des œuvres les plus irrésistibles de John Adams. Le compositeur y emprunte librement à Beethoven, dans les quatuors mais aussi la Neuvième Symphonie, pour distiller une partition à cent à l’heure, somptueusement orchestrée – en plus du quatuor à cordes solo, qui fait de l’ouvrage une sorte de concerto si l’on veut, Adams rajoute à l’orchestre une harpe et un piano tous deux accordés selon le tempérament mésotonique, une manière de brouiller les cartes tonales et sonores – et dans laquelle les allusions sont considérées comme des sortes de « tatouages » (selon Adams lui-même) à la Ludwig van, sur un corps adamien. Même si le dernier mouvement n’hésite pas à citer le Stravinski de la Symphonie en trois mouvements, d’ailleurs. Hautement original, Absolute Jest avait été écrit pour Michael Tilson Thomas et l’Orchestre de San Francisco (Qobuzissime de notre été 2015), mais selon toute évidence, chaque nouvelle interprétation permet d’en découvrir d’autres facettes. La remarque s’applique aussi à Naïve and Sentimental Music, écrit pour le Los Angeles Philharmonic (en existe un formidable enregistrement par Salonen chez Nonesuch) ; on précisera au passage que la partition n’est ni naïve ni sentimentale, mais plutôt féroce et originale ; le titre est sans doute emprunté à Schiller (De la poésie naïve et sentimentale), qui selon sa propre terminologie voyait Shakespeare et Homère parmi les poètes « naïfs ». Parmi les sonorités un brin inhabituelles, on y trouvera une guitare électrique et un piano relié à un sampler… © SM/Qobuz

Plus d'info

Qualité d'écoute

MP3 (CBR 320 kbps)

FLAC (16 bits - 44.1 kHz)

1.45

Web Player

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 9,99 €/ mois.

1 mois gratuit
Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 9 pistes Durée totale : 01:11:19

    Absolute Jest, for String Quartet and Orchestra (John Adams)
  1. 1 Beginning -

    Doric String Quartet (Alex Redington - violin - Jonathan Stone, violin - Hélène Clément, viola - John Myerscough, cello) - Royal Scottish National Orchestra - Peter Oundjian, Conductor - John Adams, Composer Copyright : (C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

  2. 2 Presto -

    Doric String Quartet (Alex Redington - violin - Jonathan Stone, violin - Hélène Clément, viola - John Myerscough, cello) - Royal Scottish National Orchestra - Peter Oundjian, Conductor - John Adams, Composer Copyright : (C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

  3. 3 Lo stesso tempo -

    Doric String Quartet (Alex Redington - violin - Jonathan Stone, violin - Hélène Clément, viola - John Myerscough, cello) - Royal Scottish National Orchestra - Peter Oundjian, Conductor - John Adams, Composer Copyright : (C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

  4. 4 Meno mosso -

    Doric String Quartet (Alex Redington - violin - Jonathan Stone, violin - Hélène Clément, viola - John Myerscough, cello) - Royal Scottish National Orchestra - Peter Oundjian, Conductor - John Adams, Composer Copyright : (C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

  5. 5 Vivacissimo -

    Doric String Quartet (Alex Redington - violin - Jonathan Stone, violin - Hélène Clément, viola - John Myerscough, cello) - Royal Scottish National Orchestra - Peter Oundjian, Conductor - John Adams, Composer Copyright : (C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

  6. 6 Prestissimo

    Doric String Quartet - Royal Scottish National Orchestra - Peter Oundjian, Conductor - John Adams, Composer Copyright : (C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

  7. Naïve and Sentimental Music
  8. 7 I. Naive and Sentimental Music

    Sean Shibe, Steel-string Guitar - Royal Scottish National Orchestra - Peter Oundjian, Conductor - John Adams, Composer Copyright : (C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

  9. 8 II. Mother of the Man

    Sean Shibe, Steel-string Guitar - Royal Scottish National Orchestra - Peter Oundjian, Conductor - John Adams, Composer Copyright : (C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

  10. 9 III. Chain to the Rhythm

    Sean Shibe, Steel-string Guitar - Royal Scottish National Orchestra - Peter Oundjian, Conductor - John Adams, Composer Copyright : (C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

  • Descriptif de l'album
  • Absolute Jest, écrit en 2011 et remanié peu après, est l’une des œuvres les plus irrésistibles de John Adams. Le compositeur y emprunte librement à Beethoven, dans les quatuors mais aussi la Neuvième Symphonie, pour distiller une partition à cent à l’heure, somptueusement orchestrée – en plus du quatuor à cordes solo, qui fait de l’ouvrage une sorte de concerto si l’on veut, Adams rajoute à l’orchestre une harpe et un piano tous deux accordés selon le tempérament mésotonique, une manière de brouiller les cartes tonales et sonores – et dans laquelle les allusions sont considérées comme des sortes de « tatouages » (selon Adams lui-même) à la Ludwig van, sur un corps adamien. Même si le dernier mouvement n’hésite pas à citer le Stravinski de la Symphonie en trois mouvements, d’ailleurs. Hautement original, Absolute Jest avait été écrit pour Michael Tilson Thomas et l’Orchestre de San Francisco (Qobuzissime de notre été 2015), mais selon toute évidence, chaque nouvelle interprétation permet d’en découvrir d’autres facettes. La remarque s’applique aussi à Naïve and Sentimental Music, écrit pour le Los Angeles Philharmonic (en existe un formidable enregistrement par Salonen chez Nonesuch) ; on précisera au passage que la partition n’est ni naïve ni sentimentale, mais plutôt féroce et originale ; le titre est sans doute emprunté à Schiller (De la poésie naïve et sentimentale), qui selon sa propre terminologie voyait Shakespeare et Homère parmi les poètes « naïfs ». Parmi les sonorités un brin inhabituelles, on y trouvera une guitare électrique et un piano relié à un sampler… © SM/Qobuz

Détails de l'enregistrement original :

Recording venue: Royal Concert Hall, Glasgow; 28 August 2017 (Absolute Jest) & 29 and 30 August 2017 (Naive and Sentimental Music)

logo qobuz Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Streamez ou téléchargez votre musique

Achetez un album ou une piste à l’unité. Ou écoutez tout notre catalogue en illimité avec nos abonnements de streaming en haute qualité.

Choisissez le format qui vous convient

Vous disposez d’un large choix de formats pour télécharger vos achats (FLAC, ALAC, WAV, AIFF...) en fonction de vos besoins.

Zéro DRM

Les fichiers téléchargés vous appartiennent, sans aucune limite d’utilisation. Vous pouvez les télécharger autant de fois que vous souhaitez.

Écoutez vos achats dans nos applications

Téléchargez les applications Qobuz pour smartphones, tablettes et ordinateurs, et écoutez vos achats partout avec vous.

À découvrir

Dans la même thématique

Le compositeur principal

John Adams dans le magazine

Plus d'articles

Le label

Chandos

Fondé en 1979, Chandos Records tire son nom du premier duc de Chandos, mécène raffiné qui protégea notamment Haendel. Suivant en cela l'exemple de son homonyme, Chandos s'efforce depuis plus de trente ans de protéger et de promouvoir les chefs-d'oeuvre ignorés de la musique anglaise. Chandos a publié ainsi des intégrales des symphonies d'Arnold Bax ou de Vaughan Williams, et réhabilite particulièrement les oeuvres de Gérald Finzi, de Charles Stanford, Herbert Howells William Alwyn, etc. Chandos s'est également spécialisé dans la redécouverte des répertoires anciens, son label «Chaconne» éditant des compositions méconnues de Leclair, Telemann, et, comme il se doit, de H...

Voir la page Chandos Lire l'article

L'époque

Musique Contemporaine dans le magazine

Plus d'articles

Le genre

Classique dans le magazine

Plus d'articles

Actualités

Plus d'articles