Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Joan Beal - Jeff Beal: House of Cards Symphony

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Jeff Beal: House of Cards Symphony

Jeff Beal, Norrkoping Symphony Orchestra

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Les aficionados de séries télévisées états-uniennes semblent tous connaître et admirer House of Cards. Qu’à cela ne tienne : eu égard au succès de la série, le compositeur de la musique qui accompagne les épisodes, Jeff Beal, a décidé d’en tirer une suite symphonique en dix mouvements qui, sans nul doute, rappellera bien des frissons aux téléspectateurs. En suite de programme, toujours de Jeff Beal, une Fantaisie d’après House of Cards pour flûte virtuosissime – celle de Sharon Bezaly en l’occurrence – et orchestre, puis une belle poignée d’œuvres de « musique pure », sans rattachement aucun ni au cinéma ni à la télévision. On découvrira donc un Concerto pour flûte, toujours par la même soliste, et un Cantique pour cordes. En vertu du principe selon lequel on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, Jeff Beal dirige lui-même l’orchestre – et improvise au bugle jazzy dans l’un des mouvements –, tandis que deux autres Beal (famille ? homonymie fortuite ?), une Joan soprano et un Jeff guitariste, se chargent de quelques solos à travers l’enregistrement. Jeff Beal, quant à lui, développe un langage tonal, parfois empreint d’un brin de minimalisme, toujours mélodieux et avec des harmonies aisément saisissables. © SM/Qobuz

Plus d'info

Jeff Beal: House of Cards Symphony

Joan Beal

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

DISQUE 1

House of Cards Symphony (Jeff Beal)

1
I. Forward March 00:04:50

Jeff Beal, Composer, Conductor - Norrkoping Symphony Orchestra - Joakim Lundström, Artist - Henry Beal, Artist - Joan Beal, Artist

2
II. Betrayal 00:13:29

Jeff Beal, Composer, Conductor - Norrkoping Symphony Orchestra - Joakim Lundström, Artist - Henry Beal, Artist - Joan Beal, Artist

3
III. New Deal 00:05:42

Jeff Beal, Composer, Conductor - Norrkoping Symphony Orchestra - Joakim Lundström, Artist - Henry Beal, Artist - Joan Beal, Artist

4
IV. Claire Underwood 00:05:37

Jeff Beal, Composer, Conductor - Norrkoping Symphony Orchestra - Joakim Lundström, Artist - Henry Beal, Artist - Joan Beal, Artist

5
V. Russia 00:07:34

Jeff Beal, Composer, Conductor - Norrkoping Symphony Orchestra - Joakim Lundström, Artist - Henry Beal, Artist - Joan Beal, Artist

6
VI. Portrait of a Marriage 00:08:03

Jeff Beal, Composer, Conductor - Norrkoping Symphony Orchestra - Joakim Lundström, Artist - Henry Beal, Artist - Joan Beal, Artist

7
VII. Power 00:08:44

Jeff Beal, Composer, Conductor - Norrkoping Symphony Orchestra - Joakim Lundström, Artist - Henry Beal, Artist - Joan Beal, Artist

8
VIII. Dignity 00:10:26

Jeff Beal, Composer, Conductor - Norrkoping Symphony Orchestra - Joakim Lundström, Artist - Henry Beal, Artist - Joan Beal, Artist

9
IX. Puppet Master 00:08:05

Jeff Beal, Composer, Conductor - Norrkoping Symphony Orchestra - Joakim Lundström, Artist - Henry Beal, Artist - Joan Beal, Artist

10
X. Making History 00:11:11

Jeff Beal, Composer, Conductor - Norrkoping Symphony Orchestra - Joakim Lundström, Artist - Henry Beal, Artist - Joan Beal, Artist

DISQUE 2

House of Cards Fantasy (Jeff Beal)

1
House of Cards Fantasy 00:03:29

Jeff Beal, Composer, Conductor - Norrkoping Symphony Orchestra - Joakim Lundström, Artist - Henry Beal, Artist - Joan Beal, Artist

Six Sixteen (Version for Guitar & Chamber Orchestra) (Jeff Beal)

2
I. Freely - quarter note = 90 00:05:43

Jeff Beal, Composer, Conductor - Norrkoping Symphony Orchestra - Joakim Lundström, Artist - Henry Beal, Artist - Joan Beal, Artist

Six Sixteen (Version for Guitar & Chamber Orchestra) (Jeff Beal)

3
II. Gently 00:03:50

Jeff Beal, Composer, Conductor - Norrkoping Symphony Orchestra - Joakim Lundström, Artist - Henry Beal, Artist - Joan Beal, Artist

4
III. quarter note = 167 00:05:01

Jeff Beal, Composer, Conductor - Norrkoping Symphony Orchestra - Joakim Lundström, Artist - Henry Beal, Artist - Joan Beal, Artist

Canticle (Jeff Beal)

5
Canticle 00:06:35

Jeff Beal, Composer, Conductor - Norrkoping Symphony Orchestra - Joakim Lundström, Artist - Henry Beal, Artist - Joan Beal, Artist

Flute Concerto (Jeff Beal)

6
I. — 00:08:16

Jeff Beal, Composer, Conductor - Norrkoping Symphony Orchestra - Joakim Lundström, Artist - Henry Beal, Artist - Joan Beal, Artist

7
II. — 00:07:48

Jeff Beal, Composer, Conductor - Norrkoping Symphony Orchestra - Joakim Lundström, Artist - Henry Beal, Artist - Joan Beal, Artist

8
III. — 00:07:52

Jeff Beal, Composer, Conductor - Norrkoping Symphony Orchestra - Joakim Lundström, Artist - Henry Beal, Artist - Joan Beal, Artist

Descriptif de l'album

Les aficionados de séries télévisées états-uniennes semblent tous connaître et admirer House of Cards. Qu’à cela ne tienne : eu égard au succès de la série, le compositeur de la musique qui accompagne les épisodes, Jeff Beal, a décidé d’en tirer une suite symphonique en dix mouvements qui, sans nul doute, rappellera bien des frissons aux téléspectateurs. En suite de programme, toujours de Jeff Beal, une Fantaisie d’après House of Cards pour flûte virtuosissime – celle de Sharon Bezaly en l’occurrence – et orchestre, puis une belle poignée d’œuvres de « musique pure », sans rattachement aucun ni au cinéma ni à la télévision. On découvrira donc un Concerto pour flûte, toujours par la même soliste, et un Cantique pour cordes. En vertu du principe selon lequel on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, Jeff Beal dirige lui-même l’orchestre – et improvise au bugle jazzy dans l’un des mouvements –, tandis que deux autres Beal (famille ? homonymie fortuite ?), une Joan soprano et un Jeff guitariste, se chargent de quelques solos à travers l’enregistrement. Jeff Beal, quant à lui, développe un langage tonal, parfois empreint d’un brin de minimalisme, toujours mélodieux et avec des harmonies aisément saisissables. © SM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
La grande aventure du Fidelio de Beethoven

Basé sur un fait divers survenu en France pendant la Terreur révolutionnaire (l’histoire d’une jeune femme intrépide se déguisant en homme pour tenter de sauver son mari emprisonné au fond d’un cachot), l’unique opéra de Beethoven a connu une destinée mouvementée, remanié de part et d’autre au fil des années. Nouvelle preuve du génie musical du compositeur allemand, “Fidelio” lui a aussi permis de mettre en musique un livret répondant à ses opinions politiques.

Jonas Kaufmann en 10 disques essentiels

Avec son physique avantageux de jeune premier romantique, l’Allemand Jonas Kaufmann a modernisé l’image du ténor d’opéra, souvent considéré comme un bateleur impénitent. Outre sa voix puissante et variée, Jonas Kaufmann possède un répertoire immense, en plusieurs langues, à l’aise à l’opéra dans Wagner comme dans Verdi ou Puccini, chantant le lied ou l’opéra français à merveille. Grand admirateur de Fritz Wunderlich, il a commencé sa carrière “à l’ancienne”, en troupe dans de petits théâtres allemands avant de voler de ses propres ailes vers une carrière phénoménale. Après une année 2017 chaotique due à un hématome sur les cordes vocales, Jonas Kaufmann semble parfaitement rétabli et travaille sur de très nombreux projets. En 10 disques, Qobuz tente de couvrir toutes les facettes de son immense talent.

Berlioz, la Fantastique en 10 versions

Véritable manifeste de l’émergence du romantisme français, la Symphonie fantastique de Berlioz aura marqué le XIXe siècle comme le Sacre du printemps de Stravinsky marquera le suivant. Créés à Paris, autrefois creuset mondial de l’effervescence artistique, ces deux chefs-d’œuvre ont fait basculer durablement le langage musical dans une autre dimension. Le 5 décembre 1830, l’œuvre révolutionnaire d’un Hector Berlioz de 27 ans émeut les musiciens présents dans la petite salle de l’ancien conservatoire, parmi lesquels Meyerbeer et Liszt, vivement impressionnés pas l’extraordinaire audace de cet ouvrage présenté trois ans seulement après la mort de Beethoven.

Dans l'actualité...