Stradivaria, Daniel Cuiller and Raphaël Pidoux Jean-Louis Duport: Concertos pour violoncelle

Jean-Louis Duport: Concertos pour violoncelle

Stradivaria, Daniel Cuiller and Raphaël Pidoux

Paru le 1 février 2019 chez Mirare

Artiste principal : Stradivaria

Genre : Classique

Inclus : 1 Livret numérique

  • hi-res logo
  • 24 Bit – 88.20 kHz

Écoutez cet album en illimité avec nos abonnements streaming. Dès 9,99 € / mois.

Profitez de cet album de Stradivaria, Daniel Cuiller and Raphaël Pidoux sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

9,49 €

Ajouter au panier

Choisissez la qualité audio :
Plus d'info

Les premiers concertos français pour violoncelle solo sont ceux de Jean-Louis Duport, certes peu connus, mais ô combien passionnants. Raphaël Pidoux et l’ensemble Stradivaria en ont ici sélectionné trois qu’ils interprètent en suivant les vœux de l’auteur, avec un orchestre à cordes soutenu par quelques instruments à vent pour deux d’entre eux. Jean-Louis Duport, né en 1749, se produisit comme soliste dans toutes les sociétés de concerts parisiennes dont Le Concert spirituel. Un protecteur l’aida même à acheter un violoncelle de Stradivarius, qui porte toujours son nom, le Duport, et que Rostropovitch devait acquérir plus tard. Intime de la famille royale, il sentit le vent du boulet approcher en 1789, et rejoignit bientôt son frère à Berlin, employé par le roi en Prusse. Après avoir fait son nid à l’étranger, au point de créer certaines Sonates de Beethoven avec le génial sourd au piano, il est forcé de repartir une quinzaine d’années plus tard ; il rentre donc en France et se met sous la protection de rien moins que Napoléon, tout en enseignant au Conservatoire de Paris nouvellement fondé. Malgré tout, la grande carrière semble lui tourner le dos et il s’éteint, quelque peu négligé, en 1819. Le Premier Concerto semble dater de ses premières années parisiennes, les Quatrième et Cinquième de l’époque berlinoise, après 1798 semble-t-il. L’extraordinaire virtuosité exigée par ces brillantes et délicieuses partitions donne à penser que Duport devait être un soliste de classe internationale. Ainsi que l’est Raphaël Pidoux, qui se saisit de cette musique avec gourmandise et passion. © SM/Qobuz

Plus d'info

Qualité d'écoute

MP3 (CBR 320 kbps)

FLAC (16 bits - 44.1 kHz)

1.45

Web Player

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 9,99 €/ mois.

1 mois gratuit
Afficher le détail des pistes

Album : 1 disque - 9 pistes Durée totale : 01:04:33

  1. 1 Cello Concerto No. 4 in E Minor: I. Allegro moderato

    Raphaël Pidoux, Soloist, MainArtist - Daniel Cuiller, Conductor, MainArtist - Stradivaria, Orchestra, MainArtist - Jean-Pierre Duport, Composer

  2. 2 Cello Concerto No. 4 in E Minor: II. Romance

    Raphaël Pidoux, Soloist, MainArtist - Daniel Cuiller, Conductor, MainArtist - Stradivaria, Orchestra, MainArtist - Jean-Pierre Duport, Composer

  3. 3 Cello Concerto No. 4 in E Minor: III. Rondeau

    Raphaël Pidoux, Soloist, MainArtist - Daniel Cuiller, Conductor, MainArtist - Stradivaria, Orchestra, MainArtist - Jean-Pierre Duport, Composer

  4. 4 Cello Concerto No. 1 in A Major, Op. 1: I. Allegro maestoso

    Raphaël Pidoux, Soloist, MainArtist - Daniel Cuiller, Conductor, MainArtist - Stradivaria, Orchestra, MainArtist - Jean-Pierre Duport, Composer

  5. 5 Cello Concerto No. 1 in A Major, Op. 1: II. Romance. Adagio

    Raphaël Pidoux, Soloist, MainArtist - Daniel Cuiller, Conductor, MainArtist - Stradivaria, Orchestra, MainArtist - Jean-Pierre Duport, Composer

  6. 6 Cello Concerto No. 1 in A Major, Op. 1: III. Rondeau

    Raphaël Pidoux, Soloist, MainArtist - Daniel Cuiller, Conductor, MainArtist - Stradivaria, Orchestra, MainArtist - Jean-Pierre Duport, Composer

  7. 7 Cello Concerto No. 5 in D Major: I. Allegro

    Raphaël Pidoux, Soloist, MainArtist - Daniel Cuiller, Conductor, MainArtist - Stradivaria, Orchestra, MainArtist - Jean-Pierre Duport, Composer

  8. 8 Cello Concerto No. 5 in D Major: II. Adagio. Cantabile

    Raphaël Pidoux, Soloist, MainArtist - Daniel Cuiller, Conductor, MainArtist - Stradivaria, Orchestra, MainArtist - Jean-Pierre Duport, Composer

  9. 9 Cello Concerto No. 5 in D Major: III. Rondeau

    Raphaël Pidoux, Soloist, MainArtist - Daniel Cuiller, Conductor, MainArtist - Stradivaria, Orchestra, MainArtist - Jean-Pierre Duport, Composer Copyright : Mirare Mirare

  • Descriptif de l'album
  • Les premiers concertos français pour violoncelle solo sont ceux de Jean-Louis Duport, certes peu connus, mais ô combien passionnants. Raphaël Pidoux et l’ensemble Stradivaria en ont ici sélectionné trois qu’ils interprètent en suivant les vœux de l’auteur, avec un orchestre à cordes soutenu par quelques instruments à vent pour deux d’entre eux. Jean-Louis Duport, né en 1749, se produisit comme soliste dans toutes les sociétés de concerts parisiennes dont Le Concert spirituel. Un protecteur l’aida même à acheter un violoncelle de Stradivarius, qui porte toujours son nom, le Duport, et que Rostropovitch devait acquérir plus tard. Intime de la famille royale, il sentit le vent du boulet approcher en 1789, et rejoignit bientôt son frère à Berlin, employé par le roi en Prusse. Après avoir fait son nid à l’étranger, au point de créer certaines Sonates de Beethoven avec le génial sourd au piano, il est forcé de repartir une quinzaine d’années plus tard ; il rentre donc en France et se met sous la protection de rien moins que Napoléon, tout en enseignant au Conservatoire de Paris nouvellement fondé. Malgré tout, la grande carrière semble lui tourner le dos et il s’éteint, quelque peu négligé, en 1819. Le Premier Concerto semble dater de ses premières années parisiennes, les Quatrième et Cinquième de l’époque berlinoise, après 1798 semble-t-il. L’extraordinaire virtuosité exigée par ces brillantes et délicieuses partitions donne à penser que Duport devait être un soliste de classe internationale. Ainsi que l’est Raphaël Pidoux, qui se saisit de cette musique avec gourmandise et passion. © SM/Qobuz

logo qobuz Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Streamez ou téléchargez votre musique

Achetez un album ou une piste à l’unité. Ou écoutez tout notre catalogue en illimité avec nos abonnements de streaming en haute qualité.

Choisissez le format qui vous convient

Vous disposez d’un large choix de formats pour télécharger vos achats (FLAC, ALAC, WAV, AIFF...) en fonction de vos besoins.

Zéro DRM

Les fichiers téléchargés vous appartiennent, sans aucune limite d’utilisation. Vous pouvez les télécharger autant de fois que vous souhaitez.

Écoutez vos achats dans nos applications

Téléchargez les applications Qobuz pour smartphones, tablettes et ordinateurs, et écoutez vos achats partout avec vous.

À découvrir

Dans la même thématique

Le label

Mirare

Créé en 2001 par René Martin, le label Mirare tire un trait d’union entre la scène classique et l’industrie du disque. Initiateur de festivals renommés (La Folle Journée de Nantes, La Roque d’Anthéron…), René Martin souhaitait conserver une trace phonographique des manifestations musicales qu’il organisait : « Avoir fondé Mirare n’est que la suite et le complément logique de toutes ces activités. Entre les artistes que nous nous efforçons de faire découvrir, ceux qui n’ont pas encore ou plus de maison de disques, ceux avec lesquels nous avons depuis longtemps établi une complicité, le vivier était tout trouvé. » Cette intuition s’est avérée juste. En dépit de la crise...

Voir la page Mirare Lire l'article

Le genre

Classique dans le magazine

Plus d'articles

Actualités

Plus d'articles