Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Patti Smith|Horses (Legacy Edition)

Horses (Legacy Edition)

PATTI SMITH

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Patti Smith n’était pas une inconnue parmi les amateurs de rock en 1975. Son nom circulait déjà depuis quelques années, grâce à des articles et des notes de pochette, ses connexions avec l’intelligentsia du milieu comme Allen Lanier membre de Blue Öyster Cult ou Tom Verlaine, et sa réputation de poétesse était aussi dans l’air du temps.

L’ex-président de la branche musicale de Columbia, Clive Davis, signe le Patti Smith Group dès la fondation de son propre label, Arista, groupe monté par Patti et son acolyte Lenny Kaye, un excellent critique rock, auteur également de notes de pochettes d’anthologies comme celle consacrée à Eddie Cochran, et accessoirement guitariste. Clive Davis leur paie le légendaire John Cale dans la position du producteur, afin d’apporter la « caution » de rigueur (« il a passé son temps à roupiller pendant les séances » - Patti Smith -, communication personnelle à l’auteur de ces lignes).

Si le morceau d’ouverture de l’album n’est qu’une reprise, mais tempétueuse du « Gloria » de Van Morrison, il débute par ces mots qui situent tout de suite la dame et la rendent immédiatement sympathique : « Jesus est mort pour nos péchés, mais pas les miens ». La voix profonde, expressive, au timbre caverneux et volontaire marque ce premier essai remarquable et très remarqué, surtout en France. Et même si son groupe, pourtant énergique et plein de bonne volonté, qui ne répond pas aux canons des groupes de rock bien carrés et à la mise en place impeccable habituelle, est loin de faire l’unanimité. Le reggae pour touristes « Redondo Beach » évoque son enfance dans le New Jersey (repris par Morrissey sur scène), tandis que « Birdland » est une longue pièce élégiaque (un poème à l’origine) qu’il faut pouvoir décoder à la longue (belles versions « live » lors de la tournée 2005).

« Free Money »
est un grand titre hymne rock anarchique tout en progression chromatique qui demeure attendu et très prisé en concert encore aujourd’hui (versions de Sammy Hagar en 1977, et du groupe punk anglais Penetration, ou The Walkabouts en 1993, traité en valse). Le tendre texte de « Kimberly » sur un tempo sautillant est une louange de sa sœur cadette, et « Break It Up » est une valse rock entêtante chantée sombrement puis rageusement. Enchaînée avec la pièce de résistance de l’album, « Land », qui reprend là où « The End » de Jim Morrison finissait ; long segment au texte symbolique et cru, prétexte à l’album, rempli de citations et d’images empruntées à son poète favori, Arthur Rimbaud, qu’elle cite, incluant un passage de « Land Of Thousand Dances » de Chris Kenner ; Patti Smith, cultivée et intelligente, s’y montre hargneuse et cajoleuse, quatre adjectifs qui résument le personnage.

Dans les deux années qui suivirent, en pleine période punk, Patti Smith fût gratifiée du terme réducteur et faux de « poétesse punk » ou « prêtresse punk » selon le choix des pisse-copies puisé dans leur dictionnaire de phrases toutes faites. Horses fût salué par la critique unanime dès sa publication, notamment en France, où les jurés de l’Académie Charles Cros lui décernèrent leur prix annuel (à une voix près ; le rival principal et malheureux était le Born To Run de Bruce Springsteen), distinction qui était à l’époque gage de succès commercial dans ce pays.

La version CD de 1996 contient la face B du premier 45 tours du PSG, une autre reprise, bien brouillonne mais efficace, cette fois du « My Generation » des Who, remise… disons « au goût du jour ». La luxueuse version suivante du 30ème anniversaire est augmentée du concert donné au Royal Festival Hall à Londres le 25 juin 2005, où l’album original fût passé en revue dans l’ordre initial des chansons, en compagnie de Tom Verlaine et de Flea le bassiste de Red Hot Chili Peppers, avec les seuls survivants du groupe original, Lenny Kaye et le batteur Jay Dee Daugherty.


©Copyright Music Story 2015

Plus d'informations

Horses (Legacy Edition)

Patti Smith

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

1
Gloria: In Excelsis Deo
00:05:54

John Cale, Producer - VAN MORRISON, Composer, Lyricist - PATTI SMITH, Composer, Lyricist, MainArtist, AssociatedPerformer

(P) 1975 Arista Records LLC

2
Redondo Beach
00:03:25

Lenny Kaye, Composer, Lyricist, Guitar - Jay Dee Daugherty, Drums - Richard Sohl, Composer, Lyricist, Piano - John Cale, Producer - PATTI SMITH, Composer, Lyricist, MainArtist, AssociatedPerformer - Ivan Kral, Guitar, Bass Guitar

(P) 1975 Arista Records LLC

3
Birdland
00:09:13

Lenny Kaye, Composer, Lyricist - Richard Sohl, Composer, Lyricist - John Cale, Producer - PATTI SMITH, Composer, Lyricist, MainArtist, AssociatedPerformer - Ivan Kral, Composer, Lyricist

(P) 1975 Arista Records LLC

4
Free Money
00:03:52

Lenny Kaye, Composer, Lyricist, Guitar - Jay Dee Daugherty, Drums - Richard Sohl, Piano - John Cale, Producer - PATTI SMITH, Composer, Lyricist, MainArtist, AssociatedPerformer - Ivan Kral, Guitar, Bass Guitar

(P) 1975 Arista Records LLC

5
Kimberly
00:04:25

Allen Lanier, Composer, Lyricist - Lenny Kaye, Guitar - Jay Dee Daugherty, Drums - Richard Sohl, Piano - John Cale, Producer - PATTI SMITH, Composer, Lyricist, MainArtist, AssociatedPerformer - Ivan Kral, Composer, Lyricist, Guitar, Bass Guitar

(P) 1975 Arista Records LLC

6
Break It Up
00:04:01

Lenny Kaye, Guitar - Jay Dee Daugherty, Drums - TOM VERLAINE, Composer, Lyricist - Richard Sohl, Piano - John Cale, Producer - PATTI SMITH, Composer, Lyricist, MainArtist, AssociatedPerformer - Ivan Kral, Guitar, Bass Guitar - Tom Verlaine (Television), Guitar

(P) 1975 Arista Records LLC

7
Land: Horses / Land of a Thousand Dances / La Mer(de)
00:09:25

Christopher Kenner, Composer, Lyricist - Lenny Kaye, Guitar - Jay Dee Daugherty, Drums - Richard Sohl, Piano - John Cale, Producer - PATTI SMITH, Composer, Lyricist, MainArtist, AssociatedPerformer - Ivan Kral, Guitar, Bass Guitar

(P) 1975 Arista Records LLC

8
Elegie
00:02:43

Allen Lanier, Composer, Lyricist - Lenny Kaye, Guitar - Jay Dee Daugherty, Drums - Richard Sohl, Piano - John Cale, Producer - PATTI SMITH, Composer, Lyricist, MainArtist, AssociatedPerformer - Ivan Kral, Guitar, Bass Guitar - Allen Lanier (Blue Oyster Cult), Guitar

(P) 1975 Arista Records LLC

9
My Generation (Live)
00:03:20

Allen Lanier, Producer - Lenny Kaye, Guitar - Jay Dee Daugherty, Drums - Richard Sohl, Piano - John Cale, Bass Guitar - Pete Townshend, Composer, Lyricist - PATTI SMITH, MainArtist, AssociatedPerformer - Ivan Kral, Guitar, Bass Guitar, Vocal

(P) 1976 Arista Records LLC

DISQUE 2

1
Gloria: In Excelsis Deo (Live)
00:07:01

Not Documented, Producer - Lenny Kaye, Guitar - Jay Dee Daugherty, Drums - Tony Shanahan, Bass Guitar, Mixing Engineer - TOM VERLAINE, Guitar - VAN MORRISON, Composer, Lyricist - Greg Calbi, Mastering Engineer - Flea, Bass Guitar - Emery Dobyns, Mixing Engineer, Recording Engineer - PATTI SMITH, Composer, Lyricist, MainArtist, AssociatedPerformer, Vocal

(P) 2005 SONY BMG MUSIC ENTERTAINMENT

2
Redondo Beach (Live)
00:04:29

Lenny Kaye, Composer, Lyricist, Guitar - Jay Dee Daugherty, Drums - Tony Shanahan, Bass Guitar, Mixing Engineer - TOM VERLAINE, Guitar - Richard Sohl, Composer, Lyricist - Greg Calbi, Mastering Engineer - Flea, Bass Guitar - Emery Dobyns, Mixing Engineer, Recording Engineer - PATTI SMITH, Composer, Lyricist, MainArtist, AssociatedPerformer, Vocal

(P) 2005 SONY BMG MUSIC ENTERTAINMENT

3
Birdland (Live)
00:09:52

Lenny Kaye, Composer, Lyricist, Guitar - Jay Dee Daugherty, Drums - Tony Shanahan, Bass Guitar, Mixing Engineer - TOM VERLAINE, Guitar - Richard Sohl, Composer, Lyricist - Greg Calbi, Mastering Engineer - Flea, Bass Guitar - Emery Dobyns, Mixing Engineer, Recording Engineer - PATTI SMITH, Composer, Lyricist, MainArtist, AssociatedPerformer, Vocal - Ivan Kral, Composer, Lyricist

(P) 2005 SONY BMG MUSIC ENTERTAINMENT

4
Free Money (Live)
00:05:29

Lenny Kaye, Composer, Lyricist, Guitar - Jay Dee Daugherty, Drums - Tony Shanahan, Bass Guitar, Mixing Engineer - TOM VERLAINE, Guitar - Greg Calbi, Mastering Engineer - Flea, Bass Guitar - Emery Dobyns, Mixing Engineer, Recording Engineer - PATTI SMITH, Composer, Lyricist, MainArtist, AssociatedPerformer, Vocal

(P) 2005 SONY BMG MUSIC ENTERTAINMENT

5
Kimberly (Live)
00:05:28

Allen Lanier, Composer, Lyricist - Lenny Kaye, Guitar - Jay Dee Daugherty, Drums - Tony Shanahan, Bass Guitar, Mixing Engineer - TOM VERLAINE, Guitar - Greg Calbi, Mastering Engineer - Flea, Bass Guitar - Emery Dobyns, Mixing Engineer, Recording Engineer - PATTI SMITH, Composer, Lyricist, MainArtist, AssociatedPerformer, Vocal - Ivan Kral, Composer, Lyricist

(P) 2005 SONY BMG MUSIC ENTERTAINMENT

6
Break It Up (Live)
00:05:24

Lenny Kaye, Guitar - Jay Dee Daugherty, Drums - Tony Shanahan, Bass Guitar, Mixing Engineer - TOM VERLAINE, Composer, Lyricist, Guitar - Greg Calbi, Mastering Engineer - Flea, Bass Guitar - Emery Dobyns, Mixing Engineer, Recording Engineer - PATTI SMITH, Composer, Lyricist, MainArtist, AssociatedPerformer, Vocal

(P) 2005 SONY BMG MUSIC ENTERTAINMENT

7
Land: Horses / Land of a Thousand Dances / La Mer(de) (Live)
00:17:35

Christopher Kenner, Composer, Lyricist - Lenny Kaye, Guitar - Jay Dee Daugherty, Drums - Tony Shanahan, Bass Guitar, Mixing Engineer - TOM VERLAINE, Guitar - Greg Calbi, Mastering Engineer - Flea, Bass Guitar - Emery Dobyns, Mixing Engineer, Recording Engineer - PATTI SMITH, Composer, Lyricist, MainArtist, AssociatedPerformer, Vocal

(P) 2005 SONY BMG MUSIC ENTERTAINMENT

8
Elegie (Live)
00:05:00

Allen Lanier, Composer, Lyricist - Lenny Kaye, Guitar - Jay Dee Daugherty, Drums - Tony Shanahan, Bass Guitar, Mixing Engineer - TOM VERLAINE, Guitar - Greg Calbi, Mastering Engineer - Flea, Bass Guitar - Emery Dobyns, Mixing Engineer, Recording Engineer - PATTI SMITH, Composer, Lyricist, MainArtist, AssociatedPerformer, Vocal

(P) 2005 SONY BMG MUSIC ENTERTAINMENT

9
My Generation (Live)
00:06:59

Lenny Kaye, Guitar - Jay Dee Daugherty, Drums - Tony Shanahan, Bass Guitar, Mixing Engineer - TOM VERLAINE, Guitar - Greg Calbi, Mastering Engineer - Flea, Bass Guitar - Pete Townshend, Composer, Lyricist - Emery Dobyns, Mixing Engineer, Recording Engineer - PATTI SMITH, MainArtist, AssociatedPerformer, Vocal

(P) 2005 SONY BMG MUSIC ENTERTAINMENT

Descriptif de l'album

Patti Smith n’était pas une inconnue parmi les amateurs de rock en 1975. Son nom circulait déjà depuis quelques années, grâce à des articles et des notes de pochette, ses connexions avec l’intelligentsia du milieu comme Allen Lanier membre de Blue Öyster Cult ou Tom Verlaine, et sa réputation de poétesse était aussi dans l’air du temps.

L’ex-président de la branche musicale de Columbia, Clive Davis, signe le Patti Smith Group dès la fondation de son propre label, Arista, groupe monté par Patti et son acolyte Lenny Kaye, un excellent critique rock, auteur également de notes de pochettes d’anthologies comme celle consacrée à Eddie Cochran, et accessoirement guitariste. Clive Davis leur paie le légendaire John Cale dans la position du producteur, afin d’apporter la « caution » de rigueur (« il a passé son temps à roupiller pendant les séances » - Patti Smith -, communication personnelle à l’auteur de ces lignes).

Si le morceau d’ouverture de l’album n’est qu’une reprise, mais tempétueuse du « Gloria » de Van Morrison, il débute par ces mots qui situent tout de suite la dame et la rendent immédiatement sympathique : « Jesus est mort pour nos péchés, mais pas les miens ». La voix profonde, expressive, au timbre caverneux et volontaire marque ce premier essai remarquable et très remarqué, surtout en France. Et même si son groupe, pourtant énergique et plein de bonne volonté, qui ne répond pas aux canons des groupes de rock bien carrés et à la mise en place impeccable habituelle, est loin de faire l’unanimité. Le reggae pour touristes « Redondo Beach » évoque son enfance dans le New Jersey (repris par Morrissey sur scène), tandis que « Birdland » est une longue pièce élégiaque (un poème à l’origine) qu’il faut pouvoir décoder à la longue (belles versions « live » lors de la tournée 2005).

« Free Money »
est un grand titre hymne rock anarchique tout en progression chromatique qui demeure attendu et très prisé en concert encore aujourd’hui (versions de Sammy Hagar en 1977, et du groupe punk anglais Penetration, ou The Walkabouts en 1993, traité en valse). Le tendre texte de « Kimberly » sur un tempo sautillant est une louange de sa sœur cadette, et « Break It Up » est une valse rock entêtante chantée sombrement puis rageusement. Enchaînée avec la pièce de résistance de l’album, « Land », qui reprend là où « The End » de Jim Morrison finissait ; long segment au texte symbolique et cru, prétexte à l’album, rempli de citations et d’images empruntées à son poète favori, Arthur Rimbaud, qu’elle cite, incluant un passage de « Land Of Thousand Dances » de Chris Kenner ; Patti Smith, cultivée et intelligente, s’y montre hargneuse et cajoleuse, quatre adjectifs qui résument le personnage.

Dans les deux années qui suivirent, en pleine période punk, Patti Smith fût gratifiée du terme réducteur et faux de « poétesse punk » ou « prêtresse punk » selon le choix des pisse-copies puisé dans leur dictionnaire de phrases toutes faites. Horses fût salué par la critique unanime dès sa publication, notamment en France, où les jurés de l’Académie Charles Cros lui décernèrent leur prix annuel (à une voix près ; le rival principal et malheureux était le Born To Run de Bruce Springsteen), distinction qui était à l’époque gage de succès commercial dans ce pays.

La version CD de 1996 contient la face B du premier 45 tours du PSG, une autre reprise, bien brouillonne mais efficace, cette fois du « My Generation » des Who, remise… disons « au goût du jour ». La luxueuse version suivante du 30ème anniversaire est augmentée du concert donné au Royal Festival Hall à Londres le 25 juin 2005, où l’album original fût passé en revue dans l’ordre initial des chansons, en compagnie de Tom Verlaine et de Flea le bassiste de Red Hot Chili Peppers, avec les seuls survivants du groupe original, Lenny Kaye et le batteur Jay Dee Daugherty.


©Copyright Music Story 2015

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Songs From The Big Chair

Tears For Fears

Songs From The Big Chair Tears For Fears

Nevermind

Nirvana

Nevermind Nirvana

Who's Next

The Who

Who's Next The Who

In Utero - 20th Anniversary Remaster

Nirvana

À découvrir également
Par Patti Smith

Wicked Messenger Live From Hamburg, 1996

Patti Smith

Horses

Patti Smith

Horses Patti Smith

Gone Again

Patti Smith

Gone Again Patti Smith

Twelve

Patti Smith

Twelve Patti Smith

Outside Society

Patti Smith

Outside Society Patti Smith

Playlists

Dans la même thématique...

RAW ('That Little Ol' Band From Texas' Original Soundtrack)

ZZ Top

The Dark Side Of The Moon

Pink Floyd

The Wall

Pink Floyd

The Wall Pink Floyd

Rumours

Fleetwood Mac

Rumours Fleetwood Mac

Let It Be

The Beatles

Let It Be The Beatles
Les Grands Angles...
40 ans de post-punk en 10 albums

Au crépuscule des 70’s, les éclaboussures punk n’ont pas encore séché que la noirceur du mouvement déteint déjà sur de nouveaux groupes. Dans cette new wave, le courant post-punk offre une approche tourmentée, voire radicale. Des précurseurs Joy Division et The Fall aux contemporains Shame et Fontaines D.C., coup de zoom sur les albums phares d’un électrochoc qui n’a jamais cessé de fasciner l’underground rock’n’roll.

Le grunge en 10 albums

Au début des 90’s, Seattle devenait la capitale du rock. La faute au grunge. Cet esprit “sale” et je-m’en-foutiste né sur les cendres du punk, du heavy metal et du rock alternatif passa en un éclair de l’underground au succès mondial. Trop vite récupéré par un système qu’il reniait, le genre s’étouffa dans sa propre caricature à la fin de la décennie. Retour sur dix albums qui ont marqué le mouvement.

Guns N' Roses : la faim justifie les moyens

Alors que le mythique “Appetite for Destruction” se rapproche des 20 millions d'exemplaires vendus aux États-Unis, qui se souvient aujourd'hui qu'il a bien failli ne jamais voir le jour ? Non seulement les liens qui unissaient Axl Rose, Slash, Duff McKagan, Izzy Stradlin et Steven Adler étaient fragiles, mais le destin s'acharnait sur cette formation qui semblait avoir trois métros de retard sur Mötley Crüe, Ratt, Cinderella ou Dokken. C'était presque par charité que David Geffen avait accepté d'héberger ce groupe SDF sur son label. Il n'aura pas à regretter son altruisme…

Dans l'actualité...