Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Julien Chauvin - Haydn : Symphony No. 82 "L'Ours"

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Haydn : Symphony No. 82 "L'Ours"

Le Concert de la Loge - Julien Chauvin

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Dans tant et tant de symphonies classiques – de Haydn et d’autres – les surnoms ont été rajoutés bien plus tard par les éditeurs, histoire de les rendre plus reconnaissables du public et, donc, plus vendables. L’Ours, qui porte le numéro 82 parmi les symphonies de Haydn, n’y déroge pas. L’œuvre fut écrite pour Paris, en même temps que les cinq autres « Parisiennes » de 1785 et 1786, sur commande du Chevalier de Saint-Georges qui les fit immédiatement créer par les Concerts de la Loge Olympique, avec un éclatant succès. Le surnom zoologique proviendrait de la danse délibérément lourdaude du Finale, qui aurait évoqué auprès des auditeurs les piétinements malheureux des ours alors exhibés en foire. À chacun d’y voir ce qu’il veut, en particulier la musette d’une fête populaire ; on notera que c’est ici la version reprise du manuscrit autographe, donc sans trompettes. Le Concert de la Loge – l’ensemble fondé de nos jours, pas l’orchestre d’il y a deux siècles ! – mené par Julien Chauvin poursuit l’album avec une amusante rareté, la Symphonie concertante mêlée d’airs patriotiques pour deux violons principaux de Jean-Sébastien Davaux (1742-1822) dans laquelle on reconnaîtra aisément La Marseillaise, La Carmagnole et bien autres chants révolutionnaires. L’album se referme sur une dernière rareté, la Symphonie concertante du flûtiste et bassoniste virtuose François Devienne. Cette œuvre, composée en 1789 pour ses collègues du Conservatoire de Paris, fait dialoguer la flûte, le hautbois, le cor et le basson, qui tour à tour s’écoutent, s’accompagnent, se querellent et finalement s’amusent dans un tourbillon virtuose. Pour mémoire, Devienne fit partie des Concerts de la Loge Olympique ; et s’éteignit en 1803 à Charenton, plus précisément à l’asile de fous dans lequel on l’avait enfermé… © SM/Qobuz

Plus d'informations

Haydn : Symphony No. 82 "L'Ours"

Julien Chauvin

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Symphony No. 82 in C Major, Hob.I:82 ‘The Bear’ (Joseph Haydn)

1
I. Vivace 00:07:52

Le Concert de la Loge - Julien Chauvin, Violin & Conductor - Franz Joseph Haydn, Composer

© 2018 Aparté / Little Tribeca - ℗ 2018 Aparté / Little Tribeca

2
II. Allegretto 00:06:36

Le Concert de la Loge - Julien Chauvin, Violin & Conductor - Franz Joseph Haydn, Composer

© 2018 Aparté / Little Tribeca - ℗ 2018 Aparté / Little Tribeca

3
III. Menuet. Trio 00:03:29

Le Concert de la Loge - Julien Chauvin, Violin & Conductor - Franz Joseph Haydn, Composer

© 2018 Aparté / Little Tribeca - ℗ 2018 Aparté / Little Tribeca

4
IV. Finale. Vivace assai 00:05:07

Le Concert de la Loge - Julien Chauvin, Violin & Conductor - Franz Joseph Haydn, Composer

© 2018 Aparté / Little Tribeca - ℗ 2018 Aparté / Little Tribeca

Symphonie concertante mêlée d'airs patriotiques pour deux violons principaux (Jean-Baptiste Davaux)

5
I. Allegro moderato 00:09:54

Concert de la Loge (Chouchane Siranossian, Violin) - Julien Chauvin, Violin & Conductor - Jean-Baptiste Davaux, Composer

© 2018 Aparté / Little Tribeca - ℗ 2018 Aparté / Little Tribeca

6
II. Adagio un poco andante 00:04:20

Concert de la Loge (Chouchane Siranossian, Violin) - Julien Chauvin, Violin & Conductor - Jean-Baptiste Davaux, Composer

© 2018 Aparté / Little Tribeca - ℗ 2018 Aparté / Little Tribeca

7
III. Allegro moderato 00:06:13

Concert de la Loge (Chouchane Siranossian, Violin) - Julien Chauvin, Violin & Conductor - Jean-Baptiste Davaux, Composer

© 2018 Aparté / Little Tribeca - ℗ 2018 Aparté / Little Tribeca

Symphonie concertante No. 4 en fa majeur pour flûte, hautbois, basson et cor (François Devienne)

8
I. Allegro 00:13:05

Concert de la Loge (Soloists : Emma Black, Oboe - Nicolas Chedmail, Horn - Javier Zafra, Bassoon - Tami Krausz, Flute) - Julien Chauvin, Violin & Conductor - Francois Devienne, Composer

© 2018 Aparté / Little Tribeca - ℗ 2018 Aparté / Little Tribeca

9
II. Air varié 00:07:58

Concert de la Loge (Soloists : Emma Black, Oboe - Nicolas Chedmail, Horn - Javier Zafra, Bassoon - Tami Krausz, Flute) - Julien Chauvin, Violin & Conductor - Francois Devienne, Composer

© 2018 Aparté / Little Tribeca - ℗ 2018 Aparté / Little Tribeca

Descriptif de l'album

Dans tant et tant de symphonies classiques – de Haydn et d’autres – les surnoms ont été rajoutés bien plus tard par les éditeurs, histoire de les rendre plus reconnaissables du public et, donc, plus vendables. L’Ours, qui porte le numéro 82 parmi les symphonies de Haydn, n’y déroge pas. L’œuvre fut écrite pour Paris, en même temps que les cinq autres « Parisiennes » de 1785 et 1786, sur commande du Chevalier de Saint-Georges qui les fit immédiatement créer par les Concerts de la Loge Olympique, avec un éclatant succès. Le surnom zoologique proviendrait de la danse délibérément lourdaude du Finale, qui aurait évoqué auprès des auditeurs les piétinements malheureux des ours alors exhibés en foire. À chacun d’y voir ce qu’il veut, en particulier la musette d’une fête populaire ; on notera que c’est ici la version reprise du manuscrit autographe, donc sans trompettes. Le Concert de la Loge – l’ensemble fondé de nos jours, pas l’orchestre d’il y a deux siècles ! – mené par Julien Chauvin poursuit l’album avec une amusante rareté, la Symphonie concertante mêlée d’airs patriotiques pour deux violons principaux de Jean-Sébastien Davaux (1742-1822) dans laquelle on reconnaîtra aisément La Marseillaise, La Carmagnole et bien autres chants révolutionnaires. L’album se referme sur une dernière rareté, la Symphonie concertante du flûtiste et bassoniste virtuose François Devienne. Cette œuvre, composée en 1789 pour ses collègues du Conservatoire de Paris, fait dialoguer la flûte, le hautbois, le cor et le basson, qui tour à tour s’écoutent, s’accompagnent, se querellent et finalement s’amusent dans un tourbillon virtuose. Pour mémoire, Devienne fit partie des Concerts de la Loge Olympique ; et s’éteignit en 1803 à Charenton, plus précisément à l’asile de fous dans lequel on l’avait enfermé… © SM/Qobuz

Détails de l'enregistrement original : Recorded by Little Tribeca at the Auditorium du Louvre (Paris), October 2017 (Haydn, Devienne) and at the Conservatoire Jean-Baptiste Lully (Puteaux), November 2017 (Davaux)

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Munich 2016 Keith Jarrett
Playing the Room Avishai Cohen (tp)
À découvrir également
Par Julien Chauvin
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Picasso & la Musique

Le génie moderniste de Picasso a très vite dépassé le cadre pictural pour irradier la musique et la danse, deux arts avec lesquels le peintre espagnol a toujours entretenu un rapport étroit, allant jusqu’à influencer ses amis compositeurs rencontrés en cours de route.

Claude Debussy, la fabrique d'un génie

Il y a 100 ans exactement, Claude Debussy s’éteignait à Paris, laissant derrière lui une œuvre pléthorique. Compositeur emblématique de la musique française, cet esprit caustique a touché à peu près tous les styles et les a renouvelés en suivant sans dévier le chemin du plaisir. Pour célébrer le centenaire de sa mort, Qobuz lance une série d’articles détaillés dédiés à sa vie et ses œuvres majeures.

Giuseppe Grazioli dirige Nino Rota

En 2013, Decca publiait le premier volume de l’intégrale des œuvres orchestrales de Nino Rota avec, à la baguette, Giuseppe Grazioli. Entre la parution du cinquième opus (avec "La Strada" pour locomotive) et la préparation du sixième, le chef d’orchestre milanais évoque cette passionnante, gigantesque et indispensable entreprise.

Dans l'actualité...