Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Max Goberman - Haydn: Symphonies Nos. 56 & 57

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Haydn: Symphonies Nos. 56 & 57

Max Goberman

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Haydn: Symphonies Nos. 56 & 57

Max Goberman

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Symphony No. 56 in C Major, Hob. I:56 (Joseph Haydn)

1
I. Allegro di molto 00:07:22

Max Goberman, Conductor, Main Artist - Joseph Haydn, Composer - The Vienna State Opera Orchestra, Associated Performer - Unknown, Producer

(P) 2015 Sony Music Entertainment

2
II. Adagio 00:10:25

Max Goberman, Conductor, Main Artist - Joseph Haydn, Composer - The Vienna State Opera Orchestra, Associated Performer - Unknown, Producer

(P) 2015 Sony Music Entertainment

3
III. Menuet 00:06:15

Max Goberman, Conductor, Main Artist - Joseph Haydn, Composer - The Vienna State Opera Orchestra, Associated Performer - Unknown, Producer

(P) 2015 Sony Music Entertainment

4
IV. Finale. Prestissimo 00:03:56

Max Goberman, Conductor, Main Artist - Joseph Haydn, Composer - The Vienna State Opera Orchestra, Associated Performer - Unknown, Producer

(P) 2015 Sony Music Entertainment

Symphony No. 57 in D Major, Hob. I:57 (Joseph Haydn)

5
I. Adagio - Allegro 00:10:03

Max Goberman, Conductor, Main Artist - Joseph Haydn, Composer - The Vienna State Opera Orchestra, Associated Performer - Unknown, Producer

(P) 2015 Sony Music Entertainment

6
II. Adagio 00:06:22

Max Goberman, Conductor, Main Artist - Joseph Haydn, Composer - The Vienna State Opera Orchestra, Associated Performer - Unknown, Producer

(P) 2015 Sony Music Entertainment

7
III. Menuet. Allegretto 00:04:44

Max Goberman, Conductor, Main Artist - Joseph Haydn, Composer - The Vienna State Opera Orchestra, Associated Performer - Unknown, Producer

(P) 2015 Sony Music Entertainment

8
IV. Prestissimo 00:03:09

Max Goberman, Conductor, Main Artist - Joseph Haydn, Composer - The Vienna State Opera Orchestra, Associated Performer - Unknown, Producer

(P) 2015 Sony Music Entertainment

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Max Goberman

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
La grande aventure du Fidelio de Beethoven

Basé sur un fait divers survenu en France pendant la Terreur révolutionnaire (l’histoire d’une jeune femme intrépide se déguisant en homme pour tenter de sauver son mari emprisonné au fond d’un cachot), l’unique opéra de Beethoven a connu une destinée mouvementée, remanié de part et d’autre au fil des années. Nouvelle preuve du génie musical du compositeur allemand, “Fidelio” lui a aussi permis de mettre en musique un livret répondant à ses opinions politiques.

Jorge Bolet, la quintessence de Franz Liszt

Sous ses doigts, la musique de Franz Liszt est apparue sous un jour nouveau, grâce à une vision à la fois poétique et lyrique, bien loin de la virtuosité gratuite et tapageuse trop souvent entendue. Avec le recul, son art élégant, noble et racé force l’admiration, car il représente le raffinement et la culture d’un monde à jamais perdu. C’est à l’automne de sa vie, au début des années 1980, qu’il enregistre pour Decca une anthologie en neuf volumes du compositeur hongrois qui fera date, à laquelle il convient d’ajouter d’autres gravures réalisées pour le label espagnol Ensayo, pour RCA dans les années 1970, pour Everest en 1960, ainsi que des enregistrements de studio et de radio dans les années 50, alors qu’il possédait encore tous ses extraordinaires moyens techniques.

Un nouveau monde entre électro et classique

Ólafur Arnalds, Nils Frahm, Max Richter, Poppy Ackroyd, Peter Broderick, Joana Gama… Depuis quelques années, tous ces noms en vogue ont été regroupés sous la vaste et imprécise étiquette “néoclassique”. A dire vrai, cette “scène” ressemble plutôt à une bande hétéroclite d’artistes fureteurs qui mêlent instruments classiques et production électronique – avec une connexion assumée aux pionniers du minimalisme américain – régalant les sens et ouvrant des perspectives des deux côtés de leur spectre musical.

Dans l'actualité...