Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Christian Poltéra|Haydn & Hindemith: Cello Works

Haydn & Hindemith: Cello Works

Christian Poltera, Munich Chamber Orchestra

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Le violoncelliste suisse-allemand Christian Poltéra fait chanter son Stradivarius (le « Mara » de 1711) avec bonheur dans les deux concertos pour violoncelle de Joseph Haydn et dans cette transcription pour violoncelle de la crépusculaire Trauermusik de Paul Hindemith composée à l’origine pour son instrument, l’alto dont il jouait fort bien.

Malicieux, Christian Poltéra nous offre une sorte de « bis » avec l’Adagio cantabile de la Symphonie n° 13 de Haydn qui contient un grand solo de violoncelle, sinueux et doux, composé pour Joseph Weigl, le jeune violoncelliste virtuose de l’orchestre du prince Esterhazy. La voix chaude du splendide instrument de Christian Poltéra donne une tonalité presque élégiaque aux trois mouvements lents de Haydn. Mais le violoncelliste, qui dirige par ailleurs tout l’ensemble du bout de son archet, sait devenir un superbe étalon de course dans les parties rapides, en particulier dans l’Allegro molto final du Concerto en ré majeur qu’il cravache à un train d’enfer.

De passage à Londres pour jouer son concerto pour alto et orchestre (Der Schwanendreher), Paul Hindemith apprend l’avant-veille du concert le décès du roi George V le 20 janvier 1936. Il compose alors en quelques heures cette Trauermusik (Musique funèbre) en quatre brefs mouvements qu’il jouera à la place du concerto annoncé. © François Hudry/Qobuz

Plus d'informations

Haydn & Hindemith: Cello Works

Christian Poltéra

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cette playlist et plus de 80 millions de titres avec votre abonnement illimité.

À partir de 12,50€/mois

Cello Concerto No. 1 in C Major, Hob. VIIb:1 (Joseph Haydn)

1
I. Moderato
00:09:10

Franz Joseph Haydn, Composer - Munich Chamber Orchestra, Orchestra, MainArtist - Christian Poltera, Artist, MainArtist

(C) 2022 BIS (P) 2022 BIS

2
II. Adagio
00:07:09

Franz Joseph Haydn, Composer - Munich Chamber Orchestra, Orchestra, MainArtist - Christian Poltera, Artist, MainArtist

(C) 2022 BIS (P) 2022 BIS

3
III. Finale. Allegro molto
00:06:37

Franz Joseph Haydn, Composer - Munich Chamber Orchestra, Orchestra, MainArtist - Christian Poltera, Artist, MainArtist

(C) 2022 BIS (P) 2022 BIS

Cello Concerto No. 2 in D Major, Hob. VIIb:2 (Joseph Haydn)

4
I. Allegro moderato
00:13:45

Franz Joseph Haydn, Composer - Munich Chamber Orchestra, Orchestra, MainArtist - Christian Poltera, Artist, MainArtist

(C) 2022 BIS (P) 2022 BIS

5
II. Adagio
00:04:58

Franz Joseph Haydn, Composer - Munich Chamber Orchestra, Orchestra, MainArtist - Christian Poltera, Artist, MainArtist

(C) 2022 BIS (P) 2022 BIS

6
III. Rondo. Allegro
00:04:56

Franz Joseph Haydn, Composer - Munich Chamber Orchestra, Orchestra, MainArtist - Christian Poltera, Artist, MainArtist

(C) 2022 BIS (P) 2022 BIS

Symphony No. 13 in D Major, Hob. I:13 (Joseph Haydn)

7
II. Adagio cantabile
00:06:48

Franz Joseph Haydn, Composer - Munich Chamber Orchestra, Orchestra, MainArtist - Christian Poltera, Artist, MainArtist

(C) 2022 BIS (P) 2022 BIS

Trauermusik for Cello & Orchestra (Paul Hindemith)

8
I. Langsam
00:03:17

Paul Hindemith, Composer - Munich Chamber Orchestra, Orchestra, MainArtist - Christian Poltera, Artist, MainArtist

(C) 2022 BIS (P) 2022 BIS

9
II. Ruhig bewegt
00:00:45

Paul Hindemith, Composer - Munich Chamber Orchestra, Orchestra, MainArtist - Christian Poltera, Artist, MainArtist

(C) 2022 BIS (P) 2022 BIS

10
III. Lebhaft
00:01:03

Paul Hindemith, Composer - Munich Chamber Orchestra, Orchestra, MainArtist - Christian Poltera, Artist, MainArtist

(C) 2022 BIS (P) 2022 BIS

11
IV. Choral "Für deinen Thron tret ich hiermit". Sehr langsam
00:02:22

Paul Hindemith, Composer - Munich Chamber Orchestra, Orchestra, MainArtist - Christian Poltera, Artist, MainArtist

(C) 2022 BIS (P) 2022 BIS

Descriptif de l'album

Le violoncelliste suisse-allemand Christian Poltéra fait chanter son Stradivarius (le « Mara » de 1711) avec bonheur dans les deux concertos pour violoncelle de Joseph Haydn et dans cette transcription pour violoncelle de la crépusculaire Trauermusik de Paul Hindemith composée à l’origine pour son instrument, l’alto dont il jouait fort bien.

Malicieux, Christian Poltéra nous offre une sorte de « bis » avec l’Adagio cantabile de la Symphonie n° 13 de Haydn qui contient un grand solo de violoncelle, sinueux et doux, composé pour Joseph Weigl, le jeune violoncelliste virtuose de l’orchestre du prince Esterhazy. La voix chaude du splendide instrument de Christian Poltéra donne une tonalité presque élégiaque aux trois mouvements lents de Haydn. Mais le violoncelliste, qui dirige par ailleurs tout l’ensemble du bout de son archet, sait devenir un superbe étalon de course dans les parties rapides, en particulier dans l’Allegro molto final du Concerto en ré majeur qu’il cravache à un train d’enfer.

De passage à Londres pour jouer son concerto pour alto et orchestre (Der Schwanendreher), Paul Hindemith apprend l’avant-veille du concert le décès du roi George V le 20 janvier 1936. Il compose alors en quelques heures cette Trauermusik (Musique funèbre) en quatre brefs mouvements qu’il jouera à la place du concerto annoncé. © François Hudry/Qobuz

À propos

Améliorer les informations de l'album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

À découvrir également
Par Christian Poltéra

Barber: Cello Concerto, Cello Sonata, Adagio for strings

Christian Poltéra

Ligeti: Concertos

Christian Poltéra

Ligeti: Concertos Christian Poltéra

Mendelssohn : Works for Cello & Piano

Christian Poltéra

R. Schumann, C. Schumann & Brahms: Sonatas & Songs

Christian Poltéra

Toch: Works for Cello

Christian Poltéra

Toch: Works for Cello Christian Poltéra

Playlists

Dans la même thématique...

Schubert: Symphonies Nos. 8 "Unfinished" & 9 "The Great"

Herbert Blomstedt

Sibelius: Complete Symphonies

Klaus Mäkelä

The New Four Seasons - Vivaldi Recomposed

Max Richter

Old Friends New Friends

Nils Frahm

Nightscapes

Magdalena Hoffmann

Nightscapes Magdalena Hoffmann
Les Grands Angles...
8 femmes qui ont marqué la musique électronique

Des pionnières de la musique concrète aux vedettes du clubbing du XXIe siècle, Qobuz revient sur le parcours de huit femmes qui ont marqué, chacune à leur manière, la musique électronique des cinquante dernières années.

Compositrices, ces méconnues

De Sappho de Mytilène à Kaija Saariaho en passant par Clara Schumann, plusieurs femmes ont su déjouer les codes machistes du milieu pour passer à la composition. Si le paysage de la musique classique a largement été dominé par les hommes ces derniers siècles, les œuvres de leurs consœurs, pionnières ou contemporaines, sont tout aussi passionnantes. Défense et illustration de la composition au féminin en onze portraits musicaux.

Nils Frahm, le piano debout

Salué par les critiques de la musique classique comme par les amateurs d’expériences électroniques, le talent de Nils Frahm a mis tout le monde d’accord ces dix dernières années. Qu’il utilise un orgue d’église ou un synthétiseur flanqué de pédales d’effet, le pianiste allemand regarde toujours vers l’avant et c’est pour ça qu’il semble si séduisant.

Dans l'actualité...