Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Ruby Hughes - Handel's Last Prima Donna : Giulia Frasi in London

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Handel's Last Prima Donna : Giulia Frasi in London

Ruby Hughes - Laurence Cummings

Livret Numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24 bits / 96.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

La postérité a surtout retenu le nom de Giulia Frasi (célèbre entre 1740 et 1774) comme celui de la créatrice des principaux rôles de soprano dans les derniers oratorios d’Haendel. Cet album explore ce qui fut la spécialité de Frasi : incarner des personnages dont les parcours émotionnels sont planifiés avec un pathétique émouvant. Toutefois, au cours de ses trente-et-une années d’activité à Londres, Frasi ne se contenta pas d’être la dernière « prima donna » de Haendel ; elle mena une carrière plus variée, plus complexe et bien plus riche. Frasi reçut sa formation à Milan, fit ses débuts lyriques en Italie, puis se rendit en Grande-Bretagne pour intégrer la troupe d’opéra italien de Lord Middlesex en 1742 – peu de temps après que Haendel a décidé d’arrêter de composer et de faire représenter des opéras sur la scène londonienne.

Au début, Frasi se vit attribuer des rôles mineurs, mais elle prit peu à peu de l’importance et participa à au moins quatorze saisons lyriques au King’s Theatre de Haymarket entre novembre 1742 et 1761. Ses premières prestations londoniennes en 1743 sont rappelées dans les souvenirs musicaux de Charles Burney : « Giulia Frasi était alors une personne jeune et intéressante, dotée d’une voix douce et claire, et d’un style de chant fluide et sobre qui, toutefois, froid et impassible, plut aux oreilles naturelles et échappa à la censure de la critique. » Burney soulignait le fait qu’étant venue dans ce pays au début de sa vie tout en provenant d’un autre creuset linguistique, elle prononçait l’anglais de manière plus articulée et intelligible que les autochtones. Il semble qu’elle attira l’attention d’Haendel avec cette qualité, et un don évident pour traduire le pathos musical. La soprano anglaise Ruby Hugues a choisi des airs tirés d’un large éventail d’œuvres, pas seulement de Haendel, mais aussi de tout le répertoire londonien de Frasi, de Arne à Smith en passant par Hayes ou Ciampi.

Premier Prix et Prix du public au Concours de chant Haendel de Londres, Hugues a fait ses débuts au Theater an der Wien sous la direction de René Jacobs, avant de chanter des premiers rôles au Festival international de Buxton, au Festival international d’Édimbourg, au Festival Haendel de Londres, au Festival d’Aix-en-Provence, aux Musikfestspiele de Potsdam et aux Festspiele de Schwetzingen, ainsi qu’à l’English National Opera, à l’Opéra de Garsington, au Scottish Opera ou encore à l’Opéra de Toulon. © SM/Qobuz

Plus d'info

Handel's Last Prima Donna : Giulia Frasi in London

Ruby Hughes

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1 mois offert, puis 9,99€ / mois.

Susanna, HWV 66

1
, Part II Scene 2: Air: Crystal streams in murmurs flowing 00:08:16

George Frideric Handel, Composer - Orchestra Of The Age Of Enlightenment, Orchestra - Laurence Cummings, Conductor - Ruby Hughes, Artist, MainArtist

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

L'Adriano

2
(revised as Adriano in Sira, 1750), Act III Scene 7: Aria: O Dio! Mancar mi sento 00:08:37

Orchestra Of The Age Of Enlightenment, Orchestra - Laurence Cummings, Conductor - Vincenzo Ciampi, Composer - Ruby Hughes, Artist, MainArtist

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

Il Trionfo di Camilla

3
, Act II Scene 1: Aria: Là per l'ombrosa sponda 00:04:42

Orchestra Of The Age Of Enlightenment, Orchestra - Laurence Cummings, Conductor - Vincenzo Ciampi, Composer - Ruby Hughes, Artist, MainArtist

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

Artaxerxes

4
, Act III Scene 1: Air: Why is death for ever late 00:02:24

Orchestra Of The Age Of Enlightenment, Orchestra - Thomas Augustine Arne, Composer - Laurence Cummings, Conductor - Ruby Hughes, Artist, MainArtist

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

Paradise Lost

5
Act III: Accompanied Recitative: Oh! do not, Adam, exercise on me thy hatred 00:01:02

Orchestra Of The Age Of Enlightenment, Orchestra - John Christopher Smith, Composer - Laurence Cummings, Conductor - Ruby Hughes, Artist, MainArtist

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

6
Act III: It comes! it comes! it must be death! 00:05:48

Orchestra Of The Age Of Enlightenment, Orchestra - John Christopher Smith, Composer - Laurence Cummings, Conductor - Ruby Hughes, Artist, MainArtist

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

Rebecca

7
Act II: Accompanied Recitative: But see, the night with silent pace steals on 00:01:32

Orchestra Of The Age Of Enlightenment, Orchestra - John Christopher Smith, Composer - Laurence Cummings, Conductor - Ruby Hughes, Artist, MainArtist

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

8
Act II: O balmy Sleep! 00:04:54

Orchestra Of The Age Of Enlightenment, Orchestra - John Christopher Smith, Composer - Laurence Cummings, Conductor - Ruby Hughes, Artist, MainArtist

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

Alfred

9
Alfred, Act II Scene 2: Air: Gracious Heav'n, O hear me! (revised version, 1753) 00:06:49

Orchestra Of The Age Of Enlightenment, Orchestra - Thomas Augustine Arne, Composer - Laurence Cummings, Conductor - Ruby Hughes, Artist, MainArtist

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

Theodora, HWV 68

10
Act II Scene 2: Symphony 00:00:56

George Frideric Handel, Composer - Orchestra Of The Age Of Enlightenment, Orchestra, MainArtist - Laurence Cummings, Conductor

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

11
Act II Scene 2: Recitative: O thou bright sun! 00:00:33

George Frideric Handel, Composer - Orchestra Of The Age Of Enlightenment, Orchestra - Laurence Cummings, Conductor - Ruby Hughes, Artist, MainArtist

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

12
Act II Scene 2: Air: With darkness deep as is my Woe 00:04:05

George Frideric Handel, Composer - Orchestra Of The Age Of Enlightenment, Orchestra - Laurence Cummings, Conductor - Ruby Hughes, Artist, MainArtist

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

13
Act II Scene 2: Symphony of soft Musick 00:01:35

George Frideric Handel, Composer - Orchestra Of The Age Of Enlightenment, Orchestra, MainArtist - Laurence Cummings, Conductor

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

14
Act II Scene 2: Recitative: But why art thou disquieted, my soul? 00:00:31

George Frideric Handel, Composer - Orchestra Of The Age Of Enlightenment, Orchestra - Laurence Cummings, Conductor - Ruby Hughes, Artist, MainArtist

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

15
Act II Scene 2: Air: Oh that I on wings could rise 00:03:22

George Frideric Handel, Composer - Orchestra Of The Age Of Enlightenment, Orchestra - Laurence Cummings, Conductor - Ruby Hughes, Artist, MainArtist

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

Telemachus

16
, Act I: Air: Soon arrives thy fatal hour 00:08:06

Orchestra Of The Age Of Enlightenment, Orchestra - Laurence Cummings, Conductor - Ruby Hughes, Artist, MainArtist - Philip Hayes, Composer

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

The Choice of Hercules, HWV 69

17
, Scene 1: Air: There the brisk sparkling nectar drain 00:02:46

George Frideric Handel, Composer - Orchestra Of The Age Of Enlightenment, Orchestra - Laurence Cummings, Conductor - Ruby Hughes, Artist, MainArtist

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

Jephtha, HWV 70

18
Act III Scene 1: Accompanied Recitative: Ye sacred priests 00:00:41

George Frideric Handel, Composer - Orchestra Of The Age Of Enlightenment, Orchestra - Laurence Cummings, Conductor - Ruby Hughes, Artist, MainArtist

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

19
Act III Scene 1: Air: Farewell, ye limpid springs 00:05:40

George Frideric Handel, Composer - Orchestra Of The Age Of Enlightenment, Orchestra - Laurence Cummings, Conductor - Ruby Hughes, Artist, MainArtist

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

Solomon, HWV 67

20
, Part III: Air: Will the sun forget to streak 00:05:49

George Frideric Handel, Composer - Orchestra Of The Age Of Enlightenment, Orchestra - Laurence Cummings, Conductor - Ruby Hughes, Artist, MainArtist

(C) 2018 Chandos (P) 2018 Chandos

Descriptif de l'album

La postérité a surtout retenu le nom de Giulia Frasi (célèbre entre 1740 et 1774) comme celui de la créatrice des principaux rôles de soprano dans les derniers oratorios d’Haendel. Cet album explore ce qui fut la spécialité de Frasi : incarner des personnages dont les parcours émotionnels sont planifiés avec un pathétique émouvant. Toutefois, au cours de ses trente-et-une années d’activité à Londres, Frasi ne se contenta pas d’être la dernière « prima donna » de Haendel ; elle mena une carrière plus variée, plus complexe et bien plus riche. Frasi reçut sa formation à Milan, fit ses débuts lyriques en Italie, puis se rendit en Grande-Bretagne pour intégrer la troupe d’opéra italien de Lord Middlesex en 1742 – peu de temps après que Haendel a décidé d’arrêter de composer et de faire représenter des opéras sur la scène londonienne.

Au début, Frasi se vit attribuer des rôles mineurs, mais elle prit peu à peu de l’importance et participa à au moins quatorze saisons lyriques au King’s Theatre de Haymarket entre novembre 1742 et 1761. Ses premières prestations londoniennes en 1743 sont rappelées dans les souvenirs musicaux de Charles Burney : « Giulia Frasi était alors une personne jeune et intéressante, dotée d’une voix douce et claire, et d’un style de chant fluide et sobre qui, toutefois, froid et impassible, plut aux oreilles naturelles et échappa à la censure de la critique. » Burney soulignait le fait qu’étant venue dans ce pays au début de sa vie tout en provenant d’un autre creuset linguistique, elle prononçait l’anglais de manière plus articulée et intelligible que les autochtones. Il semble qu’elle attira l’attention d’Haendel avec cette qualité, et un don évident pour traduire le pathos musical. La soprano anglaise Ruby Hugues a choisi des airs tirés d’un large éventail d’œuvres, pas seulement de Haendel, mais aussi de tout le répertoire londonien de Frasi, de Arne à Smith en passant par Hayes ou Ciampi.

Premier Prix et Prix du public au Concours de chant Haendel de Londres, Hugues a fait ses débuts au Theater an der Wien sous la direction de René Jacobs, avant de chanter des premiers rôles au Festival international de Buxton, au Festival international d’Édimbourg, au Festival Haendel de Londres, au Festival d’Aix-en-Provence, aux Musikfestspiele de Potsdam et aux Festspiele de Schwetzingen, ainsi qu’à l’English National Opera, à l’Opéra de Garsington, au Scottish Opera ou encore à l’Opéra de Toulon. © SM/Qobuz

À propos

Distinctions : 5 de Diapason (1/04/18)

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
À découvrir également
Par Ruby Hughes
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
La Revue du beau chant - X

Ce que Qobuz a peut-être oublié dans les sorties récentes... Pour le meilleur (souvent), pour le pire (parfois) !

Cecilia Bartoli & Sol Gabetta : Duel au(x) sommet(s)

Soprano contre violoncelle, joute musicalement amoureuse entre Cecilia Bartoli et Sol Gabetta : soyez les témoins privilégiés

La Revue du beau chant - IX

Ce que Qobuz a peut-être oublié dans les sorties récentes... Pour le meilleur (souvent), pour le pire (parfois) !

Dans l'actualité...