Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Bill Callahan - Gold Record

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Gold Record

Bill Callahan

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, subscribe to Sublime+

En 1999, à l’époque où il était un grand nerveux et chantait sous le nom de Smog, Bill Callahan ouvrait son album Knock Knock avec une chanson titrée Let’s Move to the Country. Il y était question d’arrêter de voyager et de s’installer à la campagne, « juste toi et moi ». A la fin de la chanson, deux phrases restaient étrangement incomplètes : « Let’s start... / Let’s have... ». Vingt ans plus tard, Callahan reprend Let’s Move to the Country sur Gold Record, et il a rempli les blancs : « Let’s start a family / Let’s have a baby / or maybe two / ououououuuu ». En vrai, il s’est posé et a fondé une famille. Il a ancré l’errance, domestiqué l’anxiété, et ouvert un nouveau chapitre de sa très longue discographie. Les albums de Bill Callahan on toujours été intenses. Mais ils sont devenus depuis une paire d’années intensément paisibles. Sur Gold Record, pas de révolution stylistique : Callahan récolte toujours ses chansons dans le champ de l’americana, entre country en friche et folk bluesy au coin du feu. Et ce qui le rend singulier et toujours passionnant n’appartient qu’à lui : cette voix sèche et basse qui n’a pas changé depuis la première version de Let’s Move to the Country, quelques détails de production insolites, des textes comme un journal de bord existentiel nourri par les expériences de la vie quotidienne – une chanson sur le petit-déjeuner, une autre sur les voisins, une autre sur Ry Cooder. Une forme d’humour, aussi. Ainsi, Bill Callahan commence la chanson Pigeons avec les mots « Hello, I’m Johnny Cash » et la termine sur un « Sincerely, L. Cohen ». Avec Gold Record et à sa façon, tapi dans l’ombre et heureux d’y être, il a pris la relève des deux géants. © Stéphane Deschamps/Qobuz

Plus d'informations

Gold Record

Bill Callahan

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Pigeons
00:05:25

Bill Callahan, Composer, MainArtist - Rough Trade Publishing, MusicPublisher

2020 Drag City Inc 2020 Rough Trade Publishing

2
Another Song
00:03:15

Bill Callahan, Composer, MainArtist - Rough Trade Publishing, MusicPublisher

2020 Drag City Inc 2020 Rough Trade Publishing

3
35
00:04:03

Bill Callahan, Composer, MainArtist - Rough Trade Publishing, MusicPublisher

2020 Drag City Inc 2020 Rough Trade Publishing

4
Protest Song
00:03:58

Bill Callahan, Composer, MainArtist - Rough Trade Publishing, MusicPublisher

2020 Drag City Inc 2020 Rough Trade Publishing

5
The Mackenzies
00:05:03

Bill Callahan, Composer, MainArtist - Rough Trade Publishing, MusicPublisher

2020 Drag City Inc 2020 Rough Trade Publishing

6
Let's Move to the Country
00:03:19

Bill Callahan, Composer, MainArtist - Rough Trade Publishing, MusicPublisher

2020 Drag City Inc 2020 Rough Trade Publishing

7
Breakfast
00:02:48

Bill Callahan, Composer, MainArtist - Rough Trade Publishing, MusicPublisher

2020 Drag City Inc 2020 Rough Trade Publishing

8
Cowboy
00:04:35

Bill Callahan, Composer, MainArtist - Rough Trade Publishing, MusicPublisher

2020 Drag City Inc 2020 Rough Trade Publishing

9
Ry Cooder
00:03:51

Bill Callahan, Composer, MainArtist - Rough Trade Publishing, MusicPublisher

2020 Drag City Inc 2020 Rough Trade Publishing

10
As I Wander
00:03:56

Bill Callahan, Composer, MainArtist - Rough Trade Publishing, MusicPublisher

2020 Drag City Inc 2020 Rough Trade Publishing

Descriptif de l'album

En 1999, à l’époque où il était un grand nerveux et chantait sous le nom de Smog, Bill Callahan ouvrait son album Knock Knock avec une chanson titrée Let’s Move to the Country. Il y était question d’arrêter de voyager et de s’installer à la campagne, « juste toi et moi ». A la fin de la chanson, deux phrases restaient étrangement incomplètes : « Let’s start... / Let’s have... ». Vingt ans plus tard, Callahan reprend Let’s Move to the Country sur Gold Record, et il a rempli les blancs : « Let’s start a family / Let’s have a baby / or maybe two / ououououuuu ». En vrai, il s’est posé et a fondé une famille. Il a ancré l’errance, domestiqué l’anxiété, et ouvert un nouveau chapitre de sa très longue discographie. Les albums de Bill Callahan on toujours été intenses. Mais ils sont devenus depuis une paire d’années intensément paisibles. Sur Gold Record, pas de révolution stylistique : Callahan récolte toujours ses chansons dans le champ de l’americana, entre country en friche et folk bluesy au coin du feu. Et ce qui le rend singulier et toujours passionnant n’appartient qu’à lui : cette voix sèche et basse qui n’a pas changé depuis la première version de Let’s Move to the Country, quelques détails de production insolites, des textes comme un journal de bord existentiel nourri par les expériences de la vie quotidienne – une chanson sur le petit-déjeuner, une autre sur les voisins, une autre sur Ry Cooder. Une forme d’humour, aussi. Ainsi, Bill Callahan commence la chanson Pigeons avec les mots « Hello, I’m Johnny Cash » et la termine sur un « Sincerely, L. Cohen ». Avec Gold Record et à sa façon, tapi dans l’ombre et heureux d’y être, il a pris la relève des deux géants. © Stéphane Deschamps/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Blue Train John Coltrane
Chopin : Piano Concertos Benjamin Grosvenor
Live In Europe Melody Gardot
À découvrir également
Par Bill Callahan
Wish You Were Gay Bill Callahan
Dream River Bill Callahan
Red Tailed Hawk Bill Callahan
Dans la même thématique...
Over That Road I'm Bound Joachim Cooder
Blue Joni Mitchell
Tracy Chapman Tracy Chapman
Les Grands Angles...
Americana, l’Amérique par les racines

L’étiquette a beau sentir le coup marketing fumeux, l’americana synthétise pourtant bien depuis une vingtaine d’années cette fusion du rock, de la country, du blues et du rhythm’n’blues. Et comme dans toutes les grandes familles, on y croise à peu près tout le monde : la fille rebelle, l’oncle cultivé, le père agité, la cousine habitée…

Johnny Cash derrière les barreaux

Grâce à deux albums live entrés dans la légende, Johnny Cash a relancé sa carrière à la fin des 60’s, devenant une véritable superstar. Deux disques pas comme les autres car enregistrés en prison. Mais comment l’Homme en noir s’est-il retrouvé dans une salle de concert aussi inhabituelle ?

Leonard Cohen en 10 chansons

Difficile de sélectionner les 10 meilleures chansons de Leonard Cohen. En cinquante ans de carrière, le plus célèbre des songwriters canadiens, décédé en 2016, a enregistré beaucoup plus que 10 titres mémorables. Pour donner un aperçu de l’évolution artistique du chanteur, Qobuz a sélectionné une chanson par album, de “Suzanne” en 1967 à “You Want It Darker” en 2016.

Dans l'actualité...