Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Lars Ulrik Mortensen - Gade : Erlkönigs Tochter & 5 Gesänge

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Gade : Erlkönigs Tochter & 5 Gesänge

Danish National Vocal Ensemble, Concerto Copenhagen , Lars Ulrik Mortensen

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 88.2 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Téléchargez cet album dans la qualité de votre choix

Vanté par les articles de son ami Robert Schumann qui voyait en lui un compositeur exceptionnel, le compositeur danois Niels Gade n’est resté pendant longtemps qu’un nom dans l’histoire de la musique. Très influencé par Mendelssohn dont il était l’assistant à Leipzig, il est resté plusieurs années en Allemagne avant de revenir dans son pays pour y animer la vie musicale. Auteur de huit symphonies, Gade est également l’auteur d’un concerto pour violon, de pièces pour piano et de musique de chambre. Sa musique vocale est également importante, telle cette ballade pour solistes, chœur et orchestre Elverskud (« La Fille de l’elfe »), devenue dans sa traduction allemande « Erlkönigs Tochter » (« La Fille du Roi des aulnes »). Composée en 1851 d’après une ballade danoise populaire réécrite par Andersen, cette ballade était, du vivant du compositeur, l’œuvre la plus populaire de Gade avec sa Quatrième Symphonie.
Si l’influence de son mentor et idole Mendelssohn (Le Songe d’une nuit d’été) plane sur toute cette partition, on reste envoûté par le pouvoir magique de cette musique et par son orchestration diaphane. Nous sommes ici dans le monde du premier romantisme danois, si riche en mythologie nordique et en vieilles ballades populaires. Et si les fleurs et les animaux parlent aux enfants dans les contes d’Andersen, ils représentent surtout une satire des travers et des dangers de la société. Niels Gade a revu plusieurs fois sa partition. Tout d’abord en 1855 dans une traduction allemande qui facilitait sa diffusion, puis dans des versions en anglais et en français. En 1866, il refondait son œuvre, polissant sans cesse son instrumentation et changeant l’ordre de certaines pièces pour lui donner sa forme définitive.
La belle et sensible version de cet album est complétée par les Fünf Gesänge op. 13 (« Cinq Chants ») pour chœur a capella que Gade écrivit pour une société chorale qu’il dirigeait à Copenhague. C’est probablement la trop grande proximité de Gade avec son modèle qui a plongé son œuvre dans l’oubli. Soyons reconnaissants à Lars Ulrik Mortensen et à ses excellents solistes et musiciens de ressusciter une musique d’une telle qualité, qui fut vivement admirée dans toute l’Europe durant tout le XIXe siècle. © François Hudry/Qobuz

Plus d'informations

Gade : Erlkönigs Tochter & 5 Gesänge

Lars Ulrik Mortensen

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Erlkönigs Tochter, Op. 30, Pt. 1 (1864 Version) (Niels Gade)

1
Prologue. Herr Oluf Abends hielt an sein Ross
Danish National Vocal Ensemble
00:03:12

Danish National Vocal Ensemble - Concerto Copenhagen - Lars Ulrik Mortensen, Conductor - Niels Wilhelm Gade, Composer

(C) 2019 Dacapo (P) 2019 Dacapo

2
No. 1, In's blaue Meer die Sonne sinkt
Ivonne Fuchs
00:04:39

Ivonne Fuchs, Contralto (The Mother) - Danish National Vocal Ensemble - Concerto Copenhagen - Lars Ulrik Mortensen, Conductor - Niels Wilhelm Gade, Composer

(C) 2019 Dacapo (P) 2019 Dacapo

3
No. 2, So oft mein Auge die Fluren schaut
Johannes Weisser
00:04:00

Johannes Weisser, Baritone (Oluf) - Concerto Copenhagen - Lars Ulrik Mortensen, Conductor - Niels Wilhelm Gade, Composer

(C) 2019 Dacapo (P) 2019 Dacapo

4
No. 3, Zäum' auf mein Ross mit gold'ner Kett
Ivonne Fuchs
00:03:44

Ivonne Fuchs, Contralto (The Mother) - Danish National Vocal Ensemble - Concerto Copenhagen - Lars Ulrik Mortensen, Conductor - Niels Wilhelm Gade, Composer

(C) 2019 Dacapo (P) 2019 Dacapo

Erlkönigs Tochter, Op. 30, Pt. 2 (1864 Version) (Niels Gade)

5
No. 4, Nacht, o wie stille!
Johannes Weisser
00:04:12

Johannes Weisser, Baritone (Oluf) - Concerto Copenhagen - Lars Ulrik Mortensen, Conductor - Niels Wilhelm Gade, Composer

(C) 2019 Dacapo (P) 2019 Dacapo

6
No. 5, Leicht nun schwebt der Tanz durch die Haine!
Johannes Weisser
00:02:28

Johannes Weisser, Baritone (Oluf) - Danish National Vocal Ensemble - Concerto Copenhagen - Lars Ulrik Mortensen, Conductor - Niels Wilhelm Gade, Composer

(C) 2019 Dacapo (P) 2019 Dacapo

7
No. 6, Willkommen, Herr Oluf
Sophie Junker
00:05:52

Sophie Junker, Soprano (Daughter of the King of the Alders) - Johannes Weisser, Baritone (Oluf) - Danish National Vocal Ensemble - Concerto Copenhagen - Lars Ulrik Mortensen, Conductor - Niels Wilhelm Gade, Composer

(C) 2019 Dacapo (P) 2019 Dacapo

Erlkönigs Tochter, Op. 30, Pt. 3 (1864 Version) (Niels Gade)

8
No. 7, Morgengesang. Im Osten geht die Sonne auf
Danish National Vocal Ensemble
00:02:48

Danish National Vocal Ensemble - Concerto Copenhagen - Lars Ulrik Mortensen, Conductor - Niels Wilhelm Gade, Composer

(C) 2019 Dacapo (P) 2019 Dacapo

9
No. 8, Ich wartet' an des Hauses Thür
Ivonne Fuchs
00:05:03

Ivonne Fuchs, Contralto (The Mother) - Danish National Vocal Ensemble - Concerto Copenhagen - Lars Ulrik Mortensen, Conductor - Niels Wilhelm Gade, Composer

(C) 2019 Dacapo (P) 2019 Dacapo

10
No. 9, Hör' du, Herr Oluf, sag' an mir gleich!
Ivonne Fuchs
00:05:19

Ivonne Fuchs, Contralto (The Mother) - Johannes Weisser, Baritone (Oluf) - Danish National Vocal Ensemble - Concerto Copenhagen - Lars Ulrik Mortensen, Conductor - Niels Wilhelm Gade, Composer

(C) 2019 Dacapo (P) 2019 Dacapo

11
Epilogue. Drum rath' ich jedem Jüngling an
Danish National Vocal Ensemble
00:01:19

Danish National Vocal Ensemble - Concerto Copenhagen - Lars Ulrik Mortensen, Conductor - Niels Wilhelm Gade, Composer

(C) 2019 Dacapo (P) 2019 Dacapo

5 Gesänge, Op. 13 (Niels Gade)

12
No. 1, Ritter Frühling
Danish National Vocal Ensemble
00:02:08

Danish National Vocal Ensemble - Lars Ulrik Mortensen, Conductor - Niels Wilhelm Gade, Composer

(C) 2019 Dacapo (P) 2019 Dacapo

13
No. 2, Die Wasserrose
Danish National Vocal Ensemble
00:03:10

Danish National Vocal Ensemble - Lars Ulrik Mortensen, Conductor - Niels Wilhelm Gade, Composer

(C) 2019 Dacapo (P) 2019 Dacapo

14
No. 3, Morgenwanderung
Danish National Vocal Ensemble
00:02:49

Danish National Vocal Ensemble - Lars Ulrik Mortensen, Conductor - Niels Wilhelm Gade, Composer

(C) 2019 Dacapo (P) 2019 Dacapo

15
No. 4, Im Herbste
Danish National Vocal Ensemble
00:03:04

Danish National Vocal Ensemble - Lars Ulrik Mortensen, Conductor - Niels Wilhelm Gade, Composer

(C) 2019 Dacapo (P) 2019 Dacapo

16
No. 5, Im Wald
Danish National Vocal Ensemble
00:01:50

Danish National Vocal Ensemble - Lars Ulrik Mortensen, Conductor - Niels Wilhelm Gade, Composer

(C) 2019 Dacapo (P) 2019 Dacapo

Descriptif de l'album

Vanté par les articles de son ami Robert Schumann qui voyait en lui un compositeur exceptionnel, le compositeur danois Niels Gade n’est resté pendant longtemps qu’un nom dans l’histoire de la musique. Très influencé par Mendelssohn dont il était l’assistant à Leipzig, il est resté plusieurs années en Allemagne avant de revenir dans son pays pour y animer la vie musicale. Auteur de huit symphonies, Gade est également l’auteur d’un concerto pour violon, de pièces pour piano et de musique de chambre. Sa musique vocale est également importante, telle cette ballade pour solistes, chœur et orchestre Elverskud (« La Fille de l’elfe »), devenue dans sa traduction allemande « Erlkönigs Tochter » (« La Fille du Roi des aulnes »). Composée en 1851 d’après une ballade danoise populaire réécrite par Andersen, cette ballade était, du vivant du compositeur, l’œuvre la plus populaire de Gade avec sa Quatrième Symphonie.
Si l’influence de son mentor et idole Mendelssohn (Le Songe d’une nuit d’été) plane sur toute cette partition, on reste envoûté par le pouvoir magique de cette musique et par son orchestration diaphane. Nous sommes ici dans le monde du premier romantisme danois, si riche en mythologie nordique et en vieilles ballades populaires. Et si les fleurs et les animaux parlent aux enfants dans les contes d’Andersen, ils représentent surtout une satire des travers et des dangers de la société. Niels Gade a revu plusieurs fois sa partition. Tout d’abord en 1855 dans une traduction allemande qui facilitait sa diffusion, puis dans des versions en anglais et en français. En 1866, il refondait son œuvre, polissant sans cesse son instrumentation et changeant l’ordre de certaines pièces pour lui donner sa forme définitive.
La belle et sensible version de cet album est complétée par les Fünf Gesänge op. 13 (« Cinq Chants ») pour chœur a capella que Gade écrivit pour une société chorale qu’il dirigeait à Copenhague. C’est probablement la trop grande proximité de Gade avec son modèle qui a plongé son œuvre dans l’oubli. Soyons reconnaissants à Lars Ulrik Mortensen et à ses excellents solistes et musiciens de ressusciter une musique d’une telle qualité, qui fut vivement admirée dans toute l’Europe durant tout le XIXe siècle. © François Hudry/Qobuz

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
Tickets To My Downfall Machine Gun Kelly
À découvrir également
Par Lars Ulrik Mortensen
Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Kœchlin, l’Alchimiste

Ancrée dans la tradition mais aussi très novatrice, l’œuvre immense de Koechlin, d’un langage extrêmement personnel, a dérouté ses contemporains en raison de ses multiples facettes, de sa liberté et de sa dimension philosophique. Le disque permet enfin de prendre la mesure de cet alchimiste des sons, prophète génial sans doute trop tôt venu. Et dont nous célébrons ce 27 novembre le 150ème anniversaire de la naissance…

Histoire de labels : Naïve classique

Naïve Classique : un grand fleuve et ses affluents

Dans l'actualité...